Éditions La Plume D'or

  • L'incroyable saga de la famille Rendall se poursuit

    Le richissime et puissant John John Rendall meurt en laissant dans le deuil sa jeune épouse et ses cinq enfants. Randy, le fils aîné, reprend le flambeau et devient le maître incontesté et incontestable du domaine des Cent Chênes. Aragone, cadette de la famille et véritable enfant de l'aisance, deviendra vite une jeune femme diaboliquement belle, pourvue d'une richesse quasi inépuisable. Rien ni personne ne pourra l'empêcher de prendre en main sa propre destinée. Qu'on la déteste ou qu'on l'aime, sa façon de penser et d'agir influence tous ceux qui l'entourent. Elle entraînera sa famille dans un tourbillon où le bien et le mal se confondent en une sublime détermination.

    /> Bruno Jetté, artiste peintre et écrivain, nous revient après une trop longue absence avec la suite du Sang du silence. Cet artiste peintre de génie dont la réputation n'est plus à faire nous entraîne cette fois dans le sanctuaire des initiés qui façonnent notre vie.

    Bruno Jetté est également l'auteur de la trilogie La traite des fous

    La traite des fous
    Fils de pute
    Vers l'invisible
    et
    Le sang du silence: lac Memphrémagog

  • Une âme en peine peut-elle
    vraiment en sauver une autre ?

    Stella Andersen possède tout ce qu'une femme peut rêver: une belle carrière, un train de vie princier à Vancouver et la beauté. Mais tout cela ne représente pour elle que les composantes d'une vie qui la rend malheureuse et qui ne lui appartient pas. Elle n'a plus qu'un seul souhait: mourir. Mais avant de faire le grand saut, elle entend visiter sa belle-soeur et son neveu Jérémie, lequel connaît des problèmes de comportement depuis le tragique accident de voiture qui a tué son père. Non sans peine, sa belle-soeur réussit à la convaincre de garder l'adolescent quelques semaines, en espérant que cela lui permettra de chasser ses tumultes émotionnels. Mais une fois à Vancouver, Stella arrivera-t-elle à cacher ses propres démons à Jérémie ?

  • Si Marie-Pierre Ostiguy avait réellement existé dans les années 30, sûrement qu'elle aurait contribué à l'avancement de la révolution de la femme.

    Ayant perdu sa mère à l'âge de cinq ans et ne pouvant compter sur son père, Marie-Pierre Ostiguy, née dans les années 30, a dû se fier à son instinct pour affronter la vie, tout comme elle a dû jouer du coude pour établir sa place dans un milieu contrôlé par l'Église et les hommes.
    L'indépendance et la liberté dont elle a su faire preuve en regard avec sa sexualité et le rôle qu'elle souhaitait occuper au sein de la société l'ont souvent placée dans des situations délicates. Sa guerre contre les autorités laïques semblait futile comparativement à celle qu'elle a menée contre les autorités ecclésiastiques. Celles-ci ne pouvaient tolérer que leurs ouailles décident de leur avenir, tout particulièrement lorsqu'il était question d'une femme.
    Considérée comme un être de second ordre, il était tout à fait normal, à l'époque, qu'une femme se soumette à l'autorité religieuse et à la volonté de son époux, une vision que Marie-Pierre ne pouvait accepter.
    Sa ferveur face à la vie l'amènera à mordre dans celle-ci, ce qu'elle fera avec fougue dans tous les domaines, y compris dans l'expression de sa sexualité qui aux yeux de tous, était débridée. En marge de la société, parviendra-t-elle à trouver l'amour et à réaliser ses rêves, ou se verra-t-elle brisée ?

  • Histoire basée sur des événements réels

    Quelqu'un a déjà dit : « Chacun des 80 000 évacués de Fort McMurray a une histoire à raconter... » En voici sept.

    Sept personnes, sept vies, un point commun: Fort McMurray. Cette fiction est inspirée de la tragédie qui s'est déroulée en Alberta en mai 2016. Bien que les personnages soient issus de l'imagination de l'autrice, leur vie pourrait être celle de n'importe quelle victime des terribles incendies survenus à Fort McMurray.

    Plongés au coeur des événements, un pompier forestier, une adolescente, une infirmière québécoise et quatre autres personnages oeuvrant dans différents secteurs racontent leur vie avant, pendant et après le drame. Malheureusement, certains vivront des catastrophes qui pourraient leur être fatales.

  • Méchant trip !!!

    Lors d'un reportage à saveur touristique au Mexique, un journaliste québécois doit composer avec une machination et des attaques qui menacent gravement sa sécurité et sa vie intime.
    Dans ce roman, qui réunit romance et criminalité, le personnage principal, un reporter québécois pure laine, nous amène à découvrir la dure réalité qui sévit au Mexique. Une histoire qui outrepasse le regard idyllique propagé par les guides touristiques. Le soleil, la mer, les margaritas, les tacos, les guacamoles ? Non... ce n'est pas toujours aussi beau. Vous en conviendrez en lisant ce livre !

  • Le sang du silence est un roman québécois racontant l'histoire d'une famille anglophone habitant en bordure du lac Memphrémagog dans les Cantons-de-l'Est. Marie-Ariane Rendall, jeune et riche héritière âgée d'à peine dix-sept ans, doit prendre la succession du domaine familial. Peu à peu, elle apprendra que le secret de sa fortune repose sur le sang des uns et le silence des autres.

empty