• Est-ce que les pires salopards sont ceux qui travaillent dans les banques, ou ceux
    qui les braquent ? Pour John Dillinger et Harry Pierpont, alias "Handsome Harry", pas le
    moindre doute. Avec leur petite bande, ils enchaînent les hold-up avec virtuosité et en
    tirent un plaisir certain. Ils sont jeunes, ils aiment l'action, les belles voitures et les jolies
    filles. Ils savent bien que la police les traque et que la fête ne durera pas. En attendant,
    ils profitent de la vie.

  • Argent brûlé

    Ricardo Piglia

    • Zulma
    • 4 Février 2021

    Buenos Aires, mercredi 27 septembre 1965, 15 h 11. Une voiture lancée à toute allure bloque un convoi de fonds. Beretta au poing, Bébé Brignone et le Gaucho Dorda mitraillent le fourgon, s'emparent du magot et laissent trois flics à terre. La cavale commence, de planque en planque... jusque dans la souricière tendue à Montevideo par l'inspecteur Silva. Assiégée mais décidée à résister jusqu'au bout, l'improbable bande de forcenés défie en une nuit tous les jeux de pouvoir - et ses propres démons. Argent brûlé élève le « casse du siècle » argentin au rang de mythe. Un roman halluciné, sur fond d'agitation péroniste et de corruption, aussi étourdissant qu'inoubliable.

  • Pour Hobe Hicklin, ce ne devaitêtre qu'un casse de plus, histoire de se refaire à sa sortie de prison. Sauf que l'ancien taulard a un peu perdu la main. Il commet deux erreurs : d'abord, prendre en otage le jeune guichetier, Charlie Colquitt ; et ensuite essayer de doubler les membres de la Fraternité aryenne avec lesquels il devait faire le braquage. Voici donc Hicklin, flanqué d'un témoin encombrant et traqué par ses "amis" d'autrefois, contraint de fuir et d'aller se terrer dans les montagnes du nord de la Géorgie, tandis que le shérif local Tommy Lang se lance aussi à ses trousses.

  • Flics contre voyous : jamais dans l'histoire du banditisme français cette éternelle confrontation n'aura pris de telles proportions. Entre 1967 et 1974, le Gang des Lyonnais totalise plus de cinquante coups dont un particulièrement mythique : le vol d'un milliard à la Poste de Strasbourg. Côté voyous, le gang des Lyonnais a porté le braquage au rang de science appliquée. Dans cette équipe, c'est l'alchimie détonante entre les anciens, marqués par la guerre d'Algérie, et les modernes, sortis d'un quartier populaire de la banlieue Lyonnaise. Côté flics, on expérimente pour la première fois la pause de micros dans les planques des Lyonnais. Les autorités mettent en place une mécanique hors normes pour les arrêter avec une opération qui mobilise neuf cents fonctionnaires. Mais ces insaisissables bandits réussissent à passer à travers les mailles du filet...Luttes intestines, stratégies criminelles et policières, traque, Richard Schittly dans cet ouvrage unique révèle les dessous de cette affaire qui bouleversa les rapports entre justice et police en France.

  • Ce fut le cambriolage le plus people de la dernière décennie : le 3 octobre 2016, Kim Kardashian s'est vu dérober 9 millions d'euros de bijoux dans sa suite parisienne. Pour la première fois, Yunice Abbas, l'un des " papys braqueurs " à l'origine du coup, raconte " de l'intérieur " le déroulement du braquage - avec exactitude et sans esbroufe.
    Dans la nuit du 3 octobre 2016, Kim Kardashian, venue à Paris pour la Fashion Week, est séquestrée par un gang de " papys braqueurs " vêtus de K-ways et de casquettes de police. Neuf millions d'euros de bijoux : le butin le plus important jamais obtenu, en France, aux dépens d'un particulier. Le tout à pied et à vélo !
    Pour la première fois, l'un de ces truands chevronnés raconte " de l'intérieur " le montage, la réalisation, puis le fiasco final de ce " casse du siècle ". Une opération presque parfaite, qui a permis de détrousser sans violence la reine des réseaux sociaux. Le " coup " le plus incroyable d'un parcours de bandit à l'ancienne, que retrace ici Yunice Abbas.
    Avec gouaille et panache, sans esbroufe ni remords, il livre nombre de révélations et d'anecdotes inédites. L'occasion, aussi, de corriger les récits rocambolesques colportés sur une affaire qui n'a pas révélé tous ses mystères.

  • États-Unis, années 30. Tout gamin, Alvin Karpis rêve déjà d'aventure, de liberté et d'argent facile : le grand rêve américain, version hors-la-loi ! Dès qu'il sait tenir une arme, il dévalise, braque, kidnappe... Il est fidèle en amitié, nomade par nécessité. Obsession des fédéraux, il joue au chat et à la souris avec le FBI et devient l'«Ennemi public n°1», le premier dans l'histoire qui portera ce titre et le seul qui n'y laissera pas sa peau. Ce livre est le récit de cette vie criminelle aussi romanesque que le meilleur des polars.

  • Cinq bandits de haut vol, deux femmes d'exception, un avocat mythique et... de la musique avant toute chose. D'un côté Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets et sa consoeur Leila Naciri. De l'autre, Franck Jammet, braqueur virtuose et sa compagne Julie Narmon, aussi discrète qu'efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle ?

  • Pour la première fois, un ancien « Natio », membre d'un des commandos les plus actifs du FLNC de la fin des années 1970 à la fin des années 1990 revient sur son histoire. Jeune militant engagé dans la lutte nationaliste après les évènements d'Aléria en 1976 et la naissance du FLNC, Michel Ucciani va peu à peu glisser vers la délinquance. Les attentats et l'action clandestine lui donnent le goût de l'action, le recours à l'impôt révolutionnaire et autres rackets en font un gangster et un braqueur de haut vol. Cette évolution de la lutte politique et des idéaux de la jeunesse au grand banditisme, pour la première fois racontée de l'intérieur, nous fait comprendre les dérives du nationalisme corse.

  • Une plongée dans les coulisses de l'histoire mondiale pour revivre les affaires criminelles extraordinaires qui l'ont marquée ! De la Préhistoire aux années 1970, seize récits vivants explorent les méandres de ces enquêtes hors du commun. Ils sont accompagnés de notes, cartes, témoignages, listes de suspects, rapports de police, etc. pour tenter d'élucider ces crimes et délits sans précédent.
    Le versant noir de l'histoire !

  • "J´ai écrit mon manuscrit en quelques jours, sur un coup d´immense colère, mais je l´ai longuement porté en moi. Ne croyez pas que ce qui y est dit l´est à la légère ; vous vous tromperiez. Chaque mot, chaque phrase y a son importance. (...) Ce livre n´est pas comme les autres. Il interpellera d´abord tous les miens: ma race infâme déchue de toute considération par les administrations françaises et en premier lieu par l´administration judiciaire. Il sera aussi lu par d´autres, je n´en doute pas car j´ai, malgré tout, à ce jour encore l´intuition de l´intelligence des hommes." A. L-B

  • Pierre Bellemare présente 10 nouvelles histoires de crimes, de faits divers et de sang : un rendez-vous exceptionnel !Connu pour ses talents de conteur, Pierre Bellemare présente dans cet ouvrage 10 affaires de faits divers et de crimes, qui permettront au lecteur curieux de découvrir un lieu (le palais de justice), un moment (la révolution, l'empire), la France des paysans ou celle des aristocrates. Du XVIIe au XXe siècle, de l'effroyable abbé Collonges au bandit Cartouche, ce sont 10 nouvelles histoires extraordinaires qui sont rassemblées ici.
    Pour le plus grand bonheur des amateurs des histoires de Pierre Bellemare, riches de rebondissements, de détails étonnants et de mystères au coeur de la France des siècles passés !Incipit des premières histoires...Au coeur de la France du XIXe siècle, on découvre le corps démembré et sans coeur... d'une jeune femme. La presse s'enflamme, mais ce n'est qu'après quelques semaines d'enquêtes que les soupçons se portent sur l'amant de cette jeune femme sans histoire, l'effroyable abbé Collonges.
    Landru a eu un précurseur, maintes fois évoqué à son procès, le fameux Albert PEL qui montra toute l'ingéniosité humaine à empoisonner diverses femmes pour hériter. L'acte d'accusation relève sept empoisonnements échelonnés sur dix ans, mais seulement deux sont poursuivis.
    Paris, 1685. Louis XIV a entamé son règne personnel et le procès de Fouquet n'est plus qu'un souvenir. Dans la capitale honnie de son roi, un vol est commis. Mais pas n'importe où... Au sein du prestigieux palais de justice, dans l'une des boutiques on dérobe un article de luxe, une bague. La criminelle est une jeune fille de seize ans.
    Eté 1881, la république est installée, et la loi sur la liberté de la presse promulguée. A Tours, Charles Morisset, employé de bureau sans histoires, tire soudain sur la foule qui circule au coeur du grand boulevard devant la gare. La ville s'émeut. La police saisit immédiatement livre, poèmes, journaux qui sont restés dans la chambre du criminel....
    Lyon, décembre 1910. Jules Bonnot, ancien mécanicien a une idée. Pour la première fois, il veut braquer, mais pas d'importe comment. Son automobile -; une De Dion-Bouton -; sera son arme face à des policiers et gendarmes qui déplacent encore à cheval ou à vélo ... Et son braquage marche.

  • « Mais finalement, c'est quoi une prison ? Une prison, c'est un endroit où la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n'entre pas. Et pas seulement lui, mais aussi les papillons, l'odeur de gâteau du voisin, le silence. Un endroit où la nuit non plus n'entre pas. Il y a toujours un maton qui fait sa ronde en agitant son trousseau de clés, un détenu qui ne trouve pas le sommeil, refaisant cent fois dans sa tête le moteur qui n'a pas démarré, l'arme qui n'a pas tiré. Mais une prison, ça peut aussi être un endroit où vit ta mère. Une mère comme toutes les autres, qui est là à sa manière, te gronde quand il faut, te montre tes boutons comme si tu ne les avais pas déjà vus. »Zoé n'a pas seulement sa mère en prison, mais aussi sa tante et sa grand-mère, braqueuses professionnelles de bijouteries. Seule fille au milieu des hommes de la famille, elle n'a qu'une idée en tête : se montrer digne de l'héritage familial.

  • Les choses ont vraiment mal tourné quand Elliott s'est suicidé. Ou plutôt quand il a raté son suicide. Car après être resté mort pendant trois minutes, le voici ramené à la vie. Et il y a cette jeune infirmière un peu étrange qui prend soin de lui. Il n'a toujours rien à perdre alors pourquoi ne pas faire un bout de chemin avec elle. Mais une fille comme ça ne voyage jamais seule, alors Elliott devra composer avec des jumeaux débiles. Et Stan the Man.

  • Je ne crois pas qu'il existe ce qu'on appelle un «criminel né», mais je n'étais pas sorti depuis bien longtemps de l'enfance lorsque j'ai décidé de faire carrière dans le crime. J'avais dix ans et, déjà, je me préparais à devenir l'Ennemi public numéro Un des États-Unis. De 1925 à 1936, Alvin Karpis dévalise, braque, kidnappe et assassine quand il y est contraint, semant le chaos d'un bout à l'autre des États-Unis. Traqué sans relâche par J.E. Hoover le patron du FBI, fidèle à ses amitiés, nomade par nécessité, Alvin Karpis deviendra l'obsession du gouvernement américain, l'un des quatre gangsters jamais appelé par les fédéraux «Public Enemy #1» et le seul d'entre eux à y avoir survécu. Gangster est l'incroyable récit de cette vie criminelle, aussi romanesque qu'un polar.

  • Non-retour

    Hartmann Guillaume

    " Les choses devaient changer désormais, tout cela était terminé. Trop longtemps j'avais accepté les coups de la vie sans broncher. Trop longtemps j'avais laissé les autres me piétiner."

    La pègre est séduisante. Elle se compare à un abysse dans lequel il est facile de plonger. Toute personne qui décide de franchir le pas devra faire face à un choix. Soit de revenir vers la lumière, soit de s'enfoncer encore plus profond, sans savoir s'il sera à nouveau possible de remonter.

    La pègre est plaisante, y entrer n'est pas gratuit, en sortir n'a pas de prix.

  •   Bleu comme la mer Méditerranée, comme un cruel espoir. Blanc comme neige, l'innocence qui permet tous les les risques. Rouge colère, comme le vin du midi lorsque le sang s'y mêle.
      Lilian Bathelot décline les couleurs du drapeau de la république : de la pénombre indigne des centres de rétention à la révolte brûlante du "midi rouge", en passant par... une version bien guillerette d'un casse du siècle aux airs de pied-de-nez qui claque comme une joyeuse revanche de la belle jeunesse.
      Ces trois histoires courtes nous emportent dans un voyage détonnant à travers l'hexagone, entre les sombres recoins d'un port écrasé de lumière, l'air vif d'un station des Alpes devenu terrain de jeu de pimpantes amazones qui n'ont pas froid aux yeux, imprévisibles comme une avalanche, et les mers de vigne aux ceps torturés où le destin des  vignerons se noue dans une trame serrée comme tragédie antique aux  accents de plomb et de poudre.
      Lilian Bathelot est un conteur hors pair qui tricote des histoires  poignantes où le plaisir prend du sens.
      Bernard Strainchamps

  • Signé : alouette

    Pierre Véry

    Tout commence par une partie de colin-maillard. Noël, fils d'un magnat de la presse, a les yeux bandés par ses camarades, se heurte à un aveugle devant l'école. Noël se prend rapidement d'amitié pour cet étrange personnage et décide, avec ses copains, de lui offrir un chien. Les adolescents découvrent que l'homme a menti sur sa cécité, qui n'est qu'un des éléments de son déguisement. Et puis il y a les messages codés qui s'affichent à une fenêtre, au dessus de la bijouterie en face de l'école. Sont-ils destinés à ce prétendu aveugle ? Que manigance-t-il ? Les garçons pensent aux préparatifs d'un braquage et décident de mener l'enquête, ignorant que l'un d'entre eux est en danger.

  • Effet domino

    C.P. Breyss

    Marseille, Août 2011. 
    La cité phocéenne sera capitale de la culture en 2013. On commence à préparer la ville, les expositions futures. La petite galerie d'art « Artémisia » va tenter de promouvoir les artistes locaux grâce à des expositions temporaires dans des lieux atypiques et branchés de la ville.
    En cette période estivale, Marseille est aussi le théâtre d'une série de braquages. On en est au 4e en deux mois ! Un gang sévit sur la ville et ses environs. Tellement banal à Marseille !En Italie, on enterre le patriarche d'une vieille famille lombarde.
    Trois histoires, trois univers qui n'auraient jamais dû se croiser, vont se retrouver mêlés à un meurtre. Mais quel lien peut bien relier une jeune galeriste marseillaise, un hold-up et une influente famille italienne ? C'est ce que va essayer de découvrir cette jeune inspectrice, à la diplomatie très relative, fraîchement débarquée de la capitale. Elle va vite se heurter à sa hiérarchie, et mettre sa carrière et sa vie en danger pour découvrir la vérité.

  • Pas comme ça !

    Alexandra Guerreiro

    Qui est cet homme allongé inconscient dans une grange ? Et pourquoi le jeune garçon assis à côté de lui tient une arme et répète en pleurant "ça ne devait pas se passer comme ça..." ?
    Avec cette nouvelle, suivez un groupe d'enquête de la Brigade de Recherches de Tours et partez sur les traces d'un gang de braqueurs.

  • Raoul Vauthier, un archéologue arrogant arrivé depuis peu à Port d'Amar, est découvert sans vie dans le bar de l'hôtel Majestic. Mort accidentelle ou assassinat ? Une des sept personnes présentes dans la salle à l'heure du crime avait-elle intérêt à le faire disparaître ? Aussitôt, Lou se met en quête de l'assassin, aidée par son oncle Constantin, ancien capitaine de police, et par Stan, petit génie de l'informatique. Les trois détectives se lancent dans l'aventure sous le nom du « Samovar », mais vont-ils réussir à démasquer le meurtrier ?

    Avec Le Cri du rubis, notre trio d'enquêteurs embarque pour une paisible croisière. Mais un drame éclate. Nos détectives auront bien du mal à le déjouer.

  • Une jeune femme est retrouvée morte, un mystérieux dessin de serpent tatoué sur l'épaule. L'autopsie révèle qu'elle a été tuée par le venin d'un reptile. Deux autres meurtres similaires ont été commis. S'agit-il d'un tueur en série ? Lou mène l'enquête, aidée par son oncle Constantin, ancien capitaine de police, et par Stan, petit génie de l'informatique. Une course contre la montre s'engage pour démasquer le coupable.

    Dans L'Affaire Cornelius, une ex-comédienne monte son ultime pièce. Mais elle s'effondre sans vie au dernier acte. A nos trois détectives de dévoiler l'envers du décor.

  • Étrange cambriolage sur Port d'Amar : un portrait de famille sans valeur, peint par un illustre inconnu, a été volé dans la magnifique villa de Fanny Finck, célèbre chanteuse de rock. Est-ce le méfait d'un fan ? Une mauvaise plaisanterie ? L'affaire semble déroutante. Mais pas pour Lou, Stan et Constantin, nos trois détectives du Samovar.

    Dans Porté disparu, un journaliste s'est volatilisé : fugue, enlèvement, assassinat ? Les indices sont minces. Il faut agir vite, la vie de l'homme en dépend peut-être.

  • Des rangées de platanes, des rues au cordeau, des pavillons tout confort: Bonnie est installée dans une banlieue résidentielle, à vingt kilomètres de la capitale. Pourtant, à un moment de sa vie, elle a su être moins sage. C'était sept ans plus tôt, l'été du bac. L'été où elle traînait avec Alain et Adel. Un jour, les garçons ont voulu braquer un bar-tabac. Pour partir en cavale, ils avaient besoin de Bonnie et d'une voiture. Mais aujourd'hui, Bonnie est mère de famille, Alain est en prison et Adel est mort... En alternant dans des scènes courtes et rythmées les voix de ses personnages, Léa Arthemise compose un roman tour à tour caustique et tendre sur les grands ensembles périurbains et les illusions perdues de la jeunesse.

empty