• Qu'est-ce que le cante jondo ? García Lorca, infatigable passeur de l'Andalousie profonde, tâche d'y répondre dans une conférence mémorable. La siguiriya gitane constitue le modèle fondamental du cante jondo, qui désigne les plus ancestrales chansons du répertoire andalou.

    La force lumineuse du propos de García Lorca tient dans sa capacité à ne pas voir dans le cante jondo une curiosité folklorique mais bien une authentique manifestation de la plus pure poésie : une poésie anonyme et populaire, forgée au fil des siècles. L'Andalousie se révèle un véritable magma lyrique, où les vers des poètes espagnols bouillonnent dans le même creuset que les poètes persans et arabes.

    García Lorca réussit ainsi le tour de force de proposer une véritable leçon d'histoire, de musique, et de poésie.

    Né en Andalousie en 1899, Federico García Lorca est sans conteste le plus grand poète espagnol contemporain. Il étudie le Droit et les Lettres à l'université de Grenade. Installé à Madrid, il côtoie Dalí, Buñuel... Il ne devient célèbre qu'en 1927, avec la publication des Complaintes gitanes. Il rejoint Grenade au début de la guerre civile. Bien qu'exempt de toute action politique, il est fusillé, probablement à cause de ses critiques envers les gardes civils de Franco.

  • La mission du bibliothecaire Nouv.

    En 1935, José Ortega y Gasset prononce un discours au Congrès international des bibliothécaires.Depuis la naissance de l'imprimerie, l'accès aux livres s'est démocratisé. Mais cette profusion est paradoxale : « la culture, qui avait libéré l'homme de sa forêt primitive, le propulse de nouveau dans une forêt, de livres cette fois-ci, non moins confuse et étouffante. » Dans ce contexte, le bibliothécaire ne peut plus être qu'un diffuseur de livres. Il doit trier l'information, être un filtre entre l'homme et l'écrit.Ce discours vertigineux, limpide et bouillonnant, déploie l'érudition d'Ortega y Gasset. Ses intuitions les plus aiguisées portent jusqu'à la racine de notre époque et, de la place du livre au rôle du savoir, nous invitent à une profonde remise en question.

    Philosophe espagnol, José Ortega y Gasset (1883-1955) a été professeur à l'université de Madrid, avant de parcourir l'Europe, l'Amérique du Sud et les États-Unis. Il est le fondateur en 1923 de la Revue de l'Occident. Au rayonnement considérable, sa métaphysique est à l'origine d'un renouveau de la philosophie espagnole, faisant de la métaphore un outil de la pensée. Il est l'auteur du Thème de notre temps (1923), de L'Espagne invertébrée (1921) mais surtout de La Révolte des masses (1930).

  • Le 3 juin 1959, Yves Klein donne une conférence à la Sorbonne : "L'évolution de l'art vers l'immatériel". Porte d'entrée idéale vers son oeuvre et sa biographie, ce texte révèle les motifs constitutifs de son oeuvre: le rituel, la couleur, le vide, le judo, le ciel et le feu... Au-delà de la provocation et la performance, il élabore une théorie autant poétique que spirituelle d'un art sans limites, à l'instar du travail d'un John Cage sur le silence.
    Nombre des pistes esquissées ici aboutiront dans les années suivantes. Yves Klein élaborera par exemple une Architecture de l'air, ou encore délivrera des reçus aux acquéreurs d'oeuvres immatérielles. Avant de mourir, il confie à un ami : "Je vais entrer dans le plus grand atelier du monde. Et je n'y ferai que des oeuvres immatérielles."

    Yves Klein (1928-1962) est un artiste français. En 1957, il met au point le "bleu Klein", signature de ses monochromes. En 1958, il expérimente sa technique emblématique du "pinceau vivant" : une femme au corps enduit de peinture qu'elle applique sur la toile. Dès lors, Klein s'évertue à s'affranchir de la ligne et du dessin. Il a une première crise cardiaque en 1962, après avoir assisté à la projection de Mondo Cane, dans lequel son travail est tourné en dérision. Il meurt le 6 juin 1962.

  • "Peter Brook n'est pas seulement un metteur en scène et pas seulement un théoricien, même pragmatique, du théâtre. Sans l'avouer, du moins dans ce livre, il a de plus grandes ambitions. Le théâtre est pour lui, à coup sûr, une fin. Mais il est aussi le moyen de fonder et d'entretenir une communauté d'hommes et de femmes capables de porter atteinte, par leur seul exemple, à un ordre établi, d'apporter une inquiétude et un bonheur que d'autres arts du spectacle, trop dépendants des forces économiques qu'ils pourraient dénoncer, ne peuvent faire éclore. Voici un livre indispensable à ceux qui aiment le théâtre et à ceux qui ne l'aiment pas. A ceux qui en font et à ceux qui y assistent. Car il y est autant question du public que des interprètes, acteurs ou metteurs en scène, grâce auxquels le théâtre, écrit ou non écrit, peut vivre." Extraits de la préface de Guy Dumur

  • Devenu naturaliste confirmé, Thoreau est invité par la société d'agriculture du comté à faire une conférence devant des fermiers à qui il prodigue des conseils sur l'art de bien gérer leurs parcelles de bois. Il démontre à cette occasion que tous les phénomènes naturels sont liés et préfigure une écologie où l'homme reste la visée ultime. À un moment où la science se spécialise, cet humaniste n'élimine pas, bien au contraire, la présence de l'observateur passionné et émerveillé. Son savoir débouche sur l'éducation d'un public rural par l'incitation à une observation rigoureuse, afin qu'il s'émancipe de croyances passées et sache trouver un équilibre entre protection de la nature, profit tiré de la culture des bois et quête spirituelle.

    Américain dissident, Henry D. Thoreau (1817-1862) est un réfractaire qui se plaît à résister, à suivre son chemin absolu en dépit de tout. Par ses écrits, il met la force tonifiante de sa résistance au service de tous ceux qui veulent garder l'esprit en éveil et maintenir une position critique peut-être plus nécessaire que jamais à notre époque de contrôle soft de l'opinion par les divers moyens d'information ou les « produits culturels ».

  • La musique est mystère, la musique est danger, mais surtout la musique reste possibilité. Il ne s'agit pas d'un divertissement passif. Au contraire, elle est toujours à même de créer chez l'auditeur des passions nouvelles et de changer le cours de sa vie.
    Avec cette conférence prononcée le 20 janvier 1929, Paul Nougé signe l'un des textes majeurs du surréalisme, à la fois théorie philosophique et pamphlet politique. Si l'on a fait de la musique, de la peinture ou de la poésie de simples distractions, c'est pour mieux nier leur potentiel subversif, à même de bouleverser l'ordre social.
    Avec un esprit d'une indépendance rare, Nougé se tourne vers les voies qui restent à explorer par les artistes de tous horizons. Ne soyez sûr que d'une chose : "Il est certain que la musique est dangereuse."

    Le belge Paul Nougé (1895-1967) rencontre en 1925 Breton, Aragon et Eluard, et signe le tract La Révolution d'abord et toujours. Il devient, avec Magritte, le premier instigateur du surréalisme en Belgique et son théoricien le plus original. Il est le premier exégète de l'oeuvre de Magritte en publiant Les Images défendues en 1929. Il publie dans les revues Variétés et Documents. Mais Nougé est un solitaire. Il rompt avec André Breton en 1950 et rejoint Marcel Mariën et sa revue Les Lèvres nues.

  • « M. Beaumord était un instituteur zélé. Devançant un désir à peine formulé par ses supérieurs, il a, durant lhiver 1895-1896, donné dans son école de Morterolles, petit village de la Haute-Vienne de 643 âmes, une série de dix conférences destinées aux adultes.
    M. Beaumord était un instituteur talentueux. À lévidence, il passionnait son auditoire.
    M. Beaumord était un instituteur vaniteux ; sinon, il naurait pas éprouvé le besoin de publier, dans Le Nouvelliste de Bellac, les thèmes de ses dix conférences et leffectif masculin et féminin de chacun de ses auditoires.
    M. Beaumord nest pas lobjet de ce livre. Grâce à lui, nous pouvons tenter dimaginer lappétit de savoir qui poussait des cohortes obscures à venir lentendre, dans les nuits froides de lhiver. » Avec ce livre savoureux, fruit comme Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot dun minutieux travail darchives, Alain Corbin redonne vie à un cycle de conférences oubliées depuis plus dun siècle. En prêtant sa voix à un instituteur de la IIIe République, lhistorien reconstitue, pour nous, lécho dun monde disparu.

  • Ce livre rassemble les textes sur la musique écrits par Philippe Lacoue-Labarthe entre 1969 et 2005. Par-delà leur diversité de ton ou d'accroche, leur préoccupation commune est de chercher à comprendre l'existence même de la musique : pourquoi existe-t-elle et de quoi est-elle en nous la déposition active, sans fin recommencée ? On retrouvera au fil du livre les motifs qui hantèrent la pensée de l'auteur : l'écoute, le rythme, la voix, l'écho - c'est aussi d'une puissance d'émotion qu'il est continûment question dans ces pages. « J'aimerais en somme saisir, si cela peut se savoir, ce qui arrive lorsqu'on remonte de Narcisse à Écho - me posant cette simple question : qu'est-ce qu'un retentissement ou une résonance ? » Édition établie par Aristide Bianchi et Léonide Kharlamov Collection « Détroits ».

  • Vienne, mai 1935... Edmund Husserl prononce une conférence sur la « philosophie dans la crise de l'humanité européenne ». Cette extraordinaire conférence est la première ébauche de la notion de supranationalité dans l'histoire de la pensée européenne.
    Quelque part en France, 1940. Marc Bloch, historien du Moyen Âge, fondateur de l'École des Annales, rédige un court témoignage sur la défaite de la France, L'Étrange Défaite. Ce testament intellectuel est un plaidoyer pour le renouvellement de l'esprit démocratique.
    Londres, 1940-1941. Sous le Blitz aérien de la Luftwaffe, alors que l'Angleterre tient seule tête à l'Empire nazi, George Orwell rédige l'essai « Le lion et la licorne » qui exalte les vertus du patriotisme démocratique.
    Trois intellectuels très différents, trois oeuvres dissemblables et visionnaires, trois vies exemplaires animées par un même esprit de résistance. Dans ces textes d'hommage inédits, Jorge Semprún montre une fois encore l'Européen d'exception qu'il fut.

  • L'héritier

    Josst de Vries

    Un tour de force littéraire éblouissant. Peut-on se jouer de l'identité ? La frontière avec l'imposture est-elle si éloignée ?
    Quand il apprend le décès de son mentor Josip Brik, le philosophe spécialiste du métadiscours sur Hitler, Friso de Vos est anéanti. Profitant de sa détresse, un certain Philip de Vries, inconnu total, occupe alors le devant de la scène, multiplie les apparitions télévisées et devient le successeur de Brik aux yeux du monde entier.
    Refusant de se laisser reléguer au second plan, Friso se rend à Vienne pour un colloque, bien décidé à montrer qu'il est le seul vrai connaisseur de l'oeuvre de Brik et son unique dauphin. Mais quand on le confond avec l'imposteur, Friso décide de se prêter au jeu.
    Se jouant de la culture universitaire, mêlant références littéraires et culture pop, le roman nous entraîne dans l'univers de l'intelligentsia internationale où la réalité compte moins que ce qu'on en dit. Une satire universitaire cinglante, un conte absurde extrêmement érudit.
    Joost de Vries nous offre un grand roman, avec des scènes en miroir ou en poupées russes, des jeux d'identité en cascade, un nombre incroyable de références historiques et littéraires. Un conte absurde extrêmement érudit, fin, intelligent et maîtrisé.
    " Quand le plus grand talent se trouve chez le plus jeune des auteurs... Ironique, postmoderne, raffiné et intellectuel comme seule la bonne littérature peut l'être. Un écrivain qui peut tout emporter sur son passage. "

    NRC Handelsblad

    " Un roman de classe internationale. "

    Le jury du Golden Book Owl
    " La force de ce roman réside dans le naturel avec lequel Joost de Vries nous entraîne dans un conte absurde où sa plume frivole et imagée nous porte jusqu'à une conclusion réussie. "

    8 Weekly

    Salué par le Golden Book Owl 2014 (plus grand prix de littérature flamande)

  • Intitulé en hommage à « Air de Paris » de Marcel Duchamp, Air de Dylan est l'histoire de Vilnius Lancastre. Ce jeune Hamlet de Barcelone au faux air de Bob Dylan travaille à un ambitieux projet des Archives de l'échec en général. Il est également membre d'une société d'imitateurs d'Oblomov (la société Air de Dylan) pour qui l'indolence absolue est une forme d'art. Quant au narrateur du roman, il s'agit d'un écrivain prolifique qui, après avoir consacré sa vie à la productivité littéraire, se repend de tout ce qu'il a écrit et s'apprête à se taire définitivement, y compris dans la vie réelle. Il ne peut toutefois s'empêcher de répondre à l'invitation de Vilnius et de sa petite amie Débora qui lui demandent de rédiger les mémoires apocryphes du père du jeune homme, le célèbre écrivain Juan Lancastre, mort dans des circonstances mystérieuses (peut-être victime d'un assassinat). En toile de fond, l'ombre de l'Âge d'Or d'Hollywood, de Scott Fitzgerald et de sa conviction que toute vie est un processus de démolition.
    Avec Le Voyage vertical, ce roman représente l'oeuvre la plus romanesque d'Enrique Vila-Matas et offre une nouvelle forme d'exploration de notre époque. Ce livre léger progresse dans une relative incertitude, qui le met en relation avec l'air de notre temps, l'air de tous les masques, le visage général de notre époque qui a « l'étrange propriété d'exhiber tous les âges et toutes les étapes par lesquels sont passés tous les Dylan ».

  • S'exprimer avec aisance, gérer son stress, développer son charismeVéritable boîte à outils de la prise de parole, cet ouvrage vous propose :les 20 fondamentaux à connaîtredes exercices pratiques pour s'entraîner et progresser rapidementdes interviews exclusives d'avocats, de dirigeants d'entreprise, de journalistes, d'universitaires et d'artistes qui livrent leur expérience et donnent leurs conseils20 mises en situation pour se présenter, animer une réunion, convaincre, négocier, parler en situation de crise, répondre à une interview, mobiliser pour l'action...Un condensé de conseils et d'outils pour oser parler et faire de la parole un atout clef dans votre vie quotidienne et professionnelle.Avec les témoignages d'Ali Baddou, Jean-Pierre Mignard, Jean-Michel Jarre, Anne Roumanoff, Alain Souchon...

  • Gustave Thibon a donné d'innombrables conférences durant près d'un demi-siècle. S'adressant au grand public, il avait ce don de faire partager à tous non pas les mêmes vérités à la même profondeur, mais les mêmes vérités à des étages divers, des "lieux communs" jusqu'à "la porte infranchissable" afin que chacun pût à son niveau en être éclairé et nourri car "l'évidence la plus commune, si elle pénètre le fond de l'âme, se transforme en révélation inépuisable".
    Ses paroles nous donnent le courage de suivre son ultime recommandation : "Je ne veux pas vous amener à penser dans le même sens que moi, mais à penser vous-mêmes, dans votre sens propre." Les conférences inédites d'un grand penseur chrétien qui pose sur notre époque un regard d'une exceptionnelle lucidité.

  • « Les énergies renouvelables ne peuvent rien contre le changement climatique », « Les énergies renouvelables, c'est le retour à la bougie », « Les éoliennes sont bruyantes et défigurent le paysage », « Les agrocarburants vont causer des famines », « Les énergies renouvelables sont aléatoires » ... L'auteur nous permet de mieux cerner les contraintes scientifiques, mais aussi les enjeux économiques et environnementaux de ces énergies (re)mises au goût du jour.

  • Un texte historique de l'Église catholique Brisant la traditionnelle uniformité entre les séminaires et renvoyant à la responsabilité de chaque conférence épiscopale nationale le soin de mettre en oeuvre un programme adapté à la formation de ses prêtres, ce texte du Concile Vatican II insiste en même temps sur la formation biblique et patristique et sur l'ouverture d'esprit des futurs prêtres.

    Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Vatican II - Textes officiels.

  • La Communication NonViolente : Écouter vraiment pour des relations enfin sereines Nouv.

    Créer l'harmonie, en soi et autour de soi, grâce au pouvoir des mots.Les mots que nous prononçons ont le pouvoir de susciter tant une guérison profonde qu'une souffrance indicible. Pourtant, même lorsque nous sommes animés des meilleures intentions, il est souvent difficile de s'exprimer de sorte à créer harmonie et confiance dans nos échanges avec les autres.
    Cette conférence présente un modèle immédiatement applicable pour pacifier les échanges au quotidien.
    Bénéficiez de l'enseignement direct de Marshall Rosenberg pour :

    Écouter vraiment l'autre en laissant vos filtres et vos jugements de côté· Apprendre à désamorcer les situations stressantes en utilisant les bons mots
    Apprivoiser la colère, la peur et les autres émotions intenses qui bloquent la communication pour arriver à des échanges fluides
    Apprendre à voir à travers les yeux de l'autre afin de favoriser la compréhension Marshall Rosenberg enseigne que lorsque vous exprimez ce qui, en vous, est vivant, c'est-à-dire vos sentiments véritables, ainsi que les valeurs et les désirs qui les soustendent, vous établissez des relations franches et enrichissantes permettant de combler les besoins de toutes les parties en présence. Dans cet atelier audio qui vous guide étape par étape, vous apprendrez à aligner vos paroles sur les intentions les plus pures et les plus profondes de votre coeur.Une conférence de Marshall Rosenberg, exclusivement disponible à l'audio, pour la première fois traduite en France. Par l'auteur du best-seller Les mots sont des fenêtres, introduction à la communication NonViolente.

  • La Communication NonViolente : Apaiser petits et grands conflits Nouv.

    Les clés d'une communication respectueuse de soi et des autres, au travail, à la maison ou dans des situations de stress.Et si vous pouviez désamorcer les tensions et parvenir à une entente même dans les situations les plus délicates, simplement en changeant votre façon de vous exprimer ? C'est ce à quoi Marshall Rosenberg s'est consacré toute sa vie : la résolution pacifique des conflits au sein des familles, des écoles, des entreprises, des gouvernements, et ce dans plus de trente pays sur les cinq continents.
    Dans "
    La Communication Non Violente : apaiser petits et grands conflits ", cet artisan de la paix réputé présente dans sa globalité l'approche qu'il a élaborée - une méthode visant à nous permettre d'exprimer nos vérités les plus profondes, à accueillir et combler nos besoins et nos émotions refoulées, et autoriser l'autre à faire de même. Dans cette conférence exclusivement disponible à l'audio, pour la première fois traduite en France, Marshall Rosenberg transmet avec ses propres mots le processus de Communication Non Violente qu'il a conçu.
    Il expose comment :

    Identifier les quatre étapes du processus de Communication Non Violente : observations, sentiments, besoins et demandes
    Mettre en oeuvre ce processus de Communication Non Violente en quatre étapes dans chacune de vos interactions verbales
    Recourir à l'empathie pour faire face en toute sécurité à la colère, à la peur et aux autres émotions intenses Découvrir comment dépasser les obstacles à la compassion et s'ouvrir à notre désir naturel d'enrichir la vie de ceux qui nous entourent Cette conférence audio complète vous forme aux méthodes éprouvées développées par Marshall Rosenberg pour " résoudre l'insoluble " grâce à la Communication Non Violente.Une conférence de Marshall Rosenberg, exclusivement disponible à l'audio, pour la première fois traduite en France. Par l'auteur du best-seller Les mots sont des fenêtres, introduction à la communication NonViolente.

  • Pour une communication efficace rassemble, pour la première fois en un seul ouvrage didactique et pragmatique, les éléments de base de la communication et tout ce que nous devons savoir, sur le fond comme sur la forme, pour communiquer efficacement avec les autres, dans les organisations, face aux médias et en situation de crise. Il s'adresse à tous les dirigeants qui désirent améliorer leurs aptitudes communicationnelles tant à l'intérieur de leur service qu'au cours de déclarations publiques. Il propose une méthode originale, truffée d'exemples, portant à la fois sur le contenu du message et sur la manière de le transmettre.

  • On pourra trouver curieux que l'auteur J.R. Léveillé, qui avoue n'avoir que faire de la communauté dans ses oeuvres, ait tout de même consacré une partie du Temps à écrire sur son milieu ainsi que sur ses auteurs et ses artistes dans une anthologie de poésie, dans des textes de conférence et des articles ainsi que dans des numéros spéciaux de diverses revues. Il n'y a pas de contradiction dans cette entreprise : sa perspective heisenbergienne relève d'une liberté sans nom... En effet, J.R. Léveillé a toujours cru que si les productions culturelles peuvent finir par témoigner d'une époque et définir une culture, elles sont avant tout des oeuvres d'exception. Parade, ou les autres par J.R. Léveillé réunit donc beaucoup de singularités : Histoire de la littérature franco-manitobaine. Interviews : Marie-Anna Roy, Roland Mahé. Essais sur Paul Savoie. L'identité franco-manitobaine. Le journal littéraire de Guy Gauthier. Les photographies de Dominique Rey. Écrits sur les arts. Deux siècles de poésie franco-manitobaine. Tombeaux et médaillons : Lionel Dorge, George Swinton, Roger LaFrenière, Charles Leblanc, Jean-Pierre Dubé, Alexandre de Laronde, Louis-Philippe Corbeil, Étienne Gaboury. Modernité du théâtre franco-manitobain.

  • Ce bref essai de Paul Chanel Malenfant consiste en la transcription de la conférence inaugurale qu'il a offerte lors de la 42e Rencontre québécoise internationale des écrivains tenues par l'Académie des lettres du Québec en 2014 sous la thématique «Le glissement des genres». Le poète y réfléchit dans un premier temps au flou qui entoure les genres littéraires en les abordant en lecteur et en créateur. Cette approche fonde le grand intérêt de ce texte, en ce qu'il ouvre une réflexion bien documentée tout en évitant le pur discours théorique pour lui préférer la relance que ces contraintes, dans leur désuétude même, peuvent offrir au créateur. Plus encore, étudiant les marges spongieuses des genres littéraires, l'essayiste y voit l'occasion d'interroger les marges tout aussi floues qui délimitent les genres sexuels.

empty