• Sous mes yeux

    K. L. Slater

    La confiance aveugle précède toujours le drame...

    Quand Billie, huit ans, disparaît dans la forêt alors qu'il était en train de jouer au cerf-volant avec sa soeur, tous les habitants de Newstead prennent part aux recherches, et le village est sous le choc lorsqu'on retrouve son corps, deux jours plus tard.
    Seize ans après le drame, Rose, qui n'a jamais pu se résoudre à quitter la maison de son enfance, mène une vie en sourdine, toujours accablée par la culpabilité : si elle ne l'avait pas quitté des yeux, son petit frère serait encore en vie.

    Lorsque son voisin et ami de longue date fait un malaise, Rose vole à son secours. Après la bouleversante découverte qu'elle va faire, elle n'a plus qu'une certitude : elle est en danger de mort.

    « Ce roman m'a tenu en haleine de la première à la dernière page. » Bookworm
    « K.L. Slater a encore frappé : c'est décidément la reine du dénouement. » Must Read Books
    « J'ai dévoré tous les romans de K.L. Slater, mais celui-ci est le meilleur ! » Angela Marsons

  • Que du feu

    Cara Hunter

    Et si quelqu'un vous en voulait à mort ?

    Tout le monde n'a pas le coeur à réveillonner pendant les fêtes de fin d'année. À Oxford, un incendie a réduit en cendres la maison de la famille Esmond. Parmi les décombres, les corps de deux enfants. Le plus jeune est mort, le pronostic vital de l'aîné est réservé. Que faisaient-ils seuls dans la maison ? Où est passée leur mère ? Pourquoi leur père est-il injoignable ?
    Voilà des vacances de Noël que l'inspecteur Fawley n'est pas prêt d'oublier ; cette affaire réveille en lui de douloureux souvenirs. Mais les flammes ne sont pas venues à bout de tous les indices, et à mesure que l'enquête progresse, son pire cauchemar devient réalité. Et si cet incendie n'avait rien d'accidentel ?
    « Captivant et plein de rebondissements, un roman qu'on dévore jusqu'à la dernière page. » - Shari Lapena
    « Un véritable tour de force ! » - Sunday Times
    « Éteignez votre téléphone et installez-vous sur le canapé. Vous ne pourrez pas reposer ce livre tant que vous n'aurez pas le fin mot de l'histoire. » - The Independent

  • Une femme et son enfant ont été séquestrés pendant des mois dans une cave d'un quartier d'Oxford. Personne n'avait signalé leur disparition, la femme est mutique, elle ne dit pas un mot, et le propriétaire de la maison jure ses grands dieux ne pas les connaître. Le quartier est sous le choc, évidemment. Comment expliquer que personne n'ait rien vu, rien entendu ? Que s'est-il passé ? Qui sont ces gens ?

    D'expérience, l'inspecteur Adam Fawley peut l'affirmer : personne n'est jamais aussi innocent qu'il y paraît. La clef est donc sous ses yeux, à lui de la trouver.

  • Rien qu'à moi

    Elisabeth Norebäck

    L'espoir fait vivre, mais il rend fou.

    Psychiatre reconnue, mariée et mère d'un fils qu'elle aime plus que tout au monde, Stella Widstrand est enfin apaisée. Vingt ans plus tôt, sa fille Alice a disparu sur une plage dans des circonstances jamais élucidées. En vain, elle a remué ciel et terre pour la retrouver. Puis elle a choisi d'avancer. Mais une patiente va faire voler sa vie en éclats. La jeune Isabelle ressemble de façon si troublante à sa fille que Stella en est convaincue : Alice est revenue. Prend-elle ses désirs pour des réalités ? Pour répondre à cette question, elle va tout risquer, jusqu'à mettre ceux qu'elle aime en danger. Car la mère d'Isabelle est prête à tout pour que sa fille reste à ses côtés...
    « Une mère peut aimer jusqu'à la folie. » Goodreads

    Traduit dans près de trente pays, le premier roman d'Elisabeth Norebäck révèle un talent incontournable du suspense.

  • Dans un paysage dominé par une usine chimique abandonnée, au milieu de bois empoisonnés, l'Intraville, aux immeubles hantés de bandes d'enfants sauvages, aux adultes malades ou lâches, est devenue un modèle d'enfer contemporain.
    Année après année, dans l'indifférence générale, des écoliers disparaissent près de la vieille usine. Ils sont considérés par la police comme des fugueurs.
    Leonard et ses amis vivent là dans un état de terreur latente et de fascination pour la violence. Pourtant Leonard déclare que, si on veut rester en vie, ce qui est difficile dans l'Intraville, il faut aimer quelque chose. Il est plein d'espoir et de passion, il aime les livres et les filles.
    Il y a dans ce roman tous les ingrédients d'un thriller mais le lecteur est toujours pris à contrepied par la beauté de l'écriture, par les changements de points de vue et leur ambiguïté, par le raffinement de la réflexion sur la façon de raconter les histoires et les abîmes les plus noirs de la psychologie.
    On a le souffle coupé, mais on ne sait pas si c'est par le respect et l'admiration ou par la peur. On est terrifié mais aussi touché par la grâce d'un texte littéraire rare.
    "Un joyau exceptionnel qui va au-delà d'une histoire déconcertante et troublante pour éclairer les possibilités infinies du roman." - Irvine Welsh
    John Burnside est né le 19 mars 1955 dans le Fife, en Écosse, où il vit actuellement. Il a étudié au collège des Arts et Technologies de Cambridge. Ancien écrivain en résidence à l'université de Dundee, il enseigne aujourd'hui à l'université de Saint Andrews.
    Poète reconnu, il a reçu en 2000 le prix Whitbread de poésie.
    Il est l'auteur des romans La Maison muette (Métailié, 2003), Une vie nulle part (Métailié, 2005), Les Empreintes du diable (Métailié, 2008) et Un mensonge sur mon père (Métailié, 2009).

  • On pourrait penser que la postière, sourde et sans le sou, tuée à Akureyri, et le capitaliste, nouveau Viking de Reykjavik, à la tête d'un portefeuille de millions en créances, n'ont aucun rapport l'une avec l'autre. Et pourtant le destin fait se croiser leurs chemins lorsque, malgré l'opposition de la police, Einar enquête pour son journal sur la disparition d'une petite fille.
    Einar, ironique et tendre, a rarement été confronté à un crime aussi complexe. Rien ne s'est passé comme on pourrait s'y attendre. Portrait caustique et désabusé de l'Islande contemporaine, ce roman décrit l'évolution rapide des mours et la corruption des âmes. Le surprenant retournement final est dérangeant dans sa description de l'innocence perdue et de l'irréversibilité des évolutions de société.
    L'intrigue resserrée et bien menée entraîne le lecteur fasciné aux côtés de cet enquêteur à la fois nonchalant et lucide.
    Un roman passionnant, éclairant et terrifiant.
    Arni Thorarinsson est né en 1950 à Reykjavik, où il vit actuellement. Après un diplôme de littérature comparée à l'université de Norwich en Angleterre, il travaille pour différents grands journaux islandais. Il participe à des jurys de festivals internationaux de cinéma et a été organisateur du Festival de cinéma de Reykjavik de 1989 à 1991. Ses romans sont traduits en Allemagne et au Danemark.
    Il est l'auteur du Temps de la sorcière, Le dresseur d'insectes et Le Septième fils, tous publiés aux Editions Métailié.

  • Sous nos yeux

    Cara Hunter

    Quelqu'un a enlevé Daisy Mason. Quelqu'un que vous connaissez.
    « Une auteure à suivre. » Ian Rankin
    « Vous ne pourrez pas le lâcher... jusqu'à la dernière ligne. » Emma Kavanagh
    Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d'une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu'une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n'a rien vu.
    L'inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l'enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c'est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d'étranges individus : sa mère fait ce qu'elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot...
    Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s'effrite peu à peu sous la pression de l'enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d'éclater...
    Un suspense électrisant pour les fans de B.A. Paris (Derrière les portes), Lisa Gardner (Famille parfaite) et Shari Lapena (Le Couple d'à côté).
    Multipliant habilement les points de vue (police, réseaux sociaux, presse, etc.), Cara Hunter orchestre avec brio un suspense d'une intensité soutenue. Une enquête trouble, pleine de faux-semblants, de pistes surprenantes, de révélations inattendues, qui dessine une coupe transversale de la classe moyenne de la banlieue d'Oxford, où ambitions, réussite et réputation sont des valeurs plus élevées que l'épanouissement personnel.
    « Un des meilleurs polars que j'aie jamais lus ! » Kathryn Croft
    « Cara Hunter met la barre très haut. Le retournement final tient du génie ! » John Marrs
    « Je l'ai lu d'une traite ! » Nuala Elwood

  • Pauvres z'héros

    Pierre Pelot

    Dans un petit village de la France profonde, dans l'Est lorrain, se dresse l'orphelinat Saint Maurice, une étrange institution réunissant enfants comme vieillards dont personne ne veut, et dont tout le monde détourne le regard par commodité... Un matin, les enfants sont emmenés en sortie, mais Sylvette, la surveillante a d'autres chats à fouetter, et tandis qu'elle se paie quelques galipettes, c'est un des enfants qui disparaît, Joël, un petit handicapé. Très vite, les soupçons se portent sur deux énergumènes du village, qui pourraient avoir tous les traits des parfaits pédophiles, mais les plus pervers sont-ils toujours ceux qu'on croit ?

  • Pablo Nouv.

    Pablo

    Thierry Balloy

    La campagne du Vaucluse. Un accident de la route mortel, passé sous silence.
    Quelques heures plus tard, non loin de là, Cathy Constant s'éveille. Nounou impliquée dans le milieu associatif, elle souffre de n'avoir pu enfanter. Passionnée par son métier, elle garde chaque jour le petit Pablo. Mais voilà que le bébé est enlevé, au Parc du village. Toute la région est sous le choc. Cathy, soupçonnée d'avoir participé à cet enlèvement, tente de se défendre. Elle fait face à de regards accusateurs, aux rumeurs odieuses.
    Le temps passe, l'enquête piétine. Cathy décide de se lancer à la recherche de l'enfant, loin d'imaginer combien les apparences sont parfois trompeuses. Dans sa quête folle, elle va découvrir le chaos, la mort, et bien pire encore... Mais retrouvera-t-elle son Pablo vivant ?

    Un thriller sombre, angoissant, qui vous tiendra éveillé la nuit !

  • Hexworld - L'intégrale Nouv.

    Les intégrales des éditions Bookmark reviennent ! Découvrez les 4 tomes de la série Hexworld et ses 2 bonus, de Jordan L. Hawk.

    La nouvelle Le 13e maléfice sert de préquelle à la toute nouvelle série de Jordan L. Hawk, Hexworld. Si vous aimez les shifters, la magie et la romance, vous ne pourrez qu'adorer son monde de sorciers-policiers et de familiers auxquels ils sont liés.
    Le flic de New York, Tom Halloran, est un homme au lourd passé. Si quelqu'un apprend qu'il a un jour traîné avec le tristement célèbre gang O'Connell, il passera le reste de sa vie à en baver derrière les barreaux. Mais le secret de Tom est menacé lorsqu'un horrible meurtre sur son secteur semble avoir été causé par la même magie ancestrale qui a tué son gang.
    Cicero, le chat garou est déterminé à enquêter sur la disparition d'un ami et la mort d'un autre, même si personne ne pense que les affaires sont liées. Lorsque ses recherches l'amènent à croiser la route de Tom, le très bohémien Cicero reconnait instinctivement que cet officier de police irlandais et inculte est son sorcier. Même s'ils sont complètement incompatibles, Cicero n'a d'autre choix que de travailler avec Tom... tout en luttant contre la passion naissante.
    « Hexbreaker de Jordan L. Hawk est une étape brillante et haletante dans ce nouvel univers plein de personnages riches et décalés, d'un monde méticuleusement bien construit et de sensualité délicieuse. Vous devez absolument lire ce livre et toutes les autres merveilleuses histoires de Mme Hawk. » - Heidi Cullinan

  • L'inspecteur Bill Quigley est tombé amoureux d'Isaac la nuit de leur rencontre. Deux années se sont écoulées depuis, et il est temps pour Isaac d'admettre que le familier ne partage pas ses sentiments. En proie à son douloureux passé, Isaac sait que Bill mérite un partenaire qui, contrairement à lui, n'est pas complètement brisé. Tourmenté par ses doutes et ses cauchemars, Isaac se refuse à ouvrir son coeur.
    Mais quand des enfants disparaissent d'un orphelinat, les deux hommes comprennent qu'ils vont devoir travailler ensemble s'ils espèrent les retrouver. Alors qu'ils sont confrontés au danger, alors que le désir qu'ils répriment farouchement menace de se transformer en passion, une question cruciale se pose : trouveront-ils le courage de donner une chance à leur amour ?

    #Enquête #Malédiction #Maléfice #MM

  • Deux petites filles de trois et quatre ans sont enlevées en plein jour ; l'une d'elles est retrouvée morte, atrocement mutilée, l'autre est portée disparue.
    Enceinte jusqu'aux dents, Victoria González, journaliste et détective, reçoit un chèque anonyme de 30 000 euros avec l'ordre d'enquêter sur l'enlèvement, et surtout de retrouver au plus vite la deuxième petite fille.
    Flanquée parfois d'un adjoint accro à la bière brune, Victoria plonge alors au coeur de l'enfer. Elle écume les bas-fonds de Barcelone, du Raval, peuplé de prostituées, d'alcooliques et de tous les immigrés échoués là en attendant l'avenir, jusqu'aux Viviendas Nuevas, cité semi périphérique sinistrée, ghetto de pauvres où tout s'achète et se vend à ciel ouvert, y compris les pires perversions. Entre les toxicos qui divaguent, les clodos passifs, les tueurs à gages sentimentaux, les mères folles, toute la ville semble avoir un penchant pour l'horreur et personne ne sera sauvé. Victoria elle-même a bien du mal à échapper à ses vieux démons, à son passé de petite frappe bourrée d'addictions. Seul moyen de se calmer les nerfs : la haine systématique contre d'innocents petits animaux domestiques.
    Féroce et sans concession, Cristina Fallarás nous entraîne bien loin du Barrio Gótico et de la Sagrada Família : ici la famille est un précipité de haine et les décors sont sordides, on est à l'envers de la ville. Une écriture coup de poing qui n'épargne personne.

    Ce livre a reçu le prix international du roman noir L'H Confidencial 2011, ainsi que le prix Dashiell Hammett 2012.

empty