• Imaginez un moulin abandonné, au coeur de la Provence, la porte ouverte sur un joli bois de pins tout étincelant de lumière... Écoutez chanter les cigales, sonner les grelots des mules et regardez bien, vous verrez apparaître maître Cornille, le curé de Cucugnan, l'Arlésienne, et même la petite chèvre de M. Seguin... Avec les Lettres de mon moulin, c'est la Provence d'hier, ses parfums et ses traditions qu'Alphonse Daudet a fait entrer à tout jamais dans la littérature française.

  • Nommé curé d'un petit bourg rural, le jeune et séduisant Roland Charvaz n'a manifestement pas la vocation. Le beau sexe le préoccupe davantage que la salvation des âmes. Pour sa part, Mathilde, la jolie épouse du docteur de Salignac, mère d'un petit garçon, n'a jamais connu la passion amoureuse avant l'arrivée de l'ecclésiastique. Dès leur première rencontre, c'est le coup de foudre et les deux amants se lancent dans une liaison torride, à l'insu de tous, évidemment. Leur destin bascule lorsque la nouvelle domestique du curé découvre cette relation coupable. Scandalisée, elle menace de révéler la vérité au mari trompé et à l'évêché. Mais elle meurt subitement. Une rumeur troublante concernant son décès amène les autorités à ouvrir une enquête. Les deux amants se croient à l'abri de tout soupçon. Ils ne savent pas que la servante a laissé derrière elle des indices qui les accablent...

  • Vous tenez entre vos mains le moyen d'entrer dans un univers totalement à part : une maison d'arrêt. Derrière ses hauts murs, dans son vacarme incessant de bruits de clés, la Vie se fraie un passage, fragile et silencieuse.Témoin privilégié du cheminement intérieur des détenus, Virginie Toulouse retranscrit ici quelques-unes de ses rencontres hebdomadaires avec ces hommes en quête de liberté, de bonheur et de renouveau, devenus pour elle des frères. Miracles, conversions, pardons émaillent ces récits bouleversants dont le lecteur ne peut ressortir que transformé."Je viens au nom de Jésus et de l'Évangile chercher les âmes. La mienne d'abord."

  • En 2002, une vague de scandales déferle sur l'Église catholique de Boston. Un à un, des prêtres respectés du diocèse sont accusés du pire des crimes, celui d'avoir abusé d'enfants qui leur étaient confiés. Éloignée depuis longtemps de sa famille par trop étouffante, Sheila McGann est restée néanmoins proche de son frère aîné, Art, curé dévoué et populaire d'une grande paroisse de banlieue. Lorsque Art se retrouve soupçonné à son tour de proximite? coupable avec un jeune garc?on, Sheila rentre à Boston afin de le soutenir. Leur autre frère Mike, ancien policier, est lui aussi bien déterminé à découvrir la vérité. Leurs enquêtes croisées révéleront les doutes et faiblesses de chacun, venus de leur passé, ancrés dans leur présent.

  • Toute la vie de saint Dominique Savio : un récit passionnant accompagné de 164 vignettes illustrées pour les enfants.

    Découvrez la vie extraordinaire d'un enfant saint. Tout jeune, Dominique s'applique à suivre l'exemple du Christ, rayonnant la paix et la joie dans sa famille et auprès de ses amis. Il part à Turin pour ses études et y rencontre Don Bosco qui l'encourage sur la voie qu'il a choisie : devenir prêtre. Mais la maladie l'emporte alors qu'il n'a que quinze ans. Il est le saint patron de tous les jeunes du monde.  Collection historique fondée en 1947, "Belles histoires belles vies" présente aux enfants les plus beaux exemples de sainteté du christianisme !

    À partir de 7 ans.

  • Toute la vie de saint Benoît, en 164 vignettes illustrées pour les enfants.

  • Toute la vie de saint Jean-Marie Vianney, en 172 vignettes illustrées pour les enfants.

  • Vous faites preuve d'une curiosité insatiable ? Vous aimez faire bénéficier vos amis de vos découvertes surprenantes, de vos anecdotes décalées ? Vous pressentez toute la richesse de la culture catholique, sans en détenir toutes les clés ? Bienheureux êtes-vous !Grâce à ce nouvel ouvrage poursuivant l'exploration jubilatoire entreprise dans les Antisèches cathos pour ceux qui ont séché le caté, Edmond Prochain vous expliquera la méthode à suivre pour être canonisé, comment saint Thomas d'Aquin a inspiré Michel Audiard, comment l'enfer s'est retrouvé au Vatican, d'où viennent le boeuf et l'âne de la crèche - mais aussi quelle est l'origine du « capuccino » et quel est le lien entre un prédicateur et un pot de chambre - bref, nourrira votre érudition joyeusement superflue pour vous aider à briller de mille feux !

  • Tout le monde sait que tabarnak est un gros mot. Le papa de Jules l'utilise très très rarement. Il faut qu'il soit méga fâché, comme aujourd'hui. Pourquoi on n'a pas le droit de prononcer ce mot-là? Et d'où ça vient le mot tabarnak? Est-ce un gros monstre préhistorique, une maladie mortelle qui provoque des bubons ou le nom d'un terrible dictateur?

    Grâce à l'intervention de monsieur le curé, Jules et ses amis vont trouver réponse à leurs questions: le tabarnak habite dans l'église! Prêts à déguerpir au moindre signe de danger, le petit groupe d'amis visite alors une église pour la première fois...

  • La mort suspecte du curé Charles-Eugène Aubert dans l'hôpital où elle est infirmière va contraindre Rosalie Lambert à se confronter à des souvenirs qu'elle avait jusque-là enfouis. C'est plus de vingt-cinq ans plus tôt, dans le dispensaire où elle exerçait, qu'elle avait fait la connaissance de ce curé si charismatique. Le soupçonnant d'avoir commis des actes allant à l'encontre de son devoir, elle avait dû s'enfuir, laissant derrière elle son grand amour. Alors que ses souvenirs reviennent la tourmenter et se mêler au présent, elle va devoir convaincre les jurés qu'elle n'est pas coupable du terrible crime dont on l'accuse...

  • Champion et Ooneemeetoo, ce sont deux frères cris nés d'aurores boréales, élevés au rythme des rires et des sabots de caribou martelant le sol de la toundra. Un jour, ils sont envoyés très loin dans le sud dans un pensionnat autochtone, où une tout autre réalité les attend. Heureusement, la Reine blanche veille sur eux. Imprégnés à la fois de la magie et de l'humour de la culture crie, et du potentiel rédempteur de l'art, les frères se fabriqueront, l'un par la musique et le théâtre, l'autre par la danse, une liberté nouvelle.

    Véritable oeuvre d'équilibriste, le roman dépeint les rêves et les écueils que vivront ces garçons écartelés entre deux univers, et livre un hommage saisissant au pouvoir des récits.

    Dans la préface inédite à cette réédition, le romancier Louis Hamelin écrit qu'«?on ne peut qu'admirer le caractère terriblement prémonitoire de ce Champion et Ooneemeetoo?» paru plusieurs années avant les excuses of?cielles du Parlement canadien pour la création des pensionnats autochtones et l'Enquête nationale sur les femmes et les ?lles autochtones disparues et assassinées.

    Publié en anglais en 1998 sous le titre «Kiss of the Fur Queen» puis en français par Prise de parole en 2004, «Champion et Ooneemeetoo» connaît un succès qui ne se dément pas. Servi par une traduction extraordinaire signée Robert Dickson, il s'agit du seul ouvrage traduit de la collection BCF, qui pérennise les classiques de la littérature franco-canadienne.

  • Hiscoutine, 1370 Le bourreau Louis Ruest et sa jeune épouse Jehanne d'Augignac se sont installés dans leur existence de couple marié et s'efforcent, autant que possible, de s'y habituer. Si le partage de leur lit se fait aussi aisément que celui de leur

  • Josette Barthe est une enfant du Razès. Apparentée à la famille de Bérenger Saunière, elle a passé son enfance à Couiza et rendait souvent visite à Marie Dénarnaud au village de Rennes-le-Château. Elle en a gardé beaucoup de souvenirs et de documents, à partir desquels elle nous livre son premier ouvrage. Un clin d'oeil sympathique aux gastronomes de tous poils et à ceux qui douteraient encore du fait que. Monsieur l'abbé était un bon vivant.

  • Augustine a 12 ans. Pendant l'été 1892, elle part en vacances chez son oncle dans la campagne limousine. Le même jour, un étrange personnage arrive en ville, un excentrique parisien nommé Joséphin Péladan. Augustine retrouve son cousin Anthime. Ensemble, ils explorent la région, riche de lieux de légendes et de cultes païens. Très vite, une inquiétante nouvelle se répand : des enfants de paysans disparaissent mystérieusement la nuit... Les gendarmes sont sur le qui-vive. La peur s'empare des villageois. Persuadés de la culpabilité de l'obscur Péladan, les deux adolescents décident de le suivre en haut du mont Gargan, là où se trouve une source miraculeuse...Illustration de couverture : Matthieu Bonhomme

  • Les saints de l'Église n'ont pas seulement livré leur témoignage à travers les oeuvres de Miséricorde. Ils ont vécu au sein de la Miséricorde et ont éprouvé l'urgence d'en exprimer la beauté dans leur vie. Cet ouvrage présente des portraits d'hommes et de femmes qui ont fait entendre la voix de la Miséricorde dans toutes les parties du monde. La méditation de leur témoignage, seul ou en groupe, donnera aux fidèles de retrouver la confiance dans l'Amour miséricordieux du Père.

  • Dans ce Québec des années cinquante, c'est au petit restaurant du coin Chez Gigi que plusieurs vont boire un milkshake lorsqu'ils ont envie de se payer un petit plaisir. Si madame Gigi est la mère de Rita, elle est aussi un peu celle des nombreux jeunes qui traînent à son restaurant, dont Béa et Laurence, les meilleures amies du monde. Différentes à bien des égards, les deux jeunes femmes vivent la même passion du rock'n roll, qu'elles dansent avec brio dans les concours.Leurs familles les acceptent comme elles sont, c'est-à-dire modernes et indépendantes... ce qui est toutefois loin d'être le cas du curé de la paroisse !

  • Lili

    Lina Savignac

    Deuxième livre d'une trilogie Après avoir fait la connaissance des personnages du roman Éva, Eugénie et Marguerite, voici Lili, la suite de cette saga familiale.Le petit village de Sainte-Élisabeth vient d´enterrer son curé mystérieusement disparu. Il faudra une poigne de fer au nouveau titulaire pour maintenir sa paroisse dans le droit chemin. Au nord de la rivière Bayonne, Léo Plante accueille sa cousine Marguerite ainsi que Lili formant une famille pour le moins avant-gardiste. Comme si la communauté n´était pas suffisamment bouleversée par cet évènement, elle voit un Italien s´installer dans le rang de la Petite Chaloupe. Rosario Capoletti tente l´élevage des cailles, pire, il gage sur sa réussite. Lili force la barrière des préjugés et débute alors un grand amour. Rue du Ruisseau, à l´ombre du clocher, la dévote Eugénie fond la volonté et l´avenir de son seul fils, David, dans le creuset du sacerdoce. Suite à des pressions auprès de l´évêché de Joliette, la mère voit son fils nommé vicaire à la cure de Berthierville. Mission accomplie ! Malheureusement, David vit mal dans cette soutane qui n´est pas conçue pour lui. La souffrance lui donne rendez-vous.Dans ce deuxième roman, le bonheur et la douleur s´entremêlent pour ne devenir qu´un. Lili est une battante, née pour le bonheur, mais à quel prix le vivra-t-elle ?

  • Quelle aventure!

    Une aventure colorée et trépidante de deux frères de nationalité française, arrivés au Québec à la fin de la décennie 1920. Ils y prendront racine, y trouveront épouses et y passeront leur vie. Une vie pleine de soubresauts intéressants

  • Alain Ravachol, vieil anar devenu altermondialiste, est assassiné dans son salon de thé parisien à la fin d'une réunion de militants d'Attac. Du vrai travail de professionnel. La capitaine Lucas Dubourg découvre vite que l'ancien soixante-huitard a un passé plutôt trouble : il a abrité des Brigades Rouges au moment de la lutte armée en Italie. Mais les pistes se multiplient ; entre l'obsession de son ami Éric Lebrett pour un mystérieux motard adepte des backrooms, et des témoins particulièrement récalcitrants, Lucas Dubourg commence à voir rouge.

  • Dans ce second tome d'une série, Le Maître des peines, qui en comptera trois, Louis Ruest, toujours exécuteur de la cité de Caen, découvre que sa vengeance contre son père, enfin assouvie, ne lui apporte pas la paix qu'il avait tant espérée. Au contraire, elle le laisse avec une impression de vide et une existence qui, selon lui, n'a plus aucun sens.

    Il est toutefois loin de se douter que son élan destructeur est sur le point d'avoir des répercussions qui se feront sentir jusqu'aux trônes de deux rois. Sa réputation a fait de lui un personnage diabolique digne des fables et il est devenu un instrument convoité des puissants. Ainsi, Louis est-il invité à la cour du roi de Navarre et promis à un brillant avenir pour un roturier, ce qui aura pour conséquence d'éveiller jalousies et intrigues de cour.

    Pourtant, celui qu'on appelle « monstre » demeure suffisamment humain pour susciter aussi l'amour, depuis celui d'une veuve de haut rang jusqu'à celui d'une servante. Mais c'est l'amour pur d'une enfant, Jehanne, qui est destiné à lui donner un nouveau jardin et à changer sa vie.

    Et c'est ainsi qu'en compagnie des personnages attachants d'une nouvelle famille, et après avoir tant côtoyé la mort, Louis entreprend sa lente remontée parmi les vivants.

  • Paris, 1340. À sept ans, Louis Ruest, fils unique de l'un des boulangers les plus estimés de cette ville florissante, travaille avec beaucoup d'acharnement afin de pouvoir réaliser sa plus grande ambition, celle de devenir à son tour l'un des meilleurs boulangers de sa profession. Tourmenté et assoiffé d'amour, s'il s'efforce de faire ses preuves en dépit de ses écarts de conduite, Louis est surtout désireux d'être apprécié par Firmin, son père, qui s'obstine malheureusement à ne voir en lui qu'un indigne successeur.

    Dans un Royaume de France pris en tenaille, au Nord par les débuts de la Guerre de cent ans, au Midi par des navires qui accostent silencieusement en amenant avec eux le bacille de la peste noire, qui s'apprête à provoquer la pire épidémie de l'histoire occidentale, c'est pourtant par l'oeuvre d'un seul homme, celle de son propre paternel, que la mort sans pitié se présente à Louis. Heureusement, un moine le sauvera in extremis et le ramènera au monastère de Saint-Germain-des-Prés afin d'y être soigné. Après une longue convalescence, le jeune homme prend d'abord goût à cet environnement serein et songe à prononcer ses voeux. Or, dans ces lieux pourtant paisibles, un désir sournois et implacable s'insinue lentement en lui, celui de retrouver son père et de lui faire payer chacun des coups que sa mère Adélie et lui ont reçus, chacun des mots cruels qu'il leur a lancés. Survivre et se venger devient alors la règle, et ce, même si pour retrouver son père, il devra renoncer à son âme. C'est ainsi qu'un destin hors du commun l'amènera à devenir l'un des exécuteurs les plus redoutés du Royaume, un redoutable fonctionnaire de la justice humaine.

  • Dans la suite de La Boiteuse, nous retrouvons Gervaise et les siens, toujours bien établis sur la ferme de Télesphore. Avec les joies et les soucis qu'apporte la vie de famille, les rebondissements foisonnent.

    À travers ce tourbillon qui ne cesse de la bousculer, Gervaise résiste vaillamment. La tempête passée, malgré quelques égratignures, elle est encore solidement ancrée dans une terre fertile, prête à s'épanouir.

    Avec douceur, l'amour cogne à sa porte et la jeune femme doit apprendre à se laisser à nouveau envahir par ce sentiment qui transporte son coeur vers les plus hauts sommets.

  • La suite de Pure laine, pur coton se devait d'être écrite par Marthe Gagnon- Thibaudeau, ce qui fut fait en 1990.

    Perturbé par une rancune qu'il nourrit depuis l'enfance, un être traumatisé menace une famille où un bonheur retrouvé semble enfin installé à demeure. L'innocence d'un enfant saura-t-elle contrer l'ambition malsaine de ce traître sans scrupules qui n'hésite pas à sacrifier tous ceux qu'il croise sur sa route pour assouvir sa soif de vengeance?

    Un roman attendu qui raconte la vie québécoise contemporaine d'une façon des plus intéressantes.

    «

  • Très affecté par le décès de sa femme survenu lors de la fameuse épidémie de grippe espagnole de 1918, Armand Boisvert reçoit un jour une lettre de son frère Edmond. Ce dernier lui propose de s'installer avec ses quatre enfants à Sainte-Anne-du-Nord, un village agroforestier naissant de l'Abitibi. La plus vieille, Éva, a quinze ans et tente tant bien que mal de remplacer sa défunte mère. Rapidement obligée par le curé de la paroisse de se marier au séduisant, mais taciturne Omer - elle qui voulait pourtant prendre le voile -, Éva devra se transformer peu à peu en une femme forte et fière pour survivre dans cet environnement difficile, voire hostile.

    Comme toutes les pionnières de cette époque, elle se révélera une femme de devoir, une mère courageuse et une épouse dévouée, et cela, peu importe les malheurs et les tragédies qui s'abattent sur elle ou son entourage. Et au seuil de sa vie, Éva ne regrettera rien, malgré les événements parfois douloureux qui ont pavé sa route. Elle a fait du mieux qu'elle le pouvait, tout ce que son créateur attendait d'elle.

empty