Belin

  • Albert Lebrun, né en 1871, est une incarnation vivante de la IIIeRépublique. Tout y est : naissance dans la classe moyenne rurale, ascension par l'excellence scolaire, double carrière locale et nationale dans la tradition du parlementarisme français, exaltation de l'expansion coloniale. Mais Lebrun reste surtout dans les mémoires comme le « dernier Président de la IIIeRépublique » : élu en 1932, réélu en 1939, il est confronté à la guerre, à la défaite et à l'effondrement du régime. Sur tout cela, Éric Freysselinard apporte quantité d'informations neuves et du plus haut intérêt. Il s'appuie entre autres sur un document exceptionnel : les carnets manuscrits de l'épouse d'Albert Lebrun, Marguerite, qui écrivit, depuis l'âge de treize ans jusqu'à six mois avant sa mort, de1890 à1947, une à deux pages chaque jour, représentant plus de dix mille pages.
    Cette enquête quasi exhaustive et riche de documents inédits constitue à ce jour la première biographie d'Albert Lebrun.

empty