• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « L'affaire » la plus illustre du monde a trouvé en Michel Plault, dont l'ingéniosité égale la culture, un éclairage nouveau, sur le plan administratif et judiciaire, ce qui n'exclut ni la restitution du cadre historique ni le charme tragique qui entoure le procès fait à Jésus. Il ne semblait guère possible que la fatalité du drame et la naissance d'un Dieu, l'événement qui modifia pour des siècles le cours de la civilisation, fussent susceptibles, après tant d'exégèse, de fournir une étude sans précédent. Sans rien devoir d'autre que l'estime et la consultation à ses devanciers en la matière, Michel Plault a non seulement planté le décor en Judée, avec ses acteurs, mais établi les relations entre Ponce Pilate et Rome. Il s'ensuit une présence où l'anachronisme renouvelle ses prestiges giralduciens tout en s'appuyant sur la constance de la nature humaine, qui n'a guère changé depuis près de deux mille ans. Jésus suspect et surveillé par la police se présente ici comme un personnage nouveau. Et pourtant, les Évangiles ne font pas mystère de ses déplacements, de ses fuites et de ses retraites, non plus, il va de soi, que du conflit de juridiction entre la communauté juive et l'occupant romain d'où est issue la Passion du Christ. La synthèse manquait de ces faits dispersés. La voici, fondée sur une érudition très sûre, dans l'optique de l'administration romaine, sous la forme de rapports de police, et vue, ce qui ne saurait être indifférent, par une âme croyante.

  • Voici donc le dossier complet de l'euthanasie, du crime par compassion, de la mort donnée par charité ; dossier classé et commenté, basé sur plus de 10.000 lettres et confessions. L'euthanasie à la guerre, les enfants maudits, la souffrance sans espoir.... voici le problème tel qu'il se pose devant la loi, devant la religion, devant chacun de nous.

  • "Jamais les indignations n'ont fait autant de bruit qu'aujourd'hui. De derrière les chaires savantes jaillissent des doigts accusateurs, du haut des échasses ministérielles dégoulinent des réquisitoires sévères, de toutes les tribunes, officielles ou improvisées, s'élèvent des nuées d'éloquence moralisante. Toute cette mobilisation de cervelles et de langues prouve à quel point les responsables, comme on les appelle, ont souci de notre salut. Je ne puis réprimer le cri de reconnaissance qui me monte aux lèvres. Mais, après le temps de l'exaltation, vient celui de la réflexion et le tableau change à vue d'oeil. Cette vertu si ardemment défendue n'est-elle pas un rideau de fumée ? Ces nobles déclarations que personne ne réclame, soucieux qu'il est, à juste raison, d'assurer son pain quotidien, finissent par donner des doutes. C'est très joli de proclamer à tous les horizons que les Français sont des truqueurs, mais ne vaudrait-il pas mieux se demander pourquoi, si c'est vrai. Après tout, si les Français fraudent le fisc, c'est parce que le fisc est injuste, et non parce qu'ils sont des fraudeurs. S'ils critiquent l'administration, c'est parce qu'elle est pesante et tatillonne, et non pour le plaisir de dénigrer. On parle trop de vertu pour que cela ne devienne pas louche. Si l'on mesure la distance qui sépare les bons apôtres des exploiteurs, on constate qu'elle est bien courte. On a beaucoup plus fréquemment la main sur le coeur que le coeur sur la main."

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Chacun pour soi dans ce désert d'égoïsme qu'on appelle la vie. » Stendhal
    Le désir de réussite justifie-t-il tous les moyens ? Faut-il dire la vérité ? Intervenir dans la vie d'autrui ? Comment affronter ses phobies ? Vivre ensemble ?

    Six nouvelles dramatiques ou cocasses qui nous entraînent dans les profondeurs de l'âme humaine et nous questionnent sur nos propres comportements.

    « Coupable, non coupable ? Pas besoin du marteau du juge pour en décider. Souvent, on s'accuse soi-même, et il arrive que les autres vous enfoncent. C'est dans ces méandres que l'écrivaine, fine mouche, embarque son lectorat. Et comme lire, c'est participer, le lecteur, acteur pas forcément prévenu, prend aussi le risque d'être interpellé de temps à autre. » Daniel Fattore
    « J'ai la plus grande admiration pour les gens capables d'inventer des histoires et de les bien raconter. Vous faites partie de cette classe, vous êtes une excellente conteuse. Votre propos colle à notre monde, aux petites et grandes vicissitudes de nos vies quotidiennes. Vous maniez bien les mots et les jeux de mots, avec un humour efficace, pour preuve, j'ai souri et ri à plusieurs occasions. J'ai remarqué les accents suisses. Je trouve ça sympathique, j'y suis sensible en tant que Québécoise.

    J'ai bien apprécié L'Écrivain aux mains rouges. Merci ! »
    Danielle Thibault, Québec

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty