Mame

  • Je changerai tes larmes en joie ; surmonter les deuils de nos vies Nouv.

    Il existe bien des formes de deuil, au-delà de la perte d'un être cher, qu'il s'agisse d'un conjoint tant aimé, d'un parent ou d'un enfant. Se défaire d'un lien toxique, traverser une épreuve professionnelle, expérimenter la douleur de la rupture amoureuse ou vivre un abandon familial... Nombre de situations humaines nous ébranlent et font couler nos larmes. Comment consoler et transmettre l'espérance à ceux qui vivent cette terrible épreuve ?À partir de sa propre expérience du deuil, enrichie de nombreux témoignages, Élisabeth Mathieu-Riedel propose un cheminement intérieur qui permet de découvrir la présence de Dieu dans notre vie et nous invite à plonger dans sa miséricorde en toute confiance. Les larmes sont alors changées en joie lorsque nous réalisons que nous ne sommes pas abandonnés et que Dieu nous conduit par les justes chemins.

  • « Chers jeunes, laissez-vous surprendre par l'amour de Dieu ! »
    Pape FrançoisAimer, avenir, chômage, confiance, difficulté, justice, peur, vocation, etc. : une centaine de thèmes présentés sans détours par le pape. Un recueil indispensable pour tous les jeunes.Titre original : Parole ai Giovani © Libreria Editrice Vaticana

  • Jamais une société n'a été plus riche, plus opulente que la nôtre. Jamais l'espérance de vie n'a été plus haute. Jamais les occasions d'apprendre, de découvrir, de s'émerveiller n'ont été plus nombreuses. Et pourtant, jamais les niveaux de mal-être et de morbidité psychique ne semblent avoir été si élevés.C'est à la résolution de ce paradoxe qu'Henri Hude, dans cet ouvrage salutaire, s'attaque avec conviction. S'il le fait en usant des outils légués par la tradition psychanalytique, c'est en philosophe et en homme de foi qu'il montre que cette situation est causée par le rejet de l'Absolu. Ce dont nous avons besoin pour retrouver le sens du réel et de nos propres vies, c'est de nous enraciner à nouveau dans le Bien, et surtout dans la personne d'un Dieu qui aime les hommes.

empty