• Mamma maria

    Serena Giuliano

    • Lizzie
    • 11 Mars 2021

    " Un roman savoureux comme un bon plat de pasta ! " MaxiSous le coup d'une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d'Adriano Celentano... Ce caffè, c'est le coeur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s'est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s'est pas présenté pour son éternelle partie de scopa... La fin de la dolce vita ?
    PRIX BABELIO LITTERATURE FRANCAISE 2020

  • Une expédition clandestine à la recherche du Temple de Salomon révèle un énigmatique cube de pierre, vieux de trois mille ans.
    À l'intérieur : un secret qui pourrait remettre en cause la véracité de la Bible et déstabiliser des milliards de croyants.
    Une seule solution pour éviter le chaos : mener l'enquête dans le passé. Sur ordre du pape Jean-Paul II, le père Pellegrino Ernetti remonte le chronoviseur, cette extraordinaire machine capable de voir dans le temps, qui aurait été conçue en 1964 et demeure le secret le mieux gardé du Vatican.
    Ce qu'elle va dévoiler emmènera le père Ernetti plus loin encore qu'à l'époque du roi Salomon, jusque dans l'Égypte ancienne, sous le règne de l'éblouissante Néfertiti, qui pourrait bien détenir la clé de l'énigme.

  • " Vous parlez comme un curé ou un communiste. Vous pensez vraiment que les gens la veulent, la liberté ? " "Les mains vides" est le quatrième volume des enquêtes du commissaire Soneri, désormais bien connu des lecteurs français. Valerio Varesi continue avec maestria à arpenter les rues de Parme, les bas-fonds et l'histoire tourmentée.
    La chaleur humide et gluante du mois d'août à Parme reflète la situation du commissaire Soneri, aux prises avec une affaire poisseuse. Francesco Galluzzo, un marchand du centre, a été battu à mort dans sa maison par des agresseurs inconnus. Le vol semble un motif évident, mais les premières investigations pointent plutôt vers une " leçon " qui s'est mal terminée. D'autres recherches conduisent le commissaire à un usurier connu, Gerlanda, à qui la victime devait de l'argent. Mais la vérité a mille visages, et Soneri trébuche bientôt sur une piste qui sent la cocaïne. Peu à peu, le policier réalise que la mort de Galluzzo ne représente qu'un détail, un détail presque insignifiant dans une image plus grande où la vraie victime est la ville elle-même. Un nouveau type de criminels, déguisés en sociétés financières et immobilières irréprochables, a remplacé la vieille garde, composée de gars comme Gerlanda, tout juste bon, désormais, pour la retraite. Avec amertume, Soneri ne peut que constater que sa chère ville de Parme s'est perdue : elle a remplacé Dieu par Mammon, idole toute-puissante qui ne vit que pour l'instant présent, et ne refuse pas quelques sacrifices... humains ?
    prix Violeta Negra 2017 pour La Pension de la via Saffi

  • Le Simenon italien ! 20 000 lecteurs déjà conquis La troisième aventure du commissaire Soneri
    C'est l'automne à Parme. Le commissaire Soneri décide d'échapper à la grisaille de la ville en retournant dans son village natal des Apennins pour des vacances bien méritées. Il se réjouit à l'idée de cueillir des champignons sur les pentes boisées de Montelupo, une activité jadis partagée avec son père. Sur le village isolé règne la famille Rodolfi, producteurs de charcuterie depuis des générations. Le patriarche, Palmiro, mène sa barque d'une main sûre. Mais derrière la réussite, se profile un drame familial : le fils, Paride, a d'autres projets pour son avenir... Brutalement, la famille est plongée au coeur d'un scandale financier qui touche toute la petite communauté : Palmiro aurait escroqué la plupart des habitants en leur faisant miroiter des placements financiers qui s'avèrent bidons. Peu après, un randonneur fait une découverte macabre dans les bois : le cadavre de Paride. Voilà qui signe la fin des vacances paisibles de Soneri, embarqué malgré lui dans une enquête où les relations complexes entre le père et le fils Rodolfi jouent un rôle prépondérant. Et en creusant, Soneri va se retrouver bien plus impliqué qu'il ne l'aurait souhaité, quand il découvre que son propre père et Palmiro étaient amis...
    Dans cette nouvelle aventure du commissaire Soneri, Varesi explore les rancoeurs enfouies sous l'apparence paisible d'un petit village de montagne. Dans son travail continu sur la mémoire, il dépeint un monde en train de disparaître, un mode de vie menacé par l'exode rural des jeunes qui ne veulent plus de cette vie rude.
    Le Fleuve des brumes
    PRIX VIOLETA NEGRA 2017
    FINALISTE PRIX LIBR'À' NOUS 2017 (catégorie Polar)
    Sélection prix du polar de Points 2017
    La Pension de la via Saffi, Valerio Varesi
    FINALISTE PRIX UN ALLER RETOUR DANS LE NOIR

  • Les réflexions politiques d'Antonio Gramsci, qui sont contenues dans une trentaine de cahiers rédigés dans les geôles de Mussolini de 1929 à 1935, révèlent une pensée complexe, originale et profonde. En centrant son analyse sur la notion d'intellectuel, Jean-Marc Piotte donne une interprétation cohérente de l'ensemble de cette oeuvre et explique l'apport important de ce penseur, qui renouvelle la théorie marxiste en soulignant le rôle crucial des luttes culturelles dans les luttes politiques.

    Ce livre, paru pour la première fois en 1970, est précurseur de l'intérêt croissant pour un penseur politique du début du xxe siècle dont la pensée est d'une actualité flagrante, notamment pour ce qu'il dit du rôle politique de l'intellectuel en temps de crise.

  • Nihil ou Totum : sur un coup de dés, Francesco Sacredo, jeune aristocrate vénitien, mise sa propre personne pour tenter de récupérer sa fortune perdue par son père au profit de la comtesse von Wallenstein. Le jeune homme, proscrit et condamné à fuir encore et encore, tâche pourtant de rendre coup pour coup à la comtesse, invisible et lointaine mais toujours sur ses talons.Lorsqu'il revient d'exil à Venise, Francesco Sacredo, jeune patricien de bonne famille, découvre que son père a perdu au jeu la totalité de leur immense fortune. La comtesse Mathilde von Wallenstein, une allemande borgne, sournoise et carnassière, lui a enlevé jusqu'à son dernier sequin. Ulcéré par l'inconséquence paternelle, Francesco accepte, sur un coup de dé, de miser sa propre personne pour tenter de récupérer son bien. Il perd.Mais plutôt que de livrer son corps à la maléfique comtesse comme convenu, il s'enfuit, aussitôt pris en chasse par les impitoyables spadassins de l'Allemande.Aussi cette partita se poursuit-elle grandeur nature, au rythme de la course effrénée de Francesco à travers une Italie du XVIIIe siècle plongée dans un hiver glacial. La mort aux trousses, le jeune homme, réduit à la dernière extrémité, proscrit et condamné à fuir éternellement, tâche pourtant de rendre coup pour coup à son adversaire lointaine et invisible.Roman d'aventures haletant, orchestré par Alberto Ongaro en maestro de l'art de la fiction, La Partita fait penser à un Dumas qui aurait été atteint de paranoïa, et où les élégances vénéneuses de Casanova se doubleraient de l'exubérance rieuse de Federico Fellini.

  • Luigi Alfano : de son enfance à sa carrière de footballeur puis à celle d'entraineur du Sporting Club de Toulon

    " Encore sous l'effet de l'adrénaline, Luigi empoigna son nez dans sa main droite et, d'un coup sec, accompagné d'un craquement d'os fracassant, il le remit en place comme on remet

    un noeud de cravate. "

    Depuis près d'un demi-siècle, Luigi Alfano défend les couleurs d'une seule et même ville : Toulon.

    Giovanni Privitera retrace la vie et la passion de ce footballeur italien devenu entraineur du Sporting Club de Toulon. Il revient sur son enfance napolitaine, son parcours vers le monde

    professionnel, ses confrontations aux vedettes internationales du championnat de France et ses aventures rocambolesques sur les pelouses de France et de Navarre avec son équipe

    de toujours. On y retrouve aussi sa pugnacité, son jeu de tête unique et son nez légendaire.

    Ce récit nous plonge avant tout dans un football d'un autre temps, avec ses codes, ses valeurs, ses travers.

  • Mais qu'est-il arrivé à Nino Ferrer et à son oeuvre ? Pourquoi celui qui a illuminé les 60's en recréant un R&B à la française, puis qui s'est lancé dans les 70's, entre deux classiques imparables («Mirza», «Le Téléfon», «Le Sud») dans une musique ambitieuse mélangeant rock progressif et débridé a-t-il insensiblement disparu de la scène médiatique ? Nino Ferrer est un cas à part dans l'univers musical français, un paradoxe à lui seul. Rares sont les artistes à avoir bénéficié toute leur carrière d'une telle notoriété, en ayant connu une aussi longue traversée du désert. À partir des interviews données par Nino Ferrer, de rencontres avec sa famille et certains témoins essentiels, ce livre retrace le parcours d'un homme libre et replace son oeuvre dans la grande histoire de la pop music.

    Spécialiste des musiques actuelles, Henry Chartier leur a consacré de nombreux ouvrages. Auteur de biographies (John Lennon, Serge Gainsbourg, Kurt Cobain, Christophe), on lui doit également un essai sur les rapports entre le rock et la politique et une encyclopédie du rock satanique. Nino Ferrer, un homme libre est le deuxième ouvrage qu'il consacre à cet artiste.

  • Aller simple débute sous le soleil africain où prend forme, poème après poème, l'épopée tragique d'émigrés tentant de rejoindre le sol italien. Du sable brûlant à la mer impitoyable, nous suivons ces figures qui affrontent la faim, la violence de la nature, et celle des passeurs. Cette succession de vers fait échos aux nombreuses histoires tristement familières, au destin des désespérés qui affrontent la Méditerranée jusqu'à nos côtes européennes. Mais ici encore, la dignité n'a pas sa place et le retour forcé ne mènera nulle part : 'Le départ n'est que cendre dispersée, nous sommes des aller simple.' À la suite de ce voyage à sens unique, quatre quartiers imaginaires ? celui des pas reclus ou encore celui de l'amour sidéré ? composent cette ville qu'est le livre de poèmes selon l'auteur. L'espace y est tiraillé, Erri De Luca évoque l'enfermement, l'incarcération d'anciens compagnons des années de plomb, il parcourt la nature et les éléments, la passion et la sensualité qui se déclinent sans cesse. Quelques textes enfin concluent avec grâce ce magnifique recueil en visitant les différentes faces de son oeuvre : le langage, la guerre, l'Italie, l'amour, et le rire.

  • À la rencontre de personnes et de cultures extraordinaires, ce livre nous invite à partir à la découverte des " zones bleues ", ces lieux surprenants qui intéressent les scientifiques pour leur nombre élevé de nonagénaires et centenaires en excellente santé. Un tour du monde passionnant, prolongement de la série documentaire éponyme sur France tv.
    Angèle Ferreux-Maeght, chef de cuisine, naturopathe et spécialiste de l'alimentation bien-être et Vincent Valinducq, médecin généraliste et chercheur, ont décidé de mener l'enquête dans ces endroits si particuliers pour tenter de percer les secrets de la longévité : caractère génétique, mode de vie, alimentation, activité physique...
    De la Sardaigne en Italie à Nicoya au Costa Rica en passant par Ikaria en Grèce et Okinawa au Japon, vous découvrirez les secrets de longévité propres à chacun de ces territoires et partirez à la rencontre de ces hommes et femmes aux vies exceptionnelles.

  • Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans la petite ville de Fermo, une bande loufoque de partisans, fonctionnaires, prostituées et paysans attend fébrilement la grande fête révolutionnaire et l'avènement d'une société sans classes. Sous la forme d'une auto­biographie picaresque, Luigi Di Ruscio orchestre dans sa ville natale une comédie humaine à l'italienne, peuplée de figures tour à tour burlesques, tragiques et tendres. Armé d'une drôlerie féroce, d'une écriture à la cadence orale ponctuée de fulgurantes inventions langagières, il nous administre une formidable leçon de joie de vivre en dépit de ses désillusions politiques.

  • Un guide de conversation super pratique et en couleurs, avec un mini-dictionnaire inclus + du contenu MP3 offert, à 7,95 € ! Vous partez en voyage à Rome ? Vous faites escale à Venise ? Vous visitez la Toscane ? Ce guide de conversation est fait pour vous ! Il décrit toutes les situations courantes que peuvent rencontrer les voyageurs : - s'adresser à un tour operator - faire une réservation - emprunter les transports - visiter une ville, les musées... - faire des achats et utiliser des services - sortir et faire des activités - gérer les urgences L'accent est mis sur les besoins spécifiques des voyageurs mais l'ouvrage contient également des astuces facilitant l'apprentissage et l'utilisation de l'italien et des infos culturelles sur les coutumes et spécialités italiennes. Alors, vous partez quand ? Avec un mini-dictionnaire + du contenu MP3 offerts !

  • L'Illusion

    Martine Colas

    Ce soir-là, Lola, pétillante jeune femme de 28 ans, a rendez-vous dans une taverne avec un ami. Sur la route, elle est victime d'un accident de voiture. Heureusement, elle n'a rien de cassé et tout va bien.
    Enfin... c'est ce qu'elle croit. À sa sortie de l'hôpital, elle se découvre une étrange faculté : celle de pouvoir arrêter le temps. Son destin prend alors une tournure particulière. Un braquage de banque et un voyage autour du monde feront vivre à Lola de belles rencontres et des moments intenses.

  • Surgie de l'eau et de la boue, au coeur des lagunes, Venise a été l'objet d'un façonnement et d'un soin jaloux et quotidien qui n'ont connu aucune trêve. Car il fallait mener dans un site fragile, que l'on pensait providentiel, la défense contre les périls des eaux saumâtres au milieu desquelles les hommes s'étaient tôt installés. Sans cesse des pilotis furent enfoncés et remplacés, des digues élevées et renforcées, des canaux creusés et curés, de la terre charriée et amassée pour conquérir toujours plus d'espace. Le travail de création vénitienne fut aussi un immense effort et une longue oeuvre de construction de ponts et de quais, de palais et d'églises, de maisons et d'entrepôts... De la sorte, jour après jour, année après année, la ville a été inventée, dans un mouvement toujours continué qui tendait vers l'élaboration d'une beauté formelle ; par cette exigence de théâtralité monumentale, il s'agissait de mettre en représentation l'imaginaire d'une grâce divine. Mais Venise, aux derniers siècles du Moyen Age, ne fut pas qu'un décor de pierres et de briques : elle a été aussi façonnée par les pas, les postures et les mots des hommes. Et fut ainsi modelée une culture urbaine dévoilant les rapports que les Vénitiens entretenaient avec leur histoire. C'est cette invention de Venise qui est ici reconstituée jusqu'au moment où, vers 1500, elle semble atteindre une plénitude.

  • 1515 ? La réponse sonne comme une évidence : Marignan ! Mais qui sait où se trouve Marignan ? Que la bataille se déroule les 13 et 14 septembre ? Qu'elle est remportée contre des Suisses à l'apogée de leur puissance ? Que plus de la moitié des combattants de l'armée française sont des lansquenets allemands ? À la conquête du lointain duché de Milan, François Ier se jette dans la mêlée au prix de risques insensés, soucieux d'affirmer son attachement aux valeurs chevaleresques. Pourtant, ce n'est ni par ses faits d'armes ni par son courage que le jeune roi a remporté la victoire, mais grâce aux ressources financières colossales que lui procure le peuple le plus nombreux d'Europe. Rarement bataille est autant disputée : 12 000 morts en seize heures ! Les divisions qui opposent les Suisses, la violence dont ils font si souvent preuve, leur courage et leur acharnement au combat donnent à la campagne une épaisseur humaine particulière. Trop souvent prisonnière de sa notoriété, la plus célèbre bataille de l'histoire de France est enfin racontée dans un récit aussi savant que haletant.

  • L'Italie des années soixante invente la Dolce Vita et cicatrise doucement de la guerre. À Fiesole, sur les hauteurs de Florence, Giuseppina dont le quotidien est rythmé par la vie du Borgunto, quartier pauvre où sont logées les familles des carriers qui travaillent à la Pietra Serena, s'ennuie. Elle a quarante ans, peu de rêves et peu de vie.
    Giuseppina que l'on surnomme volontiers la grosse Beppa, non par mépris mais par admiration pour ses formes avantageuses, va découvrir brutalement que la morale ne constitue pas une feuille de route. Que vivre implique des forces bien plus fertiles et des engagements bien plus authentiques.
    Dans les parfums de la Toscane, dans le quotidien bruyant de son quartier, sous la touffeur des nuits étoilées, une route va pourtant s'ouvrir.

  • Mona lisa raconte ce qu'elle voit depuis plus de 500 ans !

    Cinq siècles après la mort de Léonard de Vinci, Mona Lisa parle. Cinq siècles à écouter, observer, espionner... Elle raconte ici son histoire, depuis le temps où elle vit le jour à Florence jusqu'à notre époque où, devenue le plus célèbre tableau du monde, elle trône en idole au musée du Louvre. Célébrité, disgrâce, kidnapping et agressions diverses, détournement d'image, vie clandestine pendant les guerres, voyages diplomatiques à travers le monde, la Joconde a traversé bien des épreuves. Elle a fréquenté aussi les grands de l'Histoire, de François 1er à John F. Kennedy en passant par Louis XIV et Napoléon. Et elle a vu, parfois, ce que ses yeux n'auraient pas dû voir...

  • Tango, place des miracles

    Fernando Paz

    Leandro Pellegrini, jeune musicien argentin, virtuose du bandonéon et séducteur sans attache, se complaît dans sa dolce vita artistique et sentimentale. Mais lors d'une tournée en Italie il se trouve seul témoin d'une catastrophe : l'effondrement de la Tour de Pise. En l'espace d'une nuit, il devient une star internationale, prisonnier des journaux et des médias qui le désignent comme le nouvel Élu.

    Pour le commissaire Luigi Loguercio, aucun doute possible : le flegme de Leandro et son rejet des caméras sont un signe, il est impliqué dans l'affaire... Comment expliquer autrement son refus obstiné de la surmédiatisation dans un monde qui ne jure que par cela ? Pour ne rien arranger, le musicien se lance dans une relation avec Chiara, la fille intouchable d'un producteur, menaçant encore davantage sa carrière.

    Emportés par l'effervescence du monde de la danse, suivez le parcours chaotique d'un artiste en quête d'absolu, subitement bouleversé par la passion, la fièvre médiatique et les trahisons.

  • Quand le rédacteur en chef de Corsica Hebdo est tué par une bombe, Isaià, une journaliste sans compromissions, part en quête de vérité. Sa seule piste? Des lettres anonymes évoquant la présence d'un faux Delacroix dans une cathédrale d'Ajaccio.Où devra-t-elle entamer ses recherches? Marseille. Elle y rencontre Jane, une jeune peintre qui, bon gré mal gré, l'épaulera dans une enquête se révélant bien plus tortueuse qu'il n'y paraît. Du maquis corse aux hôtels parisiens miteux, d'intimidations en enlèvements, elles seront poussées dans leurs retranchements. Les Belles sanguinaires, c'est aussi l'histoire de deux femmes qui se trouvent, dans l'incertitude et la douleur, sous la force vibrante et solaire d'un territoire et d'une culture au croisement de la Corse, de l'Italie et de la Provence.

    Isabelle Chaumard est l'auteur de fictions, articles et essais. Belles sanguinaires est son premier roman. Qu'il s'agisse de reportages journalistiques, d'écrits professionnels ou de thrillers, sa démarche est de poser un regard sur l'Autre, cet alter ego en quête de vérité.

  • Florence, 1478.
    Dans ce jeu italien de reconquête des terres pontificales, tout semble opposer Sixte IV, vieux pape guerrier, et Laurent de Médicis, jeune tyran mécène. Leur sanglante confrontation à coups d'anathèmes, de complots, de missions secrètes et d'assassinats sera sans trêve et sans pitié.
    La recherche acharnée d'un écrit nuisible au pontife déchaînera les passions, suscitera menaces et trahisons.
    Tapis dans l'ombre, spectateurs attentifs ou acteurs intéressés, Rodrigo Borgia, futur Alexandre VI, et Louis XI, roi de France vieillissant, observent avec intérêt ces joutes cruelles, révélatrices de mortelles ambitions.

  • Tout récit est fait de temps. N'y échappent pas ce missionnaire tourmenté faisant voile vers la colonie naissante ni cet amateur d'art en admiration devant un Greco, encore moins ce jeune homme qui sera marqué par l'éruption spectaculaire du mont Royal. Le temps se révèle à la fois sujet, personnage et narrateur des sept nouvelles qui composent cet assemblage de textes ludiques. Chacune de ces histoires devient un prétexte au déploiement de quelque chose de plus grand et de complètement affranchi. Chacune nous ouvre la porte d'un monde nouveau de possibilités.

  • 11 septembre 2001, World Trade Center. 8h29, tour nord : Tom, devenu trader pour satisfaire à ses obligations de futur père, apprend que l'enfant à venir n'est pas de lui. 8h46, tour sud : un Boeing s'écrase sous l'étage où se trouve Alcina... son épouse.
    Banale rencontre de la petite et de la grande histoire ? Ou épisode ignoré d'une vendetta ancestrale ? 
    Des Etats-Unis en pleine crise à l'Australie des surfeurs, de la Toscane des Médicis à la Yougoslavie de Tito, un nom revient : celui de Francesca Caccini, musicienne adulée en son temps, oubliée depuis. Sauf par celle qui en a fait une obsession. Meurtrière.

  • Le Bois sacré

    Alice Gargano

    À Palerme, Clélia vit heureuse avec Marco.
    À un détail près.
    Une lettre de France, en ravivant ses souvenirs du Bois sacré où elle a vécu enfant, lui fait prendre conscience de la nécessité de se replonger dans son passé pour se délivrer de son secret.
    En se remémorant la joie de vivre de sa famille franco-italienne, en dépit des drames et des douleurs, parviendra-t-elle à surmonter son traumatisme, à être libre de ses choix ?

  • Le Chant de la sauterelle

    Maelle Audric

    Le monde est à découvrir, à ressentir, et surtout à aimer ! Le Chant de la sauterelle est l'histoire d'un amour fulgurant entre deux adolescents dans la Rome des années 2000. Marianne, à la fois écossaise et française, s'apprête à intégrer The International School of Rome. S'ouvre à elle une époque de rires partagés, de fêtes et de flirts. Jusqu'à la rencontre avec Bruno : foudroyante et merveilleuse. Avec lui, chaque jour en paraît mille et la vie est une ivresse ; les nuits romaines deviennent le théâtre de leur désir impétueux. Mais un matin, le rêve s'étiole. Déboussolée, Marianne devra choisir entre affronter une réalité désenchantée ou fuir, au risque de tout perdre. Émouvant et poétique, ce roman d'apprentissage vous fera revivre les frissons de l'adolescence et découvrir cette jeunesse expatriée et nomade dont l'identité culturelle est fragmentée et la vie jalonnée de ruptures et de découvertes. Appelés enfants ou adultes de la « Troisième culture », leur nombre ne cesse de croître dans un monde en pleine mutation. Ce roman est une invitation à mieux les connaître.

empty