• Cet ouvrage présente une réflexion sur le processus dit de justice transitionnelle, c'est-à-dire sur la reconstruction des mécanismes de justice telle qu'entreprise au Burundi depuis la fin des violences fratricides qui ont déchiré le pays pendant plusieurs décennies et du conflit armé qui les a suivies. Il présente tout d'abord le travail mené au Burundi par l'association RCN Justice & Démocratie, basée à Bruxelles et active notamment dans la région des grands lacs africains. Cette ONG a voulu libérer la parole des habitants du pays au moyen de groupes de discussion menés suite à une représentation théâtrale itinérante visant à susciter le dialogue sur le fait de devoir (re)vivre ensemble après la guerre civile. L'ouvrage réunit ensuite les contributions présentées à l'occasion du colloque organisé le 28 mars 2012 à Bujumbura, pour confronter la parole ainsi recueillie auprès de la population burundaise aux avis d'experts burundais et internationaux. Le résultat, parfois surprenant mais toujours passionnant, souligne l'existence discrète quoique vivace de dimensions informelles de la justice transitionnelle telle que mise en place dans les collines, loin des retards et des négociations politiques qui caractérisent le processus formel engagé sous l'égide des Nations unies et qui peine à produire des résultats. Une lecture plurielle de la justice réparatrice dans un État sortant d'un conflit, et l'émergence possible d'un modèle burundais qui gagnerait à être plus largement diffusé. L'ouvrage est accompagné d'un DVD restituant les débats échangés lors du colloque, qui peut être utilisé comme support pédagogique ou comme regard alternatif sur une problématique complexe mais cruciale. Cf. le chapitre de la version éléctronique intitulé : "Annexe. Restitution des débats échangés lors du colloque. Liens vers les vidéos présentes sur le DVD dans l'édition papier"

  • L´éthique des relations internationales est un domaine de recherche relativement nouveau qui explore la nature et le rôle des valeurs morales, des enjeux et des dilemmes éthiques dans les relations internationales. Ancrée dans le réel, elle s´intéresse autant à des questions concrètes, comme l´usage de la force, la justice globale, c´est-à-dire la répartition et le partage des biens mondiaux, l´environnement, la santé, la migration, les institutions judiciaires, le commerce ou l´humanitaire, qu´aux fondements éthiques et politiques de la mondialisation et au type de théorie le mieux adapté à la compréhension de la société internationale. Réunissant les meilleurs spécialistes internationaux de chacun de ces sous-domaines, ce livre offre pour la première fois en français une réflexion complète et structurée sur l´éthique des relations internationales aux étudiants et aux universitaires confrontés à ces questions.

  • Comment une société se reconstruit-elle après une dictature ou des crimes de masse ? Durant des siècles, le silence était la seule réponse, le procès de Nurenberg a modifié la stratégie et les commissions Vérité, les tribunaux pénaux, les lois mémorielles sont censés guérir les plaies de l'Histoire. Mais quel est l'impact de ces politiques de réconciliation ? Cet ouvrage montre comment cette révolution juridique, politique et culturelle mobilise les énergies, suscite l'espoir de refonder une société, malgré les tensions générées par ces politiques de réconciliation, les dangers et les dérives qui les guettent.

  • Après avoir été l'espace de l'exception autoritaire, le monde arabe est devenu, au premier semestre de 2011, celui des « révolutions ». Au leitmotiv de l'incapacité congénitale des pays arabes d'accéder à la démocratie a succédé le discours sur les « printemps arabes » et l'effet de domino supposé de la « révolution tunisienne » qui, ...

empty