• Revenir à Vienne

    Ernst Lothar

    Vienne, en cette année 1946, brille encore de tous ses feux dans les mémoires, bien que la guerre ait mis à genoux le pays, affamé la population et détruit une bonne partie des immeubles cossus. L'Opéra lui-même est complètement calciné. Pourtant, dans les grands hôtels, les femmes recommencent à danser, cette fois avec les Américains qui occupent la ville. Y retourner, après huit années d'exil new-yorkais, constitue le rêve de Felix von Geldern et de sa grand-mère Viktoria. Mais, malgré les beaux habits sortis des malles, le coeur n'y est pas. Comment danser sur les décombres, renouer avec les anciennes amours et faire fi des compromissions et des non-dits sur le récent passé nazi. Revenir, c'est être déchiré par des sentiments contradictoires: la condamnation ou le pardon... Un grand roman sur la difficile confrontation avec une Histoire que l'on aimerait oublier.

  • 14 juin 1940. Paris tombe aux mains des Allemands sans opposer de résistance. Commence alors un système d'oppression dans une ville déchue de son statut de capitale et qui change de visage. Paris devient le foyer des « collaborateurs » qui y paradent et y tiennent leurs meetings, celui du marché noir, de la spoliation des Juifs, du rationnement, de la peur et de la Résistance, traquée en permanence jusqu'à l'insurrection.

    Que sait-on réellement du ressenti des habitants au quotidien ? Quelle attitude adoptent-ils face à l'Occupant ? Comment se comportent les Allemands et comment jugent-ils ces Parisiens qu'ils côtoient ? Si beaucoup a été dit sur l'Occupation, peu d'historiens ont tenté de croiser les regards des deux bords sur ces années noires. Dominique Veillon explore aujourd'hui les registres des différents commissariats parisiens et les rapports hebdomadaires des Renseignements généraux, les journaux personnels et les témoignages, aussi bien allemands que français.

    Se mêlent alors dans une fresque inédite les vies des étudiants, des commerçants, des concierges, des mères de famille, des Juifs opprimés, des mondains ou encore des ouvriers, qui souffrent, s'accommodent ou profitent de la présence du vainqueur.

  • Une nouvelle enquête passionnante dans le monde du sport, avec Teddy Riner en invité surprise !
    Bakary, Martial et Nissrine sont conviés par Alice et Rajan, rédacteurs du célèbre quotidien
    L'Équipe avec qui ils travaillent en tant que stagiaires, pour discuter de sujets qui sortent de l'ordinaire. Alors que Bakary et Nissrine se dirigent tout de suite vers leurs sports préférés, le handball et le basketball, Martial décide de s'intéresser au judo, et plus particulièrement à Teddy Riner. Depuis le début de sa tournée des dojos en Île-de-France, le judoka est la cible de graffitis injurieux.
    Afin de trouver les réponses à ses questions, Martial fait appel à ses deux amis. Ensemble, ils vont s'efforcer de rétablir la vérité...
    /> Parviendront-ils à résoudre cette enquête ?
    Dans la même collection :
    Kylian Mbappé et le corbeau 2.0 et
    Le Sourire de N'Golo Kanté.

  • Saint-Germain-de-Montbron, été 1849. Pour le plus grand bonheur des paroissiens de cette bucolique commune rurale située en Charente, un nouveau curé se présente enfin au presbytère. Or, le jeune Roland Charvaz n'a manifestement pas la vocation; il favorise de loin les conquêtes féminines au détriment de la salvation des âmes. Pour sa part, Mathilde, la jolie épouse du docteur de Salignac et mère d'un petit garçon, n'a jamais connu la passion amoureuse, du moins, jusqu'au jour où le nouveau religieux s'installe tout près de chez elle. Dès leur première rencontre, c'est le coup de foudre et les deux amants se lancent dans une aventure torride, à l'insu de tous. Leur secret honteux ne sera pas éventé jusqu'à ce que la nouvelle domestique du curé découvre leur liaison illicite. Scandalisée, Annie Meunier menace de tout révéler au mari trompé et à l'évêché. Elle ne sait dans quel piège elle vient de mettre les pieds, car Roland et Mathilde sont prêts à tout pour sauver leur honneur... et leur relation. Lorsque la vieille femme décède dans des circonstances mystérieuses, une enquête est ouverte par les autorités. Sûrs de leur crime parfait, Roland et Mathilde se pensent à l'abri de tout soupçon, mais ils ne savent pas qu'Annie a déjà fait des révélations troublantes à son entourage... Enquête et procès suivront à cause de cette femme, dont la curiosité et la langue trop bien pendue ont causé la perte. Inspiré d'une histoire vraie, ce nouveau roman de Marie-Bernadette Dupuy allie des ambiances finement dessinées à une tension constante qui explose lors d'un procès fortement médiatisé à travers toute la France.

  • Quatre-vingts ans après la défaite de 1940, l'instauration du régime de Vichy et la politique de collaboration incarnée par Pétain et Laval, les mêmes questions continuent de se poser à l'historien. Spécialiste de la période, Jean-Pierre Azéma y répond point par point, dans un souci de clarté pédagogique.
    Le 30 octobre 1940, six jours après la poignée de mains échangée à Montoire entre Hitler et Pétain, le Maréchal annonçait aux Français : " J'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration. " Mais qui avait le plus d'intérêt à pratiquer cette collaboration, le Reich ou l'État français ? Quel fut, dans le régime de Vichy, le rôle de Laval, voire celui de Darlan ? Quels rapports entre la Révolution nationale et la Collaboration ? Qui étaient les collaborationnistes ? Quelle influence ont-ils eue ? Quels ont été les choix des forces politiques, religieuses et économiques ? La Collaboration a-t-elle facilité la mise en oeuvre de la " Solution finale " ? A-t-elle pesé dans l'évolution du conflit mondial ? L'épuration n'a-t-elle été qu'un règlement de comptes ? Autant de questions classiques reprises par Jean-Pierre Azéma, grâce à l'apport d 'archives d e plus en plus nombreuses à être ouvertes, afin d'éclairer l'ambivalence des choix, des attitudes, des opinions et des mémoires.

  • De nos jours, dans le Sud-Ouest. Malgré leurs caractères dissemblables, les jumelles Anne et Rose ont grandi en harmonie dans un foyer uni. Autant Anne est douce et rêveuse, autant Rose est audacieuse et vive. Elles ont vingt ans et sont étudiantes quand leurs parents meurent dans un accident de la route. Livrées à elles-mêmes, l'une et l'autre partent chacune de son côté mener sa vie. Rose se lance dans une quête effrénée de liberté et de plaisir tandis qu'Anne rencontre un compagnon et fonde une famille. En dépit des silences et des doutes, le lien entre les deux soeurs reste intact. Quand Anne comprend que Rose s'enfonce dans l'enfer de la drogue, elle entreprend de tout faire pour la sauver. Jusqu'à ce qu'elle découvre la raison de la dérive de Rose : un terrible secret, trop bien gardé... Auteur surdouée aux multiples facettes, traduite jusqu'en Russie, Marie-Bernadette Dupuy nous offre une nouvelle saga, haletante, pleine de péripéties et d'émotions, qui est aussi une extraordinaire leçon de vie et de courage.

  • Paris, avril 1943.Émile attend. Sa mère est infirmière à la Pitié-Salpêtrière. Si elle ne rentre pas de la nuit, il sait ce qu'il doit faire : partir avec Puce, son épagneul, et prendre le train jusqu'à Chartres où il retrouvera sa tante Jeanne. À 4 heures du matin, sa décision est prise : il quitte les lieux. Sur le quai de la gare, Mado répète son texte en secret : « Je m'appelle Madeleine Germain, je suis née le 12 mars 1931, je m'appelle... » Le train est à quai. La Gestapo patrouille. Les deux enfants sont en danger...Un roman d'amitié et d'aventure au coeur de la seconde guerre mondiale !

  • Devenez le manager que tout le monde rêverait d'avoir !Le rêve ultime pour tout salarié est d'avoir un bon manager. Un leader qui rassemble les troupes autour de projets communs et de valeurs communes.Dans cet ouvrage l'auteur vous donne toutes les clés pour devenir le manager de demain. Découvrez comment développer un état d'esprit de leader au quotidien ; driver votre équipe pour obtenir de vrais résultats ; créer une culture du feedback à travers une communication sans faille ; manager votre équipe malgré les nombreux changements auxquels peut faire face l'entreprise ; gérer votre temps et votre énergie face aux nombreuses sollicitations.
    Vous retrouverez également des pistes de réflexion pour améliorer quotidiennement votre management.

  • Manager le teletravail et le travail a distance - adapter son management a ses equipes a distance Nouv.

    Depuis une décennie, le télétravail connaît un développement considérable et cette dynamique va se poursuivre dans les prochaines années. Aujourd'hui, un tiers des salariés sont concernés et à l'horizon 2030, la moitié des emplois seront télétravaillés.
    Ce mode d'organisation répond aux enjeux des entreprises : agilité, flexibilité et transversalité. Il satisfait aussi les besoins des salariés en matière de responsabilité et de qualité de vie.
    Toutefois, le télétravail ne se décrète pas. La crise sanitaire montre bien la différence qu'il peut y avoir entre la volonté de faire et celle d'y parvenir.
    Pas d'improvisation, ni d'approximation n'est possible durablement. En effet, une mise en oeuvre efficace s'inscrit nécessairement dans un vrai projet de transformation.
    Contexte d'incertitude, technologie de la communication, compétitivité exacerbée... le télétravail questionne le système de management dans sa globalité. Il oblige à repenser la manière de concevoir le pilotage, le qui fait quoi, l'animation de l'équipe ou bien encore l'évaluation des performances.
    Cet ouvrage propose une démarche structurée pour clarifier les positionnements du manager et du télétravailleur, les processus et les méthodes à mettre en oeuvre.
    Confiance, engagement, autonomie, collaboration... Le management à distance, c'est le management d'aujourd'hui !

  • Juin 1940. « C'était le temps où ils étaient "corrects ", qui précéda le temps où ils nous donnèrent des leçons de politesse. » Ainsi débute le récit de ces 33 jours d'exode sur la route de Paris à Saint-Amour, dans le Jura. Il aura fallu attendre plus de cinquante ans cour découvrir ce « grand livre » dont parle Saint-Exupéry dans Pilote de guerre, cinquante ans pour avoir accès à ce précieux témoignage d'un spectateur « engagé » sur l'un des épisodes les plus douloureux de notre histoire.

  • À tout âge, il est indispensable que les enfants développent des habilités sociales pour vivre et agir ensemble. Former les élèves à la coopération pour qu'elle profite réellement à tous devient une nécessité.
    Pour cela, Sylvain Connac propose de nombreux exercices et des fiches de coévaluation inspirés des pratiques de classes coopératives. Ainsi, les élèves comme les enseignants, de l'élémentaire au lycée, sauront mettre en place et vivre toutes les formes de coopération : aide, entraide, tutorat ; travail en équipe, en atelier, en groupe ; conseils coopératifs d'élèves ; jeux coopératifs ; marchés de connaissances ; discussions à visées démocratique
    et philosophique.
    Cet ouvrage est le compagnon quotidien indispensable pour créer une dynamique coopérative où tous les élèves apprennent la fraternité par la fraternité.

  • En 1940, la déroute militaire de la France s'accompagna d'un bouleversement politique qui vit disparaître
    la République. Né de la défaite, le nouvel État français fi t le choix de l'armistice et se proposa de conduire une « Révolution nationale », construite sur le socle idéologique de l'extrême droite. La haine de la démocratie et l'antisémitisme d'État furent deux des marqueurs de cette dictature, placée de bout en bout
    sous l'autorité du maréchal Pétain.
    Soucieux de voir reconnue sa souveraineté, le régime de Vichy opta pour la collaboration avec une Allemagne nazie perçue comme maîtresse du continent européen. Des rafles de juifs de l'été 1942 à l'État milicien en 1944, la dérive fascisante de Vichy était inscrite dans ce choix premier.
    En montrant la complexité d'un régime aux acteurs multiples et aux orientations parfois contradictoires, cet
    ouvrage saisit l'ensemble de la période, depuis les réalisations du régime jusqu'aux conditions de vie des Français occupés, sans oublier la lutte menée contre la France libre et la Résistance.

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Français furent « occupés », la majorité d'entre eux pendant quatre ans, les autres pendant près de deux ans. Ils furent exploités, opprimés, réprimés par les Italiens et surtout les Allemands. Et ceux que le Reich

  • Le management traditionnel est à bout de souffle, plus personne ne le conteste. Devenu inadapté à un monde en perpétuelle mutation, de nombreux dirigeants expriment le besoin de le réinventer. Mais que faut-il changer ? Dans quel but ? Et surtout, par où commencer et comment faire ?
    Cet ouvrage a pour ambition d'inspirer toute personne qui souhaite mettre en oeuvre une démarche d'innovation managériale en lui permettant de :
    Prendre conscience de ce qu'il y a de (vraiment) nouveau en management et de ce qu'il faut changer pour que managers et collaborateurs puissent mieux concilier épanouissement individuel et performance collective. Découvrir 50 pratiques managériales innovantes adoptées par des entreprises françaises et internationales, de toutes tailles et de secteurs d'activité variés :


    Grandes entreprises : Air France KLM, Décathlon, La Française des Jeux, EDF, Mazars...

    PME, start-up : Blablacar, Partitio, Camif, Airbnb...

    Organismes publics et parapublics : Armée de terre, Pôle emploi... Comprendre les résistances aux nouvelles formes de collaboration et les principes clés pour les dépasser.


    Basé sur de nombreux retours d'expériences, cet ouvrage se veut à la fois théorique et pragmatique pour aider le lecteur à passer à l'action.

  • Dans l'esprit de ses fondateurs, l'École de la République ne devait pas seulement permettre à chacune et à chacun d'apprendre dans de bonnes
    conditions. Elle était une institution où toutes et tous devaient apprendre à « apprendre ensemble ».
    Guillaume Caron, Laurent Fillion, Céline Scy et Yasmine Vasseur assument ici pleinement cet héritage. Et ils l'incarnent, avec infiniment de rigueur et
    de précision, en nous montrant comment la classe coopérative est non seulement possible dans l'enseignement secondaire, mais aussi nécessaire
    pour rendre à ce dernier sa fonction de formation culturelle et citoyenne.
    Mobiliser les élèves sur les savoirs, leur permettre de se constituer en véritable « collectif apprenant », accompagner chacun d'eux de manière personnalisée
    tout en multipliant les interactions, découvrir que l'on apprend mieux avec les autres et que c'est seulement grâce à eux que l'on peut se dépasser soi-même, faire ainsi l'expérience, au quotidien, d'une solidarité exigeante et féconde... voilà les enjeux de la classe coopérative.
    Pour s'engager sur cette voie, les auteurs nous livrent, dans cet ouvrage, une démarche qu'eux-mêmes mettent en oeuvre depuis plusieurs années.
    Ils nous proposent aussi des outils concrets qui couvrent tous les champs et peuvent être utilisés à tous les niveaux du collège et du lycée. Ils passent en
    revue l'ensemble des questions pédagogiques concrètes que pose la mise en place d'une pédagogie coopérative. Ils multiplient les pistes de travail et de réflexion. Bref, ils offrent aux enseignantes et enseignants du secondaire les moyens de faire vivre des classes coopératives, où, comme le disait
    Fernand Oury auquel ils se réfèrent, « on n'apprend pas aussi bien qu'ailleurs... mais mieux. »
    Philippe Meirieu
    En complément, retrouvez la boîte à outils téléchargeable sur le site www.esf-scienceshumaines.fr

  • Il y eut un temps où Paris faisait les papes. C'est parce qu'elle avait vérifié son anti-germanisme que la III e république contribua à l'élection de Pacelli, le futur Pie XII, pontife de la Seconde Guerre mondiale. Le Récit secret d'un grand jeu politico-religieux décrypté par l'un des historiens majeurs d'aujourd'hui.
    En 1939, Pie XII est élu grâce aux cardinaux français. La presse de l'Hexagone exulte. La France a son pape, un antinazi qui la soutiendra dans la lutte contre l'hydre brune. Depuis, la réputation du souverain pontife de la Seconde Guerre mondiale a été remise en cause et on a oublié qu'il était alors considéré comme le plus humaniste des prélats.
    Fondé sur des archives inédites et exhumées en France, en Italie, en Belgique et au Vatican, ce livre démontre que, du rétablissement des relations diplomatiques entre Paris et le Saint-Siège en 1920 à l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933, l'Église et sa fille aînée ont fait front commun contre les totalitarismes. L'homme à la manoeuvre de cette alliance n'était autre que le jeune secrétaire d'État et futur pape Pacelli.
    Cet ouvrage détonant éclaire d'un nouveau jour le rôle fondamental de Pie XII, militant acharné de l'humanisme chrétien.
    Une contribution majeure à l'histoire du xxe siècle.

  • Engagées en première ligne dans la politique de contrôle et d'exclusion du gouvernement de Vichy entre 1940 et 1944, la gendarmerie et la police françaises ont, plus que toute autre institution, dû affronter le dilemme  : «  servir face à l'ennemi ou servir l'ennemi  ». Car désobéir à ses supérieurs, pour un gendarme ou un policier, c'est aller à l'encontre de l'essence même de sa formation.Mais si une partie d'entre eux ont appliqué les ordres par discipline, par antisémitisme, par peur ou par intérêt, nombreux sont ceux qui ont aidé à faire passer la ligne de démarcation ou la frontière à des Juifs, à cacher des résistants, à dissimuler des armes... Même s'ils n'ont pas rejoint un réseau ou un mouvement de résistance, leur action a permis de sauver de nombreuses vies. Or cette histoire-là est totalement ignorée.Face à un discours traditionnel qui met en avant l'activité des policiers ou des gendarmes ayant appliqué avec zèle les lois et les ordonnances en vigueur pendant l'Occupation, cette fresque sans concession ni faux-semblant, basée sur de nombreux documents d'archives étudiés par l'auteure depuis une dizaine d'années, met à mal nombre d'idées reçues et montre que, même au coeur du système vichyssois, il était possible de contrevenir aux ordres.  Limore Yagil est professeure habilitée à diriger des recherches d'histoire contemporaine et chercheuse à la Sorbonne. Spécialiste de l'histoire culturelle et politique de la France sous l'Occupation,  elle a publié une dizaine d'ouvrages, parmi lesquels Chrétiens et Juifs sous Vichy (Cerf 2005) et Au nom de l'art 1933-1945 (Fayard, 2015). 

  • 1939. Malgré la guerre, Lucile, fille unique espiègle et insoumise, coule des jours heureux dans un petit village de Haute-Provence. Elle se lie d'amitié avec Elsa et Emmanuel, le jeune couple que ses parents hébergent dans une ferme.Mais l'univers et les certitudes de Lucile s'effondrent lorsque Elsa et Emmanuel sont chassés et que ses parents lui annoncent la naissance prochaine d'un frère ou d'une soeur. Désormais, cet enfant sera pour elle « le monstre ».

    En 1999, Nicolas Michel a reçu le Prix Goncourt du premier roman pour Un revenant, publié chez Gallimard. Depuis, il a écrit quatre autres romans parus chez Gallimard et Buchet Chastel. Il est également l'auteur de carnets de voyage chez Casterman.Aujourd'hui, il travaille au journal Jeune Afrique où il traite essentiellement des questions culturelles.

  • Une boîte à outils pour mieux coopérer, réfléchir autrement et agir ensemble

    Alors que les performances de l'intelligence artificielle, de l'automatisation et de la robotique ne cessent de fortement progresser, notre avenir sera celui de la collaboration et de l'intelligence collective.

    Comment co-construire la vision d'un projet et un plan d'action ? Comment avoir des idées nouvelles ? Comment prioriser et décider en équipe? Comment faire circuler et réguler la parole d'un groupe ? Comment mettre en oeuvre la philosophie agile ou encore celle du design thinking ? Vous trouverez dans cet ouvrage :


    les dés qui permettent l'émergence de l'intelligence collective, et les conditions et ingrédients à réunir;

    les 12 règles d'or de la facilitation, pour favoriser les dynamiques de coopération, de concertation et de performance collective;

    121 outils prêts à l'emploi : jeux et techniques d'animation ;

    des déroulés types pour vous permettre de construire vos réunions, ateliers, séminaires et autres workshops.


    Cyril de Sousa Cardoso et Jean-Christophe Messina sont directeurs associés du cabinet Audalom et cofondateurs du mouvement associatif Innovation Commando. Ils ont animé, auprès de structures publiques et privées, des centaines d'ateliers d'intelligence collective au service de projets de transformation organisationnelle, territoriale, politique, managériale ou encore numérique.

  • Le journal de guerre de Léon Werth entre 1940 et 1944: « pour l'historien, un des témoignages les plus directs et les plus précieux dont il puisse disposer pour recomposer l'évolution des esprits dans un coin de terre française, entre les temps nauséeux de l'armistice stagnant et cette grande année de la Libération. » Lucien Febvre, Les Annales, 1948


  • Formateurs, consultants, facilitateurs, coaches, managers : vous souhaitez mettre vos groupes en mouvement ? Votre but est de favoriser la créativité, l'agilité, et de développer l'intelligence collective des groupes ?

    Dans ce l


  • Comment répondre aux nouveaux besoins de pilotage des entreprises ? L'auteur propose une démarche en 7 étapes pour mettre en place les tableaux de bord du manager innovant. Cette démarche pratique permet de bâtir un système de mesure de la pe

  • Quel est l'état d'esprit des Français au moment de l'armistice ? Comment les Allemands sont-ils accueillis en France ? Qu'apprend-on à l'école sous Vichy ? Comment fonctionnent les tickets de rationnement ? Comment s'habille-t-on ? Comment se déplace-t-on ? Qui sont les premiers résistants ? Combien compte-t-on de réfractaires au STO ? Qui sont les Français engagés au service de l'ennemi ? Comment les Français vivent-ils la Libération ?En 100 questions sur la vie quotidienne des Français pendant les heures sombres de l'Occupation, on est loin des clichés et des stéréotypes de Français « collabos contre résistants ». Inspiré par la série télévisée Un village français, qui raconte le quotidien des habitants d'une petite ville du Jura, proche de la ligne de démarcation, ce livre permet de mieux comprendre ce qu'ont vécu les Français, leurs souffrances, leurs engagements, et parfois leurs revirements.

  • Ceci n'est pas seulement un livre. Bien sûr, le lecteur y trouvera des développements d'un grand intérêt sur le métier d'enseignant aujourd'hui. Bien sûr, il pourra en suivre le développement rigoureux tout au long des pages. Mais il pourra aussi s'en faire un véritable « compagnon de travail », avec qui échanger tout au long de sa formation et de sa vie professionnelle. Un « compagnon » à consulter et à interroger. Un « compagnon » avec qui réfléchir aux situations auxquelles on se trouve confronté. Un «compagnon » qui invite à découvrir des propositions nouvelles, à explorer des pistes qui n'apparaissent difficiles ou inquiétantes que tant que l'on ne les a pas essayées. Un « compagnon » avec qui débattre aussi, sans préjugé ni dogmatisme, des perspectives à envisager pour progresser dans son métier, mieux faire réussir ses élèves et être plus heureux de reprendre tous les matins le chemin de la classe.

    François Muller connaît parfaitement de multiples innovations scolaires et a étudié longuement aussi bien leurs conditions de réussite que leurs effets. Il nous offre, avec ce nouvel ouvrage, non pas une série d'injonctions techniques ou moralisatrices, mais un formidable ensemble de ressources. Ses exemples et ses outils, ses réflexions et ses « exercices » sont là pour aider chacun et chacune à trouver sa voie. Sans avoir à tout réinventer à chaque instant. Mais sans être enjoints, non plus, à exécuter mécaniquement des instructions. Son livre est plus qu'une invitation au voyage, c'est un « compagnon de voyage ». Un voyage dans un monde et un métier où nous devons relever sans cesse de nouveaux défis. Des défis pour construire une École de l'avenir.

empty