• Avec Le Duel, Frédéric Mitterrand nous fait vivre le terrible affrontement qui opposa deux géants de l'histoire : Napoléon III et Victor Hugo.
    Un récit écrit à hauteur d'homme, vivant, tendu, marqué par la passion et la violence, sur les convulsions de la haine en politique et le rapport de fascination entre hommes de pouvoir et écrivains.
    Le 2 décembre 1851, le président de la République Louis Napoléon Bonaparte viole la Constitution et s'empare de tous les pouvoirs avant de se faire proclamer empereur. Un homme suit pas à pas, depuis des mois, celui qu'on appelle désormais Napoléon III. Il le connaît fort bien et l'a souvent rencontré. Il dénonce son forfait et s'oppose à lui farouchement. C'est Victor Hugo, député de l'Assemblée dissoute et écrivain célèbre.
    Dans ce combat, l'empereur se révèle bien plus stratège et subtil que la caricature qu'on en a faite. Quant au second, il apparaît tel qu'il est vraiment : génial, égocentrique, autoritaire avec ses proches.
    Ce duel passionné entre le voleur et son ombre durera vingt ans. Jusqu'à la chute honteuse de l'aventurier politique et l'apothéose du prophète du retour de la République...
    " Victor Hugo, le héros du romantisme, contre Napoléon III, le héros romanesque. Leur duel domine l'histoire du XIXe siècle, mais il se prolonge jusqu'à aujourd'hui, car c'est celui de la pensée et du pouvoir. "

    Frédéric Mitterrand

  • Boston, 1642. Dans la petite communauté puritaine, obsédée par la honte et le péché, la trop belle Hester Prynne est reconnue coupable d'adultère et clouée au pilori. Elle devra également porter, sa vie durant, une lettre écarlate : un " A " cousu sur sa poitrine, comme marque d'infamie. Une peine qui aurait pu être atténuée si elle avait révélé le nom de son amant, et père de sa petite fille, Perle. Mais ni les menaces, ni les promesses n'ont pu le lui arracher. Un homme pourtant, son mari porté disparu et revenu vivre à Boston sous une autre identité, va partir en quête de la vérité. Et, une fois le nom trouvé, exercer une vengeance aussi cruelle que raffinée.
    /> Publié en 1850, La Lettre écarlate est considéré comme l'un des romans fondateurs de la littérature américaine. Bouleversante de grâce et de dignité, d'une force intérieure à toute épreuve, Hester est quant à elle l'une des premières grandes héroïnes romanesques.
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Leyris.

  • Le droit, en fait, c'est simple !
    Le droit vous semble aride ? Il est passionnant ! Et il irrigue l'ensemble des aspects de notre vie. Plus que jamais, il est utile de le maîtriser.
    Quelle est la différence entre le droit civil et le droit pénal ? Qu'est-ce que la jurisprudence ? Comment distinguer un décret d'un arrêté ? À quoi sert le juge administratif ?
    Cet ouvrage clair et synthétique vous présente les grandes branches du droit : droit privé, droit pénal, droit public. Il détaille également les sources du droit en France : Constitution, traités internationaux, droit de l'Union européenne, lois, règlements. Enfin, le lecteur peut se faire une idée précise des différentes carrières possibles dans le domaine juridique : magistrat, avocat, huissier, notaire, commissaire-priseur ou encore officier de police.
    Découvrez dans cet ouvrage :
    Les différentes branches du droit Les sources du droit en France et leur hiérarchie L'organisation administrative et judiciaire française Dix droits fondamentaux, dix grandes lois, dix traités internationaux majeurs.

  • Radar Business

    Collectif

    • First
    • 21 Juin 2012

    La Sécurité routière est le noble combat des politiques, de droite comme de gauche, qui se doivent de sauver la vie de leurs citoyens - près de 4 000 morts en 2010. Oui, mais voilà...

    Ce que l´on oublie de dire aux Français, c´est que les radars rapportent beaucoup. Et pas seulement à l´État. Des sociétés privées se gavent grâce à ce système qui sera même bientôt - légalement - capable de s´inviter dans l´habitacle des conducteurs pour contrôler leur taux d´alcoolémie. Sans parler des entreprises qui savent parfaitement tirer profit des hésitations du gouvernement et qui, elles, ne connaissent pas la Crise. Loin s´en faut.

    Au-delà des aspects liberticides des radars et de l´impossibilité de contester avec efficacité des PV sans l´aide d´un avocat, nous sommes, là, face à un mensonge d´État. En effet, la vitesse n´est pas la première cause de mortalité sur les routes, et la route n´est pas la première cause de mortalité en France. Si l´État acceptait d´écouter ce que disent les hommes de terrain, il comprendrait qu´il est possible de regarder la route et ses usagers autrement. Et de mener une vraie politique de sécurité routière.

empty