Parascolaire

  • Quoique souvent prises à partie par les uns ou prises à témoin par les autres, les sciences de l'éducation sont finalement assez mal connues. On leur prête beaucoup d'arrogance quand elles sont, en permanence, en interrogation sur leur identité et leurs méthodologies. On les imagine faisant la leçon alors qu'elles s'efforcent de problématiser la difficile articulation entre observations et prescriptions. On les croit limitées au domaine de l'École quand elles pénètrent tout autant le champ de la santé que celui de la formation professionnelle.
    C'est pourquoi l'ouvrage dirigé par Béatrice Mabilon-Bonfils et Christine Delory-Momberger est particulièrement bienvenu. En associant de nombreuses personnalités des sciences de l'éducation, il présente un panorama particulièrement complet de cette discipline et permet tout autant de s'initier à ses contenus que de réfléchir sur ses enjeux. Ces pages s'efforcent d'expliciter ce que sont et ce que font réellement les sciences de l'éducation. Elles travaillent à identifier les conditions de validité de leurs recherches et évoquent les perspectives qui permettraient le développement, au sein de l'université comme dans la société française, d'une discipline enfin apaisée et reconnue.
    Les enseignants et les étudiants en Sciences de l'éducation, mais aussi tous les acteurs de l'éducation - professeurs, cadres éducatifs, formateurs, parents, élus, citoyens - trouveront dans cet ouvrage des données essentielles. Outil de travail et objet de réflexion indispensable pour les professionnels, il deviendra vite une référence fondamentale pour qui veut comprendre les débats éducatifs d'aujourd'hui.

  • Une voie coopérative d'émancipation avec, par et pour le peuple Peut-on former et être formé à la recherche en sciences humaines ailleurs qu'à l'université ou dans quelques grandes écoles ? Alors que peu d'étudiants connaissent finalement l'art de chercher, serait-il possible d'être formé à la recherche sans les prérequis académiques habituels, sans le baccalauréat et sans passer par les écoles doctorales des universités ? Apprendre à faire de la recherche pourrait devenir une vocation de l'éducation populaire, mais pourquoi et comment former à la recherche en éducation populaire ? Et que serait plus précisément cette recherche avec, par et pour le peuple ? Ce peuple qui serait d'autant plus conscient de lui-même et du monde en possédant des éléments d'analyse habituellement réservés à un petit nombre. Une association bruxelloise s'est emparée de ces questions vives et a conçu une formation expérimentale à la recherche de dix journées visant à terme la création d'un laboratoire coopératif indépendant pratiquant des recherches en éducation populaire utiles aux mouvements sociaux émancipateurs qui choisiraient de s'en emparer. Ce livre rend compte de cette expérience pédagogique progressiste en fournissant de nombreux détails sur la formation elle-même et sur les liens qu'on peut tisser à partir d'elle avec l'éducation populaire et la recherche en sciences humaines. On peut le lire comme le journal réflexif au jour le jour d'un nouveau type de formation, mais également comme une somme de références relatives à la recherche, à la formation des adultes et à l'éducation populaire. Cette présentation d'une nouvelle approche de l'apprentissage de la recherche espère participer à l'indispensable renouvellement de l'éducation populaire.

empty