• Capitaines courageux

    Rudyard Kipling

    • Claae
    • 23 Février 2018

    Un roman d'aventures passionnant à bord d'un bateau de pêche !
    Harvey Cheyne est le fils gâté et arrogant d'un millionnaire américain. Lors de la traversée de l'Atlantique qui le mène vers l'Europe, le jeune garçon tombe à la mer. Un pêcheur le récupère à bord d'un morutier. Harvey est aussitôt enrôlé pour la saison de pêche qui bat son plein...
    À l'origine, ce récit a été publié sous la forme d'un feuilleton dans le Pearsons Magazine, entre 1896 et 1897, puis traduit et publié en français en 1903.
    Retrouvez un roman d'initiation peu connu, écrit par l'un des plus grands romanciers britanniques du XIXe siècle.
    EXTRAIT
    La porte du fumoir exposée au vent venait de rester ouverte au brouillard de l'Atlantique Nord, tandis que le grand paquebot roulait et tanguait, en sifflant pour avertir la flottille de pêche.
    « Ce petit Cheyne, c'est la peste du bord », dit, en fermant la porte d'un coup de poing, un homme en pardessus velu et frisé. « On n'en a nul besoin ici. Il est par trop impertinent. »
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Une histoire sympathique dans la lignée des romans de Jules Verne et qui a le charme des grands récits d'aventures qu'on peut lire à l'adolescence. - Sandrine57,Babelio
    Rudyard Kipling nous offre une vive critique de l'insouciance des plus fortunés envers la fragilité et la richesse humaine de tous ceux qui les font vivre. - nico6358, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Rudyard Kipling (1865-1936), romancier et poète anglais, a été souvent considéré comme un « prophète de l'impérialisme britannique », selon l'expression de George Orwell. Il fut, en 1907, le premier auteur de langue anglaise à recevoir le prix Nobel de littérature, et le plus jeune auteur récompensé en son temps. Cette édition a été établie par Francis Lacassin.

  • Nicolas entre au collège et il est temps qu'il le sache : le monde est une jungle. On n'est pas à l'abri de rencontrer dans la cour une meute d'alligators au sourire carnassier. On risque aussi de croiser, au coin d'un bois, une vraie tigresse échappée d'un zoo. Et on a des chances de croiser une intrépide guerrière en liberté. Mais quand, comme Nicolas, on a toujours été couvé au nid et élevé au grain, il faut savoir s'armer de courage pour prendre son vol.

  • Le jeune Seigneur Comte Pierre Plantavit de la Pauze se distingue des autres chevaliers de par de nombreux aspects. Il sait manier l´épée et est fort courageux, mais il entretient en outre de très bons rapports avec le peuple qui l´apprécie. Il tombe amoureux d´une jeune femme, Aube, et tout se présente donc a priori bien pour le jeune et preux chevalier. Mais il va très vite découvrir que des malheurs accablent celle qu´il convoite. S´il n´en trouve pas très vite la cause, c´est tout le paisible village qui risque de disparaître...

empty