Littérature générale

  • Les bijoux d'une cantatrice à succès ont été dérobés dans sa chambre d'hôtel.
    Le célèbre détective Nick CARTER est chargé de retrouver les joyaux et d'arrêter le ou les voleurs.
    Très vite, son enquête le mène au bouge de Mammy Tooter, une infâme taverne peuplée des pires brigands que la ville puisse abriter et qui lui doivent, pour certains, bien des années passées derrière les barreaux.
    Pour percer le mystère du cambriolage, Nick CARTER a besoin absolument pénétrer dans la gargote, au péril de sa vie.

  • Crime à la Jonction

    Paul Max

    Un crime horrible a été perpétré sur le chantier de la Jonction.
    Au petit matin, un corps poignardé et ligoté est retrouvé suspendu en haut d'une grue.
    Une bande de gamins qui a pour terrain de jeux les lieux du meurtre, ayant aperçu la veille au soir une personne dans les parages, décide de mener l'enquête afin de trouver l'assassin...

  • Jean Dormeur, journaliste à l'« Étoile du Soir » est bien décidé, au grand damne de son patron, à poursuivre son investigation sur le richissime et respectable Louis Plottier qu'il soupçonne d'un passé pas très glorieux.
    Alors que le reporter se repose dans son bar attitré, une jeune femme l'aborde et lui donne rendez-vous, chez elle, une heure plus tard, pour lui livrer d'importantes informations pour son enquête.
    Sur place, Jean Dormeur, avant d'être assommé, n'a que le temps d'apercevoir le corps sans vie de son « rencard »...

  • Georges Garnier reçoit dans les bureaux de son agence de détectives une magnifique jeune femme désireuse de l'embaucher, éventuellement de la protéger d'un caïd américain de la drogue, dont elle fût la maîtresse et qui, de passage en France, serait susceptible d'en profiter pour se venger d'elle.
    Bien qu'il sente que sa « cliente » lui ment dans les grandes largeurs, il accepte le dossier.
    Quand, le soir même, la divine créature lui donne rencard dans sa chambre d'hôtel pour bavarder, Jo - ainsi que tout le monde le surnomme - est fidèle au rendez-vous sans se douter de ce qu'il va lui arriver...

  • Le détective Georges Garnier est embauché par le richissime Pierre Renard pour l'assister à la suite de l'enlèvement de sa fille.
    Le client accepte de payer la forte rançon pour récupérer son enfant et compte sur Jo et son acolyte Bernoux pour découvrir, a posteriori, qui est à l'origine du kidnapping.
    Mais tout ne se passe pas comme prévu lors de la remise de l'argent : le père est assommé, le magot s'est envolé, et la jeune femme demeure introuvable...

  • Le détective Georges Garnier reçoit, une nuit, un appel téléphonique de Madeleine - sans doute l'unique femme sur terre avec qui ce volage impénitent pourrait s'imaginer vivre une idylle, - lui demandant expressément de venir à son domicile, car elle attend une redoutable visite.
    Sur place, Jo découvre le cadavre encore chaud de sa belle, le crâne fracassé...
    Soudain, un individu surgit derrière lui et le menace d'un revolver...

  • Georges Garnier, le détective, est embauché par Anne Porter, une chanteuse à la mode, qui lui demande de la protéger de son ancien amant, un dangereux trafiquant d'héroïne, qui cherche à profiter de son succès récent pour s'enrichir sur son dos. Pour ce faire, il la menace de mort si elle refuse d'emprunter le yacht de son riche mécène pour transporter une cargaison de drogue.
    Georges Garnier accepte de tendre un piège au truand en organisant son arrestation au moment de la livraison...
    Mais, à l'instant où il arrive sur le bateau pour intervenir, il constate que l'équipage est endormi, que le gangster est mort et que sa cliente a disparu...

  • Le détective Georges Garnier est embauché par un client pour comprendre l'inexplicable suicide de sa femme alors que le couple était heureux et amoureux.
    Une rapide enquête révèle que la défunte devait avoir des revenus qu'elle cachait à son mari. Riche amant ? Prostitution ? Les pistes sont floues, mais le danger, réel...

  • Central-Hôtel, chambre 13, au petit matin, trois détonations !
    Le corps de l'attaché de l'Ambassade britannique à Paris qui venait d'arriver pour aller prendre ses fonctions est retrouvé mort. Un crime, sans aucun doute possible.
    Pourtant, l'ambassadeur fait valoir son droit de veto afin que l'affaire soit étouffée avec l'accord du gouvernement français.
    Pour tous, officiellement, le diplomate s'est grièvement blessé accidentellement en manipulant son arme.
    Pour tous, sauf pour le détective américain Ned BURKE qui séjournait par hasard au Central-Hôtel le jour du drame et qui, poussé par la déformation professionnelle, décide de débusquer l'assassin.
    Mais Ned BURKE est-il réellement mû uniquement par le désir de justice ?

  • Dans un cabaret parisien, au moment où les danseuses doivent entrer en scène, la « vedette » manque à l'appel.
    Elle est retrouvée morte dans sa loge d'une embolie ou d'une rupture d'anévrisme, d'après le médecin appelé sur place.
    Mais, très rapidement, des traces de strangulation sont découvertes sur le cou.
    Suicide ? Mort naturelle ? Meurtre ?
    La police est incapable de trancher faute d'indices concordants.
    Cependant, là où les enquêteurs professionnels sont impuissants, deux détectives privés, Ned BURKE et Romain FAREL, vont faire jaillir la vérité...

  • En vacances à la campagne, au village des Menoux, le détective américain Ned BURKE entend parler du mystère qui entoure le château local habité par un étrange comte russe et dont, la nuit, s'échapperaient de lugubres cris glaçant le sang des autochtones qui n'osent plus s'approcher de la propriété.
    Bien décidé à percer l'énigme du « Manoir aux Sanglots » comme le surnomment les paysans, Ned BURKE fait appel à son élève Romain FAREL afin de l'aider dans sa tâche...

  • Jean-Louis et Louis-Jean Germandé sont de parfaits jumeaux.
    Ils se prénomment ainsi, en hommage à leur riche oncle.
    Ce dernier, décédé durant la grossesse de leur mère et ignorant qu'elle attendait deux enfants, a couché sur son testament son neveu Jean-Louis.
    À quelques mois de la majorité des jeunes hommes, le notaire chargé de gérer la fortune du défunt annonce que seul celui portant l'exact prénom inscrit dans la succession pourra entrer en possession du capital.
    L'exhérédé affecté par la décision en sa défaveur se renferme et, un jour, il est retrouvé mort après être parti à la chasse.
    La justice conclut au suicide.
    Mais quand le tabellion commence à émettre des doutes sur l'identité du bénéficiaire, suspectant une substitution entre les frères, les détectives Ned BURKE et Romain FAREL sont appelés à la rescousse pour débrouiller cette affaire...

  • Vif-argent, une antiquaire raffinée, s'apprête à mettre en vente une collection pour le moins inhabituelle. De plus, un élément du lot semble attirer la convoitise d'individus aussi divers que mal intentionnés. La jeune femme se retrouve obligée de protéger sa marchandise, tout en gérant les problèmes conjugaux de l'un de ses amis et les bourdes de son ado de fils.
    Heureusement, Vif-argent a plus d'un tour dans son sac...
    (Re)Plongez dans l'univers de Sorcières associées d'Alex Evans avec cette héroïne qui ne collectionne pas que les antiquités !

  • La jeune et belle Nanine et Fabrice travaillent tous les deux pour la baronne de Cherny et sont promis à une union prochaine quand la vieille dame meurt subitement.
    Le fils de la défunte qui hérite du domaine familial est un homme dépravé qui n'a d'autre but dans la vie que de faire la fête et mettre dans son lit toutes les femmes qui lui plaisent.
    Lorsque le baron agresse Nanine, Fabrice fou de rage se précipite le fusil à la main.
    Un coup de feu éclate, le hobereau est tué sur le coup et le fiancé s'enfuit en courant.
    Dès lors, le bonheur des tourtereaux va dépendre des capacités du détective Ned BURKE et de son élève Romain FAREL à prouver l'innocence de Fabrice et à démontrer la culpabilité du plus étonnant des assassins...

  • Appelée à l'aide par une ancienne connaissance de pensionnat tombée dans la misère et sur le point de mourir en laissant son enfant en bas-âge derrière elle, Madame Lambelle embarque son amie la comtesse d'Estray dans un quartier malfamé afin d'apporter assistance à la moribonde.
    Mais, sur place, elles apprennent que la malheureuse, du fait de la dégradation de sa santé, a été conduite à l'hôpital.
    À la sortie de l'hôtel borgne, la comtesse d'Estray est bousculée par un malandrin qui lui vole son réticule contenant un bien précieux aux yeux de son mari.
    Prête à tout pour récupérer son aumônière, sur les conseils de sa camarade, elle va faire appel à Romain FAREL, un enquêteur privé sous l'égide du célèbre détective américain Ned BURKE.
    Ce dernier reconnaît immédiatement la façon de procéder d'un bandit auquel il a déjà eu affaire dans le passé : le machiavélique Homme au bandeau noir !...

  • Les bijoux de lady Desmond ont été volés dans sa résidence londonienne.
    Le détective Ned BURKE, chargé de retrouver les joyaux et prévenu par un de ses indicateurs que le cambrioleur cherche à fourguer son butin à New York, se rend sur place.
    S'il déniche les pièces les moins précieuses chez un receleur, le ruffian, lui, a déjà mis les voiles.
    Ned BURKE s'embarque alors pour le Vieux Continent, supposant que sa proie va en faire autant.
    Sur le paquebot le ramenant en France, Ned BURKE rencontre un riche yankee de ses connaissances et un mystérieux marquis italien qui tente de séduire la fille du milliardaire...

  • Une jeune danseuse de cabaret est sauvagement assassinée en pleine nuit dans son appartement.
    Tout accuse un jongleur chinois, collègue de travail de la défunte.
    Les détectives Ned BURKE et Romain FAREL, mandés en tant qu'observateurs par la chef de la Sûreté, ne tardent pas à mettre en doute la théorie de la police.
    Selon eux, toutes ces preuves qui s'accumulent contre le suspect sont le fait d'une mise en scène pour l'incriminer.

  • Le comte de Servières, ancien consul de France à Palerme, est la cible d'une vendetta depuis qu'il a contribué à la condamnation à mort d'un membre de la Mafia locale.
    Revenu en France pour fuir ses ennemis, il a tout de même échappé par miracle à deux tentatives d'assassinat.
    Bien qu'ayant changé d'identité, le voilà de nouveau aux prises avec la bande qui en veut à sa vie.
    En ultime recours, il réclame l'aide du fameux détective Romain FAREL. Ce dernier accepte de retrouver ses persécuteurs sans se douter que son client va devoir faire face à une menace des plus étranges...

  • La note fatale

    H.-R. Woestyn

    Une terrible malédiction pèse sur la famille da Sangallo depuis le XIVe siècle.
    « Malheur à l'enfant aîné de chacun de notre race, si cet enfant est une fille, car elle périra au jour de sa majorité, impitoyablement brisée dans sa jeunesse, comme la coupe du doge dans toute sa beauté !... » dit la légende...
    Aussi, quand Bianca da Sangallo, à l'approche de ses vingt et un ans, devient taciturne et se plonge dans les vieilles histoires et les arts divinatoires, son père, inquiet, décide de faire appel aux détectives Ned BURKE et Romain FAREL, tant pour veiller sur la précieuse relique, la dernière coupe du doge de Venise, que sur la vie de sa fille.
    BURKE et FAREL, cartésiens de nature, persuadés que la jeune femme est sous la férule d'un être machiavélique, vont tout mettre en oeuvre pour déjouer un crime diabolique...

  • Les détectives Ned BURKE et Romain FAREL ont embauché un nouveau secrétaire en la personne de Alfred Landon, un homme ayant purgé deux ans de prison pour détournement de fonds et à qui Ned BURKE veut offrir une deuxième chance.
    Pendant l'une de leurs absences professionnelles, Boris Tchiaguine, un ex-délégué du gouvernement russe, vient les solliciter à la suite du cambriolage de sa villa qu'il pense être l'oeuvre de ses anciens confrères ou d'opposants revanchards.
    Alfred Landon, voyant là une occasion de se remplir les poches, décide de se faire passer pour Romain FAREL et accepte de prêter main-forte à son « client »...


  • Fin de la saga « Les Bandits du Rail » :

    La duchesse Charlotte-Adélaïde de Maubois, qui va se marier aux Indes, a pris place dans le rapide de Marseille. Elle emporte de merveilleux bijoux sur le sort desquels veille le policier Mirabel.
    Ce dernier, après avoir causé au moment du départ avec un riche américain, Harry Gedworth, remarque dans le wagon un individu qu'il croit reconnaître ; mais il ne peut préciser ses souvenirs.
    L'inconnu suspect s'est retiré de très bonne heure dans son compartiment. Le policier attend vainement son retour : lorsqu'il rentre enfin dans le sleeping, l'homme a disparu.

    Avec « LES BANDITS DU RAIL », Georges SPITZMULLER (1866-1926) nous livre une saga policière rocambolesque et exaltante qui tient le lecteur en haleine jusqu'à son dénouement sans jamais perdre de son intérêt un seul instant.
    Ce foisonnant récit aux multiples personnages et rebondissements démontre combien l'auteur maîtrisait à la fois le format, le genre et la narration.
    Édité à l'origine en 1921 sous la forme de fascicules qui sont désormais introuvables, il était temps que le roman-feuilleton « LES BANDITS DU RAIL » retrouve sa fonction première, celle d'enchanter les lecteurs.
    Que ce souhait de l'écrivain soit aussi vrai auprès des lecteurs d'aujourd'hui qu'il le fût avec ceux d'hier, car Georges SPITZMULLER n'avait d'autre but que celui-ci, comme le prouvent les propos du journaliste Georges BERGNER, quelques mois après la mort de l'auteur :

    « Georges SPITZMULLER a contribué, pour sa part, à réhabiliter le roman populaire. Il lui plaisait de distraire un public nombreux et divers, de l'entraîner dans des aventures de tendresse et d'héroïsme, de préférer le mouvement de la phrase au fini du style, de captiver par des intrigues sans épisodes scabreux, de montrer des personnages à panache plutôt que des freluquets à veston étriqué.


    Il composait dans l'allégresse, avec l'aisance que donnent la bonne humeur et le désir de séduire, sans escompter une renommée raffinée. Plusieurs de ses ouvrages révèlent des ressources d'érudition, de mesure, de goût délicat. Il aurait pu les développer, mais il mettait sa coquetterie à les suggérer simplement. La spontanéité de son imagination, la vivacité de sa plume, la souplesse de ses qualités lui ont permis d'aborder plusieurs fois le théâtre avec un certain succès. »

  • Aux États-Unis, Saint-Louis est en proie à la panique !
    La grande Exposition attire une foule hétéroclite de curieux en tous genres dont, apparemment, un détraqué qui étrangle, la nuit, des badauds argentés pour leur faire les poches.
    En descendant à la gare de Saint-Louis, William et John BAGLEY, des frères détectives de renom, apprennent par les journaux que l'étrangleur vient de commettre son neuvième crime.
    Les deux hommes vont alors se lancer à corps perdu dans l'enquête et, très vite, découvrir une piste les menant à la bête immonde.
    Mais en matière de police plus qu'en toute autre il y a loin de la coupe aux lèvres...

  • Un meurtre a été commis dans un studio de cinéma.
    Durant la pause d'un tournage nocturne, le jeune premier est assassiné d'une balle en plein coeur puis est pendu, sur le plateau voisin, à une potence à côté de sept mannequins de cire sur le décor d'un film de vampires.
    La police, prévenue rapidement, a bouclé le bâtiment et se fait fort de découvrir le responsable.
    Mais le patron de la Compagnie cinématographique, ayant une confiance limitée dans la rapidité des forces de l'ordre, embauche l'Agence WALTON pour éclaircir le mystère au plus vite et minimiser le scandale.
    Teddy WALTON ne tarde pas à débarquer sur les lieux avec son équipe afin d'identifier, parmi les acteurs et les ouvriers confinés dans l'édifice, le coupable.
    Un problème va se poser aux détectives, le comédien était haï d'à peu près tout le monde et les suspects sont aussi nombreux que les mobiles...

  • Quand le fils du millionnaire J. J. Woolrich est retrouvé mort d'une overdose sur les bords de l'Hudson, le père éploré, criant vengeance et redoutant le scandale, embauche l'Agence WALTON afin de débarrasser la ville d'un caïd de la drogue.
    Teddy WALTON et sa fine équipe vont avoir fort à faire puisque la bande qui revend la coco à la jeunesse dorée s'occupe également d'un trafic de machines à sous très lucratif.
    Bien décidé à libérer New York du joug de ces gangsters, Teddy WALTON n'hésite pas à utiliser sa méthode favorite, celle frontale, consistant à donner un coup de pied dans la fourmilière en espérant forcer l'énigmatique gros bonnet à se découvrir.
    Mais si cette tactique a déjà démontré son efficacité, elle comporte un inconvénient de taille : s'exposer aux représailles d'ennemis nombreux et armés...

empty