• La maladie de Sachs

    Martin Winckler

    Dans la salle d'attente du docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence.
    Dans le cabinet du docteur Sachs, les plaintes se dévident, les douleurs se répandent.
    Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu'il soigne.
    Mais qui soigne la maladie de Sachs?

  • « En contrepoint de ses oeuvres de fiction, António Lobo Antunes, dans Livre de chroniques, ne cesse de laisser penser ses sens. Il bouscule une fois encore nos idées reçues sur l'écriture, fouille les labyrinthes de la mémoire, architecture ses obsessions : la guerre - celle des sexes, celle des États, celle des groupes sociaux, toutes celles qui donnent envie de « regarder, avec une émotion croissante, une gravure poussiéreuse dans le grenier qui montre une jubilante multitude de pauvres autour de la guillotine où l'on coupe la tête de rois » -, la cruauté, la désespérance. « Peut-être qu'il fait toujours nuit quand on a grandi ? » Le Livre de chroniques refermé, comme chaque page écrite par António Lobo Antunes depuis Le Cul de Judas, incite le lecteur à pénétrer dans cette nuit afin de mieux entendre la sienne. » Claire Juliet, Le Passe-Muraille

  • Camanchaca

    Diego Zuniga

    De Santiago à Iquique, un jeune garçon sillonne le Chili en voiture aux côtés de son père, qu'il ne voit que rarement. L'objectif étant d'aller rendre visite à son grand-père maternel et de faire soigner, à moindre frais, sa dentition en mauvais état. Entrecoupé de souvenirs, monologues et visions fantasmagoriques, ce road-movie nous convie à une traversée du Chili, dans ses villages, ses déserts et ses villes. Une manière de reconstituer peu à peu l'histoire de cette famille en lambeaux... C'est surtout un texte plein d'humour et de tendresse entre ce père et son fils. « Cela va vous sembler pompeux, mais pour être honnête, Camanchaca a un peu changé ma vie. » Alejandro Zambra

  • Les pleurs

    Marc Cholodenko

    « Je voudrais être Rimbaud et je voudrais ne l'être pas. Pourquoi avoir écrit si peu et ensuite tant, et bêtement souffert ? Est-il possible d'écrire comme lui et de ne pas souffrir comme lui ? Je ne crois pas être la seule à m'être posée la question parce que je ne suis pas la seule non plus à vouloir le peu qu'il a donné et refuser tout ce qu'il a perdu. » Ainsi écrit Andréa Bajarsky, si jeune, si belle, si douée. Et qui pourtant, tout au long de ces pages, celles de son journal, comme celles qui retranscrivent les sentiments de ses proches, va peu à peu sombrer dans la folie - trop d'intelligence ? trop de sensibilité ? trop d'orgueil ?

  • Les monologues de Denise Guénette mettent en scène des personnages dune telle vraisemblance quon a limpression de les connaître depuis toujours : un ptit déluré qui veut faire sa propre réforme scolaire ; une infirmière qui est au bout du rouleau ; Jack, le vendeur né ; une obsédée de lInternet, et bien dautres. Des personnages cocasses, parfois bouffons, qui nous convient à un joyeux bal où la tendresse et le rire sont les invités dhonneur.

    « Denise ne caricature pas, elle photographie les âmes sans faire de retouches, laissant lempreinte de leurs vérités et aussi de leurs travers. Par sa façon de dire et de faire, elle nous permet de nous réconcilier avec la vie qui ne nous épargne pas toujours », comme lécrit Gaston LHeureux dans la préface de ce recueil.

  • The local and the universal come together in these 37 short stories, brought into English by 37 different translators from all over the world.

    The result gives readers a flavour of the fresh new writing coming out of Quebec-and a reminder that there are at least 37 different ways to translate an author's voice.

    Translators include literary translation students, first-time and up-and-coming literary translators, world-renowned translators who have won major international prizes, some of Montreal's best writers and translators, a retired high-school French teacher in Ireland, and francophone authors translating into their second language. There are even people in there who (armed only with a dictionary and the priceless ability to write a beautiful sentence) barely speak French.

  • Cinquante ans de scène, de trac et de passion du métier, ça se souligne et ça se fête !

    Dans ce livre, lhumoriste Denise Guénette raconte son parcours artistique et laccompagne de plusieurs monologues inédits. Sajoutent à son récit, de nombreuses photos et les chaleureux hommages de Jean-Claude Germain, Raymond Lévesque, Yvon Deschamps, Clémence Desrochers et Lucille Dumont, quelle a côtoyés et avec qui elle a collaboré au cours de sa carrière.

    Richard Desjardins, qui signe la préface du livre, souligne avec justesse le dynamisme et lauthenticité de cette artiste :
    Je me rappelle une femme libre qui mène sa vie comme elle lentend. Surtout pas de boss, surtout garder intact ce précieux privilège aujourdhui arraché à lâme de nos contemporains : le droit et le pouvoir de dire ce quon pense, ce quon ressent du plus loin de nous-mêmes. Et de laisser aux autres la liberté den rire. Cest ça, une artiste !

    DE TRAC ET DE PASSION rend hommage à Denise Guénette, mais il fait plus. Par ce récit autobiographique et les différents thèmes abordés dans ses monologues, cette humoriste jette un regard très personnel sur lévolution de la société québécoise. Cest un livre plein dhumour qui témoigne dune époque.

empty