Parkstone International

  • Les cultures traditionnelles chinoise et japonaise demandent aux femmes de savoir accéder aux désirs des hommes. Cela fait partie intégrante de leur éducation. Ces anciennes gravures, peintures et estampes chinoises et japonaises, toujours saisissantes de couleurs, constituent un hymne aux plaisirs de la chair et aux jeux de l'amour. Les plus beaux exemples se trouvent dans les livres de mariage, habituellement offerts aux jeunes épousées et illustrations de leurs nuits de noce. L'auteur Hans-Jürgen Dpp, à travers un texte complet et vivant, révèle le fonctionnement des relations entre les hommes et femmes orientaux, qui n'oubliaient jamais la valeur de l'amour.

  • Since The Turkish Baths (1863) by the French painter Ingres, the Far Eastern woman has, to many, been a symbol of out of reach or forbidden pleasures. Seafaring explorers, military adventurers and simple travellers from Europe over the centuries have all been enthralled by the exotic nature of the Asian woman, her foreignness accentuated by the gentle pallor of her skin. Thus arose the myth that she, of all women, was in possession of the knowledge of certain refined pleasures.

empty