12-21

  • Prix Landerneau Polar 2020
    "Un livre sensible et habile, redoutablement addictif !" Librairie Le Divan
    "On sait qu'on va être tenu en haleine du premier mot au dernier. (...) Un leurre d'un bout à l'autre." Régis Gaudu, France 3 Lorraine
    "Ce roman noir, dur, et à la résonance terriblement actuelle, se lit d'une traite, presque en apnée. Et laisse des marques. Beaucoup, et pour longtemps. À lire absolument." Les Lectures d'Anne-Sophie
    Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l'humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d'une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l'intention de devenir la femme qu'elle ne s'est jamais autorisée à être, quel qu'en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer...
    Thriller psychologique d'une rare intensité,
    Cinq cartes brûlées va vous plonger au coeur de la manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.

  • " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. "
    Il y a quelques mois, Alex et Marco résolvaient une affaire qui sonnait comme une première dans leurs carrières de flics respectives : malmenant les statistiques, plusieurs cas de viols d'hommes avaient monopolisé la Brigade pour une année de fausses pistes. Les coupables, des femmes, s'étaient organisées en meute, perpétrant leurs actes ensemble ou séparément et dans l'obscurité, massacrant les hommes comme ils les avaient massacrées. La loi du Talion. Voilà à quoi la BCDS avait dû faire face.
    Cette nouvelle aventure au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels s'ouvre sur un procès. Celui de deux étudiants propres sur eux jugés pour avoir violé l'une de leurs camarades d'école. La jeune femme, plusieurs années après les faits, a tout d'un fantôme. Quant au juge, il semblerait qu'il faille le convaincre. Ce sur quoi on tergiverse trois ans après la nuit tragique, c'est sur la question du consentement. En cause : l'alcool, le comportement probable de la victime, invérifiable. Un classique pour Alex. Toutes ces affaires n'aboutissent que dans de rares cas.
    Ce qui ne change pas non plus, c'est l'histoire qu'elle vit avec Marco. Il n'y a pas que les statistiques qui obsèdent cette mère célibataire qui s'est promis d'arrêter la bière : Alex est la reine du cloisonnement. Hors de question de présenter son nouveau compagnon à sa fille, et encore moins d'annoncer la nouvelle à la brigade. Alors ils font comme ils peuvent dans le pire des contextes possibles, voient défiler les cas d'exhibitionnisme, de viols en réunion, de violences conjugales... Et toujours, ces hommes qui se servent sans demander la permission.
    Depuis peu, un nouveau cas les préoccupe, celui de trois blogueuses à qui on a proféré en ligne des menaces de viol et de meurtre, toujours via le même forum, celui de Gaming, et sans que jamais un modérateur soit intervenu. Derrière tout ça, il n'y a pas que des hommes, il y a un groupe, des parts de marché, une réussite florissante. Derrière tout ça, il y a une société qui consent à ce que ses femmes encaissent le pire sans faire de vagues.
    Alex avait coupé les ponts avec Chloé, juge et partie prenante dans l'affaire des " ravagées ". Les circonstances vont les rapprocher. Et l'affaire sera délicate, d'une violence d'autant plus grande qu'elle implique des individus sans signe distinctif, des hommes-anguilles, impossibles à traquer.


  • Elles croyaient que tout prévoir, tout anticiper les sauverait du pire. Elles se trompaient.

    Ne pas sortir sans bombe lacrymo
    Toujours repérer les sorties
    Toujours avoir un plan de secours
    Ne jamais se retrouver coincée
    Ne jamais paniquer...
    Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d'un inconnu.
    Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Établi tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr.
    Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.
    Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi.
    Dès lors, le cauchemar n'aura plus de fin.

empty