• Stéphanie est belle, parisienne, artiste, et indépendante. Mais la vie qui lui devait tout ne lui apporte rien. Elle décide alors d'en finir avec les déceptions et les déconvenues en tout genre, et opte pour un changement de vie radical : elle débarque dans un milieu rural à l'opposé de ce qu'elle a connu jusqu'alors. Elle qui espère devenir transparente pour ne plus souffrir, va finalement retrouver goût à la vie là où elle s'y attendait le moins...

  • Monologue satirique qui reflète les problèmes et les aspirations de la jeunesse d'aujourd'hui.

  • Aujourd'hui, la vie sentimentale se déploie en une myriade de formes. C'est dans cette diversité qu'ont puisé les auteurs de ce collectif pour créer de délicieuses et surprenantes nouvelles, à l'invitation de la romancière Claire Bergeron.

    Jean-François Beauchemin, Sophie Bérubé, Claire Bergeron, Georges Brossard, Normand de Bellefeuille, Micheline Duff, Ginette Durand-Brault, Danielle Goyette, Jacques Hébert, Martin Larocque, Lucie Pagé, Louise Portal, Francine Ruel et Cynthia Sardou

    Inspirés par les méandres de l'amour, ces quatorze auteurs, le temps d'une nouvelle, ont imaginé des univers où les coeurs palpitent, où les corps frémissent. Sous la plume unique de chacun, on vibre au rythme des émotions, des rires, des chagrins ou des déceptions, en découvrant la quête amoureuse des différents personnages. Qu'ils soient octogénaires ou quarantenaires, veufs ou divorcés, affairés devant leur ordinateur ou en pleine aventure africaine, craintifs ou audacieux, ils sont tous ardents, rêveurs, rejoints par leur passé, étonnés par leur avenir, reconquis, séduits... amoureux !

  • Finaliste au prix Adrienne-Choquette

    La seule présence d'un chien, aussi fidèle compagnon soit-il, suffirait-elle à apaiser nos angoisses existentielles ? À alléger le poids de la solitude que nous ressentons à certains moments ? À tromper l'usure de la vie de couple ?

    Voici dix-neuf nouvelles empreintes de tendresse et de douce ironie qui baignent tout à la fois dans l'ombre et dans la lumière. Avec ce sens de l'observation qui lui est propre, Jean-Paul Beaumier poursuit l'exploration des relations que nous entretenons avec les autres et qui, de l'enfance à l'âge adulte, modulent et modèlent notre vision du monde. Les tracas du quotidien, les petites déceptions que la vie se charge de semer sur notre chemin, des souvenirs ou des photos surgis du passé. En somme, l'incommensurable mystère des relations humaines.

  • « Catherine Gaillard-Sarron excelle dans la nouvelle. Mais elle ne fait pas dans la dentelle et a plutôt l'étoffe d'une dramaturge, ses personnages de passion entraînant le lecteur dans les psychodrames les plus poussés. C'est que notre auteure a de l'imagination à revendre et une truculence naturelle du verbe. C'est une romantique moderne, par certains côtés un nouveau Rabelais. Il y a chez Catherine Gaillard-Sarron un désir constant d'aller le plus loin possible dans l'âme humaine et l'on est conquis dès les premières lignes et jusqu'au dénouement, toujours tellement imprévisible !
    Ces vingt-deux nouvelles sont aussi la peinture de notre monde souvent cruel. Notre nouvelliste est un peu le chantre de ce vingt et unième siècle (scènes conjugales et leur dénouement, terribles secrets, épouvantables retournements de situation, déceptions amères, heureux miracles, accidents mortels, luxure, humour noir, viols, passion des jeux, meurtres et sauvetages, dénouements inattendus, suicides, vengeances, et j'en passe...) En tout cas l'oeuvre est forte, crue et magistrale. » Jacqueline Thévoz

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La vie selon Nora

    Linda Yellin

    • Milady
    • 2 Septembre 2015

    - J'ai rencard avec quatre hommes cette semaine. Un musicien, un écrivain, un humoriste et un pharmacien. J'espère trouver au moins l'un d'eux assez potable pour coucher avec.
    - Je parie sur le pharmacien. Si la soirée est pourrie, tu pourras au moins lui demander une ordonnance pour des antidépresseurs.
    Molly n'a pas froid aux yeux. Pour rédiger sa chronique hebdomadaire dans un magazine en vogue, elle saute en parachute, passe sous des portiques de sécurité en dissimulant des vibromasseurs et s'adonne aux joies du speed-dating. Rien ne l'arrête, sauf l'amour. Le jour où on lui réclame un article sur les relations amoureuses écrit à la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally, Molly se sent incapable de relever le défi. Après des années de vie commune avec un spécialiste du divorce dont elle a fini par se séparer, elle a décidé de tourner le dos à l'amour. La voilà forcée de le regarder en face. Et si cette épreuve lui donnait l'occasion d'ouvrir les yeux sur celui qui fera de sa vie une romance ?
    « Hilarant et délicieux. » - New York Journal of Books
    « C'est frais, drôle et ça sonne incroyablement juste. » - Kirkus
    « Un conte joyeux et palpitant qui vous fera mourir de rire. » - RT Book Reviews

  • « Un mot me vient à l'esprit en lisant Nathalie Cougny : intensité. De l'envie, de la vie, des passions et du doute, de la sincérité. Ce ton direct, libre et fort nous fascine. Nous touche. Après "Amour de profils", Nathalie Cougny ouvre son coeur une nouvelle fois. Osez ce livre, délectez-vous de ce flot d'émotions et de bons mots. Capable de poésie enchanteresse et pure ("Je suis l'infini du temps qui t'aime"), ou de saillies piquantes contre l'orgueil masculin ("l'homme, un sexe jetable qui se croit recyclable"), elle s'offre à nous, vraie et entière, peint le choc de la rencontre, le mystère de l'alchimie sensuelle et sexuelle, l'Amour comme chemin vers l'Absolu ("se goûter avec la langue, c'est se pénétrer l'âme"). Elle partage ces déceptions que nous connaissons tous ("j'ai cru à ce je t'aime qui n'est jamais venu") et dresse des constats amers si justes ("Enfermé dans le "c'est moi" l'Homme a perdu le sens d'aimer !"). Quant à ses Lettres d'amour, elles offrent un détour dans l'intime de l'échange... Servi par une plume caressante, limpide et audacieuse, "Enlace-moi" nous invite à risquer l'immersion dans l'ivresse des sens. Rarement une femme se livre ainsi. » Jean-Henri Maisonneuve (Auteur de "Tenir", les cris d'un prof de Lettres, aux éditions AO - André Odemard - 2011)

  • Impressions personnelles, réflexions sur l'art, les voyages ou la condition féminine, intermèdes historiques ou zoologiques... « Pluie de plumes » est un kaléidoscope, le miroir pas si déformant que cela de la vie de son auteur, de ses amours, de ses envies et de ses déceptions. Il y a de tout dans ces lettres adressées à l'amie restée en Russie, mais de la vie, surtout, qui vibre entre les lignes.

  • L'Ontario français connaît peu ses héros. Or, l'honorable Jean-Robert Gauthier en est un, un vrai. D'abord conseiller scolaire (1961-1971), puis député (1972-1993) et enfin sénateur (1993-2004), il s'est acharné tout au long de sa vie publique à défendre avec succès les intérêts des Franco-Ontariens et des minorités linguistiques du Canada.



    Sa carrière traverse - et cette biographie éclaire - un grand pan de l'histoire canadienne, les périodes Trudeau, Mulroney et Chrétien. Nombreux sont les dossiers et enjeux majeurs où il a joué un rôle important : le financement puis la gestion autonome des écoles françaises, le renouveau constitutionnel et la Charte des droits et libertés, la bataille Montfort, et la Loi sur les langues officielles, parmi bien d'autres.



    Le dernier fleuron de sa carrière n'est pas le moindre. Un an après sa retraite, son projet de loi privé S-3 - rendait exécutoire (et plus seulement déclaratoire) - la Loi sur les langues officielles. Depuis, les communautés minoritaires ont le droit de poursuivre le gouvernement si, selon elles, il ne respecte pas ses objectifs pour leur développement.



    « On peut se demander - dit sa biographe - d'où lui viennent son caractère combatif, son besoin de s'impliquer dans toutes les causes linguistiques et autres, son ardeur, sa vivacité, sa persistance, parfois jusqu'à la démesure. C'est pourquoi, [...] cette biographie autorisée racontera plus en détail l'homme privé, car on trouve là une partie de l'explication de son remarquable engagement social. »

  • Comment résister à des mots doux murmurés dans une langue étrangère ? Comment survivre aux
    amours qui finissent, parfois même sans un au revoir ? Premiers baisers, passions d'été, amours
    impossibles, malentendus ou désillusions brûlantes : qu'importe la chanson, quand on aime, c'est
    toujours pour la première fois.
    Le collectif Premières amours rassemble neuf écrivaines de la relève autour du thème des émois
    adolescents, qu'elles revisitent chacune à leur manière. Lumineuses, drôles, tendres ou tragiques,
    leurs nouvelles racontent l'éternelle marche à l'amour, des rêveries fébriles jusqu'aux souvenirs
    déchirants.
    Premières amours, c'est un voyage dans le vif du désir qui porte les lectrices d'une expérience à
    l'autre. Comme pour mieux y revivre, au détour, leur propre histoire.

  • Que faire face au chômage ? Comment ne céder ni à la fatalité, ni à la facilité ?
    À la tête du ministère du travail, Michel Sapin a incarné ce combat de deux années. Deux années pour fonder un nouveau mode de relations sociales : le « dialogue social à la française ». Deux années pour réformer le marché du travail et la formation professionnelle. Un combat complexe, opiniâtre, incessant.
    Cet ouvrage est le récit des mois qui passent, de la construction de l'action, des premiers résultats, mais aussi des résistances et des déceptions. Michel Sapin s'y dévoile avec discrétion, ou plutôt dévoile l'homme politique tel qu'il est, dans l'intimité de la décision, dans la vitesse et l'intensité du pouvoir, souvent face aux vagues de l'agitation sociale ou médiatique.
    Ce texte est un parcours sur la mer agitée du ministère du travail, rempli de personnages, de situations saisies au vif, d'expressions d'espoirs et de souffrances. Il en naît un livre véritablement politique qui montre comment se conjuguent l'urgence de l'action immédiate face au chômage et la conquête du temps pour des changements profonds. Face aux coups de vent et malgré la houle, l'avenir du travail et de l'emploi se bâtit et appelle une vision au long cours.

empty