• Au terme d'un repas, un banquier démontre à son convive que ses convictions et ses actions en matière d'anarchisme n'ont rien à envier à celles des poseurs de bombe. Il déploie ainsi les trésors d'une rhétorique insidieuse au service de sa personne et s'installe dans de provocants paradoxes. Si ce banquier anarchiste nous enchante par son esprit retors, ses raisonnements par l'absurde et une mauvaise foi réjouissante, la véritable dimension du livre, cependant, n'est pas là : il s'agit en fait d'un pamphlet incendiaire contre la société bourgeoise, ses hypocrisies et ses mensonges. C'est aussi une dénonciation du pouvoir de l'argent, qui mine de l'intérieur le bien le plus précieux de l'homme : la liberté.
    Le Banquier anarchiste est l'unique oeuvre de fiction publiée du vivant de Pessoa et signée de son vrai nom. Un texte explosif, un véritable brûlot.

  • Un livre rempart pour se protéger des idées toxiques !

    Un argument fallacieux, autrement appelé « sophisme » dans la tradition aristotélicienne, est un argument truqué volontairement pour induire l'autre en erreur. Il donne l'apparence d'un raisonnement correct, il a un côté éblouissant, mais l'argumentation y est falsifiée, viciée ou piégée.
    Fake news, novlangue politique et managériale... les arguments fallacieux reviennent aujourd'hui en force car avec Internet, les sophistes disposent d'une arme de persuasion massive.
    Dans ce nouvel opus, Luc de Brabandere perce leurs mystères, pour nous permettre de les déjouer. Face à eux, il oppose la pensée critique qui s'avère indispensable lorsque l'on est confronté aux fourberies argumentaires des professionnels du débat ou de la négociation

  • METTEZ VOS IDÉES EN DISCOURS ET VOTRE PUBLIC EN MOUVEMENT

    Reprendre l'offensive, renverser la table, passer de celui qui galère à celui qu'on désire. Et surtout : faire que le public accorde à votre savoir, à votre projet, à votre produit, à vos compétences, l'attention et la valeur qu'ils méritent. Voilà ce que peut vous apporter la rhétorique.

    S'appuyant sur le savoir des orateurs de l'Antiquité comme sur la recherche contemporaine en psychologie de la persuasion, Victor Ferry donne en douze leçons les outils et l'inspiration pour vous aider à trouver votre style et à développer votre influence.

    Leçon 3 : Assouplissez votre pensée o Leçon 6 : Avant de dire, commencez par montrer o Leçon 8 : Écrivez votre histoire o Leçon 9 : Ne confondez plus convaincre et persuader o Leçon 10 : Jouez avec leurs émotions o Leçon 12 : Prenez les commandes

    Avec ce livre, vous n'allez pas devenir un bon orateur, vous allez devenir un grand orateur.

    Après avoir soutenu une thèse sur la rhétorique à l'Université libre de Bruxelles, VICTOR FERRY a commencé à partager ses outils et ses exercices dans le cadre de cours et de séminaires en entreprise. En 2016, il fonde sa chaîne YouTube L'artisanat rhétorique, qui regroupe aujourd'hui plus de 125 000 abonnés. En complément de cette chaîne principale, il a également lancé en 2020 L'atelier de rhétorique qui lui permet d'échanger directement avec ses abonnés et de faire vivre la rhétorique avec eux.

  • Comment suggérer sans dire ? Comment exprimer un avis sur le monde sans recourir aux moyens directs de l'argumentation ? Dans cette anthologie, un Blanc demande asile à des Noirs qui se sont réfugiés sur la planète Mars pour échapper à l'oppression qu'ils subissaient sur Terre ; une cigale revendique le droit de vivre en fourmi ; des individus se laissent dominer par des rats ; un mage rêve de comprendre de façon absolue le sens de l'univers. Fables, contes ou nouvelles, les textes de ce recueil comportent tous une dimension symbolique. Drôles, grinçants et surprenants, ils défient le lecteur sur son aptitude à les interpréter. Subrepticement, ils le conduisent à s'interroger sur le sens du monde contemporain et les valeurs qui le fondent. BETTENCOURT BORGES BRADBURY FREDRIC BROWN BUZZATI CALVINO ANDRÉE CHEDID KAFKA ORWELL SAGAN SAMIVEL TOURNIER

  • En Angleterre, à la fin du xixe siècle, William Byng se distingue par sa finesse à résoudre des intrigues « sans bouger de son fauteuil ». Femmes éplorées en quête d'explications ou officiers de police, nombreux sont ceux qui mettent les talents de cet ex-sergent et détective amateur à contribution. Car ce raisonneur hors pair, fin psychologue et connaisseur des caractères humains, élabore argumentations et déductions qui s'avèrent infailliblement exactes. « C'est le raisonnement du détective qui constitue l'intrigue de l'histoire policière. » Démonstration est faite avec ce personnage rêveur, philosophe, bon vivant et métaphysicien à ses heures. Reflétant l'admiration que Fernando Pessoa portait à Edgar Allan Poe et à Arthur Conan Doyle, ce recueil regroupe ainsi quatre histoires écrites, en anglais, à partir de 1906.

  • Prenant appui sur sa longue expérience de la négociation, Pascal Py propose une méthode claire et efficace pour convaincre aisément, en toute circonstance. Il développe avec précision et discernement les 7 leviers à activer pour susciter l'adhésion et obtenir en souplesse l'accord des autres. Il révèle en "7 C" comment :


    1) asseoir et renforcer votre Crédibilité personnelle ;

    2) obtenir la Confiance de votre interlocuteur;

    3) saisir ses intérêts et en partager la Certitude ;

    4) savoir lui présenter vos idées avec Conviction ;

    5) surmonter ses Contestations ;

    6) cultiver un esprit de Coopération ;

    7) Conclure pour entériner l'accord.


    À mille lieues des publications prônant la manipulation, cet ouvrage très précis est fortement documenté. Riche d'exemples variés, il vous permet d'augmenter réellement votre force de persuasion et votre pouvoir d'influence, en milieu professionnel comme au quotidien.


  • Se préparer, s'outiller et passer à l'action

    En entretien, en réunion, avec son conjoint, auprès de ses enfants, entre amis... Au quotidien, on argumente sans cesse pour convaincre mais aussi pour s'affirmer et prendre sa place. Mais, en génér

  • À l'école nous apprenons davantage à répondre à des questions qu'à en poser. Est-ce pour cela qu'en milieu professionnel ou même dans la conversation ordinaire, nous éprouvons souvent des difficultés à bien formuler nos questions, voire tout simplement à oser en poser ?

    Lionel Bellenger et Marie-José Couchaere nous propose dans ce livre une étude approfondie du questionnement présenté comme un atout essentiel du développement personnel, puisque la richesse de notre rapport au monde dépend largement des questions que l'on pose et que l'on se pose.

    Savoir bien formuler ses questions est aussi une condition première pour améliorer la qualité des échanges au cours des entretiens et des réunions :

    Comment cultiver l'art d'interroger ?
    Comment les questions peuvent influencer les réponses ?
    Comment utiliser à bon escient la valeur argumentative des questions ?
    Quels risques certaines questions agressives font-elles courir?
    L'enjeu d'une réflexion et d'un entraînement aux techniques de questionnement est clair : progresser dans la compréhension des autres et créer les conditions pour améliorer la valeur de nos décisions.

  • "La meilleure histoire de la philosophie de langue française" (E. Gilson) reparaît aujourd'hui sans avoir perdu de son actualité. Jacques Chevalier fait oeuvre de philosophe, d'historien et de pédagogue, présente de chaque penseur un exposé suivi, allégé de la plupart des références érudites ou des discussions de problèmes particuliers, renvoyés en appendice. Ce second volume, dont Rémi Brague expose la forme et les orientations dans sa préface, traite de la période qui s'étend d'Aristote à Plotin, avec une attention particulière pour Aristote. Il s'adresse aussi bien au chercheur qu'au néophyte et constitue sans doute la dernière tentative de repenser à soi seul l'ensemble de l'histoire de la pensée.

  • Avec ce troisième volume, lumineusement préfacé par S.-Th. Bonino, Jacques Chevalier expose et repense l'histoire de la philosophie entre Augustin et Thomas d'Aquin. Il analyse l'impact philosophique du christianisme ainsi que les continuités et les ruptures avec l'hellénisme. Se poursuit donc un récit limpide et magistral, où se conjuguent de façon exemplaire l'honnêteté du savant dont l'érudition n'est jamais prise en défaut et l'acuité du penseur pour lequel une grande pensée ne vaut que par sa tension vers la vérité.

  • Avec Internet, la communication connaît aujourd'hui une explosion sans précédent. Les discussions publiques sur Facebook façonnent notre quotidien et les autres médias sociaux favorisent les échanges et les débats. Nous avons toujours dû faire face aux idées des autres, mais jamais avec autant de rapidité et d'instantanéité.
    Ce foisonnement d'idées, de débats et de discussions nous oblige à faire encore davantage preuve de discernement. Pour y arriver, mieux vaut être bien équipé intellectuellement et maîtriser les principes de l'argumentation et de la rhétorique.

  • Par sa nature outrancière, la rhétorique trumpienne rompt avec les règles léguées par la longue tradition des théories argumentatives en Occident. Face aux prescriptions et aux dictats normatifs classiques, le 45e président américain détonne. De manière éclatante, il incarne tout l'opposé de ce que recommandent depuis toujours ceux qui ont fondé la rhétorique et qui ont réfléchi en la matière. Pourtant, chez un vaste auditoire qui compte des millions d'électeurs, ses injures fascinent et son style fait désormais école. Un peu partout en Occident, divers clones au talent varié prennent confiance en raison de la notoriété fulgurante du président américain.
    Ainsi commence cette histoire rocambolesque : si le 45e président américain a été élu, c'est précisément parce qu'il n'est pas présidentiable et que son argumentation est hors norme. Sa vulgarité, son arrogance pharaonique et son mépris pour le décorum sont bel et bien indissociables de sa gloire politique.

  • Une histoire pour lecteurs de tous âges
    Il faut toujours s'étonner qu'avec du dissemblable, les humains puissent produire du semblable, qu'avec de la division, ils puissent produire de l'union.
    L'opération d'assemblage de ce qui est composite peut être conduite sous bien des motifs. L'un de ces motifs, qui a cours depuis 2 500 ans au moins, a nom "chose publique". De choses contrastées, opposées, les humains ont tenté de faire de la "chose publique". Et ils ont nommé "politique" cet art de faire.
    C'est des ressorts de ce "grand art" que ce texte nous entretient. Ces ressorts ne sont pas si nombreux, ni si étranges. Ils sont, au contraire, familiers, à disposition de chacun et de tous. Ils ont trait au "vide", au "plein", au signe "égal", à la "découpe". La fable, ici contée, en dévoile la présence et l'efficacité, lorsqu'ils servent la fabrication du "tenir ensemble".

  • Comment sorganise un texte ? Comment faire du langage un instrument de communication efficace ? Quelles sont les structures fondamentales et récurrentes, les modes dorganisation du sens décelables dans tout texte narratif, poétique, argumentatif ou théâtral ?
    Si, dAristote à Fontanier, en passant par Gardes-Tamine et le Groupe , le discours sur la rhétorique a changé, ses fondements ne varient guère. Nicole Fortin nous livre un ouvrage pratique et clair qui nous permet de comprendre les procédés rhétoriques à luvre quand nous parlons ou écrivons, depuis les principes structurants jusquaux principales figures du discours. Sa présentation de la rhétorique permet daccroître la compréhension des genres littéraires à létude dans les programmes scolaires.

  • 1902 : L'École de la République supprime la "classe de rhétorique". 1995 : la rhétorique fait sa rentrée officielle au baccalauréat de français par une épreuve d'argumentation.Étrange éclipse et juste retour dans notre société de communication : entourés de messages et d'injoctions multiples, il nous importe plus que jamais de décider, plaider, négocier en toute lucidité ; autant d'actes qui supposent une maîtrise de l'argumentation et de l'art qui en traite, la rhétorique. Pour ce faire il convient de revenir aux sources. Observatuer critique de la première démocratie athénienne, Aristote conçoit, dès le IVe siècle av. J.-C., le premier grand traité d'argumentation. Rescensant systématiquement les formes de preuves et les modes de raisonnement persuasifs, sa Rhétorique nous ouvre la voie d'une argumentation méthodique et motivée.Dans ce parcours initiatique, la littérature ne saurait être de reste : intimement liée à l'histoire de la rhétorique, miroir critique du monde social, elle constitue un remarquable simulateur des pratiques argumentatives. C'est la raison d'être des seize études littéraires en seconde partie de cet ouvrage : montrer la valeur méthodologique de l'argumentation pour l'analyse des textes et discours, et témoigner du rôle essentiel de l'enseignement littéraire dans l'éducation moderne.

  • Entre la mort de saint Thomas et les grandes oeuvres de Descartes, s'étend, pour la philosophie, une période de crises et de germinations, de renaissance dans la confusion. L'acuité philosophique et la merveilleuse érudition de Jacques Chevalier nous font traverser trois siècles foisonnants et multiples où se préparent des choix qui nous régissent encore. La préface de Bruno Pinchard aide à entrer dans une démarche originale où, l'historien restant penseur, la volonté de savoir ne saurait renoncer à la liberté de juger.

  • Anabelle, qui travaille à son compte en design d'intérieur tout en rêvant d'être photographe, est mariée avec Nicolas depuis quinze ans. Ils ont deux jeunes enfants. Malgré le fait qu'elle a pourtant la vie qu'elle avait souhaitée, elle n'est plus heureuse. Car, entre l'approche de la quarantaine, sa vie de mère, son travail et son rôle d'épouse, elle a oublié d'être une femme. Alors que des questions sur le bonheur, la passion, la perte de désir l'assaillent de toute part, elle trouve une lettre compromettante dans la valise de son mari, un pilote d'avion. Celle qui craint toujours de partir et de laisser ses enfants quittera alors le foyer sur un coup de tête avec sa meilleure amie, Katherine, pour un voyage de deux semaines en Italie. Là-bas, une passion inattendue viendra bouleverser sa vie lorsque Richard, un charmant romancier, la confrontera dans les peurs les plus profondes et les plus inavouées. Puis, viendra l'inévitable heure des choix...

    Est-ce possible que le destin puisse se mêler de notre vie lorsque nous sommes incapables de décider de la voie à suivre? S'il prenait les devants pour nous guider sur la bonne route, quand on reste trop longtemps sur place sans davantage évoluer? Car il est clair que rien n'est coulé dans le béton pour le reste de son existence.

  • Très affecté par le décès de sa femme survenu lors de la fameuse épidémie de grippe espagnole de 1918, Armand Boisvert reçoit un jour une lettre de son frère Edmond. Ce dernier lui propose de s'installer avec ses quatre enfants à Sainte-Anne-du-Nord, un village agroforestier naissant de l'Abitibi. La plus vieille, Éva, a quinze ans et tente tant bien que mal de remplacer sa défunte mère. Rapidement obligée par le curé de la paroisse de se marier au séduisant, mais taciturne Omer - elle qui voulait pourtant prendre le voile -, Éva devra se transformer peu à peu en une femme forte et fière pour survivre dans cet environnement difficile, voire hostile.

    Comme toutes les pionnières de cette époque, elle se révélera une femme de devoir, une mère courageuse et une épouse dévouée, et cela, peu importe les malheurs et les tragédies qui s'abattent sur elle ou son entourage. Et au seuil de sa vie, Éva ne regrettera rien, malgré les événements parfois douloureux qui ont pavé sa route. Elle a fait du mieux qu'elle le pouvait, tout ce que son créateur attendait d'elle.

  • Sur le plan de la rigueur, de la clarté et de l'accessibilité, ce livre me paraît tout à fait exemplaire: sa présentation des notions de base est limpide, les exemples sont toujours choisis avec un grand souci prédagogique et les exercices qui complètent chacun de ses chapitres permettront à l'étudiant d'approfondir ses connaissances et de les mettre en pratique.

    Louis-André Dorion, directeur Département de philosophie

  • Sans négliger la place de la méthodologie (collecte des données, outils et techniques d´analyse, etc.) dans la recherche en sciences humaines, il faut toutefois admettre que ce sont l´argumentation et la rhétorique qui prédominent à l´étape de la rédaction.

    Toute recherche veut démontrer ou faire admettre une thèse. Pour ce faire, il ne suffit pas d´accoler bout à bout les données empiriques, comme il ne suffit pas d´étaler sur une table des bleuets, de la farine, du sucre et du beurre pour prétendre qu´il s´agit là d´une tarte aux bleuets. Chaque argument doit s´enchaîner selon un ordre logique pour en arriver à présenter un énoncé vrai ou vraisemblable.

    S´adressant aux étudiants des cycles supérieurs, Argumenter son mémoire ou sa thèse explique comment bâtir une structure argumentative qui respecte les liens de nécessité unissant les arguments entre eux, tout en établissant une hiérarchisation entre les énoncés. L´ouvrage recense également les divers procédés rhétoriques qui, utilisés à bon escient, consolident la communication et engagent l´adhésion des pairs à la thèse.

empty