• Le bal des folles

    Copi

    C'est l'histoire d'un écrivain argentin qui aime à écrire dans des chambres d'hôtel sordides à Paris. D'un beau Romain qui souhaite devenir une belle Parisienne, d'un sosie de Marilyn Monroe tyrannique et envahissant, d'un éditeur qui aimerait que son auteur cesse de le prendre pour un micheton. D'une boulangère qui pratique la voyance, d'un hippie neurasthénique qui élève ses triplés à Ibiza de façon peu orthodoxe, d'une véritable amie - qui à défaut d'avoir l'heure a toujours une bonne bouteille et une astuce pour échapper à la police.
    D'un Paris interlope à une Rome fervente, en passant par le New York branché et l'Ibiza baba-cool, Copi nous immerge dans les années 1970 et leurs folles libertés. Amours purs, sexe débridé, crimes odieux : en fantasmant sa vie, Copi nous donne à lire un roman aussi drôle qu'épouvantable.

  • Voici trois nouvelles exemplaires par le souci du détail vrai, la rigueur de la construction, la maîtrise du récit, l'art de la chute. « La Parure » dépeint avec alacrité le menu peuple des bureaux. « Sur l'eau » évoque la vie nocturne d'une rivière, ses bruissements mystérieux, sa faune secrète, ses maléfices, ses drames. « La Légende du Mont Saint-Michel » nous transporte au coeur du folklore normand où la roublardise paysanne fait bon ménage avec le goût du merveilleux.
    Une même ironie, tantôt enjouée tantôt cruelle, sous-tend ces trois textes. Elle illustre la profonde acuité d'une oeuvre qui, de Boule de Suif au Horla, n'a cessé de mettre au jour avec une égale curiosité les ressorts inattendus de la mécanique humaine.

    Présentation et notes de Gilles Ernst. 

  • C'est dans un Paris fin XIXe que nous entraîne ici Maupassant, dans la capitale des plaisirs et des rencontres où se nouent des drames intimes : passions fatales, espoirs déçus, aventures joyeuses qui, soudain, tournent à la tragédie, malentendus, trahisons. Avec un-réalisme dur que tempèrent les images tendres et poétiques de la ville lumière, Maupassant, sans jamais prendre parti, évoque dans ces nouvelles, des femmes et des hommes pris dans les filets d'un destin rarement maîtrisé.

  • L'image de l'autorité préfectorale au XIXe siècle est celle d'une autorité martiale exercée par un haut fonctionnaire aux immenses pouvoirs. En réalité, construire une autorité considérée comme légitime par la population a nécessité un travail institutionnel et individuel permanent. Dans ce siècle de révolutions, préfets et sous-préfets se sont situés aux avant-postes de la conquête morale du territoire afin d'enraciner le régime et faire accepter l'État. Ce livre entend analyser ce travail de représentation et de séduction négligé par l'historiographie. Il restitue la construction de ce charisme de fonction à partir de terrains originaux, notamment le corps physique du préfet, vecteur d'une incarnation de l'État, ou encore le bal de la préfecture, véritable outil de gouvernement.

    Ancien élève de l'ENS-Ulm et membre honoraire de l'IUF, Pierre Karila-Cohen est professeur d'histoire contemporaine à l'université Rennes 2 et membre de Tempora (EA 7468). Ses travaux concernent l'histoire de l'État, de la police, des enquêtes et de la relation d'autorité en France et en Europe au XIXe siècle. Il a publié en 2008 L'État des esprits. L'invention de l'enquête politique en France (1814-1848). Il collabore régulièrement au Monde des livres.

  • Une imagerie pour faire découvrir la vie de princesse de sa naissance à son mariage : son éducation, ses obligations, son destin. L'enfant retrouvera également quelques princesses des contes traditionnels.

  • Mademoiselle Printemps, la maîtresse du CM1, a disparu ! Ses supers élèves, Calypso Briva, alias "Calculator", Andy Ferguson, alias "Bricoman", Marin Beau, alias "Poètor", Clodoald Delamire-Crampon, alias "Cloclo la glu", Aïssa Alaoui, alias "Illustrator" se lancent à sa recherche...

  • Cinq ans après les événements de Delphine et le piège infernal, Gabrielle et sa mère, la ténébreuse Comtesse de Renvers, sont devenues les « fournisseurs en chocolat » de Louis XIII et de sa cour. Riches et confortablement installées au Louvre, elles profitent de leur héritage.De son côté, Delphine, qui a vécu aux Amériques avec la Tour-Guingois, revient en France. À 16 ans, elle est désormais méconnaissable et bien décidée à se venger. Elle parvient à s'installer au Louvre grâce au baron de Malingreux. Mais Delphine osera-t-elle aller jusqu'au bout de son geste pour se débarrasser de celles qui lui ont tout pris ?

  • Je vous surveille. Je vous épie. Je connais tous vos secrets, vos mensonges et vos trahisons. Comment cela est-il possible ? Mais parce que je suis l'une des vôtres. Je suis vous. Alors prenez garde.
    Signé Mlle V.Nous sommes en 1700. Lorsque Jeanne, jeune provinciale de 16 ans arrive à Versailles pour vivre chez sa cousine, elle voit son rêve de petite fille sur le point de se réaliser : celui d'entrer à la Cour, d'assister à ses fêtes fastueuses, de rencontrer de jeunes nobles beaux et fortunés, de devenir leur amie, et peut-être, même de tomber amoureuse...Naïve, Jeanne découvre très vite l'envers du décor : la cour est un univers d'intrigues et de mesquineries, un monde de superficialité. Rejetée et humiliée par ces jeunes nobles dont elle espérait tant, la jeune fille décide de se venger, et se lance dans la rédaction de billets anonymes, prête à tout pour faire tomber ceux qu'elle considère désormais comme ses ennemis. Mais comment entreprendre une telle chose sans se perdre soi-même ?

  • Un vrai conte de fées !
    Avec ce titre, Mango renouvelle sa collection de contes classiques : des adaptations superbement illustrées pour inviter les enfants à se plonger dans un univers magique et enchanté.

    D'après Charles Perrault

  • Méduse

    Martine Desjardins

    • Alto
    • 13 Octobre 2020

    Dès l'enfance, elle apprend à baisser la tête. On l'a sommée d'épargner aux autres la vue de ses Difformités, qu'elle cache derrière ses cheveux. On la surnomme Méduse depuis si longtemps qu'elle en a oublié son véritable prénom. Chassée du foyer familial pour avoir accidentellement révélé ses Accablances, elle est confinée à l'Atheneum, où l'on préserve la belle société de la vue des jeunes filles disgracieuses.

    Dans le ventre de ce lieu lugubre où les Bienfaiteurs s'adonnent à des jeux sournois, Méduse découvre peu à peu les étonnantes mais dangereuses facultés de ses Révoltances. Le jour où elle en émerge enfin, elle apprend que ce qui l'a exclue du monde lui permettra aussi de le dominer, que l'ignominie n'est pas là où elle le croyait. Après avoir affronté la cruauté et ses propres pulsions, c'est désormais son propre regard, qui révulse les femmes et terrasse les hommes, que Méduse devra braver.

    Martine Desjardins signe ici un récit incendiaire sur la honte du corps, l'oppression et le pouvoir de la féminité. Un renversement des rapports de force qui jette une lumière à la fois crue et raffinée sur la monstruosité.

  • Sentiments, humour, fantastique, policier, histoire vécue, science-fiction... Les 10 histoires de ce livre abordent tous ces genres ! Autour du thème de la danse, voici de quoi s'embarquer dans d'extraordinaires aventures, aux côtés de héros qui ne manquent pas d'audace. Les auteurs : Jacques Daniel, Kochka, Victoire Labauge, Franck Pavloff, Gilbert Schlogel, Marie Tenaille, Stéphanie Tesson, Emmanuel Viau, Freddy Woets

  • À l'occasion d'un déménagement, le narrateur entre en contact avec son voisin par le biais des musiques de danse de salon que ce dernier écoute avec frénésie et à un volume outrecuidant, à toute heure du jour et de la nuit. Pour éviter de s'en faire un ennemi, notre narrateur a l'idée saugrenue de prétendre avoir besoin de silence et de recueillement pour travailler sur sa thèse qui traite... du bal à travers les âges !
    Petit à petit, chaque voisin envahit la vie de l'autre, chacun guette l'autre pour mieux le connaître ou pour mieux le fuir...

  • Quinze contes traditionnels incontournables pour redécouvrir les personnages les plus marquants de l'enfance (Blanche-Neige, Riquet à la houppe, Raiponce, la princesse au petit pois...), et partager un moment inoubliable en famille.

  • Retour vers le futur IV

    Michel Labbé

    • Bookelis
    • 14 Février 2018

    En 2055 une inversion du champ magnétique a fait basculer la Terre sur son axe. Une partie de l'Europe septentrionale, Norvège et Suède, entraînant sur son passage l'Écosse, l'Irlande, l'Islande et une partie du Groenland sont venus s'encastrer sur ce qui restait de la Californie. Rigor Strickland, du clan nordien, est mandaté par le CANT (Conseil des Anciens de la Nouvelle Terre) pour leur ramener Baff « le Terrible » Tannen, accusé du viol et du meurtre de la princesse Gaëla. Doc, Marty, Jules et Verne arrivent dans cette nouvelle contrée à bord d'une DeLorean convertie en « aérohydroglisseur » pour y récupérer un précieux manuscrit perdu dans la nuit des temps, qui peut seul sauver, Wilmor Clayton (le père de Clara), d'un duel fatidique en 1895 avec son éternel rival, le baron John-Lee Cromwell.

  • Si au royaume de Lamèche, les cheveux sont rois, la princesse Marianne est une exception. Étant chauve, elle attire les moqueries de la cour et inquiète le roi. Le monarque est convaincu que la calvitie de sa fille est un handicap majeur. En sortie officielle ou lors de ses promenades, Marianne doit donc obligatoirement porter une perruque. Si la princesse respecte le protocole, elle n'a aucun complexe et déteste même ces coiffures artificielles. Ses qualités humaines compensent d'ailleurs largement son absence de cheveux, puisque Marianne est aimée de la cour et du peuple. À l'annonce du bal, le royaume est en émoi : le prince Thierry, célibataire convoité, sera de la fête. C'est une occasion unique pour les filles aînées du roi de porter leurs plus belles coiffures. Jalouses, elles complotent pour empêcher leur soeur d'assister au bal. C'est sans compter la détermination de Marianne, qui, aidée de sa servante Mizanplie, surprendra toute l'assemblée.

  • Appi, timide parfumeuse, doit trouver une odeur repoussante pour le Grand bal musqué des mouffettes !

    Appi revient avec une deuxième quête aux odeurs, mais cette fois-ci, pour trouver la fragrance la plus repoussante possible ! Car elle doit consoler Priscille, petite mouffette triste qui n'a rien à porter au Grand bal musqué des mouffettes. Ses soeurs y seront, bien nauséabondes, mais Priscille, qui ne sent rien, y fera bien pauvre figure. Car on le sait bien, puer, pour une mouffette, c'est un musc-t ! Avant d'y arriver, les amies devront affronter des chemins de ronces, une sorcière cuisinière et une plante carnivore pas très commode.

    lien video: https://www.youtube.com/watch?v=IFf2ydq5WEA&feature=youtu.be

  • « Pour Elizabeth, Darcy restait cet homme qui se rendait odieux envers tout le monde et qui n'avait pas daigné l'inviter à danser. » Retrouvez les aventures d'Elizabeth Bennet dans ce chef-d'oeuvre illustré de la littérature classique.

  • « Je ne suis pas un romancier à la façon française ou toute autre ; je ne suis pas non plus un écrivain dApostrophes et, si jai participé à cette émission une fois, cest parce que je suis latino-américain. Mais je ne suis pas un écrivain qui cherche lefficacité du récit, ni rien de ce style dans un roman, pas plus que prouver quoi que ce soit. Je naime pas non plus que mes personnages puissent être excessivement reconnaissables socialement. Ils sont tous très marginaux, et tout ce qui en ressort de chronique de la société est un fait du hasard, de la caricature ou de lexagération. » Copi, La Quinzaine littéraire, 16 janvier 1988

empty