OXYMORON Éditions

  • « La Cabretto », c'est la Cour des Miracles.
    Le propriétaire, Sylvain Sylva, pour fêter ses cinquante ans, a réuni sur son domaine, outre la Duchesse Reine, sa maîtresse, une exploratrice et sa danseuse de compagne, un peintre, un retraité, un ancien acrobate difforme à la suite d'une chute d'un trapèze, un agent immobilier martyrisé par son épouse et un adonis simplet vêtu d'un pagne qui aime sauter du haut des rochers dans la mer et se battre avec les chiens de garde.
    Quelques domestiques sont là pour servir Sylvain Sylva et ses invités.
    Mais le lendemain, un nouveau convive débarque, le commissaire Jules TROUFFLARD, qui va se faire un plaisir à interroger tous les hôtes, car, le matin, Sylvain Sylva a été découvert sur son lit, un couteau planté dans le coeur !

  • Le Commissaire Bellavent profite de quelques jours de repos pour visiter son camarade, maître Rétiff à Amboise.
    Alors qu'il est en compagnie de son ami, il rencontre deux soeurs de bonne famille qui vivent ensemble et participent à des oeuvres de charité. L'aînée, au moment de prendre congé, glisse un mot dans la main du policier, lui mandant expressément son aide et le priant de la retrouver chez elle.
    Sur place, la femme lui explique qu'une malle a disparu de son grenier, la nuit, et qu'elle contenait des lettres intimes destinées à son ancien amoureux.
    Mais, là où se trouvait le coffre, l'enquêteur découvre une tache de sang et un couteau ensanglanté caché sous un matelas proche.
    Bellavent fait alors appel à Monseigneur et son clebs, - un étrange duo formé d'un solide gaillard bourgeois-bohème et de son berger allemand - qui lui ont déjà rendu bien des services par le passé. Il compte sur le flair du chien pour mettre le museau sur le bagage disparu.
    Mais l'histoire se complique quand la douairière refuse mystérieusement que le policier poursuive son enquête...

empty