• Rien de plus fort que l'amour d'une mère.
    Kate Madison est à la tête d'une boutique de vêtements florissante à SoHo, en plein coeur de New York. Veuve, elle a élevé seule ses quatre enfants et les voit désormais faire leurs propres choix, parfois à son plus grand désarroi.
    L'aînée, Isabelle, brillante avocate, succombe au charme d'un de ses clients, impliqué dans une affaire criminelle. Julie, elle, croit avoir rencontré l'homme idéal, qu'elle épouse et suit à Los Angeles après avoir tout abandonné derrière elle. Justin vit difficilement de sa plume et désire ardemment un enfant avec son partenaire, bien qu'ils ne soient pas prêts à assumer une telle responsabilité. La pression aura-t-elle raison de leur relation ? Quant à Willie, le benjamin, il s'investit dans une histoire d'amour qui les surprendra tous...
    Si Kate ne peut empêcher ses enfants de commettre des erreurs, elle apprendra que le plus important est d'être là pour eux, quoi qu'il arrive...

  • Librement adapté du livre La Guerre des métaux rares.
    2043
    La transition énergétique a eu lieu : le monde s'est débarrassé du charbon et du pétrole. La planète est 100 % " green ". Mais à quel prix...
    Sud de la Malaisie. Salem, chasseur expérimenté à la solde de l'une des plus grandes compagnies
    d'exploitation de métaux rares, est sur les traces des derniers gisements de prométhium, le plus convoité de tous les métaux.
    Nord-Est de la Sibérie. Laszlo et Aude font une découverte qui pourrait tout changer et ruiner l'empire juteux de la greentech.

  • Le football est donc une pornographie. La thèse paraît osée. Elle a en fait à voir avec l'évolution de ce jeu qui s'est, au fil des décennies, transformé en sport, puis en business, pour enfin devenir un divertissement planétaire. À la manière du glissement entre érotisme et pornographie, il découle de cette évolution une course effrénée, une surenchère de muscles saillants, de buts invraisemblables, d'argent éclaboussant un milieu dans des proportions jamais vues jusqu'alors. Cela concerne désormais tous les domaines du football, du gamin qui s'émerveille au supporter ultra, du joueur amateur du dimanche au Président de club, du présentateur vedette au geek qui ne jure que par ses jeux vidéo PES et FIFA.

    Laurent-David Samama est un journaliste indépendant et réalisateur de documentaires. Il a notamment publié, chez le même éditeur, Éloge de la défaite.

  • Qui est véritablement Elon Musk ? Autodidacte fantasque, nouvelle étoile de la Silicon Valley, inventeur fou (voiture électrique, train en tube, etc.) Cette biographie décrypte le mythe Musk.
    PayPal, Tesla, Starship, Model X, Neuralink, OpenAI, Hyperloop... Autant de marques à l'avant-garde de la technologie : une fusée réutilisable qui banalisera le voyage vers Mars, une voiture électrique de luxe et un train sous tube plus rapide que l'avion. Leur concepteur : un autodidacte surdoué, Sud-Africain naturalisé américain. Dès le milieu des années 1990, Elon Musk, né en 1971, pressent l'impact d'Internet sur notre quotidien. Son credo : transformer les découvertes scientifiques en projets réalisables et lucratifs.
    Innovateur génial, père de sept garçons dont le dernier se prénomme X Æ A-12, il aligne les défis et n'hésite pas à prendre des risques, quitte à sacrifier sa vie familiale et à s'aliéner une partie de son entourage professionnel. La performance est son seul cheval de bataille. Mi-play-boy, mi-cow-boy de l'espace, l'homme qui veut coloniser la planète rouge est devenu en quelques années l'incarnation de la Silicon Valley. Ambitieux, visionnaire, mégalo, l'homme le plus riche de la planète est aussi l'un des plus fantasques et des plus imprévisibles : le Howard Hughes du xxie siècle.
    Luc Mary suit les traces d'Elon Musk depuis son enfance à Pretoria jusqu'aux récents succès des lanceurs SpaceX. Grâce aux témoignages de proches, il dévoile la personnalité d'un entrepreneur hors du commun, aussi performant sur le plan technologique qu'il est exigeant envers lui-même et ses équipes.

  • La vache

    Beat Sterchi

    La Vache, c'est le grand roman réaliste du monde rural et de l'industrie alimentaire, où le sort du travailleur étranger a peu à envier à celui du bétail. Chapitres impairs : Ambrosio, l'immigré espagnol, est engagé par le brave Knuchel pour prendre soin de ses vaches. Il vit au coeur de la famille du paysan et de son troupeau au rythme de la nature et des saisons, sous le regard méfiant des habitants du « pays nanti ». Chapitres pairs : le même Ambrosio, sept ans plus tard, désormais chargé aux abattoirs de tuer et dépecer les mêmes bêtes qu'il choyait auparavant. Comment en est-il arrivé là ?

    Presque quarante ans après la première parution, Zoé réédite ce texte essentiel dont les questionnements sur les immigrés et le droit des animaux sont plus que jamais actuels.

    Beat Sterchi avait un père boucher, il aurait dû l'être aussi. Mais dès la fin de son apprentissage, il fuit le « pays nanti » helvétique pour le Canada, puis le Honduras, et se consacre à la littérature. En 1983, il a 34 ans et publie en Suisse La Vache. Coup de tonnerre dans le monde littéraire germanophone, mais Sterchi décampe en Espagne. Depuis, il écrit reportages, petites proses, textes pour la radio et le théâtre.

  • Avant-propos C'est ici que ça va se passer ; chapitre 1 Éthiopie - Turbulent paradis de la bière ; chapitre 2 L'histoire - La conquête de l'Afrique ; chapitre 3 Nigeria - Intégration à tous égards ; chapitre 4 Vente et marketing - Guerres de la bière ; chapitre 5 Sierra Leone - Le mystérieux ange gardien ; chapitre 6 Impact - Créativité comptable ; chapitre 7 Afrique du Sud - Bataille pour les townships ; chapitre 8 Commerce socialement responsable - Alcool et philanthropie ; chapitre 9 Burundi - Les dictateurs vont et viennent, Heineken reste ; chapitre 10 Travailler chez Heineken - On violait ces femmes ; chapitre 11 Congo - C'est ici qu'on apprend les ficelles du métier ; chapitre 12 Zones de conflit - Éthique en temps de guerre et de dictature ; chapitre 13 Rwanda - Brasser de la bière pour des génocidaires ; chapitre 14 Et Heineken ? - Réactions et stratégie ; chapitre 15 Mozambique - Avantages fiscaux en échange de propagande ; Conclusion Une île de perfection dans un océan de misère ; Épilogue de la version française le patron et la promotrice

  • À quoi rêve-t-on quand on a quatorze ans dans un bourg ouvrier de Toscane? Pour Sauro, la réponse a l'allure d'un dieu du rock en boa blanc découvert au début de l'été 1985. Avec le Docteur, Momo et le Trifo, ils vont chanter comme David Bowie et monter «le meilleur groupe de la région». Qu'importe si personne ne sait jouer, s'il faut répéter dans la chambre froide d'un ancien abattoir. Bientôt, rien d'autre ne compte que leur premier concert pour impressionner la belle Bea Tempesti... Vingt ans plus tard, Sauro, qui a coupé les ponts avec sa famille et avec le groupe, reçoit un appel l'informant que son père a disparu. De retour sur les lieux de son enfance, dans l'ombre suffocante de la NovaLago, la centrale géothermique qui étouffe toujours hommes et paysages, Sauro affronte enfin les démons de cet été tragique où sa vie a basculé.
    Un suspense brûlant, une construction remarquable pour un premier roman poignant sur l'envers du «miracle italien», la force de l'amitié et le poison de la trahison.

  • Janesville

    Amy Goldstein

    Le 23 décembre 2008, en pleine crise économique, la dernière voiture General Motors produite à l'usine de Janesville sort de la chaîne de montage, avant que celle-ci ne ferme ses portes pour toujours. Lorsque le géant américain de l'industrie automobile annonce la fermeture, les habitants ne veulent pas y croire. Janesville a toujours su se remettre des aléas économiques de l'histoire. C'est avec empathie et émotion qu'Amy Goldstein dresse alors le portrait quotidien des habitants de la ville : employés licenciés ou retraités, travailleurs sociaux, entrepreneurs locaux, médecins, figures syndicalistes, politiques et religieuses. Au-delà du choc des milliers d'emplois qui disparaissent, Amy Goldstein donne un récit attentif de la ville et ses habitants, et démontre la force de toute une communauté, déterminée à trouver les ressources pour se réinventer.
    Janesville. Une histoire américaine est une histoire humaine : celle d'une ville industrielle des Etats-Unis qui tente de se relever après la fermeture de sa plus grande usine.

  • Comment le numérique va disrupter votre industrie et votre entreprise ?

    Comment les grandes entreprises conduisent leur transformation ?

    Comment organiser et piloter la transformation digitale de votre organisation ?

    Comment limiter les risques et adopter les bonnes pratiques pour réussir ?


    Face à la disruption causée par le numérique, la transformation digitale est devenue un sujet majeur de préoccupation et un enjeu stratégique pour toutes les organisations quelle que soit leur taille : business, marketing, ressources humaines, processus de production, système d'informations, datas... C'est pour répondre à ce défi que Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier ont écrit Le Guide de la transformation digitale. Après plus de dix-huit ans à accompagner les grandes entreprises et organisations dans le numérique, ils présentent une méthode pédagogique et solide en six chantiers et cinq étapes pour penser et réussir la transformation digitale de votre organisation.

    Que vous soyez un dirigeant, un directeur marketing, un DRH, un DSI, un directeur digital, un manager ou un collaborateur qui veut comprendre et maîtriser les enjeux stratégiques à venir, cet ouvrage a été pensé pour vous.

    L'ouvrage de référence pour :


    1. Comprendre les causes de la disruption liée au digital (techno, start-ups, GAFA...)

    2. Découvrir les 14 tendances technologiques qui changent le monde

    3. Maîtriser les 6 chantiers clés de la transformation digitale : management, RH, technologie, data, marketing, mesure de la performance

    4. Définir et établir une feuille de route en 5 étapes pour votre transformation

    5. Identifier les grandes erreurs à éviter

    6. Découvrir les questions clés à vous poser à chaque étape de votre transformation

    7. Comprendre les recettes du succès d'une vingtaine de grands décideurs

    8. Apprendre concrètement ce qui se cache derrière le jargon du digital

    9. Rendre votre structure et vos équipes plus agiles

    10. Savoir mesurer la performance de vos actions et campagnes


    Inclus


    11. 4 grandes ruptures et 14 tendances technologiques qui changent le monde

    12. 100 start-ups qui vont disrupter les industries traditionnelles

    13. 6 chantiers clés pour réussir votre transformation digitale

    14. 5 étapes pour définir votre feuille de route

    15. 30 questions à vous poser pour appliquer ces conseils à votre organisation

    16. 20 témoignages de décideurs du digital et avis d'experts

    17. 101 mots pour tout comprendre

    18. 1 accès aux bonus (interviews, schémas, bonnes pratiques) sur le site du livre : www.guidedelatransformationdigitale.com et www.hubinstitute.com

  • «Le projet de nationalisation des banques et de grandes entreprises stratégiques de l'économie nationale a été un moment de grande passion et de grande tension politique dans notre pays. Pendant neuf années, les nationalisations avaient alimenté le débat politique, et cette idée avait galvanisé les socialistes jusqu'à l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir. Que quelques années après leur mise en application, elles aient été complètement balayées par les privatisations du gouvernement de Jacques Chirac avait de quoi susciter de fortes interrogations sur le processus même de ces nationalisations.»

    Par un étonnant concours de circonstances, l'économiste et universitaire François Morin s'est trouvé engagé en 1981 au cabinet de Jean Le Garrec, secrétaire d'État chargé de l'«extension du secteur public», c'est-à-dire des nationalisations, dont celle des banques. S'appuyant sur ses archives personnelles et ses souvenirs, l'auteur raconte les coulisses de cet épisode extraordinaire de l'histoire récente de la France et s'interroge sur les raisons de l'échec de cette ambitieuse politique de socialisation du capital. Il démontre ainsi que les nationalisations de 1981 et leur échec ont encore beaucoup à nous apprendre, et que ces leçons pourraient nous permettre de réfléchir aujourd'hui aux voies d'une refondation démocratique radicale.

  • " ICEBERG, DROIT DEVANT ! "Le naufrage du Titanic est probalement l'une des catastrophes les plus connues de l'Histoire. Mais le Titanic ce n'est pas juste Kate Winslet survivant grâce à une planche et Léonardo DiCaprio agonisant dans l'eau. C'est aussi un drame qui a vu naître la première convention établissant des normes de sécurité internationales sur les navires. Car les catastrophes naturelles et industrielles ne sont pas uniquement des événements dramatiques qui font les choux gras des médias et du cinéma. Ce sont surtout des événements qui marquent l'Histoire. Saviez-vous que l'éruption du volcan de Santorin en 1600 av. J. -C. - qui a fait disparaître la ville d'Akrotiri - avait inspiré le mythe de l'Atlantide ? Ou encore que l'incendie du Bazar de la Charité en 1897 était à l'origine des progrès considérables de la médecine légale ? De l'Antiquité à nos jours, entre ouragans, tremblements de terre, inondations et épidémies, découvrez comment les 50 plus grandes tragédies de l'Histoire ont bouleversé son cours !

  • Principale partenaire de la France, avec qui elle a impulsé le projet européen, l'Allemagne ne cesse de nous dérouter.
    Entre des milieux économiques en admiration devant le modèle allemand et de vieux démons toujours prêts à ressurgir, les clichés ne manquent pas : « Les Allemands sont trop disciplinés pour descendre dans la rue », « Les réformes du marché du travail ont accru la précarité », « L'armée allemande est en retrait », « Berlin a ouvert ses frontières aux migrants », « L'Allemagne impose sa volonté au reste de l'Europe », « L'extrême-droite est de retour en Allemagne »...
    À l'heure où la France et l'Allemagne tentent, ensemble et à tous les niveaux (politique, économique, sociétal...), de formuler des propositions pour renforcer une Europe fragilisée, une connaissance approfondie et sans préjugés de notre voisin s'impose.

  • « Depuis 40 ans... » : la formule fait florès depuis décembre 2018 et le mouvement des Gilets jaunes, jusqu'au président de la République Emmanuel Macron évoquant « quarante années de malaise qui resurgissent ». Le dérapage de la France est connu : désindustrialisation, envol d'un chômage de masse, explosion des déficits, des charges fiscales et sociales, un tournant symbolisé par un budget public toujours déficitaire depuis 1974, quand survient le premier choc pétrolier. Un tournant majeur a en effet eu lieu durant cette année charnière et celles qui l'ont suivie avec l'essoufflement de la croissance dans le monde occidental et, de façon inverse, l'entrée de plusieurs pays du « Tiers-Monde » dans un processus d'émergence et d'industrialisation accéléré. Déficit structurel des échanges, manque de compétitivité de l'industrie nationale... la France est l'un des pays qui se sont adaptés le plus mal à cette nouvelle donne mondiale. Une faiblesse structurelle qui, au-delà du rattrapage des Trente Glorieuses (et de ses illusions) remonte à 1945 et au poids de l'État-providence placé essentiellement sur les entreprises. Au fil des décennies, aucun gouvernement français de droite ou de gauche ne remettra en cause un système soumettant les producteurs nationaux à une véritable taxe douanière à l'envers. Ce handicap est devenu chronique quand la Communauté économique européenne s'est plongée, à partir des années 1970, dans l'océan du libre-échange mondial. Écrit par deux historiens réputés de l'économie et des entreprises, Le Virage manqué dresse le constat clinique du décrochage de la France au cours de la décennie 1974-1984 en analysant ses causes structurelles et son déroulement, sans oublier la responsabilité des gouvernements et des élites nationales choisissant - le gouvernement de Raymond Barre excepté - de faire peser sur l'industrie plutôt que sur les ménages le poids de la contrainte extérieure grandissante de l'économie ouverte et de la mondialisation qui va s'étendre à l'ensemble du globe dans les années 1980-1990.

  • Le Moyen Âge n'est pas uniquement le temps des seigneurs et des paysans, ni celui des métiers urbains et de l'artisanat. L'industrie et l'innovation technique ne sont pas exclusivement le champ d'action des marchands banquiers des grandes cités.
    Cet ouvrage, fondé sur une enquête au plus près des sources, et qui emprunte ses méthodes à la micro-histoire, restitue une autre réalité et propose un autre modèle économique des campagnes médiévales. Le lieu en est la vallée du Vallespir qui borde le massif du Canigou (Pyrénées-Orientales) et, en particulier, le bourg d'Arles-sur-Tech. Le temps est celui de la fin du Moyen Âge, les XIVe et XVe siècles, quand la Couronne d'Aragon s'étend au nord des Pyrénées.
    Des milliers d'actes notariés témoignent encore aujourd'hui de la passion de l'écrit qui traverse cette société de montagne et se concrétise dans les études des notaires des bourgs et des villages. Les affaires s'y nouent, les contrats sont établis, les réussites et les échecs enregistrés.
    La vallée du Vallespir est un district industriel, traversé et unifié par des circulations de produits, de capitaux et de savoirs, portées par des entrepreneurs ruraux dont les biographies ont été patiemment reconstituées. Elles permettent d'explorer de façon neuve l'économie des campagnes. Entreprises muletières, teintureries et ateliers de corroyage, mines, forges et fonderies, scieries sont des lieux de travail où se croisent mains-d'oeuvre locales et étrangères, souvent qualifiées et aux horizons lointains. Si les financements de l'industrie peuvent provenir de la ville proche, des membres de la notabilité des bourgs pourvoient activement aux investissements dans des entreprises qui sont souvent détenues par leurs voisins et leurs proches. Ces espaces de travail et d'échanges sont aussi des territoires techniques où se déploient des innovations comme autant d'expériences partagées et simultanées à l'échelle du continent européen et dont témoigne aussi l'industrie au village.

  • Quatre siècles après la naissance de Colbert, cet ouvrage propose un regard nouveau sur le colbertisme tel qu'il a été pratiqué en France et dans le monde, du XVII e siècle à aujourd'hui.
    Des États-Unis de 1800 à la Chine de 2000, du secteur aéronautique à celui du champagne, des sciences aux arts, cet ouvrage met en lumière les trois principes complémentaires des politiques colbertistes : une vision à long terme, une approche intégrant l'ensemble des politiques sectorielles et une méthode pragmatique reposant sur la pratique des enquêtes sur le terrain.
    S'inspirer de Jean-Baptiste Colbert, au parcours si singulier, n'est pas le copier. Face aux enjeux du XXI e siècle, comme l'environnement, l'évolution démographique mondiale et les inégalités croissantes, le colbertisme de demain peut se décliner à de multiples niveaux, local, étatique, régional et mondial. Il est donc plus que jamais d'actualité pour les citoyens et les décideurs d'aujourd'hui.

  • La révolution Tesla

    Hamish Mckenzie

    • Eyrolles
    • 17 Octobre 2019

    "Un récit irrésistible de la folle course de Tesla, avec nuances, contexte et recherches approfondies... Un must pour toute personne intéressée par les changements profonds, disruptifs, qui touchent l'industrie automobile et notre modèle énergétique."
    Erin Griffith, IWed

    "Le tableau saisissant de tout le génie et de toute la ténacité déployés par Elon Musk pour dépasser des obstacles ahurissants et transformer l'industrie automobile. [...] Des entrepreneurs aux enseignants, ce livre est indispensable."
    NirEyal, auteur de Hooked


    L'histoire de Tesla, c'est celle d'une petite start-up qui a d'abord été regardée de haut par les géants de l'industrie automobile et par les "big oils" américains. Aujourd'hui, la Model 3, premier véhicule électrique milieu de gamme de la marque, est en train de changer profondément le regard que porte le grand public sur la voiture - un peu comme l'a fait la Ford T un siècle plus tôt.

    Des balbutiements du projet à la Gigafactory, Hamish McKenzie retrace l'incroyable aventure industrielle de Tesla. Il donne des clés pour comprendre le fonctionnement de l'une des entreprises les plus innovantes du monde, menée par l'entrepreneur de génie Elon Musk.

    La révolution Tesla raconte également la compétition frénétique que se livrent nouveaux entrants sur le marché de la voiture électrique et constructeurs traditionnels, qu'ils soient chinois, européens ou américains. La révolution électrique de l'industrie automobile est en cours, avec des moyens et des enjeux colossaux.

  • La Chine est partie sans complexe à la conquête du monde. Assise sur des réserves de change colossales de près de 3?000?milliards de dollars, elle s'est mise à acheter partout sur la planète?: dans l'industrie automobile, les aéroports et le sport, les terres agricoles, les grands vins de Bordeaux, la dette américaine...
    Pierre-Antoine Donnet, spécialiste confirmé de l'Asie et journaliste à l'Agence France-Presse, dresse un état des lieux de ce mouvement qui a pour nom en chinois zouchuqu, c'est-à-dire «?sortir des frontières?». Son enquête s'appuie sur une analyse précise, accessible et prédictive des faits et des chiffres, pour comprendre les mécanismes et les enjeux d'un renversement des forces économiques où la Chine est en passe de devenir la première puissance économique mondiale.

    Pierre-Antoine Donnet, journaliste, diplômé en sciences politiques et en chinois, a été correspondant de l'Agence France-Presse à Pékin puis à Tokyo ; nommé rédacteur en chef central de l'AFP en 2005 ; correspondant à l'ONU à New York. Il est rédacteur au Desk France et coordinateur de la revue intranet de l'AFP Repères. Il a publié Tibet mort ou vif qui a reçu le prix Alexandra-David-Néel/Lama-Yongden en 1990, et aux Editions Picquier, Chine, 30 ans de photographies de l'Agence France-Presse.

  • Les dirigeants et managers se doivent de revisiter régulièrement les organisations et les postes de travail. Les enjeux ? Gagner en agilité pour faire face aux mouvements des marchés, optimiser les procédures pour réduire les coûts de fonctionnement, mieux répartir les tâches dans un service pour prévenir les conflits interpersonnels... Mais comment procéder, et par où commencer ? Une démarche d'analyse organisationnelle ne s'improvise pas, et nécessite des outils et une méthodologie spécifiques. Cet ouvrage pratique, qui utilise les outils de la conduite de projet, propose aux dirigeants et managers une méthode clés en main pour auditer simplement un service ou un poste de travail. Agrémenté de documents immédiatement opérationnels, cet ouvrage constitue la boîte à outils indispensable, complète et modulable pour gagner en efficacité.

  • Métier à tisser de Vaucanson, fardier de Cugnot, pendule de Foucault, caméra de Louis Lumière, pâtes de verre de Gallé... Quel mystérieux protocole réunit, dans l'ancien prieuré de Saint-Martin-des-Champs, les objets mythiques de notre civilisation ? En 1794, dans l'urgence révolutionnaire, l'abbé Grégoire voulut une institution-référence, où seraient rassemblés les outils, instruments et machines utiles au progrès. Au fil de péripéties romanesques, l'idée prend corps. Tandis qu'en 1819, un enseignement supérieur s'instaure au Conservatoire, la collection grossit, devient un musée admiré de l'Europe entière. Du rêve de ses fondateurs, aux grands travaux qui assureront sa prochaine rénovation, le musée des Arts et Métiers témoigne depuis deux cents ans de l'aventure technologique. Alain Mercier s'en est fait le chroniqueur.

  • L'industrie a réalisé un imaginaire de la rationalité et du Progrès, construit sur la longue durée. à son tour, l'industrialisation produit depuis le XIXe siècle, des «méta-industries» de l'imaginaire : depuis le luxe, la publicité ou l'audiovisuel, jusqu'aux industries du logiciel et du web. Cet ouvrage décrypte ce puissant imaginaire industriel caractéristique de la vision du monde de l'Occident.


  • Les années 1990 ont permis à Francis Fukuyama d'annoncer la fin de l'histoire. Les années 2000 ont montré combien il était illusoire d'imaginer un monde pacifié, sans conflits, sans forces obscures dont on ne mesure jamais, avant qu'elles n'appara

  • Cet ouvrage analyse la place et l'évolution des métiers et de l'artisanat, des origines à nos jours, particulièrement en France. Sans occulter les aspects économiques et juridiques, il s'attache à étudier les conditions socio-anthropologiques d'exercice des activités aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles et le passage des métiers à l'artisanat. L'image des artisans a toujours été brouillée, entre archaïsme et modernité, révolution et maréchalisme... Le secteur artisanal est dynamique et créateur d'emplois dans toute la Communauté européenne, mais sa lisibilité juridique est faible et une harmonisation est nécessaire.

  • 1871 est pour l'Allemagne une date charnière qui marque l'aboutissement d'un processus engagé depuis plusieurs décennies, celui de l'unification, mais aussi celui d'une étape nouvelle, marquée par des mutations sociales et économiques profondes. Au début du siècle, le Reich est une puissance économique mondiale, fière de ses succès. Pourtant perce une inquiétude face aux mutations sociales.

  • Les Rothschild sont le symbole de la puissance et de la gloire. Aujourd'hui comme hier, ils fascinent par leur fortune, leurs fabuleuses collections d'art, leurs demeures fastueuses et leurs mariages people.
    Au commencement, il y a Mayer Amschel, le « premier des Rothschild », qui s'impose comme le banquier des princes et des empereurs. Installés à Londres, Paris, Vienne, Naples et Francfort, ses descendants vont encore plus loin, en gagnant la confiance des souverains et en finançant les industries naissantes, comme
    le chemin de fer.
    D'un bout à l'autre de l'Europe, les Rothschild se font construire de somptueuses résidences, notamment le château de Ferrières en France, où James de Rothschild reçoit Napoléon III. Intimement liés à la famille royale anglaise, les Rothschild de Londres adoptent tous les codes des aristocrates, parvenant même à se faire élire à la Chambre des lords...
    Amateurs d'art, les Rothschild réunissent quelques-unes des plus belles collections de toiles de maîtres, d'objets et de mobiliers d'exception. Philanthropes, ils fi nancent la construction d'hôpitaux, de maisons de retraite et d'écoles. Mais les épreuves ne leur sont pas épargnées. Chassés d'Autriche par Hitler, ils sont spoliés de leurs biens en 1940, nationalisés en France en 1981 avant de se déchirer autour de l'utilisation de leur nom.
    Plein d'anecdotes, ce livre raconte la saga de l'une des dynasties les plus prestigieuses de la finance européenne.

empty