FeniXX réédition numérique (Médica)

  • Cet ouvrage porte sur la régulation du système hospitalier français et vise à replacer les questions que pose cette régulation dans l'ensemble des théories économiques susceptibles d'en rendre compte. Plus précisément, cet ouvrage s'ouvre sur une analyse des politiques hospitalières antérieures à celle d'aujourd'hui où la régulation hospitalière relève à la fois d'une logique planificatrice et d'une logique marchande, sans réelle articulation. L'analyse des théories économiques sous-jacentes met en exergue un cheminement similaire. La régulation hospitalière d'inspiration néoclassique a été amendée par la théorie des marchés contestables, puis des contrats. L'organisation de l'hôpital est alors au centre des réflexions car elle constitue un mode de coordination et d'allocation des ressources alternatif au marché. Ces développements théoriques ont été à leur tour amendés par l'apport de l'analyse conventionnaliste et évolutionniste. L'hôpital est alors appréhendé comme, d'une part, un lieu d'émergence de « règles » collectives, répondant à une logique non marchande, et, d'autre part, un producteur de soins, qui mobilise et crée des savoirs et savoir-faire, selon une logique de création de ressources. Dans cette double perspective, l'analyse de la réforme de l'hospitalisation publique et privée est enrichissante. La régulation du secteur hospitalier intègre des éléments répondant à une logique de création de ressources tels que l'utilisation accrue du PMSI et l'accréditation des établissements de santé qui laissent espérer une recomposition de l'offre de soins basée sur la cohérence des compétences plutôt que sur un critère de performances financières.

empty