• " Les cendres collaient aux visages comme de la terre. Les corps avançaient avec lourdeur sous cette pluie grise. Marika appelait Solal de toutes ses forces, les flocons noirs s'engouffraient dans sa gorge comme des grains dans un sablier. " Quand la poésie de Maylis de Kerangal rencontre l'amour filial et le monde apocalyptique de La route de Cormac McCarthy L'histoire se déroule à Berlin aujourd'hui et se passe en trois jours : " Le jour du retour, le jour du tremblement et le jour sans nom ". Trois jours durant lesquels va se jouer le destin de trois personnages.
    Dans une Europe accablée par une chaleur étouffante, Marika, 38 ans, revient à Berlin avec son fils Solal. Ce voyage en Allemagne replonge la jeune française dans une langue étrangère et un passé douloureux : sept ans plus tôt, à la naissance de Solal, elle a quitté la ville brutalement. Aujourd'hui, elle emmène son enfant rencontrer pour la première fois son père, Thomas, un célèbre dramaturge et metteur en scène allemand. Elle accepte de les laisser seuls tous les deux pour une nuit.
    Le lendemain, alors qu'elle doit les retrouver dans un café, une catastrophe naturelle sans précédent va bouleverser le pays et le destin de cette famille. Dans l'Ouest de l'Allemagne, un vieux volcan s'est réveillé : une éruption d'une intensité terrible laisse échapper une nuée ardente et en quelques heures un nuage de cendres recouvre Berlin de ses flocons noirs. Au même moment, la ville est secouée par un violent tremblement de terre qui coupe la ville en deux. Dans ce décor de fin du monde, Marika part à la recherche de son fils, pris au piège avec son père dans les décombres.
    Quand la poésie de Réparer les vivants de Maylis de Kerangal rencontre l'amour filial et le monde apocalyptique de La route de Cormac McCarthy

  • Apparu à la face du monde le soir du 16 octobre 1978 au balcon de Saint-Pierre de Rome, Jean-Paul II était bouleversant dans sa simplicité et impressionnant dans sa force. Il était là, devant nous, sur nos écrans, ce pape qui venait d'être élu à 58 ans. On sentait le poids de cette nouvelle charge tombant sur ses épaules.Mais jamais dans l'Église on n'avait vu quelqu'un incarner à ce point le charisme de Pierre. Pierre s'appelait Simon, et Jésus, « la pierre angulaire », a changé son nom à dessein. Pour bâtir son Église, il lui fallait la force et la disponibilité d'un disciple prêt à devenir « le rocher de l'unité ». C'est justement ce qui m'a toujours frappé dans la personne de Jean-Paul II : la clarté de la foi, la solidité des fondations. Oui, on peut dire que Jean-Paul II a entendu et mis en oeuvre la consigne de Jésus à Pierre : « Fortifie tes frères dans la foi ! »Voilà donc le regard personnel que je propose : Jean-Paul II, c'est Pierre au tournant du nouveau millénaire.Cardinal Philippe Barbarin

  • "Tout est nouveau pour moi dans le studio de doublage. Pas de scène. Pas de projecteurs. Juste un pupitre pourvu d'un micro au milieu d'un îlot de lumière. Ça sent le matériel Hi-fi et la poussière. Un rideau couvre le grand écran devant nous. Je ressens à nouveau ce fourmillement intense : ça y est. C'est maintenant que ça commence..."Ben Bergmann galère. Son père lui dit que doubler des films n'est pas un vrai métier.Lilly Vonderfeld vient d'emménager à Berlin. Son prof d'art dramatique l'aide à passer un casting pour doubler la voix de Raphaela Stanfield. C'est la chance de sa vie, celle de mettre un pied dans l'impitoyable Hollywood.Ben et Lilly viennent de deux univers différents. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, mais le destin les a rapprochés. Entre indifférence et amitié, jalousie et amour, parviendront-ils à terminer ensemble ce doublage de film ? Première publication en allemand sous le titre I love you heißt noch lange nicht Ich liebe dich

  • Premier punk de l'histoire pour avoir délivré une furie sonique aussi brute qu'avant-gardiste depuis Détroit à la fin des 60's, Iggy Pop est devenu une icône underground pour avoir été la voix et le corps des Stooges. Figure de survivant parmi les dernières légendes du rock encore prolifiques, il incarne à la fois le reptile inapprivoisable et le gentleman cultivé désireux de collaborations surprenantes. Après avoir connu l'enfer à la dissolution des Stooges, il est sauvé par David Bowie qui lui façonne depuis l'Europe un terreau artistique inédit et sophistiqué en pleine explosion punk. Entre curiosité, égarements, expérimentations ou francs retours au rock sauvage, Iggy Pop se construit une carrière solo complexe, émaillée de nombreux disques décryptés ici dans leur contexte de création.

    Jean-Charles Desgroux, né en 1975 à Biarritz, est un spécialiste du hard rock et du heavy metal. Il a collaboré à de nombreux magazines comme Rock&Folk, Rock Sound, Crossroads, Plugged ou Hard Force. Aux éditions Le mot et le reste il est déjà l'auteur de Alice Cooper, Remember The Coop' et Hair Metal, Sunset Strip Extravaganza!.

  • Graffiti

    ,

    Plongez en immersion dans l'univers fascinant du graffiti et découvrez son histoire, les style, les crews.... Racontés et expliqués par Francis Persu, graffeur depuis plus de 20 ans.

  • Miné par les déceptions amoureuses et filiales, un homme décide d'aller se perdre à Las Vegas. Entre les amants, les rencontres anonymes et la consommation de substances diverses, il s'abandonne à la bête qui sommeille en lui. Des mois plus tard, on le retrouve à Berlin, où il tente de comprendre la brutalité qui l'habite et l'engourdissement général qu'il ressent.
    Récit de l'intime et de la violence, «Avec un poignard» porte sur les relations factices, la mémoire et le deuil. C'est aussi un roman qui laisse parler la colère. Celle d'un fils envers un père fuyant depuis toujours, absent, ailleurs.

  • « L'Allemagne est un modèle économique », « Les Allemands aiment l'ordre », « La relation franco-allemande est le moteur de l'Europe », « Les Allemands sont écolos », « L'Allemagne, c'est le nazisme », « Certains Allemands restent nostalgiques de la RDA » ... Les auteurs dressent ici un portrait vivant et complet de ce pays, ennemi d'hier, devenu l'un des principaux partenaires de la France.

  • Lotti

    Fabrice Dayron

    Berlin, avril 1945. Dans les derniers jours du chaos, au milieu de la tourmente, Manfred Schlanke veille sur les animaux du Tiergarten, le célèbre parc zoologique de la ville. Rejoint par sa soeur Charlotte, "Lotti", ils vont faire face à la folie des temps et de la guerre. Ensemble, ces gens bien ordinaires comme tous les Berlinois mis en scène dans le récit, vont vivre des moments extraordinaires dans un endroit où la guerre n'a rien à faire et s'invite pourtant. Lotti est également le récit pudique d'un amour fraternel.
    Ce roman est basé sur des faits réels : seuls 91 animaux du Tiergarten sur plus de 4000 qui y vivaient ont survécu à la deuxième guerre mondiale. Parmi eux, Siam l'éléphant, Knautschke l'hippopotame ou encore Susi, la chimpanzé-vedette qui savait faire du vélo. 

  • Jusqu'où peut-on aller trop loin ? Ce thriller psychologique dans l'Allemagne de la république de Weimar et le Paris des Années folles raconte les destins croisés d'un couple confronté à la montée du nazisme et de médecins aveuglés par leurs ambitions au moment où se propage la pratique de l'eugénisme et de l'hygiène raciale. Lorsque Lotte Sandberg rencontre l'athlète français Thomas Lagache dans un cabaret berlinois, ils vont vivre une passion immédiate et tumultueuse, tiraillée entre aspirations personnelles et idéaux politiques, qui bouleversera leurs certitudes et leurs vies. Quels secrets cache le docteur Rathenald derrière les murs de la Victors Haus ? Les deux enfants, Jason et Hans, pris au piège de la lutte entre partisans et opposants à l'hygiène raciale, en sont très certainement la clé. Leurs parcours nous entraînent des années vingt jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale et illustrent la puissance des illusions qui peut à tout moment faire basculer un destin. Un roman dans la lignée de la trilogie du Siècle de Ken Follett. Née à Paris, Valérie PAPAREMBORDE a fait des études de droit, du journalisme et de la publicité avant d'écrire ce premier roman.

empty