Presses de Sciences Po

  • Loin des représentations ordinaires qui font de l'individu une catégorie qui va de soi, les sciences sociales s'efforcent de mettre en évidence un processus relativement continu d'individualisation. L'individu est d'abord une construction façonnée par les institutions les plus diverses (État, Église, école, etc.).
    Cette gense de l'individu est explorée travers l'histoire sociale et économique, l'histoire religieuse, l'histoire politique, l'histoire littéraire et artistique, et travers les figures les plus diverses de l'individualisation : artiste, électeur, entrepreneur, croyant, élve.
    Synthse sur la sociologie de l'individualisation, cet ouvrage permet de réfléchir la façon dont la question de l'individu se pose. Qu'est-ce qu'tre soi aujourd'hui alors que nos sociétés ne cessent de formuler des injonctions l'authenticité individuelle, et que les identités collectives s'effacent ?
    Chacun de produire désormais son identité singulire. Mais cette individualisation émancipatrice quand les individus échappent aux identités prescrites, peut générer de nouvelles formes d'inégalités dans l'accs aux ressources identitaires. Selon leur position sociale, les individus sont en effet inégalement en mesure de réussir le travail toujours inabouti de construction de soi.

  • Le caractre sduisant du concept de l'individualisme est la mesure de son imprcision. Il convient de distinguer au moins trois interprtations de l'individualisme selon que l'on s'attache caractriser les comportements (individualisme sociologique), lgitimer les normes, les institutions et les choix de valeurs (individualisme thique, contractualisme) ou expliquer les processus sociaux (individualisme mthodologique). Les auteurs se rejoignent pour admettre le caractre individualiste des socits dmocratiques capitalistes, sans pour autant qualifier d'individualistes tous les comportements qu'on y rencontre. Ils relvent les contradictions et les incohrences des systmes individualistes de lgitimation, particulirement en relation avec l'hgmonie de la rationalit instrumentale, et ils discutent les explications fondes sur l'individualisme mthodologique. La confrontation de ce dernier avec le marxisme, sa prtention mieux comprendre le changement social et l'action collective et renouveler la thorie de la dmocratie font l'objet d'analyses approfondies. La culture de l'individualisme sociologique est-elle assez puissante pour fournir des bases au traitement des problmes collectifs ?

empty