• Le monde de Richard Brautigan est peuplé d'antihéros maladroits, d'oncles menteurs, d'après-midi de pêche à la truite, de méditations au bord de la rivière Long Tom, de parties de chasse en Oregon qui virent au tragique ou d'adolescents qui menacent de devenir de « dangereux criminels » s'ils n'obtiennent pas une nouvelle télévision... C'est l'Amérique du drame privé, de la catastrophe ordinaire racontée à travers ces récits très personnels et teintés d'humour.
    La Vengeance de la pelouse est aussi une plongée dans la période californienne de la vie de l'auteur, sans doute la figure la plus étrange et excentrique de la Beat Generation : on y aperçoit son sourire malicieux, sa mélancolie rieuse, son regard à la fois tendre et moqueur sur son époque.

  • Poser les fondements de toute philosophie et de tout savoir, en retraçant le chemin qui mène du doute radical à l'indubitable science : telle est l'entreprise de Descartes dans ses Méditations métaphysiques.
    Tout au long de cet ouvrage original où se conjuguent démonstration et ascèse, la vérité se fonde à mesure que le lecteur se découvre et se forme, en éprouvant, après l'incertitude de toute connaissance, l'existence du sujet pensant, de Dieu, des choses matérielles, la distinction de l'âme et du corps et leur union en l'homme.
    Les Méditations, dont nous donnons ici les textes latin et français, sont suivies des Objections formulées par d'illustres théologiens et philosophes - dont Arnauld, Hobbes, Gassendi - et des réponses de l'auteur, à travers lesquelles l'exposé de sa métaphysique se trouve prolongé.

    Couverture ! Virginie Berthemet© Flammarion
    © Garnier-Flammarion, 1979.
    © Flammarion, Paris, 1992,
    et 2011 pour l'édition revue et corrigée.

  • « Depuis dix-neuf ans, je n'ai écrit que de biais à "ce sujet". Aujourd'hui j'y reviens de front, sur la route. La marche à pied ou n'importe quel véhicule auraient fait l'affaire. Mais si je suis à vélo, il doit bien y avoir une raison. »
    Qu'est-ce qui a poussé Bernard Chambaz à traverser les États-Unis de la côte Est à la côte Ouest ? L'été 2011, dix-neuf ans après la mort de son fils Martin, il repart à sa rencontre. Chaque coup de pédale sur cette terre de mirages et de merveilles l'entraîne et le relance. Sur la route défile l'Amérique, ses scènes de la vie banales et ses destins extraordinaires, les Roosevelt, les Lindbergh, ces soldats de retour d'Irak, ces motards en balade autour de la cité des Anges. Mais une question demeure à laquelle nul n'échappe : qu'y a-t-il au bout du chemin ?
    Bernard Chambaz signe ici son livre le plus ambitieux, entre révélation du quotidien et quête des grands mythes.

  • Pour une meilleure compréhension des psaumes !

    Par le biais d'une quadruple lecture des psaumes, littérale, allé­go­rique, morale et spirituelle, l'auteur propose un ouvrage d'une grande richesse pour la prière et la réflexion.
    C'est fort de son expérience de pasteur que Mgr Paul-André Durocher nous partage ses méditations sur les psaumes, cultivées par la réflexion, la prière, et la recherche des plus grands auteurs et spécialistes de ces 150 poèmes.

  • Pour une meilleure compréhension des psaumes !

    Par le biais d'une quadruple lecture des psaumes, littérale, allé­go­rique, morale et spirituelle, l'auteur propose un ouvrage d'une grande richesse pour la prière et la réflexion.
    C'est fort de son expérience de pasteur que Mgr Paul-André Durocher nous partage ses méditations sur les psaumes, cultivées par la réflexion, la prière, et la recherche des plus grands auteurs et spécialistes de ces 150 poèmes.

  • Pour une meilleure compréhension des psaumes !

    Par le biais d'une quadruple lecture des psaumes, littérale, allé­go­rique, morale et spirituelle, l'auteur propose un ouvrage d'une grande richesse pour la prière et la réflexion.
    C'est fort de son expérience de pasteur que Mgr Paul-André Durocher nous partage ses méditations sur les psaumes, cultivées par la réflexion, la prière, et la recherche des plus grands auteurs et spécialistes de ces 150 poèmes.

  • Dans ce livre, Sylvie Bessette partage ses recherches, ses interrogations et ses réflexions sur la question de la sainteté. Certaines pages exposent le résultat de recherches ciblées, alors que d'autres vont puiser dans son expérience personnelle. Elle les offre en toute simplicité, dans l'espérance de vivre la communion des saints.



    Ce livre s'adresse particulièrement aux croyants laïques. Il existe de nombreux ouvrages qui parlent de la dimension consacrée en Église, des religieux, des prêtres, du magistère et de la papauté. Ces livres parlent de l'Église des clercs. Où sont les laïques ? Eh bien, les laïques se réveillent, s'interrogent et interrogent leurs pasteurs. Ils veulent être pris en considération à l'intérieur même de leur Église, car ils sont membres à part entière du Peuple de Dieu. Ils veulent collaborer en adulte à la bonne marche de leur Église, qu'ils aiment même si elle les désespère quelquefois. Les laïques se donnent la permission de se poser des questions et d'en poser aux clercs.

  • Vous pensez que la philosophie est inutile, déconnectée du réel et rébarbative? Ces Plages philo... à l'usage de tous vous prouveront le contraire. Depuis deux ans, l'hebdomadaire Madame Figaro ouvre régulièrement ses pages à des philosophes, des plus connus aux plus prometteurs.

    Leurs chroniques, réunies ici, ouvrent des espaces de réflexions et d'évasion : ce sont des plages de liberté dont le lecteur s'apercevra qu'elles s'attèlent, de façon joyeuse et ludique, au réel le plus quotidien pour le faire voir d'une façon inédite. S'inspirant de l'actualité ou de scènes de la vie courante, ces méditations aussi surprenantes qu'éclairantes nous interpellent sur des sujets qui nous concernent tous : l'amour, l'identité, l'éthique, la politique, l'art, le corps.

    Au regard de chacune d'entre elles, un texte de philosophie antique, classique ou moderne vient faire écho et nous rappeler la nouveauté intacte de cette force de pensée et d'émerveillement séculaire qu'est la philosophie.

    Après leur lecture, qui osera encore dire que la philosophie est inutile, déconnectée du réel et rébarbative?

empty