• Méchantes blessures

    Abd Al Malik

    • Plon
    • 22 Août 2019


    Méchantes blessures est un roman qui, avec poésie, analyse le rêve de faire peuple d'une certaine jeunesse française éprise de culture et issue des banlieues et de l'immigration.
    Et si notre vie n'était que le résultat d'une succession de traumatismes ? Et si tout ce qui est vrai pour un être l'était également pour une ville, un pays ou un continent ? Alors les différentes blessures qu'inflige l'existence aux individus s'apparenteraient aux crises que connaissent de tout temps les nations.
    Kamil n'est pas seulement un rappeur esthète, musulman et noir aux racines congolaises, né à Strasbourg et assasssiné à Washington, en plein jour, dans le parking d'une boîte de strip-tease, il est aussi l'incarnation d'une certaine idée du génie français. Méchantes blessures raconte la vie et la mort de ce Français du XXIe siècle.
    Dans ce récit subtilement tissé, entre roman noir, conte philosophique et spirituel, Abd Al Malik imprègne durablement l'esprit et transmet par son écriture sa vision d'un avenir commun.

  • As-tu suffisamment d'assurance pour affronter les fureurs de la Terre ? Enfile ta tenue de volcanologue et prépare-toi : une fabuleuse mission t'attend ! Te sens-tu capable de partir en expédition sur le Piton de la Fournaise, le Mérapi ou encore le Nyiragongo ? Auras-tu assez de sang-froid pour descendre dans le cratère d'un de ces volcans ? Tes connaissances suffiront-elles pour repérer et comprendre les signes annonciateurs d'une éruption ?À chaque chapitre, c'est TOI qui prends les décisions !

  • 'Ai été nommé garde-chasse honoraire et à cause des événements (la rebellion mau-mau), fais ici office de garde-chasse suppléant. C'est une vie de première classe', écrit Hemingway depuis son camp de safari, au Kenya, en janvier 1954.
    Écrit au lendemain de deux accidents d'avion survenus au Congo belge, mis en forme par son fils Patrick, ce roman inédit de Hemingway forme le contrepoint des récits africains et du premier safari que fit l'écrivain. Au pied du Kilimandjaro, en compagnie de sa quatrième femme, Mary, qui elle aussi est décidée à tuer son lion, Hemingway, promu gardien de réserve, est chargé de protéger les populations massaï et kamba. Aux descriptions magiques de cette Afrique, où une chose est vérité à l'aube et mensonge à midi, s'ajoute une brève rencontre africaine avec une jeune et ravissante Kamba.
    Dans ce récit, Hemingway mêle les souvenirs du Montana, du Michigan et du Paris de sa jeunesse avec les réflexions sur les écrivains et l'écriture. L'humour féroce alterne avec une nostalgie poignante.

  • Alain Mabanckou a écrit des poèmes qui accompagnaient des photos sur le Congo. Les droits de ces poèmes ont été repris par Mémoire d'encrier, qui va introduire une présentation du livre (par Alain Mabanckou) à laquelle s'ajoutera d'autres poèmes qui tiendront compte de la difficile réalité politique au Congo.

  • Quoi qu'on dise Quoi qu'on fasse J'ai vu toute la peine que se donne une femme pour avoir un mari J'ai surtout prié à la place de son homme Pour qu'il soit en soit toujours ainsi; mais il n'en était pas ainsi Car J'ai vu la souffrance de l'homme après le mariage Puis j'ai demandé à la femme, femme qu'as-tu fait là La femme m'a répondu qu'il y a un temps pour tout Un temps pour faire les cadeaux et les dons médiatisés Et Un temps pour consommer les fruits de la colonisation Chacun aime à sa manière même si c'est par intérêt

empty