Langue française

  • " Savoir surprendre, amuser, tenir en haleine le lecteur avec autant d'intelligence et de grâce ne mérite qu'un mot : merci, Fred Vargas ! " Le Figaro
    " Adamsberg termina son café et posa son menton dans sa main. Il lui était arrivé en des tas d'occasions de ne pas se comprendre, mais c'était la première fois qu'il échappait à lui-même. La première fois qu'il basculait, le temps de quelques secondes, comme si un clandestin s'était glissé à bord de son être et s'était mis à la barre. De cela, il était certain : il y avait un clandestin à bord. Un homme sensé lui aurait expliqué l'absurdité du fait et suggéré l'étourdissement d'une grippe. Mais Adamsberg identifiait tout autre chose, la brève intrusion d'un dangereux inconnu, qui ne lui voulait aucun bien. "

  • Sais-tu qui a inventé le papier, l'électricité ou Internet ?Sais-tu qui a inventé le stylo-bille, l'escalator, le four à micro-ondes, le ruban adhésif ou les surgelés ?Connais-tu le drone bombardier d'eau, les pantoufles lampe-torche ou le pneu lumineux ?Halfbob, super illustrateur, te fait découvrir le top du top de 66 super inventions plus ou moins connues, plus ou moins récentes, parfois drôles et bizarroïdes...Un livre à l'humour décapant et aux informations rigoureusement véridiques, pour les amoureux des bonnes idées... qui aiment aussi s'amuser ! 100% vrai, 100% drôle !

  • En bord de mer, la nature regorge de nombreuses espèces comestibles, à portée de main. Grâce à des fiches illustrées, apprenez à reconnaître plus de 40 plantes, algues, coquillages, crustacés et poissons - parmi les plus recherchés -, et à les cueillir et pêcher suivant les précautions d'usage et dans le respect de leur environnement.Et comme de la nature à l'assiette, il n'y a qu'un pas, découvrez 40 recettes simples et savoureuses à cuisiner à base de vos trésors glanés.

  • Laissez-vous séduire par les meubles nature ! Un repos bien mérité dans un fauteuil confortable, un bon lit pour une nuit sous les étoiles, une pause entre amis autour d'une table...C'est possible, même en pleine forêt ! Que vous soyez promeneur du dimanche, randonneur confirmé ou adepte de la survie, que vous soyez bricoleur ou non, les réalisations bushcraft sont accessibles à tous : chaise-hamac, table tripode, tabouret tout-terrain, lit à la celle, banc minute... Découvrez dans ce guide des techniques simples, réalisables avec un minimum d'outils, pour construire vos meubles au fond des bois ou aménager votre jardin.Outillage, noeuds, collecte et taille du bois n'auront bientôt plus de secret pour vous.

  • La nature nous offre tout ce dont nous avons besoin ! Bonne aventure !Revenez à l'essentiel en renouant avec les techniques de survie !À l'image d'un chasseur-cueilleur, retrouvez votre nature originelle dans un environnement brut et dénué de toute trace de civilisation. Grâce à son expérience d'aventurière hors pair, Éléonore LLuna vous accompagne vers l'autonomie en pleine nature en partageant des notions essentielles.Feu, eau, froid, abri, matériel, alimentation, orientation... toutes ces notions sont accompagnées de conseils pratiques pour que vous puissiez progresser à votre rythme, selon 3 niveaux : Vous apportez un équipement de base ; vous fabriquez votre équipement à partir de ce que vous trouvez sur place ; vous improvisez avec ce que la nature vous offre.


  • Le livre

    1940-1945 : un homme, sous plusieurs indentités, parcourt l'Europe. En toute impunité, il collabore avec l'ennemi et tue. Des années plus tard, un commissaire, hanté par les années noires de l'Occupation, et un officier, condamné à Nuremberg, essaient de retrouver sa trace. De trouver un coupable.
    Juste pour le plaisir est un roman qui a le rythme du thriller. Mercedes Deambrosis brosse une galerie de portraits impressionnante : petites gens, salauds, trouillards, naïfs, crapules, femmes violentes, femmes écrasées. Tous sont pris dans la tourmente de l'Histoire. Tous se croisent et se perdent. Tous nous posent la question à laquelle nous ne connaissons pas de réponse : à leur place, qu'aurais-tu fait ?

    /> L'auteur

    Mercedes Deambrosis vit à Paris. L'essentiel de ses romans est publié chez Buchet/Chastel.

  • Je devais le dévisager avec trop d'insistance, il a bougonné : - Dis donc, Poison, t'as jamais vu un vieux ? Lance-moi des cacahuètes pendant que tu y es... - ... - Écoute, Poison, je vais me cacher sous ta banquette. Gare si tu me trahis ! En se cachant dans une épave d'autobus, Poison fait la connaissance d'un vieux grognon, armé d'un couteau, et recherché par deux inquiétants personnages. Poison se trouve embarqué dans une drôle d'aventure.

  • Attention, ça brûle ! Ouille, ça fait mal ! Familiarisez votre enfant avec tous les petits et grands dangers du quotidien pour l'aider à appréhender en toute sécurité son univers de tous les jours.Découvrez vite cette collection incontournable qui accompagne l'éveil des tout-petits depuis des années. Avec des images simples et des textes courts spécialement conçus pour éveiller la curiosité des tout-petits et les familiariser avec le monde qui les entoure. Idéal pour les 3-6 ans.

  • Butcher

    Pascal Jahouel



    L'as de la découpe au couteau a du travail sur le billot...

    « J'étais pourtant convaincu de ne pas avoir l'ombre d'une dent contre ce mec. J'étais même absolument certain de n'avoir jamais croisé ce pauvre hère, une heure avant la fatalité de notre tête-à-tête. J'ai eu beau tripoter mon ça, mon moi et mon surmoi, pas une once de névrose n'avait entamé mon discernement. Néanmoins, avec un zèle confinant à l'hédonisme malsain, sans qu'il ait eu le temps de dire ouf, j'avais poussé une fois de plus ma lame à l'excellence. Oui, oui ! Excellence. Je pèse mes mots. »

    L'écriture gouailleuse de Pascal Jahouel fait merveille pour relater le bel ouvrage d'un tueur à gages.

  • Le secret d'une finition impeccable réside dans le travail préparatoire qui prend trois à quatre fois plus de temps que la peinture et nécessite davantage de matériel. Tous les peintres vous le diront : la préparation des murs est plus importante que la peinture elle-même.
    Le soin apporté à cette étape conditionne le résultat final. N'hésitez donc pas à soigner tous les détails, quitte à y passer beaucoup de temps.

  • « La Cabretto », c'est la Cour des Miracles.
    Le propriétaire, Sylvain Sylva, pour fêter ses cinquante ans, a réuni sur son domaine, outre la Duchesse Reine, sa maîtresse, une exploratrice et sa danseuse de compagne, un peintre, un retraité, un ancien acrobate difforme à la suite d'une chute d'un trapèze, un agent immobilier martyrisé par son épouse et un adonis simplet vêtu d'un pagne qui aime sauter du haut des rochers dans la mer et se battre avec les chiens de garde.
    Quelques domestiques sont là pour servir Sylvain Sylva et ses invités.
    Mais le lendemain, un nouveau convive débarque, le commissaire Jules TROUFFLARD, qui va se faire un plaisir à interroger tous les hôtes, car, le matin, Sylvain Sylva a été découvert sur son lit, un couteau planté dans le coeur !

  • Cris d'amour et difficulté de communication expriment toute l'émotion de l'auteur dans ce recueil de dix poèmes en prose.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.


  • Une jeune femme qui bronze dans son jardin, c'est un bon début. Mais lorsque les hommes qui l'approchent se mettent à tomber comme des mouches, ça ne va plus ! Clarine porterait-elle la poisse, par hasard ? Ou bien fait-elle le nettoyage elle-même ? Vous le saurez en lisant ce polar volontiers digressif sur 20 tableaux tour à tour littéraires, théâtraux ou réalistes, parsemés de parenthèses dont l'impertinence n'échappera à personne...

  • Aveuglé par la giclée de sang qui obscurcissait la vitre, le mort-vivant actionna les essuie-glaces. Le caoutchouc brouta un instant sur place puis se mit en mouvement,

  • L'avertissement est là, dès les premières pages : ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Irish Stew, on le reçoit en pleine face, comme une réalité qu'on a toujours voulu ignorer mais dont on sait qu'elle est là. Les serial-killers, c'est fascinant, ça nous renvoie aux monstres de notre enfance, à la peur (tellement fondée) de descendre à la cave, au petit chaperon rouge, à l'ogre du petit Poucet. Alors, on risque de temps en temps un coup d'oeil par le trou de la serrure des faits divers ; on frissonne, on fait la grimace, puis on remet la clé et on verrouille la porte. Mais ici, pas question, ce n'est plus vous qui décidez, c'est le tueur. Et quand il nous parle de lui, c'est un peu de nous tous, de cette petite voix en nous qui, parfois, ose avouer qu'on a envie de tuer. Eh oui, cet être inhumain est l'un des nôtres, et c'est bien ce qui nous dérange. Alors, prenez garde : vous avez bu le seul poison qu'il est impossible de recracher. Les images et les idées que j'ai semées dans vos têtes feront leur chemin, à votre insu. Elles vous investissent sournoisement. Vous ne leur échapperez pas. Vous êtes infectés. Un jour, vous vous réveillerez un couteau à la main. En attendant, vous êtes mon gibier. Jacques Humbert

  • L'ouvrage est un recueil de récits se présentant sous la forme de tableaux écrits, réels ou possibles. Des faits, des événements, des instants ou des situations sont observés, répertoriés et classés. Chaque histoire apparaît alors comme une manière d'ordonner le monde et de le penser différemment.

  • Cette erreur judiciaire qui menace chacun. En novembre 1946, Agapito Solera était condamné à la réclusion perpétuelle pour un meurtre qu'il n'avait pas commis. Il fit huit ans de détention et attendit quinze ans sa réhabilitation que, seul, un extraordinaire concours de circonstances permit d'obtenir. En février 1963, à Lyon, un commis boucher, Jean Deveaux, après une enquête, une instruction et un procès discutables, était condamné à vingt ans de réclusion par la Cour d'Assises du Rhône pour avoir égorgé et éventré Dominique Bessard, 7 ans, la fille de ses patrons. Sa demande de révision est en cours. Solera était un bûcheron espagnol illettré que la guerre civile avait chassé de son pays. Deveaux au moment de sa condamnation était un garçon de vingt ans qui avait sept à huit ans d'âge mental, un immature, un mythomane. Que vos diplômes, votre aisance dans la vie, votre culture ne vous rassurent pas trop vite. La "simplicité" de ces deux hommes n'est pas l'explication de leur impuissance à affronter une justice qui les a finalement écrasés. Toutes les garanties que la Loi accorde au justiciable se retournent soudain contre lui. Et la justice est alors une fatalité qui trouve son apothéose à l'audience de la Cour d'Assises. Innocent ou coupable, simple ou intelligent, l'homme qu'on va juger ne ressemble plus aux autres hommes. La détention, l'enquête de police, l'instruction l'ont complètement modifié. La justice peut "passer", le chemin a été frayé et balisé...

  • Le Commissaire Bellavent profite de quelques jours de repos pour visiter son camarade, maître Rétiff à Amboise.
    Alors qu'il est en compagnie de son ami, il rencontre deux soeurs de bonne famille qui vivent ensemble et participent à des oeuvres de charité. L'aînée, au moment de prendre congé, glisse un mot dans la main du policier, lui mandant expressément son aide et le priant de la retrouver chez elle.
    Sur place, la femme lui explique qu'une malle a disparu de son grenier, la nuit, et qu'elle contenait des lettres intimes destinées à son ancien amoureux.
    Mais, là où se trouvait le coffre, l'enquêteur découvre une tache de sang et un couteau ensanglanté caché sous un matelas proche.
    Bellavent fait alors appel à Monseigneur et son clebs, - un étrange duo formé d'un solide gaillard bourgeois-bohème et de son berger allemand - qui lui ont déjà rendu bien des services par le passé. Il compte sur le flair du chien pour mettre le museau sur le bagage disparu.
    Mais l'histoire se complique quand la douairière refuse mystérieusement que le policier poursuive son enquête...

  • Lorsque la belle Nadia, bien décidée à se soustraire à l'autorité parentale, quitte le foyer familial avec sa soeur, elle ne peut anticiper le bourbier dans lequel elle va progressivement s'enfoncer. Contrainte de travailler quelque temps dans un restaurant, puis un bar de danseuses, elle constate rapidement que ces lieux dégradants sont néfastes, voire dangereux pour elle. La jeune femme quitte donc le pays et se permet deux semaines de vacances à Cuba en compagnie de sa frangine. Vite repérée et abordée par un certain Ricardo, elle ne résiste pas au charme de ce beau parleur qui semble riche et influent. Une fois revenue au Québec, Nadia est surprise de voir son bel adonis rappliquer, cette fois-ci pour le jeu de la grande séduction, qui réussira à merveille.

empty