• « Seule une femme peut et doit se lire dans plusieurs directions. Seule, comme seule une femme peut être seule, face à son irréductible singularité, seule face au défi inlassable que constitue la maternité (biologique ou/et cérébrale) en chacune, seule encore dans le création, dans ce qu'elle a à dire, elle, et nulle autre qu'elle, à la place de nulle autre, loin des meutes et de tous les communautarismes. C'est dire que LA femme n'existe pas, et qu'il faut sans cesse articuler le féminin à la féminité qui échappe et excède les poncifs à l'oeuvre sitôt qu'on se prend à penser à la condition des femmes. » Marie-Christine Navarro, France Culture

  • Ce livre destiné aux professionnels est un ouvrage de référence sur les contrats dans le domaine des arts visuels.
    C'est la première fois en France qu'un livre traite des contrats pour toutes les catégories d'auteurs ou d'oeuvres entrant dans le champ des arts visuels. Cette approche globale a été rendue possible grâce à la coopération des organisations représentatives des artistes plasticiens, illustrateurs, graphistes, designers et photographes réunies au sein de l'USOPAV. La première partie rappelle, dans un style pédagogique, l'ensemble des règles essentielles en matière de droit civil, de droit du travail et de droit d'auteur.
    La deuxième partie traite des principaux contrats conclus par les auteurs dans le domaine des arts visuels : vente, cession de droits pour un usage déterminé, exposition, commande, dessins et modèles, édition, illustration d'une oeuvre audiovisuelle, commande publique, mandat. Les parties suivantes traitent de sujets généraux : la gestion collective, Internet, les contrats internationaux, la valeur des oeuvres et des droits, la confidentialité des contrats, le droit à l'image des personnes et des biens, le dépôt et la préservation des oeuvres, la médiation des conflits et l'artiste entrepreneur.
    Des annexes pratiques apportent les informations suivantes : les principaux articles cités du Code civil, du Code du travail et du Code de la propriété intellectuelle ; les coordonnées des organisations professionnelles auxquelles il est notamment possible de demander des contrats types et des barèmes indicatifs ; une présentation sommaire des régimes en vigueur sur le plan social et fiscal.

  • L'auteur nous montre, dans cet ouvrage, le système de signes et d'illusions qu'utilise la société québécoise pour exclure les personnes classées déficientes intellectuelles et comment les établissements de services du Québec confinent ces personnes dans une marge voilée où elles s'épuisent leur vie durant à réduire leur altérité.

  • Qui connaît vraiment les intellectuel.les hors du cercle restreint des historiens et des littéraires? Quelle mémoire avons-nous de celles et ceux qui, au Québec, eurent recours à la parole comme « mode d'action »? Qui, comme Hubert Aquin, entreprirent et entreprennent encore de « comprendre dangereusement » la culture et la société de leur époque, remuant idées et images, bousculant pouvoirs et doxa? Ce dictionnaire est conçu pour combler les lacunes d'une mémoire collective quelque peu défaillante, mais aussi pour donner envie de lire ou de relire les textes de ces femmes et hommes passionnés par les idées, qui ont contribué - et qui contribuent toujours - à bâtir la société québécoise. On y trouvera les noms de celles et ceux qui, depuis trois siècles, interviennent sur la place publique et soulèvent des questions d'intérêt civique et politique à propos d'enjeux collectifs importants; de celles et ceux qui promeuvent ou incarnent la liberté de parole et la défendent contre différents pouvoirs et structures organisationnelles. Ce dictionnaire comprend 137 entrées exhaustives sur des femmes, des hommes, des publications et des institutions du XVIIIe au XXIe siècle, écrites par plus de 80 spécialistes, ainsi qu'un index.

  • Jacques Ferron fut « l'un des esprits les plus brillants et les plus intelligents à avoir tenu la plume sur ce continent » (R. Ellenwood) ; son oeuvre, très fortement marquée au sceau de l'autobiographie, incite à un examen minutieux du rapport entre la vérité et l'invention, surtout lorsque l'auteur aborde les souvenirs de sa jeunesse. En quoi les écrits ferroniens diffèrent-ils de la réalité, et surtout, à quoi tend ce processus de « fictionnalisation » des personnes et des lieux?
    Grâce à une longue fréquentation de l'oeuvre du Docteur Ferron et de ses volumineuses archives manuscrites, à une probité intellectuelle éprouvée et une proximité quasi affective avec l'écrivain, Marcel Olscamp livre ici son Ferron, tout à la fois un immense écrivain et un homme de son temps.
    (La présente édition, revue et mise à jour, tient compte des nombreux inédits ferroniens parus depuis sa publication originale en 1997.)

  • Une approche qui favorise non seulement l'acquisition des connaissances et des habiletés intellectuelles, mais aussi le développement des valeurs, des attitudes positives et de la motivation à apprendre. En permettant l'émergence de façons d'être et d'habitudes cohérentes avec les valeurs personnelles, ce type de formation contribue à responsabiliser l'individu dans son apprentissage et la croissance d'une image positive de soi qui le prépare à poursuivre sa formation de façon autonome. En encourageant le transfert, ce processus transforme l'apprenant en modèle pour les autres et en agent actif d'apprentissage.

empty