• Le septième et dernier volet de la saga des Clifton confirme le talent de Jeffrey Archer, " conteur de la trempe d'Alexandre Dumas " ( TheNew York Times).
    Un coup de feu retentit. Dans les bois, un vol de sansonnets s'élève. Mais à qui appartient la silhouette qui s'effondre à terre ?
    Harry Clifton se prépare a écrire un nouveau roman, le chef-d'oeuvre de toute une vie, tandis que sa femme, Emma, reçoit un coup de fil inattendu : Margaret Thatcher, récemment élue Première ministre, lui propose un poste. De leur côté, Giles et Karin assistent, émus, à la chute du mur de Berlin.
    Fidèle à elle-même, Lady Virginia cherche à tout prix à se refaire une santé financière et ne se prive pas d'essayer de ternir la réputation des Clifton et des Barrington.
    Rebondissements, drames et retournements de situation, ce dernier volet conclut avec émotion cette saga qui a transporté des millions de lecteurs à travers les époques et les continents.


  • Les 63 pièces d'or de la collection du Croissant de Lune Errant ont été volées par les nazis.

    Après quarante ans de sommeil, à la chute du mur de Berlin, elles réapparaissent en Patagonie et la course-poursuite commence entre la Lloyd Hanséatique et les anciens agents de la Stasi.
    La Lloyd a un atout majeur : Juan Belmonte.
    Il porte un nom de torero et un lourd passé de guérillero de toutes les révolutions perdues de l'Amérique latine. La Lloyd ne lui a pas laissé le choix : partir à la recherche des pièces d'or ou perdre Véronica, son unique raison de vivre, brisée par la torture.
    Dans cette course au trésor vers la Patagonie, Belmonte retrouve un Chili où le poids du silence n'a pas enterré la profonde humanité des habitants du bout du monde.
    Luis Sepûlveda montre une fois encore qu'il est un extraordinaire raconteur d'histoires.
    "L'excellent policier de Sepúlveda qui se rattache à l'école prometteuse du thriller sud-américain, absorbe sans servilité l'influence des maîtres nord-américains : efficacité des constructions, rigueur du style, morale sourcilleuse du héros dont les échecs accumulés attestent la grandeur." - Jean Soublin, L'Express

empty