• La pêche à pied est une activité très appréciée, et ses passionnés ne se lassent jamais de flâner au bord de l'eau, de sonder le sable, les mares et baïnes ou de scruter les rochers à la recherche de coquillages, crustacés et poissons variés. Du plaisir de la quête à celui de l'assiette, cette pêche simple et ludique réjouit parents et enfants. Mais ne vous laissez pas berner par son apparente facilité : pour être efficace et respecter l'environnement, le pêcheur doit être capable d'identifier les espèces, de savoir où elles se tiennent, quand et comment les pêcher ! Avec ses fiches d'identification, ses explications techniques et ses conseils culinaires, ce petit guide pratique est le compagnon idéal du pêcheur à pied.

  • Yéti, Bête du Gévaudan, monstre du Loch Ness, grand serpent de mer... le bestiaire de la cryptozoologie fascine autant qu'il hérisse. Coincée entre scepticisme et crédulité, science pour les uns - les découvertes de l'okapi ou du saola témoignent de la validité de la démarche -, pseudo-science pour d'autres, la cryptozoologie n'en finit pas de faire débat. Pour tenter d'y voir plus clair, il est donc important de passer en revue certaines des « causes célèbres » de la cryptozoologie et, au-delà de l'existence ou non de ces animaux, de s'interroger aussi sur l'édifice culturel, sociologique et ethnographique qui s'est construit autour. Car quand bien même certains de ces êtres mystérieux n'auraient pas de réalité biologique, il n'est pas interdit d'introduire une part d'imagination, voire de rêve, dans la recherche scientifique. Si le rêve est maîtrisé, la recherche n'en devient que plus créative.

    Docteur ès sciences, Eric Buffetaut est Directeur de Recherche émérite au CNRS (Laboratoire de Géologie de l'École normale supérieure, Paris), spécialiste de la paléontologie des vertébrés. Son intérêt pour la cryptozoologie, remonte à la lecture, pendant son adolescence, des livres de Bernard Heuvelmans sur ce sujet.

empty