Littérature traduite

  • Un potager au coeur de l'hiver Nouv.

    Le potager au coeur de l'hiver - Autonomie sans chauffage avec 70 légumes frais, résistants au gel à cultiver en pot, terrasse ou jardin
    Produire des légumes frais en plein hiver ? Cela ressemble à une bonne blague ! Et pourtant... pour avoir des légumes frais en hiver, il faut souvent agir en été, voire dès le printemps.
    Wolfgang Palme, après une vingtaine d'années de recherches scientifiques chez lui, en Autriche (y compris en montagne), a compris que les possibilités sont infiniment plus larges que ce qui est généralement admis par les jardiniers, et même par nombre d'experts. À la pointe de la réflexion agronomique, il produit avec des contraintes allant au-delà des exigences du label bio, dans une approche respectueuse de l'environnement et de la " durabilité ", ce qui exclut notamment tout recours au chauffage.
    Dans ce livre, l'auteur fait une synthèse des connaissances récentes et anciennes, mais parfois oubliées, qui permettent de comprendre comment les plantes s'adaptent au froid, de quelle façon il est possible de les accompagner, de leur donner un coup de pouce, avec un certain nombre de techniques et d'outils adaptés (tunnels, châssis, couches chaudes, voiles...).
    Il détaille ensuite plus de 70 espèces de légumes avec lesquelles on peut produire en abondance en plein hiver. Certaines sont connues : choux de toutes sortes, chicorée, endive, radis, navet, mâche, betterave, blette, panais... D'autres commencent à l'être : salades asiatiques, pak-choï, claytone de Cuba, radicchio, mizuna... Et quelques-unes sont à découvrir : maceron, plantain corne-decerf, ail à couper, souchet...
    Un outil indispensable pour produire davantage de légumes à contre-saison, faire un grand pas en direction de l'autonomie et prévoir une belle diversité dans nos plats d'hiver.

  • La fureur du temps

    Fredeirike Otto

    • Tana
    • 10 Octobre 2019

    Avec le réchauffement global, bien des épisodes de pluie, de sécheresse ou de tempête échappent aux schémas qui nous étaient familiers. Le dérèglement climatique que nous avons provoqué ne peut cependant pas être tenu pour responsable de tous les événements météorologiques. Pour faire le lien entre climat et météorologie, et ne pas laisser ce débat aux seules mains des politiques et des groupes de pression, qui sèment la confusion depuis des années, la physicienne Friederike Otto a développé, avec une équipe de confrères, la science de l'attribution d'événements extrêmes, une méthode révolutionnaire grâce à laquelle il est maintenant possible de déterminer si le changement climatique est en jeu dans un phénomène météorologique extrême. Ce nouveau champ d'investigation, en agissant en temps réel, permet de mettre au jour les relations de cause à effet pour accélérer les transformations sociétales et, enfin, frapper là où ça fait mal, en attaquant les entreprises qui ont joué l'inaction face au changement climatique. Disposer des preuves scientifiques de ces manifestations au moment le plus important et à l'endroit où l'on en a le plus besoin est crucial pour réduire les risques et construire des systèmes résilients, en particulier dans les régions les plus vulnérables, où le changement climatique majore les menaces subies par ceux qui ont le moins profité de l'amélioration des conditions de vie d'une société carburant aux énergies fossiles.
    La science de l'attribution d'événements extrêmes nous presse de prendre nos responsabilités au sérieux et de réaffirmer haut et fort qu'il n'est plus acceptable d'attendre que la génération qui manifeste aujourd'hui ait grandi.
    Un livre qui oeuvre pour la justice sociale.

empty