Fantasy & Science-fiction

  • Sur l'île de Nopalep, les enjeux politiques ont toujours été fort simples : Au Nord la Kurstanie, l'Empire des Trolls lycanthropes, et au sud, le désert sacré des Hommes-Dieux d'Orkaz. Entre les deux, le puissant domaine des reines-prêtresses occupe pour ainsi dire la totalité des terres fertiles. Propice à l'épanouissement d'une civilisation florissante, Nicée, mieux connue sous le nom de Royaume Vert, subit passivement le joug de l'impitoyable culte du Jade qui le pousse à grignoter, pas à pas, le reste de l'île.
    A l'est, l'enclave d'Irah, premier vassal de Nicée, perdure avec ses forêts, ses lacs et sa chevalerie respectée de tous, et s'obstine depuis toujours à maintenir une équité qui n'existe plus que dans son idéal chevaleresque.
    Lorsque Duncan d'Irah est appelé à l'aide par Maryanor, la reine de Nicée, il ne se doute pas encore qu'elle est la cause des invasions qui ravagent leurs royaumes respectifs et vont faire basculer Nopalep dans une ère de terreur...

  • L´humour macabre et cinglant domine ce premier roman déroutant, surréaliste, aux dimensions mythiques. / Récit échevelé qui chevauche des mondes parallèles, «la Prison rose bonbon» entraîne l´anti-héros, Raymond Quatorze, dans une série d´aventures qui le mènent inexorablement au coeur de son propre délire. Ce jeune homme au passé chargé réussira-t-il la mission que lui ont confiée les enfants ailés bannis de Barnumbourg par leurs parents ? Raymond Quatorze les trahira-t-il, lui qui sème les cadavres sur sa route comme d´autres les bonnes actions ? Saura-t-il sauver Babeth, son grand amour ? / Sous ses apparences de roman policier, de roman d´aventures et de conte fantastique, le roman traduit le drame d´un homme pris dans l´étau de son corps, impuissant devant l´amour.

  • Trois décès subits, trois départs tragiques, violents, inexpliqués ont tôt fait d'empoisonner la vie de Léa Gauvain. Chaque jour, un geste, une musique, un événement ramènent ses proches à sa mémoire. Rien de tel que des morts qui s'incrustent pour gâcher l'existence de ceux ou celles qui restent !

    Le souvenir sans tache que Léa entretient avec ses disparus la conforte dans sa profonde affliction jusqu'à ce qu'elle soit confrontée à la maladie et que la découverte de faits troublants vienne lever un voile sur le véritable passé des gens qu'elle croyait si bien connaître.

    Tout au long de sa descente aux enfers, la présence inconditionnelle de son chien Pavlov, pour qui la vie continue, trace petit à petit un chemin différent, qu'elle emprunte presque à son insu...

    Sans détour, Celle qui reste raconte, dans un style mordant et moqueur, l'histoire de ceux et celles qui partent sans jamais nous quitter vraiment.

empty