• Avant même l'arrivée d'Homo sapiens sapiens, le chien nous tenait compagnie. Comment expliquer cette étrange association, cette place unique occupée par le « meilleur ami » de l'homme ? L'étude du chien se révèle riche d'enseignements, sur lui, évidemment, mais aussi sur nous.  Au fil de la lecture se dessine le paysage de la subjectivité canine, un monde bien différent du nôtre (non, le chien ne parle, ni ne rêve, ni ne voit comme nous), mais avec lequel nous entrons facilement en interaction. Même tissée de malentendus, la communication est réelle, nous imposant d'abandonner l'idée d'une frontière infranchissable entre l'homme et l'animal. Il faut se rendre à l'évidence : le chien, avec qui nous avons construit une véritable société, caractérisée par ses constantes, ses variations culturelles et son histoire, est finalement plus proche de nous que le chimpanzé.  
    Grand prix Moron de l'Académie française (2009) 

  • « Un bon outil pour bien démarrer avec son nouveau compagnon.» (7jours)

    Comment choisir l'animal qui nous convient ? Et, surtout, que faire pour que le couple homme-chien parte du bon pied, ou de la bonne patte ? C'est en compagnie de sa petite chienne shetland que la journaliste Florence Meney a fait la connaissance de Jacques Galipeau. Conquise par ses conseils tout simples, mais indispensables, elle l'a invité à écrire ce livre où l'éducateur canin livre les fruits de sa riche expérience avec des centaines de chiens... et leurs maitres !

    Avec près d'un million de chiens vivant dans des foyers québécois, la pertinence d'un tel ouvrage s'impose. Cette relation entre un chien et son maitre est de longue haleine. Il faut la cultiver et l'entretenir : bien dressé, le chien devient un compagnon fidèle pour des millions de personnes ! Négligé, il sera maussade, voire dangereux.

    Au coeur de la méthode de Jacques Galipeau, on trouve des principes résolument humanistes pour aborder les chiens, qu'ils soient peureux, agressifs ou doux.

    - Le chien n'est pas un être humain. Se tromper sur cette question constitue la plus grosse erreur de bien des maitres.
    - Le respect fondamental de l'animal est un composant de base non négociable.
    - Le renforcement positif est la clé d'un dressage efficace.
    - Le travail avec le maitre est essentiel. Celui-ci doit comprendre le pourquoi d'un comportement à adopter ou à travailler.
    - La bonne humeur doit régner au quotidien dans les exercices.

  • Des dessins adaptés pour les tout-petits, des textes simples présentés comme une histoire pour faire découvrir les poneys.
    La découverte des petits, une collection pour faire apprendre de nouvelles choses aux tout petits.Idéal de 3 à 6 ans.

  • À travers des explications simples mais précises et des images pleines de tendresse, l'enfant, dès 4 ans, va tout savoir sur les bébés chiens.
    La découverte des petits, une collection pour faire apprendre de nouvelles choses aux tout petits.






  • Extrait
    Comment trouver le chien de compagnie idéal ?
    Un chien de compagnie, comme son nom l’indique, doit avant toute chose être capable d’accompagner son maître. Cela signifie que votre animal doit avoir quelques atomes crochus avec vous et peut vous suivre dans toutes vos pérégrinations et partager votre temps libre et vos hobbies. Il convient de bien réfléchir au type de compagnon que l’on souhaite, avant de se lancer dans une recherche active.
    Faut-il offrir un chien de compagnie ?
    On ne le répétera jamais assez, un chiot n’est pas une peluche ! Offrir un animal de compagnie, même si cela part d’un bon sentiment, n’est vraiment pas un acte raisonnable. S’occuper d’un chien, c’est avoir des responsabilités constantes et parfois contraignantes. L’acquisition d’un chien de compagnie doit être mûrement réfléchie et désirée pour pouvoir déboucher sur une relation harmonieuse.
    Comment choisir la taille de son chien ?
    La plupart du temps, il vaut mieux choisir un chien qui correspond à son cadre et son lieu de vie. Même si on craque pour la prestance magnifique des saint-bernard, la cohabitation avec ce type de chien dans un petit studio de 20 m2, en plein centre-ville, peut s’avérer quelque peu problématique. N’oubliez pas non plus, qu’en tant que maître, vous devrez être capable de refréner les ardeurs de votre animal lorsqu’il tirera sur sa laisse. Évitez donc les gabarits difficiles à maîtriser.
    Qu’est-ce qu’une race ?
    Le chien est un animal qui possède une des plus grandes variabilités morphologiques au monde. Même si elles partagent des traits communs, les différentes races issues des sélections générées par l’homme peuvent avoir des variations morphologiques très impressionnantes. On a du mal à croire qu’un grand danois et un chihuahua font partie de la même espèce. On dénombre aujourd’hui près de 388 races (reconnues ou non).
    Quelle race de chien faut-il choisir ?
    Il y a des races de toutes les tailles, certaines races comme le caniche possédant même trois tailles différentes. Chacune a ses spécificités morphologiques et caractérielles. Votre chien doit correspondre à vos désirs tant sur le plan esthétique que comportemental. Pour choisir, il convient auparavant de bien vous renseigner sur la race.

empty