Sciences & Techniques

  • Où, comment et avec quoi les intellectuels, savants et scientifiques pensent-ils ? Cet ouvrage de synthèse vise à saisir les traits principaux d'une recherche qui ne se concentre pas seulement sur les thématiques classiques de l'histoire des sciences ou des savoirs, mais qui envisage la matérialité comme un élément déterminant dans la production de nouvelles connaissances.
    Que serait Michel Foucault sans ses bibliothèques, Galilée sans sa lunette, Jules Maciet sans ses ciseaux, James Prescott Joule sans sa science tactile des températures, Jean Antoine Nollet sans ses expériences mondaines, Pascal sans sa machine arithmétique, Jean Piaget sans son bureau-collection de coquillages, Umberto Eco sans ses déambulations ou encore Marcel Jousse sans ses basculements de chaise ?
    Ces savants et scientifiques le montrent : manipuler, observer, ordonner, hiérarchiser, catégoriser, sélectionner, citer ne sont pas des actes uniquement mentaux, intellectuels, discursifs, ils sont aussi pleinement matériels. Ils se déploient dans des lieux dédiés (bibliothèques, laboratoires, observatoires). Ils impliquent des objets et des instruments qui ont été pensés, inventés, fabriqués, pour être manipulés. Ils imposent des gestes, produisent des habitudes corporelles, convoquent des sensations.
    Voir les savoirs de la sorte, en prenant en compte cette matérialité, c'est ouvrir la boîte noire de l'ordinaire des manières de faire science, hier et aujourd'hui.

  • À la rencontre de personnes et de cultures extraordinaires, ce livre nous invite à partir à la découverte des " zones bleues ", ces lieux surprenants qui intéressent les scientifiques pour leur nombre élevé de nonagénaires et centenaires en excellente santé. Un tour du monde passionnant, prolongement de la série documentaire éponyme sur France tv.
    Angèle Ferreux-Maeght, chef de cuisine, naturopathe et spécialiste de l'alimentation bien-être et Vincent Valinducq, médecin généraliste et chercheur, ont décidé de mener l'enquête dans ces endroits si particuliers pour tenter de percer les secrets de la longévité : caractère génétique, mode de vie, alimentation, activité physique...
    De la Sardaigne en Italie à Nicoya au Costa Rica en passant par Ikaria en Grèce et Okinawa au Japon, vous découvrirez les secrets de longévité propres à chacun de ces territoires et partirez à la rencontre de ces hommes et femmes aux vies exceptionnelles.

  • Cet ouvrage n'est ni un pamphlet contre la psychiatrie américaine et ses classifications, ni un panégyrique. Il a l'ambition de donner au lecteur la possibilité de se forger son propre avis à travers une histoire foisonnante et une actualité agitée, relatée avec humour et précision par l'auteur. Un livre captivant qui se lit comme un roman. Le souci de l'auteur est de replacer la naissance et le développement de ces classifications - qui ont ébranlé la psychiatrie internationale - dans l'histoire de la psychiatrie américaine et dans l'histoire de l'Amérique, des premières tentatives de Benjamin Rush au début du xixe siècle jusqu'au tout nouveau dsm-v. Il le fait en brossant des portraits pittoresques des hommes et des femmes qui furent et qui sont les acteurs de cette histoire.

  • Le franc-parler scientifique se fait rare, mais il existe encore. Ce livre voudrait le prouver. Montevideo, 1985 : un pays sort de la dictature ; les scientifiques respirent, prennent en main leur avenir, renouent avec l'Occident. Mille questions les traversent : que s'est-il passé d'important, que faire quand on est libre mais désargenté, comment jouer maintenant sa vie d'homme de science, comment provoquer la découverte ? Jacques Ninio, chercheur biologiste, invité en Uruguay, est soumis au feu roulant des questions formulées par un auditoire assoiffé de savoir, confiant dans le progrès, et soucieux d'y jouer un rôle moteur. Il y répond avec le souci de faire passer un maximum de concepts importants, et son goût très particulier de l'argument insolite ; il tempère aussi leur enthousiasme en croquant avec espièglerie les travers de la biologie contemporaine. Quelques années plus tard, Jacques Ninio revit avec nous cet épisode singulier. Dans son livre, qui se présente comme une relation de voyage où sont enchâssés les quatre entretiens originaux, il montre aussi comment les questions se posent en France en cette fin de millénaire, et dresse un portrait sans fard de la biologie actuelle, ses percées et ses dérives, dans l'esprit sincère et frondeur qui avait animé les entretiens.

  • « Les mathématiques sont la science de l'exactitude », « Pour comprendre les mathématiques il faut avoir un don », « Les mathématiciens aiment la complication », « Les mathématiques, c'est pour les jeunes et pour les garçons », « Les mathématiques ne sont qu'un outil de sélection scolaire » ...
    Loin des clichés sur la bosse des maths et autres fantasmes sur le génie mathématique, Benoît Rittaud nous fait découvrir une discipline bien plus proche de nous et moins aride qu'on ne l'imagine.

  • Benoît Mandelbrot, père de la géométrie fractale, était connu pour son exubérance et son indépendance d'esprit. Ses mémoires, publiés ici à titre posthume, sont le témoignage touchant d'un chercheur génial dont la vie ne fut rien de moins qu'un combat. De sa Pologne natale à la France de Vichy, il passe sa jeunesse à fuir le régime nazi et son existence est d'abord un exercice de survie ; au sortir de la guerre, il se distingue au concours de l'École normale supérieure, mais aussi à celui de Polytechnique, qu'il choisit contre l'avis de son oncle et mentor, le mathématicien Szolem Mandelbrot. Peu enclin à suivre les courants dominants, le jeune chercheur se lance à l'assaut du Nouveau Monde, où il conquiert l'estime des plus grandes universités ; mais, hétérodoxe par nature, il leur préfère aussitôt les institutions de recherche privées : Philips, et surtout IBM, qui lui permettront de développer une géométrie révolutionnaire, associant la beauté à une manière radicale d'exposer des lois régissant la rugosité, la turbulence et le chaos. Les travaux de Benoît Mandelbrot ont influencé les économistes, les physiologistes, les physiciens, même les artistes psychédéliques : tous lui doivent d'« avoir pu prendre un jour la mesure du chaos dans toute sa splendeur » (James Gleick).

empty