OXYMORON Éditions

  • Un crime vient d´être commis dans le quartier des Batignolles. Anthénor Pigoreau, un vieil homme riche, est retrouvé assassiné, allongé dans son sang. Sur le plancher, près de lui, est écrit à la pointe de son doigt ensanglanté « MONIS ».




    La police n'a pas beaucoup à réfléchir pour se tourner vers l´évident coupable : le neveu du mort. Ce dernier s'appelle Monistrol, il a des soucis d'argent et il est l'unique héritier du vieillard. De plus, comment se tromper quand le coupable avoue son crime ?




    Mais, très vite, l'agent de la sûreté Méchinet, et son acolyte et voisin, l'officier de santé Godeuil, réfutent l´évidence de la situation et ont une tout autre hypothèse...




    Lentement mais sûrement, les deux hommes vont analyser tous les indices, suivre toutes les pistes, démonter toutes les évidences pour faire naître la vérité.









    Émile Gaboriau est un écrivain français né en 1832 et mort en 1873. Il est reconnu comme le père fondateur du roman policier.




    Auteur de nombreux romans et feuilletons pour les journaux de l´époque, son style, sa narration et ses personnages inspireront les plus grands auteurs de « polars » comme Arthur Conan Doyle ou Georges Simenon.

  • Quand Wan et Ted, amis et partenaires au sein d´une agence de détectives, sont embauchés par une sublime blonde pour résoudre une affaire de chantage à la vidéo compromettante, ils sont loin de se douter que l´ange évanescent est chargé de leur faire vivre un enfer.


    Accusés de meurtres, pourchassés par la police, et pire encore, ils vont devoir survivre au jeu du chat et de la souris imposé par leur redoutable adversaire.


    Pour prouver leur innocence et contrecarrer les plans du génie du crime désiran t les mener à leur perte, ils vont devoir replonger, à contrecoeur, dans leur passé commun et leurs passés individuels.


    Quelle que soit l´issue de l´histoire, une chose est sure, personne n´en ressortira indemne.

  • John Strobbins, c'est un peu le fils caché de Fantomas et d'Arsène Lupin. C'est un cambrioleur, aventurier, justicier, possédant des moyens démesurés, sachant se déguiser à la perfection, ayant à ses ordres un gang complet avec des ramifications dans le monde entier et aimant narguer l'autorité et, plus précisément, le chef de la police de San Francisco, James Mollescott - tout comme Fantomas le faisait avec l'Inspecteur Juve. Plus cambrioleur et aventurier que détective, John Strobbins surfe sur les succès de l'époque et navigue plus dans un monde fait d'aventures, de déguisements et de poursuites que celui plus purement policier que pouvait proposer un « Sherlock Holmes », par exemple. Situé, certes, du mauvais côté de la barrière, John Strobbins n'en est pas moins mû par une éthique professionnelle et un code moral. Voleur ! Oui, mais pas tueur et, surtout, s'il déleste des personnes de leurs biens, il choisit toujours des hommes riches, détestables et à l'honnêteté discutable. En parallèle, dès qu'il le pourra, il rendra justice sans oublier, au passage, de se garnir les poches. Ce recueil comprend les titres suivants : Une évasion mystérieuse La bague du saumon En train spécial Un grand mariage

  • « KatreCar » ou, tout simplement, « 4/4 », est une collection d'ouvrages composés de Quatre nouvelles policières de Quatre auteurs différents, offrant, chacune, un bon Quart d'heure de lecture.
    Quatre gros Quarts d'heure... donc, plus d'une heure de détente par livre, proposée par de grands noms de la littérature policière ainsi que par des auteurs confirmés dont le nom ne résonne désormais plus qu'aux oreilles des amateurs...

    1/4 : Un vol de diamants de Georges ROUVRAY
    2/4 : Le cambrioleur de Rodolphe Bringer
    3/4 : L'attentat du train 15 de René DUCHESNE
    4/4 : L'énigme du « Transatlantic-Hôtel » de Louis-Ernest CHEVALIER

    À dévorer sans modération, les opus de la collection « KatreCar » sont parfaits pour combler divers moments de la vie quotidienne, aussi bien dans les transports en commun que dans une salle d'attente, mais aussi pour les petites fringales littéraires qui peuvent se déclencher à tout instant de la journée.

  • Madame LEFÈVRE, une femme d'un certain âge, bien plus généreuse et attentionnée envers ses jeunes amants qu'envers sa servante, est retrouvée assassinée le jour où elle congédie cette dernière, sans solde.
    Si plusieurs personnes ont rendu visite à la riche dame, les heures précédant la découverte de son corps sans vie, le principal suspect est, indéniablement, le fiancé de la bonniche licenciée qui a proféré des menaces envers la mégère avant d'aller la voir et qui a bousculé la concierge en s'enfuyant du lieu du crime.
    L'affaire semble déjà bouclée pour le commissaire de quartier, mais son collègue, Odilon QUENTIN, chargé de l'enquête, n'est pas du même avis...

  • Les bijoux d'une cantatrice à succès ont été dérobés dans sa chambre d'hôtel.
    Le célèbre détective Nick CARTER est chargé de retrouver les joyaux et d'arrêter le ou les voleurs.
    Très vite, son enquête le mène au bouge de Mammy Tooter, une infâme taverne peuplée des pires brigands que la ville puisse abriter et qui lui doivent, pour certains, bien des années passées derrière les barreaux.
    Pour percer le mystère du cambriolage, Nick CARTER a besoin absolument pénétrer dans la gargote, au péril de sa vie.

  • Crime à la Jonction

    Paul Max

    Un crime horrible a été perpétré sur le chantier de la Jonction.
    Au petit matin, un corps poignardé et ligoté est retrouvé suspendu en haut d'une grue.
    Une bande de gamins qui a pour terrain de jeux les lieux du meurtre, ayant aperçu la veille au soir une personne dans les parages, décide de mener l'enquête afin de trouver l'assassin...

  • Le détective Georges Garnier reçoit, une nuit, un appel téléphonique de Madeleine - sans doute l'unique femme sur terre avec qui ce volage impénitent pourrait s'imaginer vivre une idylle, - lui demandant expressément de venir à son domicile, car elle attend une redoutable visite.
    Sur place, Jo découvre le cadavre encore chaud de sa belle, le crâne fracassé...
    Soudain, un individu surgit derrière lui et le menace d'un revolver...

  • Georges Garnier, le détective, est embauché par Anne Porter, une chanteuse à la mode, qui lui demande de la protéger de son ancien amant, un dangereux trafiquant d'héroïne, qui cherche à profiter de son succès récent pour s'enrichir sur son dos. Pour ce faire, il la menace de mort si elle refuse d'emprunter le yacht de son riche mécène pour transporter une cargaison de drogue.
    Georges Garnier accepte de tendre un piège au truand en organisant son arrestation au moment de la livraison...
    Mais, à l'instant où il arrive sur le bateau pour intervenir, il constate que l'équipage est endormi, que le gangster est mort et que sa cliente a disparu...

  • Le détective Georges Garnier est embauché par un client pour comprendre l'inexplicable suicide de sa femme alors que le couple était heureux et amoureux.
    Une rapide enquête révèle que la défunte devait avoir des revenus qu'elle cachait à son mari. Riche amant ? Prostitution ? Les pistes sont floues, mais le danger, réel...

  • Jean Dormeur, journaliste à l'« Étoile du Soir » est bien décidé, au grand damne de son patron, à poursuivre son investigation sur le richissime et respectable Louis Plottier qu'il soupçonne d'un passé pas très glorieux.
    Alors que le reporter se repose dans son bar attitré, une jeune femme l'aborde et lui donne rendez-vous, chez elle, une heure plus tard, pour lui livrer d'importantes informations pour son enquête.
    Sur place, Jean Dormeur, avant d'être assommé, n'a que le temps d'apercevoir le corps sans vie de son « rencard »...

  • Georges Garnier reçoit dans les bureaux de son agence de détectives une magnifique jeune femme désireuse de l'embaucher, éventuellement de la protéger d'un caïd américain de la drogue, dont elle fût la maîtresse et qui, de passage en France, serait susceptible d'en profiter pour se venger d'elle.
    Bien qu'il sente que sa « cliente » lui ment dans les grandes largeurs, il accepte le dossier.
    Quand, le soir même, la divine créature lui donne rencard dans sa chambre d'hôtel pour bavarder, Jo - ainsi que tout le monde le surnomme - est fidèle au rendez-vous sans se douter de ce qu'il va lui arriver...

  • Le détective Georges Garnier est embauché par le richissime Pierre Renard pour l'assister à la suite de l'enlèvement de sa fille.
    Le client accepte de payer la forte rançon pour récupérer son enfant et compte sur Jo et son acolyte Bernoux pour découvrir, a posteriori, qui est à l'origine du kidnapping.
    Mais tout ne se passe pas comme prévu lors de la remise de l'argent : le père est assommé, le magot s'est envolé, et la jeune femme demeure introuvable...

  • La jeune et belle Nanine et Fabrice travaillent tous les deux pour la baronne de Cherny et sont promis à une union prochaine quand la vieille dame meurt subitement.
    Le fils de la défunte qui hérite du domaine familial est un homme dépravé qui n'a d'autre but dans la vie que de faire la fête et mettre dans son lit toutes les femmes qui lui plaisent.
    Lorsque le baron agresse Nanine, Fabrice fou de rage se précipite le fusil à la main.
    Un coup de feu éclate, le hobereau est tué sur le coup et le fiancé s'enfuit en courant.
    Dès lors, le bonheur des tourtereaux va dépendre des capacités du détective Ned BURKE et de son élève Romain FAREL à prouver l'innocence de Fabrice et à démontrer la culpabilité du plus étonnant des assassins...

  • Appelée à l'aide par une ancienne connaissance de pensionnat tombée dans la misère et sur le point de mourir en laissant son enfant en bas-âge derrière elle, Madame Lambelle embarque son amie la comtesse d'Estray dans un quartier malfamé afin d'apporter assistance à la moribonde.
    Mais, sur place, elles apprennent que la malheureuse, du fait de la dégradation de sa santé, a été conduite à l'hôpital.
    À la sortie de l'hôtel borgne, la comtesse d'Estray est bousculée par un malandrin qui lui vole son réticule contenant un bien précieux aux yeux de son mari.
    Prête à tout pour récupérer son aumônière, sur les conseils de sa camarade, elle va faire appel à Romain FAREL, un enquêteur privé sous l'égide du célèbre détective américain Ned BURKE.
    Ce dernier reconnaît immédiatement la façon de procéder d'un bandit auquel il a déjà eu affaire dans le passé : le machiavélique Homme au bandeau noir !...

  • Les bijoux de lady Desmond ont été volés dans sa résidence londonienne.
    Le détective Ned BURKE, chargé de retrouver les joyaux et prévenu par un de ses indicateurs que le cambrioleur cherche à fourguer son butin à New York, se rend sur place.
    S'il déniche les pièces les moins précieuses chez un receleur, le ruffian, lui, a déjà mis les voiles.
    Ned BURKE s'embarque alors pour le Vieux Continent, supposant que sa proie va en faire autant.
    Sur le paquebot le ramenant en France, Ned BURKE rencontre un riche yankee de ses connaissances et un mystérieux marquis italien qui tente de séduire la fille du milliardaire...

  • Une jeune danseuse de cabaret est sauvagement assassinée en pleine nuit dans son appartement.
    Tout accuse un jongleur chinois, collègue de travail de la défunte.
    Les détectives Ned BURKE et Romain FAREL, mandés en tant qu'observateurs par la chef de la Sûreté, ne tardent pas à mettre en doute la théorie de la police.
    Selon eux, toutes ces preuves qui s'accumulent contre le suspect sont le fait d'une mise en scène pour l'incriminer.

  • Le comte de Servières, ancien consul de France à Palerme, est la cible d'une vendetta depuis qu'il a contribué à la condamnation à mort d'un membre de la Mafia locale.
    Revenu en France pour fuir ses ennemis, il a tout de même échappé par miracle à deux tentatives d'assassinat.
    Bien qu'ayant changé d'identité, le voilà de nouveau aux prises avec la bande qui en veut à sa vie.
    En ultime recours, il réclame l'aide du fameux détective Romain FAREL. Ce dernier accepte de retrouver ses persécuteurs sans se douter que son client va devoir faire face à une menace des plus étranges...

  • Central-Hôtel, chambre 13, au petit matin, trois détonations !
    Le corps de l'attaché de l'Ambassade britannique à Paris qui venait d'arriver pour aller prendre ses fonctions est retrouvé mort. Un crime, sans aucun doute possible.
    Pourtant, l'ambassadeur fait valoir son droit de veto afin que l'affaire soit étouffée avec l'accord du gouvernement français.
    Pour tous, officiellement, le diplomate s'est grièvement blessé accidentellement en manipulant son arme.
    Pour tous, sauf pour le détective américain Ned BURKE qui séjournait par hasard au Central-Hôtel le jour du drame et qui, poussé par la déformation professionnelle, décide de débusquer l'assassin.
    Mais Ned BURKE est-il réellement mû uniquement par le désir de justice ?

  • Dans un cabaret parisien, au moment où les danseuses doivent entrer en scène, la « vedette » manque à l'appel.
    Elle est retrouvée morte dans sa loge d'une embolie ou d'une rupture d'anévrisme, d'après le médecin appelé sur place.
    Mais, très rapidement, des traces de strangulation sont découvertes sur le cou.
    Suicide ? Mort naturelle ? Meurtre ?
    La police est incapable de trancher faute d'indices concordants.
    Cependant, là où les enquêteurs professionnels sont impuissants, deux détectives privés, Ned BURKE et Romain FAREL, vont faire jaillir la vérité...

  • En vacances à la campagne, au village des Menoux, le détective américain Ned BURKE entend parler du mystère qui entoure le château local habité par un étrange comte russe et dont, la nuit, s'échapperaient de lugubres cris glaçant le sang des autochtones qui n'osent plus s'approcher de la propriété.
    Bien décidé à percer l'énigme du « Manoir aux Sanglots » comme le surnomment les paysans, Ned BURKE fait appel à son élève Romain FAREL afin de l'aider dans sa tâche...

  • Jean-Louis et Louis-Jean Germandé sont de parfaits jumeaux.
    Ils se prénomment ainsi, en hommage à leur riche oncle.
    Ce dernier, décédé durant la grossesse de leur mère et ignorant qu'elle attendait deux enfants, a couché sur son testament son neveu Jean-Louis.
    À quelques mois de la majorité des jeunes hommes, le notaire chargé de gérer la fortune du défunt annonce que seul celui portant l'exact prénom inscrit dans la succession pourra entrer en possession du capital.
    L'exhérédé affecté par la décision en sa défaveur se renferme et, un jour, il est retrouvé mort après être parti à la chasse.
    La justice conclut au suicide.
    Mais quand le tabellion commence à émettre des doutes sur l'identité du bénéficiaire, suspectant une substitution entre les frères, les détectives Ned BURKE et Romain FAREL sont appelés à la rescousse pour débrouiller cette affaire...

  • Aux États-Unis, Saint-Louis est en proie à la panique !
    La grande Exposition attire une foule hétéroclite de curieux en tous genres dont, apparemment, un détraqué qui étrangle, la nuit, des badauds argentés pour leur faire les poches.
    En descendant à la gare de Saint-Louis, William et John BAGLEY, des frères détectives de renom, apprennent par les journaux que l'étrangleur vient de commettre son neuvième crime.
    Les deux hommes vont alors se lancer à corps perdu dans l'enquête et, très vite, découvrir une piste les menant à la bête immonde.
    Mais en matière de police plus qu'en toute autre il y a loin de la coupe aux lèvres...

  • Il y avait trois mois que Mr Brown obsédait les collaborateurs de Teddy WALTON. Trois mois qu'il se moquait de la police, qu'il affolait les reporters, qu'il tuait, qu'il volait, trois mois enfin, qu'un matin, le cadavre sanglant de la petite Nora Field avait été trouvé sur les quais de l'East River.
    Lors du kidnapping de Nora Field, le bandit avait fait paraître dans un journal une annonce pour réclamer une rançon au père. Elle était signée « Mr Brown ».
    Après avoir touché l'argent, l'assassin avait purement et simplement supprimé la fillette.
    Fou de douleur, persuadé que la police officielle n'arrêterait jamais Mr Brown, Field s'était adressé à Teddy WALTON.
    Le détective s'apprête à mettre un terme à la carrière du criminel, car il sait où celui-ci va bientôt frapper...

empty