• Résumé
    Un après-midi d'été, l'écrivain croise sur la rue Saint-Denis un jeune homme, Mongo, qui vient de débarquer à Montréal. Il lui rappelle cet autre jeune homme arrivé dans la même ville en 1976. Le même désarroi et la même détermination.
    Mongo demande : comment faire pour s'insérer dans cette nouvelle société ?
    Ils entrent dans un café et la conversation débute comme dans un roman de Diderot.
    C'est ce ton léger et grave que le lecteur reconnaît dès le début d'un livre de Laferrière:« Tout nouveau-né est un immigré qui doit apprendre pour survivre les codes sociaux. Une société ne livre ses mystères qu'à ceux qui cherchent à la comprendre, et personne n'échappe à cette règle implacable, qu'on soit du pays ou non.» Laferrière raconte ici quarante années de vie au Québec. Une longue lettre d'amour au Québec.

    Échos de presse
    Si le livre semble s'adresser d'abord à Mongo, puis au nouvel immigré au sens plus large, il se veut aussi un miroir offert aux québécois, à ceux que Dany désigne comme les natifs. C'est fait avec humour, et beaucoup d'amour.
    Danielle Laurin, Le Devoir

    Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo se décrit comme une lettre d'amour au Québec. Un livre dans lequel il mélange joyeusement les genres, lui qui se dit obsédé par l'idée d'ennuyer son lecteur. On y trouve un dialogue entre un homme qui connaît aujourd'hui le Québec de l'intérieur et un jeune immigrant, Mongo, qui veut bien sûr tout conquérir en une nuit (et plus particulièrement une jeune fille). Conversations interrompues par les notes, observations et chroniques à la radio de l'homme établi, le tout menant à une espèce de manuel expliquant comment infiltrer une nouvelle culture.
    Chantal Guy, La Presse +

    À Mongo qui s'engouffre dans nos petits matins glacés, en émergeant de son deux et demie, Dany Laferrière demande : « Qui t'avait promis le paradis ? » L'exil transformera le nouveau venu. Les vieux enfants du sol à son contact également. D'autres écrivains d'ailleurs mêleront leurs souvenirs aux découvertes. D'autres émigrés se briseront les ailes sur des murs d'étrangeté, de nouvelles unions mélangeront leurs racines. Reste à se souhaiter d'offrir à tout le monde une langue vibrante pour mieux se parler.
    Odile Tremblay, Le Devoir

    Un livre plein de tendresse
    Marie-Louise Arsenault, Radi0-Canada/Plus on est de fous, plus on lit

    Au jeune Mongo, Laferrière raconte quarante années de vie. Une longue lettre d'amour au Québec. On retrouve avec plaisir le ton à la fois léger et sérieux de cet écrivain d'exception, son amour pour le Québec et pour la vie, son humour fin, sa sensibilité et la qualité du regard qu'il porte sur l'humain.
    Marie-France Bornais, Journal de Montréal

    L'auteur
    Dany Laferrière, né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince en Haïti, reçoit le prix Médicis en 2009 pour L'Énigme du retour. Il est élu à l'Académie française en 2013. Il a publié chez Mémoire d'encrier Les années 80 dans ma vieille Ford (2005), Tout bouge autour de moi (2011), Journal d'un écrivain en pyjama (2013) et Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo (2015).

  • Faut-il respecter la loi même lorsqu'elle est injuste ? C'est à cette épineuse question que tentent de répondre le père de Diderot et ses enfants réunis à ses côtés, dans une conversation sans cesse interrompue par de nombreuses visites.
    À mi-chemin entre le dialogue et le conte philosophique, l'oeuvre invite le lecteur à réfléchir à son rapport à la loi, à partir de cas concrets, inspirés du quotidien.
    Et Diderot de rappeler que l'intérêt collectif ne saurait en aucun cas être sacrifié à l'intérêt individuel, dans la démarche audacieuse et nécessairement exceptionnelle qui consiste pour un citoyen à « se mettre au-dessus des lois ».

    Illustration : Séverine Scaglia © Flammarion © Éditions Flammarion 2010.
    Édition revue, 2014.

  • Voltaire

    Trousson Raymon

    Si le XVIIe sicle fut le sicle de Louis XIV, le XVIIIe appartient au roi Voltaire . De 1718, date du succs exceptionnel d'OEdipe, 1778, l'anne de sa mort et du triomphal succs d'Irne, Voltaire a rgn sur la scne franaise en successeur de Racine et de Corneille. Dramaturge ingal en son temps, il est aussi, avec La Henriade, le premier pote pique de la France. Ses crits historiques, de l'Histoire de Charles XII l'Essai sur les moeurs, ont renouvel la conception de l'histoire en l'orientant vers l'tude des moeurs et des mentalits. Le conteur, avec Candide ou Zadig, demeure un matre incontest. Philosophe diste, ds les Lettres philosophiques il a lutt contre ce qu'il nommait l'Infme - le fanatisme, les superstitions et les prjugs de toute sorte - et prch inlassablement la tolrance. Aujourd'hui encore, son Trait sur la tolrance, publi en 1763, n'a rien perdu de son actualit. Champion de la rforme judiciaire, adversaire de la torture et de la peine de mort, dfenseur de la libert de penser, ses combats pour les Calas, les Sirven, les La Barre et autres, ont fait de lui le symbole de la rsistance toutes les oppressions, le dnonciateur infatigable des crimes contre l'humanit et la pense, celui qui, contre toutes les rsistances, n'a cess de pousser le cri du sang innocent . Seigneur de Ferney, il a transform, en quelques annes, une bourgade misrable en une petite ville florissante o cohabitaient paisiblement catholiques et protestants. Tel est l'homme que la foule acclame en 1778 Paris, o il vient mourir aprs vingt-huit annes d'exil, et celui que la Rvolution, le 11 juillet 1791, porte au Panthon. Deux sicles plus tard, il demeure une rfrence universelle et l'anctre des intellectuels engags, l'un de ceux qui ont contribu difier le monde moderne. Admir ou excr, Voltaire l'insoumis ne laisse personne indiffrent, et sa gloire demeure la mesure des passions qu'elle veille et des haines qu'elle nourrit. Sa longue carrire a t un incessant combat et nous sommes les hritiers de ses victoires.

empty