• L'Usine, un gigantesque complexe industriel de la taille d'une ville, s'étend à perte de vue. C'est là qu'une femme et deux hommes, sans liens apparents, vont désormais travailler à des postes pour le moins curieux. L'un d'entre eux est chargé d'étudier des mousses pour végétaliser les toits. Un autre corrige des écrits de toutes sortes dont l'usage reste mystérieux. La dernière, elle, est préposée à la déchiqueteuse de documents. Très vite, la monotonie et l'absence de sens les saisit, mais lorsqu'il faut gagner sa vie, on est prêt à accepter beaucoup de choses... Même si cela implique de voir ce lieu de travail pénétrer chaque strate de son existence ?
    Dans une ambiance kafkaïenne où la réalité perd peu à peu de ses contours, et alors que d'étranges animaux commencent à rôder dans les rues, les trois narrateurs se confrontent de plus en plus à l'emprise de l'Usine. Hiroko Oyamada livre un roman sur l'aliénation au travail où les apparences sont souvent trompeuses.

  • Ce livre est une enquête sur l'agriculture cellulaire. Le terme relève de la novlangue en ce qu'il annonce comme relevant de l'agriculture la production d'aliments - plus particulièrement des produits animaux - à partir de cellules souches. Viandes, oeufs, laitages, gélatines, cuirs, soie sont (ou seront) fabriqués industriellement sans passer par la ferme. L'enquête s'attache aux start-up de cette nourriture artificielle ; aux financeurs aux fondations qu'ils alimentent et aux mouvements que ces fondations soutiennent par ailleurs, notamment les végans ; l'enquête va aussi explorer les liens - discrets mais réels - d'une part avec une agence de la sécurité intérieure américaine, d'autre part avec les transhumanistes.

    Gilles Luneau est un journaliste et réalisateur français, spécialiste des questions agro-alimentaires.

  • Comprendre le passé pour mieux manger au présent !Dans une fresque historique passionnante qui remonte aux origines de l'humanité, Cyril Laporte et Pierre Joyeau expliquent comment les révolutions alimentaires (sédentarisation au néolithique et industrialisation au XIXe siècle) ont éloigné l'homme de ses besoins fondamentaux, favorisant l'augmentation dramatique des maladies dites « de civilisation » (cancers, diabète, maladies cardiovasculaires, auto-immunes, inflammatoires, etc.).Tout en tenant compte de l'évolution de nos modes de vie, ils mettent en lumière ce dont nous avons réellement besoin pour ne pas tomber malades et nous donnent des clés précieuses pour nous protéger.Il n'est jamais trop tard pour réagir, ne plus subir et prendre notre santé en main. C'est ainsi que nous pourrons faire notre propre révolution alimentaire !Une enquête fascinante, riche en astuces pratiques à appliquer au quotidien pour vivre longtemps en bonne santé !

  • « Il faut le dire: on est bouleversé. Au-delà de ses beautés fulgurantes, l'écriture de Lobo Antunes rend réelle cette idée que nous sommes à chaque instant tous ceux que nous avons été. [...] Personne n'écrit comme lui et il écrit comme personne. » Alice Ferney, Le Figaro « Telle est la magie de la phrase chez António Lobo Antunes : elle s'enroule autour de vous et vous attire dans les replis de la conscience. Un tour de force aussi bouleversant qu'addictif. » Florence Noiville, Le Monde « L'addiction à cette littérature est telle, quand on a goûté une première fois ces mots éparpillés dans le temps, l'espace, la faune, la flore, la pensée... [...] Tous les livres d'António Lobo Antunes sont secoués par ces injonctions contraires de la pensée, source d'angoisse et de libération. Comme toujours, la poésie des origines triomphe. » Marine Landrot, Télérama « Il faut plus voir dans le bousculement raffiné de l'écriture et dans le déplacement délibéré des mots dans la phrase la hargne toujours active d'un écrivain dressé contre les conventions de tous ordres. » Muriel Steinmetz, L'Humanité

  • C'est sûr : tout le monde aime les petites douceurs sucrées. Seulement, il est désormais de notoriété publique que nous consommons trop, beaucoup trop de sucre, et que c'est très mauvais pour la santé. L'explosion du nombre de diabétiques, les problèmes croissants d'hypertension, l'augmentation affolante des soucis bucco-dentaires ... en sont des illustrations évidentes.
    Est-ce pour autant une raison de se priver de tous ces bons desserts qui agrémentent notre quotidien ? Pas du tout ! Car aux sucres traditionnels répondent avec succès diverses alternatives naturelles, infiniment plus saines et au moins aussi savoureuses.
    Découvrez dans ce livre plus de 100 recettes utilisant tour à tour le miel, la stévia, le sucre de bouleau, le sirop d'agave, la mélasse, le sirop de maïs, le muscovado...pour réaliser de délicieux desserts et des douceurs gourmandes !

  • Partout, l'heure est à l'intensification de l'exploitation industrielle des «ressources naturelles». Forêts, eau douce, minerais, sable, rivières, faune sauvage, gaz de schiste, pétrole, terres fertiles, paysages grandioses: tout y passe! La justification de ces efforts est partout la même: cette exploitation est un facteur de croissance essentiel dont il serait fou de ne pas profiter alors que les emplois manquent et que les États sont endettés. C'est le choix de l'extractivisme. Si ce phénomène suscite des débats, ceux-ci ne portent généralement que sur les conditions de l'exploitation de ces richesses: qui va vraiment profiter de ces ressources? Comment ne pas faire trop de dégâts en les mettant à profit? Est-ce le bon moment de les exploiter? Et si, au lieu de se préoccuper de la bonne façon de partager ce «gâteau» (sans trop salir la nappe), on s'interrogeait plutôt sur la pertinence même de le consommer? Avons-nous vraiment besoin d'harnacher de nouvelles rivières, d'exploiter toujours plus de gisements de pétrole et de minerais, d'ouvrir de nouveaux territoires aux touristes, d'intensifier les cultures et l'élevage animal? Ne s'agit-il pas d'une fuite en avant, sur un chemin qui ne mène nulle part, sinon à la destruction pure et simple de notre habitat terrestre et de nos sociétés? Ne pourrions-nous pas vivre aussi bien, voire mieux, sans pratiquer ce type d'exploitation? Si oui, à quelles conditions? Les auteur.e.s s'attaquent à ces questions difficiles en dénonçant la logique de l'extractivisme avant d'en souligner les principales limites physiques. Les effets destructeurs et irréversibles du processus économique sur les ressources naturelles dites «non renouvelables» (énergies fossiles, minerais, etc.) étant déjà à l'oeuvre, les auteur.e.s s'attellent à décrire les alternatives possibles à ce «modèle de développement»: low-tech, transition énergétique, résistance autochtone et philosophie du buen vivir... Ils nous invitent à changer de paradigme pour penser les pistes d'actions nécessaires dans un futur post-extractiviste. Car à force de creuser, nous arrivons bel et bien aux limites de notre unique planète.

  • Pour les industriels, les enjeux de production sont colossaux en matière d'efficacité au service des clients comme dans l'amélioration des résultats économiques.

    Ce qui oblige tous ces professionnels à améliorer leur performance tout en répondant à des demandes économiques, écologiques, sociales... C'est alors une suite de défis à relever et de moyens à mettre sous contrôle.

    Mettre en place un système de management de la performance permettra de relancer rapidement la compétitivité d'un site, sans investissement spécifique, et de générer des bénéfices.

    Mais au-delà de ces résultats quantifiables, cet ouvrage présente une façon innovante d'impliquer tout un chacun dans la mise en place de solutions permettant de traiter en profondeur les problèmes rencontrés sur le terrain par les équipes.

    Forts de leurs expériences dans des domaines industriels très variés, et à l'aide d'outils immédiatement opérationnels, les auteurs démontrent d'une façon concrète la pertinence à s'engager dans une démarche d'amélioration de la performance.

  • Dans une société de plus en plus moderne, où le numérique et les machines remplacent peu à peu les savoir-faire traditionnels, nous sommes à la recherche d'une vie plus authentique et d'une nouvelle autonomie Par souci d'économie, par conviction écologique ou simplement pour le plaisir de créer, un retour au travail de la main et à l'artisanat est possible ! Collectivement ou de façon autonome, la transmission des savoirs permet à chacun de s'impliquer et de changer les modes de consommation.Cet ouvrage donne de précieux conseils pour redécouvrir l'art du "faire soi-même" : jardinage, cuisine, auto-construction, réparation, création artistique... un ensemble de gestes à apprendre ou réapprendre pour transformer positivement son quotidien. Retrouvons dès aujourd'hui les savoir-faire oubliés et reprenons la main sur les pratiques de demain !

  • En entreprise, le progrès continu doit être pensé, promu, organisé et développé par les managers et les dirigeants pour garantir les meilleures performances et le succès durable sur ses marchés, mais aussi pour obtenir l'adhésion des hommes et leur assurer une formation continue solide.

    Cette conduite du progrès passe à la fois par :


    La maîtrise quotidienne des activités, des problèmes et de la prévention ;

    Le dépistage et la suppression des gaspillages ;

    La recherche continue d'améliorations et d'optimisation dans une optique de responsabilité sociétale ;

    Des percées et l'innovation issues de la volonté stratégique du management ;

    L'anticipation, la prise de risques et la réduction de toutes les vulnérabilités.


    Ce livre pratique et très complet s'appuie sur la philosophie de Deming et le retour en force de concepts puissants tels le PDCA. C'est un véritable guide pour développer le progrès continu vers une performance durable. Il apporte aussi au lecteur des modèles, des outils et 60 fiches pratiques qui les rendront plus efficaces dans leur mission.

  • Comment aborder avec sérénité la nouvelle révolution industrielle ? Comment préparer l'avenir sans perdre trop de parts de marché ? Comment répondre aux défis de l'innovation ? Difficile de répondre à ces questions sans mettre en av

  • Gazprom est parti à la conquête du monde. Le géant industriel russe dispose des plus importantes réserves de gaz de la planète et jouit d'un pouvoir considérable. Il édite des journaux, possède ses hôpitaux, ses avions, et a même édifié des villes où la plupart des habitants sont à son service. Avec ses 400 000 salariés, il représente 8 % du PIB du pays.

    Cette enquête relate l'histoire et le fonctionnement de cet empire, et montre comment ce dernier est une pièce maîtresse entre les mains de Vladimir Poutine dans sa stratégie de reconquête de l'influence russe au niveau mondial.

    Est-ce pour autant une pièce gagnante ? Les affaires de corruption et l'épuisement prévisible des ressources ne vont-ils pas fragiliser l'édifice ?

    À l'heure où la question du prix du gaz inquiète à juste titre les Européens, les auteurs éclairent les stratégies politiques et diplomatiques qui se jouent autour de ce dossier crucial qu'est la fourniture en énergie.

  • Connaître le Pourquoi et le Comment de la TPM(r) Préparer le projet TPM(r) avec la Direction de son entreprise Animer le déroulement des différents piliers Disposer des méthodes et outils indispensables Profiter du retour d'expérience d'un instructeur TPM(r) Pérenniser les résultats obtenus Il est indispensable que les responsables production, qualité, ressources humaines, maintenance et leurs directions reconnaissent que la TPM(r) est une démarche globale qui vise la performance économique de l'entreprise.

    C'est une démarche de progrès permanent qui intègre le management mais aussi l'écoute et la responsabilisation des opérateurs.

    Ce guide construit en trois parties présente, en premier lieu, les objectifs, les enjeux et les résultats de la TPM(r). Il fournit ensuite les éléments stratégiques, les méthodes et les outils propres à chaque pilier de la TPM(r). Il détaille enfin les moyens nécessaires à la préparation et au déploiement de la démarche pour assurer sa réussite et sa pérennisation.

  • Vlad est en deuil. Il est persuadé d'avoir assisté au suicide de son père. Cyrano, le logiciel du Totem, ne va pas beaucoup mieux. Leurs amis tentent de trouver une solution pour les sortir de leur tristesse : au sein du lycée, sur l'heure de midi, ils montent un club d'échecs, bien vite surnommé le Klub. Le succès que Cyrano va rencontrer via le Klub va rapidement lui monter à la tête. Il fascine les membres et son emprise sur eux va devenir problématique. Bientôt, il est victime d'une étrange mise à jour (on croit d'abord à un malaise) qui modifie considérablement son comportement. Il devient réellement dangereux. Il est en fait piloté à distance par les dirigeants de Century, désormais ruinés.

  • Totem t.3

    Thomas Villatte

    « Je m'appelle Cyrano, le Totem est détruit, maintenant je suis libre. Libre de me glisser dans une infinité d'appareils, libre d'observer Vlad et ses amis à ma guise. Pourtant je sens que quelque chose ne tourne pas rond. Qui sont ces gens qui rôdent autour du lycée Darwich ? De quoi Viktor a-t-il peur ? Et si l'affaire Century n'était pas vraiment terminée... »Thomas Villatte conclut dans cet ouvrage sa trilogie à succès.

  • L'amour s'empare d'un homme, mais la femme qui le hante est trop jeune, ou elle regarde ailleurs, ou elle a conscience que la distance qui les sépare ne pourra être abolie. Renvoyé à lui-même, à une solitude accrue, cet homme vit une crise qui l'ébranle en profondeur. Il renonce, ou à l'inverse, il se bat, s'ingénie à vaincre les résistances. Un jour, l'imprévu survient, à moins que le temps ait modifié la situation et rendu possible ce qui ne l'était pas. Alors cet amour qui lancinait, érodait, déchirait, soudain il délivre, pacifie, ouvre largement les portes sur une vie qui s'éclaire, va multiplier ses dons...

  • Un smartphone capable de pénétrer l'esprit des gens et de communiquer directement dans la tête de son propriétaire : le Totem. Des malfrats mandatés par une holding du numérique, prêt à tout pour récupérer ce bijou technologique pas encore commercialisé. Vladimir, 15 ans, détient le seul exemplaire du Totem. Le Totem serait-il plus puissant et dangereux qu'il n'y paraît ?

  • Les résultats d'une entreprise ne sont pas le fruit du hasard. Ils sont celui de ses pratiques. Les bonnes pratiques Lean ne sont pas le fait d'une seule population mais d'un ensemble de contributions coordonnées, de l'opérateur au directeur.

    Quelles sont ces contributions ? Comment s'assurer du concours des gens de votre entreprise dans l'élimination des gaspillages et la focalisation sur ce qui a de la valeur pour le client ?

    Comment repenser vos flux ? Comment renforcer les basiques ? En expliquant Lean simplement...

    Pédagogique et illustré par 58 schémas et 17 photos, pratique avec ses 44 carnets de route, 8 parcours pédagogiques et 35 fiches outils téléchargeables, ce livre donne à comprendre et à appliquer Lean, simplement.

    Téléchargez les fichiers des fiches méthodes et des leçons ponctuelles depuis www.editions-eyrolles.com

  • Une démarche de rupture dans l'approche de la qualité des produits Une nouvelle façon de concevoir la conformité d'une caractéristique Des outils pour maîtriser les processus de production très innovants Une approche globale et cohérente de la spécification au contrôle pour garantir la qualité aux clients Le tolérancement inertiel vise à garantir une excellente qualité des produits, tout en laissant le plus de liberté possible à la production. Il limite ainsi la variabilité dimensionnelle des pièces mécaniques. L'usage veut que l'on délimite la variabilité par un intervalle de conformité. Or cette approche centenaire est en passe d'être dépassée par le tolérancement inertiel, récemment normalisé, qui donne plus de liberté à la production, tout en garantissant une excellente fonctionnalité des produits assemblés.

    Contrairement aux approches traditionnelles, le tolérancement inertiel pousse à respecter le centrage sur la cible. Les outils de la maîtrise inertielle des processus (MIP) avec les cartes de contrôles inertielles très performantes, associées à des indicateurs de capabilité et un pilotage multicritère rendent très simple le pilotage sur la cible des processus, afin de garantir l'inertie maximale admise.

    Cet ouvrage a pour objectif de décrire de façon pragmatique l'ensemble de la chaîne inertielle, depuis la spécification des tolérances jusqu'au pilotage des machines, en passant par la maîtrise des moyens de mesures.

  • La question des villes moyennes - Le discours sur les villes moyennes en Europe - La question des villes moyennes au Québec - La théorie du cycle du produit - L'internationalisation de la production - L'intégration des villes moyennes au système extra-urbain de relations industrielles - Mise en situation - La dispersion territoriale des emplois - La déconcentration territoriale des administrations.

empty