Christian Bourgois

  • Dans le nord-est de la Hongrie, douze ans aprs la rpression de l'insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour subsister quotidiennement. Le jeune fils observe et rend compte des ractions de ceux qui l'entourent : sa mre - fille d'un koulak -, son pre - fils du seul Juif rescap du village -, sa grande soeur et son petit frre, sa tante, ses grands-parents et les gens du village. Son rcit permet de reconstituer l'histoire de cette famille et, en filigrane, celle de la Hongrie depuis le dbut du xxe sicle : les traumatismes provoqus par les affrontements de la Grande Guerre, le retour des rescaps du goulag ou les mesures communistes d'expropriation des terres... crit avec une prcision ethnographique rare, La Misricorde des coeurs tmoigne d'un long cheminement, d'une lutte incessante pour chapper au destin et devenir libre. L'effrayante situation de notre pays. J'ai le sentiment, j'ai l'intuition de vivre dans une socit malade qui rend ses membres malades , m'a crit dans une de ses lettres Szilrd Borbly. Il a t le pote le plus prometteur et le plus perdu de la posie hongroise qui aurait pu prtendre un grand et brillant avenir. Imre Kertsz Personne n'avait jamais crit d'une manire si belle et en mme temps si impitoyable sur la misre dans les villages reculs des terres hongroises. [...] Ses phrases sont d'une prcision chirurgicale et le rythme soutenu qu'il tient tout du long ne fait que renforcer la puissance de ce qu'il dcrit. Nicole Henneberg, Frankfurter Allgemeine Zeitung

  • « Lui qui n'avait jusqu'ici été qu'une ombre morte, il avait été vivant, la lettre nous le disait, il l'était peut-être encore. Cette certitude transfigurait la maison de banlieue. Le salon était envahi par une présence qui occupait les lieux : derrière nos fauteuils, à côté de nos corps et nos visages, près du visage douloureux de Pesia, des mains inquiètes de maman, près de nos pieds, ceux de Judith et les miens, bien calés sur le sol, Ovadia avait bondi hors de sa relégation, il avait parcouru les lieux et les années, il avait traversé les frontières - mi-fantôme, mi-homme -, il avait bouleversé les successions normales du temps et de la mémoire, pour nous apparaître (et cette apparition c'était un tourbillon, du sang neuf) en instance de rapatriement. »

  • Enfant au destin emblématique dans la France en guerre, Alex est devenu le porte-drapeau de ce pays. Passant du statut de victime à celui dhomme de mémoire, il est le topographe minutieux dun monde disparu. Une mission enrichie par sa passion pour le cinéma, propice aux vies imaginaires. Ce récit à multiples facettes, où sentremêlent biographie et fiction de soi, offre une incursion dans lHistoire par le biais dun personnage qui se rêve autant quil se vit.

empty