• Vue mer

    Boncenne Colombe

    Aujourd'hui, Stefan doit annoncer à son équipe une nouvelle qui va bouleverser l'avenir de son entreprise. Mais voilà, ce matin, il ne démarre pas.Vue Mer décrit la comédie humaine quotidienne de nos journées de bureau. Comme dans une famille, le rôle de chacun est attribué une fois pour toutes : Françoise la gentille secrétaire, Bart le tire au flanc, Guy le contestataire, Charlotte la bosseuse, Rita la jeune-et-jolie assistante... Et Stefan le patron, paternel manipulateur, cynique émouvant.Seul dans sa voiture immobile, le grand absent de la journée s'adresse à ses collaborateurs, façonne leurs agissements et leurs pensées, sans qu'ils ne l'entendent, ni ne le voient.Colombe Boncenne écrit avec Vue Mer une satire sociale dont la drôlerie n'ôte rien à la finesse et à la gravité. Son premier roman, Comme neige (Buchet Chastel, 2016), a reçu le prix Fénéon.

    Colombe Boncenne vit à Paris, elle a reçu le prix Fénéon et a été lauréate du Festival du premier roman à Chambéry avec Comme neige (Buchet Chastel, 2016).

  • « Depuis 40 ans... » : la formule fait florès depuis décembre 2018 et le mouvement des Gilets jaunes, jusqu'au président de la République Emmanuel Macron évoquant « quarante années de malaise qui resurgissent ». Le dérapage de la France est connu : désindustrialisation, envol d'un chômage de masse, explosion des déficits, des charges fiscales et sociales, un tournant symbolisé par un budget public toujours déficitaire depuis 1974, quand survient le premier choc pétrolier. Un tournant majeur a en effet eu lieu durant cette année charnière et celles qui l'ont suivie avec l'essoufflement de la croissance dans le monde occidental et, de façon inverse, l'entrée de plusieurs pays du « Tiers-Monde » dans un processus d'émergence et d'industrialisation accéléré. Déficit structurel des échanges, manque de compétitivité de l'industrie nationale... la France est l'un des pays qui se sont adaptés le plus mal à cette nouvelle donne mondiale. Une faiblesse structurelle qui, au-delà du rattrapage des Trente Glorieuses (et de ses illusions) remonte à 1945 et au poids de l'État-providence placé essentiellement sur les entreprises. Au fil des décennies, aucun gouvernement français de droite ou de gauche ne remettra en cause un système soumettant les producteurs nationaux à une véritable taxe douanière à l'envers. Ce handicap est devenu chronique quand la Communauté économique européenne s'est plongée, à partir des années 1970, dans l'océan du libre-échange mondial. Écrit par deux historiens réputés de l'économie et des entreprises, Le Virage manqué dresse le constat clinique du décrochage de la France au cours de la décennie 1974-1984 en analysant ses causes structurelles et son déroulement, sans oublier la responsabilité des gouvernements et des élites nationales choisissant - le gouvernement de Raymond Barre excepté - de faire peser sur l'industrie plutôt que sur les ménages le poids de la contrainte extérieure grandissante de l'économie ouverte et de la mondialisation qui va s'étendre à l'ensemble du globe dans les années 1980-1990.

  • La représentation du monde de la danse classique oscille entre fascination et condamnation. Fascination pour les danseurs et danseuses qui se consacrent " corps et âme " à la recherche de l'excellence artistique. Condamnation de la souffrance et des sacrifices d'une vie d'ascète dans un univers compétitif à l'extrême.

    La représentation du monde de la danse classique oscille entre fascination et condamnation. Fascination pour les danseurs et danseuses qui se consacrent " corps et âme " à la recherche de l'excellence artistique. Condamnation de la souffrance et des sacrifices d'une vie d'ascète dans un univers compétitif à l'extrême. Le cinéma, la littérature et les médias véhiculent sans cesse une telle tension, comme en témoigne le fi lm à succès
    Black Swan.

    Le Ballet de l'Opéra de Paris est au cœur de cette représentation fantasmatique, au point d'en être le modèle. Dévoilement des coulisses de cette institution prestigieuse, cet ouvrage montre comment les désirs des jeunes aspirants sont façonnés, entretenus ou remis en cause au fil d'une vie tout entière consacrée à la danse malgré des chances de réussite très incertaines.

    L'enquête menée auprès des élèves et de leurs parents, des professeurs et des anciens danseurs permet de saisir sur le vif les mécanismes sociaux qui amènent les danseurs à donner du sens à leur engagement. En suivant les danseurs et les danseuses dès l'entrée dans la pratique, durant la scolarité et jusqu'à leur départ à la retraite, Joël Laillier donne à voir la fabrique d'une élite artistique.

  • Economie collaborative, réseaux sociaux, nouveaux usages du téléphone mobile... la révolution digitale bouleverse les modes de consommation et engendre la naissance d'un nouveau consommateur. Ce consommateur augmenté, véritable Uberconsommateu

  • Une synthèse accessible et unique des travaux de Michael Porter, la référence mondiale en matière de stratégie d'entreprise.

    Avantage concurrentiel, chaîne de valeur, cinq forces... les apports conceptuels de Michael Porter dans le domaine du management stratégique sont incontournables.

    Pourtant, la densité des ouvrages majeurs de Porter, tels que Choix stratégiques et concurrence ou L'Avantage concurrentiel peut parfois intimider.

    Ce livre apporte la solution.

    Rédigé avec la pleine coopération de Porter lui-même par Joan Magretta, sa collaboratrice de longue date, cet ouvrage a pour ambition de rendre accessible - sans jamais la trahir - la pensée de Porter, de balayer les idées reçues et de lever tout malentendu.

    Clair, concis, enrichi de nombreux exemples concrets, agrémenté d'un entretien inédit avec Porter et d'un glossaire des principaux concepts qu'il a développés, Comprendre Michael Porter est une synthèse remarquable des travaux de l'un des penseurs en stratégie les plus novateurs de notre époque.

    Maîtriser ses idées permettra à tout dirigeant, enseignant ou étudiant en gestion de comprendre comment des entreprises peuvent conserver des avantages concurrentiels pendant des décennies et pourquoi la stratégie est d'autant plus importante en période de turbulences et d'incertitudes.

  • La réussite de la Chine est aussi fulgurante qu'inédite. Au rythme actuel, elle pourrait même devenir la première puissance économique mondiale dès 2022. Pourtant, les stigmates d'une croissance à marche forcée s'accumulent : des villes fantômes, des faillites en cascade, des révoltes de plus en plus fréquentes, des dérives issues de la politique de l'enfant unique, des scandales alimentaires à répétition, des aéroports paralysés par la pollution...

    À travers une analyse percutante, Jean-Luc Buchalet et Pierre Sabatier montrent que ces déséquilibres économiques, sociaux et environnementaux pourraient déboucher sur une crise majeure dans les années à venir. C'est toute l'économie mondiale qui serait alors entraînée dans le sillage du géant asiatique.

    Pour saisir la menace, les auteurs décrivent la spécificité du modèle de développement chinois, avec ses contradictions et ses zones d'ombre : un "socialisme de marché" qui mêle parti unique, capitalisme débridé, corruption, contrôle des prix, plan quinquennal, concurrence féroce... Reste à savoir si la crise de ce système sera simplement transitoire, ou mènera à son effondrement.

  • Déjouer les pronostics d'échecs annoncés, obtenir une rentabilité insolente alors qu'on se bat avec des moyens rudimentaires ; tel est le tour de force que les entreprises low cost accomplissent. De remarquables réussites où le faible triomphe du fort, où David terrasse Goliath au moyen d'une fronde et d'une pierre.

    Le low cost nous fait pénétrer au coeur de l'art stratégique, où la victoire ne résulte pas de la puissance financière ou de la délocalisation de ses activités mais de l'intelligence des business models. Quintessence de la réflexion stratégique, le low cost nous fournit une démonstration éloquente du pouvoir de la pensée sur l'instinct ou l'habitude.

    A partir de nombreuses études de cas, l'ouvrage dévoile toutes les clés pour mettre au point une stratégie low cost, apprécier la réceptivité d'un secteur d'activité face à ce modèle, mais aussi lutter contre des concurrents low cost.


    "A consulter par tous ceux qui s'interrogent aujourd'hui sur l'opportunité du low cost et la façon de répondre, demain, à un concurrent low cost dans leur secteur." Jacques Lendrevie, co-auteur du Mercator, Professeur émérite à HEC Paris "Le low cost est une entreprise risquée et difficile, à qui ce livre a le mérite de rendre toute sa place au palmarès de l'entreprenariat." Pierre Kosciusko-Morizet, PDG co-fondateur de PriceMinister.com (Rakuten Group), co-fondateur de ISAI, le fonds des entrepreneurs Internet "Ce livre, à l'image du Strategor, est destiné à devenir une référence dans son domaine. A lire assurément par tous les dirigeants." Stéphane André, directeur de l'Apm

  • Comment étudier un marché qui n'existe pas encore ? Lorsqu'une entreprise lance une innovation qui est plus qu'une simple amélioration de performance ou un changement de présentation, elle se trouve dans ce cas. L'innovateur doit alor

  • « Paradis des monopoles », « prix exorbitants », « marges scandaleuses », autant dexpressions qui reviennent souvent dans le débat public polynésien... Réellement désirée par certains, brandie pour détourner lattention par dautres, fustigée par les troisièmes, la loi sur la concurrence, longtemps lArlésienne de Tahiti, arrive enfin. Chacun en parlait, depuis des années, mais on lattendait en vain, et surtout les consommateurs. Quels sont exactement les enjeux du développement de la concurrence ? Que peuvent vraiment en attendre les uns et les autres ? Est-il possible, concrètement, de la favoriser et quels en sont les risques ? Comment construire une loi sur la concurrence qui soit véritablement efficace ? Autant de questions parmi celles traitées par les auteurs dans cet ouvrage pour savoir si la concurrence à Tahiti nest quune utopie fantasque ou sil sagit au contraire dune ambition concrète et bien réalisable.

  • Les marchés sur lesquels nous échangeons ne sont pas terres arides où s'articuleraient froidement des intérêts calculateurs. Ils sont au contraire saturés de repères et d'échelles logos, noms propres, critiques, réputations, certifications, labels, titres et statuts - qui contribuent à définir nos choix et, partant, à peser sur les jeux concurrentiels.
    Comment comprendre le rôle déterminant que joue le critique Robert Parker dans la fixation du prix des vins de Bordeaux ? Après tout, nul appareil coercitif n'impose aux acteurs du monde bordelais de s'appuyer sur ses notes pour fixer leurs prix ; et pourtant nul ne peut les ignorer. C'est donc la puissance de l'institution marchande "Robert Parker" qu'il faut d'abord expliquer.
    Si ces institutions jouent un tel rôle dans notre vie économique, il nous faut aussi rendre compte de leur origine et de leur transformation : d'où vient par exemple que le Sentier, longtemps associé à l''industrie de la confection, est brutalement devenu synonyme, au tournant des années 1990, de la net-économie naissante ?
    Genèse et puissance des institutions marchandes sont des énigmes que cet ouvrage propose d'explorer au travers d'un cadre théorique original et d''une série d''études portant aussi bien sur le marché du vin, les firmes de biotechnologies ou la norme ISO 26000.
    Ce livre ne manquera pas d''intéresser étudiants et enseignants en sociologie, économie et marketing.

  • Environ 25 % des gens, quel que soit le pays, songent ou ont déjà songé à créer leur propre entreprise, mais seuls 10 % d'entre eux se lancent en affaires. S'appuyant sur une réflexion d'Olivier de Serres, l'ouvrage présente les trois pierres d'assise de la réussite en entreprise, soit le savoir, le vouloir et le pouvoir.

    Toute entreprise est avant tout un système de recherche et de production de savoirs visant la compréhension de ce que veulent les clients et de ce dont ils ont besoin. Ce système est lié à un savoir et à un savoir-faire servant à répondre aux besoins de la clientèle. La mouvance constante de la structure concurrentielle, des goûts et des besoins des clients, de la technologie, de l'évolution des règles de jeux en affaires et des lois sociales, font que le savoir et le savoir-faire sont appelés à évoluer. Derrière ce savoir doit se trouver le vouloir de devenir entrepreneur, un désir d'indépendance et d'accomplissement. Enfin, le pouvoir, dernière pierre d'assise, consiste à avoir le contrôle de son organisation et à convaincre des clients potentiels d'acheter chez soi plutôt que chez le concurrent.

    Destiné avant tout aux propriétaires d'entreprises de moins de 50 employés, cet ouvrage propose dix clés aidant à mieux comprendre les principales règles auxquelles les directions d'entreprises - nouvelles ou anciennes - doivent se référer pour réussir leur aventure dans le monde des affaires.

  • Officiellement, EDF a aujourd´hui renoncé à son monopole au profit d´une saine concurrence. En réalité, elle déploie des efforts considérables pour maintenir un monopole qui joue contre nos intérêts. En étouffant les nouveaux entrants, EDF nous prive des innovations qui naissent quand les marchés sont ouverts. Nous avons toujours nos vieux compteurs alors que des compteurs intelligents permettant de réaliser des véritables économies auraient dû voir le jour.  A force de lobbying, EDF apparaît comme le défenseur du consommateur contre de nouveaux entrants qui ne rêveraient, selon elle, que d´augmenter les tarifs. La réalité est inverse. En tant qu´opérateur historique, EDF bénéficie du monopole de la rente nucléaire financée par l´impôt. Une rente qu´elle n´a pas du tout l´intention de rendre à son légitime bénéficiaire : le contribuable. C´est, entre autres, ce scandale que ce livre dénonce. Ce livre montre de façon claire comment l´ancien monopole s´y prend pour garder ses positions dominantes notamment en jouant sur la complexité des modalités tarifaires. Démontant la rhétorique anticoncurrentielle entretenue avec soin, il dénonce et expose les mécanismes qu´EDF a mis en place pour barrer la route à toute concurrence tout en faisant croire au grand public qu´elle les protège.  Au moment où le parlement s´apprête à voter une nouvelle loi mieux adaptée au marché concurrentiel, l´arrivée d´Henri Proglio à la tête d´EDF n´a rien de rassurant. M. Proglio garde un pied chez Veolia et rêve de réintégrer une partie d´AREVA. Sa stratégie fait planer le risque d´un « Gazprom » à la française qui réunirait la production et la distribution des fluides en France. Les consommateurs doivent savoir ce qui se trame en coulisse. A défaut, ils prennent le risque de demeurer des vaches à lait au service des intérêts d´industriels, pilotés d´en haut et parés des vertus de l´intérêt général.

  • Un ouvrage unique en français dans lequel sont décrites les stratégies commerciales développées par des entreprises liées au tourisme. Les explications sont illustrées par de nombreux exemples tirés du monde des affaires, en particulier de l'industrie touristique (chaînes hôtelières, transporteurs aériens, parcs d'amusement, etc.).

  • Cet ouvrage est le premier qui aborde de manière transversale l'impact de la crise financière sur les entreprises et les réponses que le droit français offre aux acteurs économiques.
    Les sujets traités constituent un tableau contrasté, dont les thèmes se complètent. Les groupes de sociétés : la formation de groupes offre-t-elle un instrument pertinent contre la défaillance financière des sociétés qui les composent ? Les LBO : le financement de l'achat d'entreprises par le levier de la dette a-t-il un avenir devant le manque de liquidités de la société opérationnelle ? Le rôle des Etats : les aides publiques aux banques et aujourd'hui l'intervention du Médiateur du crédit pour apporter des fonds aux entreprises en difficulté sauveront-elles les sociétés commerciales de la défaillance ? Quand le défaut de paiement menace, le recours aux prepackaged plans à l'américaine s'est développé.
    Les praticiens, avant même le législateur, ont entendu utiliser la négociation d'accords pour restructurer la dette et ne faire appel à la procédure de sauvegarde que pour valider un accord de la majorité des créanciers : est-ce la solution ? Les banques encore : les outils traditionnels que sont les sûretés demeurent-ils une garantie de paiement efficace contre l'impayé, ou faut-il faire appel aux nouvelles garanties comme la fiducie ? Les Editions Lamy ont l'ambition de répondre à ces questions, grâce aux analyses proposées et aux perspectives ainsi ouvertes.


  • La dilatation d'un câble au Saint-Gothard a coupé un jour les liaisons électriques à travers l'Europe et plongé Rome dans le noir. Illustration fulgurante de la complexité du marché de l'énergie. Besoin universel et précarité. Le problème posé, c'

  • Comment donner un avantage concurrentiel à une entreprise ? Comment identifier des opportunités stratégiques et préparer votre entreprise à les exploiter ? L'auteur vous propose d'acquérir les savoirs nécessaires à cette analyse, en vous apporta

  • C'est l'Halloween et les trois cousins - Zia, Hubert et Édouard - confectionnent leurs costumes chez leur grand-mère. À la recherche d'un accessoire qui rendrait plus crédible le costume de monstre d'Édouard, les enfants retournent à Monstroville. Ils se rendent au Laidorama, un magasin de produits de laideur que leur grand-mère leur a conseillé. Sur place, ils font la rencontre de Radulo. Ce dernier vient tout juste d'hériter du commerce de son père, mais pour contrer la concurrence féroce du Monstromart, situé à proximité du Laidorama, Radulo ne sait que faire. Zia, Hubert et Édouard suivent leur grand coeur et donnent un coup de main au commerçant désemparé. Exploitant leurs talents et leurs contacts, les enfants imaginent une campagne de promotion sans pareille !

  • Depuis une trentaine d'années, on a tendance à amplifier, parfois grossièrement, la portée de la mondialisation et à en déformer la réalité. Selon plusieurs, l'accélération de la mondialisation conduit à l'avènement d'un monde « sans frontières », exacerbant la concurrence entre les nations.

    Ces critiques face à la mondialisation sont-elles justifiées ? C'est en examinant les données sur la performance économique et sociale des pays sociaux-démocrates et libéraux, en décortiquant la situation de l'emploi et en expliquant les inégalités qui y sévissent que nous pouvons cerner la portée de la mondialisation dans nos vies. Les conclusions sont claires : l'État-providence est bien vivant et la social-démocratie est toujours le modèle économique et social le plus performant.

  • C'est moi, Amandine ! J'aime aider mes parents qui sont boulangers-pâtissiers. J'adore aller dans notre boutique familiale. Sentir le parfum du bon pain, du caramel, des tartelettes... Aujourd'hui, pour la fête des Rois, on attend une de nos vedettes : la plus célèbre des galettes !

  • L'économie québécoise en perspective - Le contexte international - La concurrence s'amplifie et se diversifie - La compétitivité de l'économie québécoise - Les changements technologiques - À la recherche de l'excellence - Vers une économie d'investissements - Quelques tendances plus spécifiques au Québec - Le rôle du gouvernement dans l'économie - Développer de grandes entreprises québécoises - Prendre parti pour le long terme - La formation : miser sur la qualité et l'audace - Le relèvement économique de Montréal - La langue : le compromis est-il possible ?

empty