Librinova

  • Le climat change, tandis que notre espèce semble déjà enfermée dans un choix mortifère entre replis identitaires et adaptation forcée à la mondialisation.
    Et si nous opérions plutôt un véritable changement clim-éthique ?L'auteur propose un nouveau récit, fait de retournements jubilatoires pour retrouver le désir de futur en traitant conjointement du climat et des inégalités. Le premier d'entre eux constitue l'ossature de cet essai :Agir Global, Penser (le) Local.
    Agir Global avec la dette climatique, pour rééquilibrer Nord et Sud. Penser (le) local pour refonder nos rapports à l'autre et à la nature, à la technologie et au travail.
    Gaïa et Kaya obligent, nous n'avons d'autre choix que de passer de la croissance à l'accroit-sens.
    Il nous faut donc tout changer. Les solutions seront multiples, à expérimenter partout aux interfaces entre le global et le local, pour réconcilier le sens et l'urgence. Il s'agit d'entreprendre une nouvelle grande transformation, socio-écologique, pour bâtir un monde devenant enfin commun.

    Pour un accès au sommaire détaillé et une mise en perspective avec la situation sanitaire actuelle, rendez-vous sur : https://www.clim-ethique.com

  • La Martinique est une île des Caraïbes devenue département français en 1946 suite à un long passé colonial. De par son histoire teintée de colonisation et d'esclavage et de par les risques climatiques auxquels elle est sujette, la Martinique devient un territoire privilégié pour comprendre les relations entre l'histoire de l'humanité et le changement climatique. L'auteure nous propose de suivre son voyage pour nous amener à comprendre les liens qu'elle perçoit entre colonisation et changement climatique. Au-delà de la sévère critique qu'elle adresse aux populations occidentales, elle adopte un discours humaniste pour nous proposer de changer notre vision du Monde et de nous-mêmes. Elle se fixe pour objectif de donner un sens commun à la décroissance et nous invite à vivre le changement de manière pacifique, positive et éclairée.

  • Eikona

    Jean-Christophe MARCHAND

    Entre interrogation et dégoût, le travail quotidien devant son écran d'ordinateur lui pèse de plus en plus. Il a l'impression d'y perdre son énergie et que la machine siphonne inexorablement sa force vitale et mentale ; il sort le soir vidé, sec, légèrement hagard et comme encore happé par une main qui l'aurait emmené vers des dédales labyrinthiques, tortueux et obscurs, absorbant tous les jours un peu plus sa créativité, sa résistance, son envie de liberté, ses fragiles moments de vie...
    Il regarde ses collègues, suspendus à leurs appareils, oreillettes et casques virtuels délimitant leurs territoires étroits, déambulant dans les « open spaces », pressés, stressés, virevoltant dans leurs espaces clos, donnant les ordres ou les consignes à l'autre bout du monde, toujours inquiets du temps qui file, du temps qu'ils n'ont pas.
    Le temps, lui, il s'en inquiète et s'interroge. Change-t-il vraiment d'ailleurs ce temps, que tous les jours les commentateurs qualifient et décrivent : pas assez ou trop chaud, trop froid, trop venteux, trop ou pas assez c'est selon, mais jamais satisfaits, jamais contents...
    C'est lors d'une de ses « errances », d'une de ses « respirations vagabondes », tentant de renouer avec le vent et le ciel, l'air et l'espace au détour du fleuve et de son écume, qu'une partie de son malaise va trouver sa cause et son explication. Sera-t-il rassuré, lui qui sait déjà confusément que toute cette agitation est bien futile, pire encore peut-être, contrôlée et voulue...

  • Aedes Magnificens

    Felix Delmond

    Serge, jeune médecin terminant sa formation en Afrique de l'Ouest, constate que de nombreuses femmes fréquentant son hôpital développent d'étranges symptômes. Contre toute attente, son supérieur ne semble pas être enclin à lui accorder un quelconque crédit. Alors qu'il tente d'en découvrir la cause, il a le désagréable sentiment d'être surveillé.

    Constant, jeune reporteur, est enfin chanceux. Alors qu'il vivotait de petits boulots, il remporte un concours d'écriture. Il vient de remporter le prix du « Jeune reporter Francophone ». À la clef, un voyage pour participer la conférence mondiale sur le climat.

    Alors que le changement climatique s'accentue, l'ONU tente désespérément de susciter un engagement des Nations. Ange Jouno, en homme d'affaires avisé, espère bien profiter de la situation en anticipant les bouleversements mondiaux futurs. Il investit dans les secteurs clefs, bien décidé à en tirer le plus grand profit. Avec ses associés, il va dévoiler à l'ONU son dernier projet d'une ampleur pharaonique, mais en sous-main, il mène un dessein qui pourrait bien changer la face du monde.

    Sans se connaître et sans le savoir, les deux jeunes hommes sont malencontreusement les grains de sables qui pourraient compromettre les projets de Jouno.

  • Nonchalamment allongée sur le voilier de Romaric en direction de Quiberon, Aurore défait négligemment ses blondes ondulations. Abandonnées sur le pont, elles vagabondent spontanément vers son ami. Leurs distraites oscillations en lévitation rencontrent les songes extraordinaires d'un capitaine visionnaire. Il contemple Aurore. Réconfortée et conquérante, elle constelle consciencieusement son aide-mémoire de réflexions imaginaires.

    Sensuelle, elle appelle avec naturel quelques voyelles intemporelles. Comme sur une aquarelle, son exceptionnelle gestuelle modèle sa sensorielle nouvelle. Les syllabes originelles s'équilibrent à merveille.

    Tout en nuances, sa spontanéité aérienne voyage vers un royaume incroyable. Réinvente-t-elle un roman ? Crée-t-elle un univers nouveau ? Elle jongle avec les idées. Elle jette les fondements de son ouvrage. Elle éveille l'émotivité. Elle espère l'inédit.

    Émerveillé par l'étonnante esthétique de l'épopée d'Aurore, Romaric joue de bonheur...

  • INEVITABLE est le roman que doit lire toute personne soucieuse de l'avenir de ses enfants et petits-enfants. Marc, brillant professeur d'université, enseigne l'économie depuis 25 ans. Un drame personnel a rendu sa vie sans intérêt. Par ailleurs, il regarde la planète avec effarement et ne croit plus à ce qu'il enseigne. Une rencontre lui fait prendre conscience de la médiocrité de son existence dans l'espace inhumain des grandes villes. Il décide de réagir mais avant, il va parler à ses élèves et leur décrire la situation réelle de la planète aujourd'hui et les dangers qui compromettent la survie de l'homme. Ensuite, il mettra en oeuvre ses projets. Le récit est une histoire d'amour dans un monde en perdition, et pose la question de la capacité de l'humain à réagir face à une situation qui s'annonce dramatique. L'auteur analyse la situation objectivement et met en évidence les mensonges d'Etat qui cherchent à protéger un système à bout de souffle. Le chaos est-il inévitable ? 

empty