• Le royaume de Rhovelle représente l'ultime rempart contre l'avancée de l'armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska. Au sein de la Rhovelle, une ville : Loered, dite le Verrou du Fleuve, qui contrôle l'accès au fleuve sacré Aÿs. Qui contrôle Loered contrôle le fleuve ; qui contrôle le fleuve contrôle la Rhovelle.
    Mériane, la Messagère du Ciel, a difficilement rassemblé une colonne de ravitaillement à destination de Loered assiégée par les Askalites. Mais une femme, une serfe, une paria, n'a pas voix au chapitre dans un monde d'hommes, fût-elle l'envoyée du grand dieu Wer. Et avant même de défier l'Armée de la Nuit, il lui faudra conquérir le coeur de ses pairs, affrontant d'un même ensemble les préjugés de tout un peuple et les pièges du dieu-démon. Sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s'écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une tétralogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • La guerre entre les dieux sauvages fait rage. La forteresse de Rhovelle, Loered, est isolée ; Mériane, la Messagère du Ciel, l'espoir du peuple, dispose d'une armée qu'elle ne peut déployer. Ganner fait route librement vers Ker Vasthrion, où gît un pouvoir qui offrira à Aska la domination totale. Wer est en train de perdre, et dans les hautes sphères du pouvoir, les hommes se raccrochent à l'espoir insensé que la vertu les sauvera.
    L'union des provinces et l'ultime résistance contre l'envahisseur démoniaque doit venir d'un symbole fort. Face à la main-mise du clergé sur le pouvoir, il faut un nouveau roi à la Rhovelle. Parallèlement, l'étau se resserre autour de Mériane : quitte à tout perdre, l'Église de Wer ne saurait accepter qu'une femme la sauve. Trahie par ses alliés, rongée par l'usage prolongé de son armure de l'Ancien Temps, la Messagère du Ciel se voit glisser inexorablement dans les ténèbres. Mais au fond de l'abysse l'attend la clé pour mettre un terme définitif à la guerre.
    La vraie nature de Dieu.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une pentalogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • La ville de Loered, Le Verrou du Fleuve, est en train de ployer sous la pression des armées démoniaques, mi-chair, mi-machine, du dieu Aska. Affamée, malade, désespérée, la population ne tient plus que par sa foi envers Mériane, l'envoyée du dieu Wer.
    Alors qu'au plus hauts échelons du royaume, la reine régente Izara s'efforce de sauvegarder de qu'elle peut encore, le prince Erwel se lance dans un appel désespéré à l'union des provinces pour aider Loered. Pour espérer survivre, Mériane et les siens n'ont d'autre choix que de risquer d'encourir la colère divine. Car dans le passé du monde, dans les vestiges anéantis de l'Empire d'Asrethia, repose peut-être une puissance capable de rivaliser avec celle d'Aska.
    Tandis que le passé du monde émerge, la réelle nature du conflit qui oppose les dieux rivaux se dessine, et les Rhovelliens affrontent leurs plus terribles sacrifices. Quand la mort frappe tous les jours, il n'y a pas de héros, pas d'épopée - seulement la nécessité de survivre jusqu'au lendemain.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une tétralogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • Trashy Emmy

    V. H.  Scorp

    "Trashy Emmy" raconte les aventures violentes et rocambolesques d'Emmy, une jeune femme dont le passe-temps favori est... de tuer des hommes ! Séquelles d'une enfance « difficile », comme on pourra le découvrir. Courageuse et sexy en diable, Emmy a un jeune frère, Byron, sur lequel elle veille avec tendresse et rigueur depuis qu'ils se sont enfuis de chez leurs parents. Parents qu'Emmy n'a, au passage, pas ménagés... Dormant à la belle étoile, Emmy et Byron nouent une étrange amitié avec Robert, un vieil alcoolique secret et solitaire qui les recueille. Contre toute attente, Emmy s'éprend alors d'un homme pour lequel elle quitte tout et tente enfin de mener une vie normale. Mais les démons de son passé douloureux la rongent et peu à peu, son étrange et terrible folie reprend le dessus. Elle finit par assassiner sa voisine, dont le bruit permanent l'insupporte. Elle décide alors de tout abandonner, s'installe seule et poursuit sa « carrière » de tueuse. De son côté, Byron, qui n'est pas en reste, commet à son tour un crime qui va contraindre Emmy à s'engager dans une lutte sans merci contre de nombreux et redoutables adversaires : caïds, dealers de drogue, skinheads impitoyables vont alors croiser son chemin... pour le meilleur et pour le pire ! Qui sortira vainqueur de ces combats épiques et sanglants? Et bien, ami lecteur, aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sera... à toi d'en décider ! V. H. Scorp

  • Emmy la Rouge

    V. H.  Scorp

    « Le requin fonçait droit sur elle. Emmy fit immédiatement demi-tour et nagea vers le rivage. Aussi vite qu'elle le pouvait. A plusieurs reprises, elle but la tasse, toussa, cracha, s'étouffa, et continua à crawler de toutes ses forces. L'aileron se rapprochait à une vitesse vertigineuse, fendant la surface de l'eau, impeccable, lisse et silencieux comme une lame de rasoir... » "Emmy La Rouge" est le deuxième tome des aventures ultra violentes et rocambolesques d'Emmy et de ses compagnons, que nous avions quittés précédemment projetant de fuir à l'étranger après avoir laissé derrière eux suffisamment de cadavres d'ordures et de salauds pour remplir tout un cimetière (lire "Trashy Emmy"). Après de tels exploits, nos vaillants héros n'avaient en effet guère d'autres choix que de quitter l'hexagone. Ce qu'ils ont fait... pour atterrir en Jamaïque. A Kingston, plus précisément. Où ils espèrent enfin goûter un peu de repos. Oui mais voilà : des ordures et des salauds, il y en a partout. Dont certains vont croiser le chemin de notre joyeuse bande d'éclopés de la vie, à la tête de laquelle Emmy ne fait pas exception. Il va donc y avoir encore du grabuge. Beaucoup de grabuge ! Et la belle et courageuse Emmy va devoir de nouveau s'employer à tenter de se sortir, elle et ses compagnons d'infortune, d'une suite de galères sans nom. Bref, ça va encore saigner! Beaucoup! Petite précision : il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier tome des aventures d'Emmy et de sa bande ("Trashy Emmy") pour suivre le second. Les deux histoires peuvent être abordées indépendamment l'une de l'autre. Un bref résumé préalable figurant au début d"Emmy La Rouge" permettra toutefois au lecteur qui le souhaite d'en connaitre un peu plus sur nos joyeux, et non moins féroces, énergumènes.

empty