• Tout commence par une découverte : un petit garçon de cinq ans erre seul dans l'aéroport d'Hambourg. De toute évidence, il a été abandonné par ses parents. Pourquoi ?
    Pour résoudre ce mystère, il nous faut retourner dans le temps et s'attarder sur un autre destin : celui de Vollie Frade, dit « Le Volontaire », un homme âgé vivant au Nouveau-Mexique et au passé lourd de secrets. Bien des années plus tôt, il s'est engagé pour la guerre du Vietnam, dans le but de se perdre et de disparaître. Et a ainsi, sans le savoir, déclenché une chaîne d'événements qui le mèneront des jungles du Cambodge (où il sera soldat) au quartier de Queens à New York et à une curieuse communauté hippie dans le Nouveau-Mexique. Où qu'il aille, Vollie Frade cherche un sens à sa vie, un lieu à habiter pleinement et une famille d'élection. Une quête qui pourrait le mener à la tragédie.

    Balayant plusieurs décennies, Le Volontaire trace le portrait de personnages marginaux et inoubliables. Avec son écriture âpre et lyrique, Salvatore Scibona nous livre un grand roman dans la plus pure tradition américaine et explore sur trois générations la nature des relations filiales.

  • Dans un New York envoûtant, des destinées se croisent et s'entremêlent. Un roman sensible et lumineux sur l'attachement et les empreintes laissées par le déracinement et les traumatismes.
    Marina, écrivaine et universitaire, habite à Harlem avec son mari Jacob et le fils de ce dernier, Ben, issu d'un premier mariage. Dans la rue, elle fait par hasard la connaissance de Constance, une jeune réfugiée rwandaise, et de son enfant, Gabriel. Marina ressent rapidement l'urgence et la nécessité d'aider ces deux êtres dévastés et à la dérive. Tandis que Constance reste distante et quasiment muette, un lien particulier se noue entre Marina et Gabriel.
    Malgré les mises en garde de son mari, l'amour de Marina pour cet enfant grandit et s'épanouit, jusqu'à la confronter à sa propre histoire, au souvenir de sa mère, fantomatique et si souvent absente.

  • Et si tout n'était qu'une question de liens ? C'est l'hypothèse de laquelle sont partis Damien Deville et Pierre Spielewoy pour élaborer le cheminement théorique et politique de l'écologie relationnelle. Fils de la fin du XXe siècle, les auteurs font partie de cette génération qui a vécu à la fois la diversité du monde et sa destruction précipitée. S'ils formulent une puissante critique de l'uniformisation des territoires et des paysages actuellement à l'oeuvre, c'est pour mieux dynamiter les barrières qui nous empêchent de penser pour et par la diversité, et nous inciter à redécouvrir la complexité du vivant, des individus et des cultures, ferment d'une société empreinte de justice et riche de rencontres. En renouvelant notre façon d'habiter la Terre et en définissant avec justesse la place de l'humanité dans la grande fresque du vivant, l'écologie relationnelle devient une ode à la pluralité et à la solidarité. Elle est le point de départ d'un projet politique qui porte avec fierté des métissages territoriaux par-delà les individus et par-delà l'Occident.
    Ouvrir la voie d'un monde enrichi et fier de ses diversités.

  • « Si vous vous trouvez dans la petite ville dont l'unique rue est envahie par les touristes l'été, et qui est aussi vide, l'hiver, qu'un seau avant la traite ; et si votre regard se porte au-delà de l'étendue d'eau, vous apercevrez, sur le cap qui vous fait face, la maisonnette ancienne.
    - Mon Dieu, quelle situation exceptionnelle ! disent les touristes. Mais quel piteux état pour une maison !
    Car ils la distinguent sans peine : le bras de mer n'est pas si large à cet endroit.
    - C'est la maison de la vieille Inge, disent les habitants du coin. Et sur ce, ils se taisent. »Le temps d'un été, trois enfants, Martha et ses deux frères Mikkel et Matts vont rencontrer pour la première fois une grand-mère qu'ils n'ont jamais connue et partir à la découverte de la nature et d'eux-mêmes. Un merveilleux roman initiatique.Traduit de l'allemand, titre original : Sommerby


  • De la naissance à la mort, les existences individuelles suivent des cheminements qui, loin d'être déterminés par la seule volonté ou le hasard, s'inscrivent dans des causalités sociales et psychologiques fortes. Les auteurs, psychologues et sociol

  • L'amour...
    Aimons-nous les uns les autres, nous dit-on. Mais comment faire ? C'est quoi l'amour ? Un délice ou une torture ? Une libération ou une chaîne ? Un envol ou un frein ? Trouble-t-il ou rassure-t-il ?
    Même s'il nous gouverne et nous épouvante, l'amour est synonyme de liberté, il se faufile partout et transforme nos existences. Inutile de le comprimer dans sa poitrine, il ressort un jour ou l'autre, plus fort que jamais, pour nous unir une heure, un jour ou une vie...
    Pour écrire ce livre, Macha Méril a puisé dans ses souvenirs, observé autour d'elle, écouté les incroyables affaires de coeur qu'on lui a racontées. Elle a ouvert la porte de la vérité et trouvé, tapies derrière, des histoires d'amour tendre, fou, renaissant, cruel, interdit, inattendu, bizarre même. Ces récits révèlent 33 visages de l'amour, 33 exemples de son infinie puissance.
    Un sujet universel traité avec audace et sincérité. Pour tous ceux qui aiment, veulent aimer ou être aimés.

  • Paris. Maintenant. Auguste et Marie.

    Deux jeunes femmes qui constituent le point de départ de ce roman.

    Peu à peu, différents personnages vont venir étoffer cette aventure humaine.

    On assiste alors à la construction d'une famille, rassemblée autour d'une figure essentielle : celle de la mère, Tata Coumba.

    Mais le danger émotionnel accompagne les liens qui se tissent. Il leur faudra composer avec la vie et ses paradoxes, ses victoires comme ses précipices.

    Un peu d'humour pour le dépeindre ne changera rien au récit : aucun sentiment n'est tu et personne n'est épargné.

  • La Toile

    Frederique Trimouille

    Une vieille maison, la mer est là, magnifique, menaçante, une grand-mère séduisante et terrifiante et sa fille qui peine à exister. Trois petites-filles montées à Paris reviennent pour Noël. En fond de tableau, pères, fils, époux, les « chers disparus », occupent secrètement le terrain. Sur les bords, un ami d'une autre planète et l'autre grand-mère qui ramasse des coquillages. La toile est inachevée, plate, lisse.
    En quelques mois, elle prend corps. De petits gestes en grandes confidences, de micro-événements en péripéties, des fenêtres s'ouvrent, des liens se tissent, les trois générations trouvent leur place, les disparus la leur. L'écriture est comme un souffle qui anime le tableau, lui rend ses couleurs et sa profondeur.

  • « Nous comptons, si je sais compter sur mes doigts, cinq Daudet qui ont tous du talent comme un seul Alphonse Daudet, et cela me semble vraiment extraordinaire. » Un siècle plus tard, la remarque de la romancière Rachilde laisse rêveur. Cinq Daudet ? L'auteur de La Chèvre de M. Seguin et de Tartarin de Tarascon ne serait donc pas le seul à avoir connu la gloire ? En racontant l'histoire des Daudet, Stéphane Giocanti scrute le mystère d'une famille dont tous les membres ou presque, pendant deux générations, jouèrent un rôle dans la vie littéraire française. Aux côtés d'Alphonse, bohème provençal et parisien, il dévoile la présence de Julia, sa femme, écrivain admirée par Edmond de Goncourt, et celle d'Ernest, son frère aîné, qui fut un historien de renom. À la génération suivante, ce sont les deux fi ls d'Alphonse, Léon et Lucien, qui se fi rent un prénom. Le premier fut écrivain et homme politique, compagnon royaliste de Maurras et mémorialiste truculent de la IIIe République. Le second fut l'opposé : dandy, poète, et amant de Proust et de Cocteau. Le roman de la famille Daudet est aussi l'occasion de vivre avec les milieux littéraires, artistiques et politiques de son temps ; pendant près d'un siècle, de la bohème insouciante du Second Empire jusqu'au début du régime de Vichy, d'un temps lointain, révolu, jusqu'à une époque plus proche, plus violente, dont l'empreinte dure aujourd'hui encore.

  • Dans cet ouvrage, nous vous proposons de "détourner" dix noeuds marins pour en faire de jolis bracelets. Les pas à pas illustrés très pédagogiques vous guideront dans vos réalisations. Des modèles les plus simples aux plus élaborés, vous pourrez adapter chaque noeud à votre goût, pour en faire un bracelet masculin ou féminin, pour adulte ou pour enfant, sobre ou extravagant... À vous de laisser libre cours à votre créativité !

  • Les Vies liées Nouv.

    Les Vies liées

    Catherine Balance

    Juste avant de prendre un avion pour Bali, Maude, initiée à la médiumnité depuis peu, rencontre une jeune femme, Émilie, avec laquelle elle se découvre très vite des affinités. Mais plus elle avance dans cette relation, plus elle ressent de l'anxiété, la peur de perdre cette nouvelle amie, une peur incontrôlable jusqu'au jour où elle ne reçoit plus de nouvelles d'elle. Persuadée qu'Émilie court un danger, Maude part à sa recherche, n'écoutant que son intuition, malgré les protestations de son entourage. Cette recherche la conduira jusqu'au mystère de sa naissance et lèvera le voile sur l'étrange lien qui l'unit à sa jeune amie. Entre histoires familiales et communications avec l'au-delà, ce suspense psychologique pose la question des liens inconnus ou invisibles qui unissent les êtres avant même qu'ils ne fassent connaissance.

empty