• Ce nouveau manuel explique comment appliquer les nouvelles règles de construction européennes, et plus particulièrement celles de l'Eurocode 3 (calcul des structures en acier).

    Il est le fruit du travail de vingt enseignants exerçant en BTS, I



  • "Outil complet au service des artisans, ce livre s'affirme plus que jamais comme la référence des bureaux d'études, des constructeurs et des enseignants" (extrait de l'avant-propos)
    Gilbert Olivier, président de l'Union nationale artisanale

  • Avec une variabilité dans la force et l'exclusivité, due aux conditions spécifiques d'interdépendance entre l'industrie et l'espace, les centres sidérurgiques littoraux marquent la personnalité et l'organisation de leur milieu d'insertion non seulement en influençant les structures et le fonctionnement de leur économie, mais aussi en y déterminant les niveaux et les modes de vie, le cadre et la qualité de la vie.


  • L'acier est un matériau de construction universel, durable et recyclable. Il est présent dans les bâtiments sous de multiples formes et s'adapte aux nécessités pour combiner liberté de création avec efficacité constructive. Il offre des possibilit

  • Conseils, trucs et astuces
    Quel que soit le domaine, les bricoleurs avertis connaissent et se transmettent des tours de mains et des astuces de traçage qui leur permettent d'économiser du temps tout en gagnant en efficacité. Outillage : perçages
    Percer de façon efficace et satisfaisante nécessite un équipement approprié. Les machines disponibles proposent de nombreuses options. Encore faut-il choisir du matériel adapté à ses besoins !Matériaux : collages
    Bois, pierre, métal, polystyrène... la plupart des matériaux peuvent facilement être assemblés, en intérieur comme en extérieur, grâce à des produits de plus en plus performants
    Apprenez comment s'y retrouver parmi la diversité des formules proposées.Fixations : chevilles
    Il est possible de réaliser des ancrages fixes et robustes dans quasiment tous les types de matériaux : béton, pierre, briques, parpaings, carreaux et plaques de plâtre, panneaux bois, métal...
    Encore faut-il savoir choisir la bonne cheville.Fixations : accrochages
    Accrocher est un geste fréquent pour qui bricole, rénove ou simplement décore son intérieur. Mais entre la diversité des objets à suspendre ou à fixer et la profusion des outils qui le permettent, un tour d'horizon s'impose.Menuiserie : assemblages
    Depuis des siècles, les ébénistes se sont attaché à imaginer des solutions d'une grande diversité et d'une grande résistance pour assembler leurs ouvrages en bois.
    Certaines d'entre elles sont d'ailleurs à la portée des bricoleurs en herbe. Matériaux : découpes
    Découper est un geste qui concerne tous les domaines du bâtiment. Chaque type de matériau, sa dureté, son épaisseur et la finition souhaitée déterminent le choix de l'outil. Menuiserie : quincaillerie d'ameublement
    Le montage d'un meuble en bois ne saurait aujourd'hui se concevoir sans le recours des accessoires de quincaillerie : fixation des panneaux, charnières, coulisses, etc. sont autant de dispositifs à la fois économiques et souvent faciles à utiliser.Soudures à l'arc
    Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat.Découvrez grâce aux vidéos intégrées comment utiliser une perceuse-visseuse, une scie circulaire, une scie sauteuse, des chevilles et fixations pour plaque de plâtre ou apprenez à installer des étagères d'atelier sur crémaillères.

  • Clôtures et portails s'inscrivent dans l'aménagement global d'une habitation. Si la configuration du terrain oriente les choix, le critère esthétique donne le ton. Pratique, l'automatisation des ouvertures ajoute une touche de modernité à l'ensemble.

  • Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat :Quel système choisir ?La boîte à outilsUtiliser le mode TIGSouder en MIG-MAGChoisir le procédé MMAReconnaître une bonne soudure

  • Conseils, trucs et astuces
    Quel que soit le domaine, les bricoleurs avertis connaissent et se transmettent des tours de mains et des astuces de traçage qui leur permettent d'économiser du temps tout en gagnant en efficacité. Outillage : perçages
    Percer de façon efficace et satisfaisante nécessite un équipement approprié. Les machines disponibles proposent de nombreuses options. Encore faut-il choisir du matériel adapté à ses besoins !Matériaux : collages
    Bois, pierre, métal, polystyrène... la plupart des matériaux peuvent facilement être assemblés, en intérieur comme en extérieur, grâce à des produits de plus en plus performants
    Apprenez comment s'y retrouver parmi la diversité des formules proposées.Fixations : chevilles
    Il est possible de réaliser des ancrages fixes et robustes dans quasiment tous les types de matériaux : béton, pierre, briques, parpaings, carreaux et plaques de plâtre, panneaux bois, métal...
    Encore faut-il savoir choisir la bonne cheville.Fixations : accrochages
    Accrocher est un geste fréquent pour qui bricole, rénove ou simplement décore son intérieur. Mais entre la diversité des objets à suspendre ou à fixer et la profusion des outils qui le permettent, un tour d'horizon s'impose.Menuiserie : assemblages
    Depuis des siècles, les ébénistes se sont attaché à imaginer des solutions d'une grande diversité et d'une grande résistance pour assembler leurs ouvrages en bois.
    Certaines d'entre elles sont d'ailleurs à la portée des bricoleurs en herbe. Matériaux : découpes
    Découper est un geste qui concerne tous les domaines du bâtiment. Chaque type de matériau, sa dureté, son épaisseur et la finition souhaitée déterminent le choix de l'outil. Menuiserie : quincaillerie d'ameublement
    Le montage d'un meuble en bois ne saurait aujourd'hui se concevoir sans le recours des accessoires de quincaillerie : fixation des panneaux, charnières, coulisses, etc. sont autant de dispositifs à la fois économiques et souvent faciles à utiliser.Soudures à l'arc
    Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une station lancée pour quelques jours par des militants de la C.G.T. et qui dure dix-huit mois ; contre laquelle s'acharnent les brouilleurs de l'État, mais qui supplante les grands media. Une radio déclarée « illégale » mais défendue « bec et ongles » par tout un peuple, un beau soir sorti des usines et des cités pour s'opposer aux C.R.S.
    Récit de cette aventure, qui est au coeur de la lutte des sidérurgistes de Longwy, ce livre est riche d'enseignements pour tous ceux qui se passionnent pour les radios libres, et pour les militants à la recherche de voies nouvelles dans leur action.
    On découvre ainsi comment, entre les mains des ouvriers, une radio peut devenir une forme originale d'« union à la base », le centre d'une sociabilité ouvrière nouvelle avec son association de défense, ses réseaux d'écoute et de collecte, ses réunions joyeuses.
    Avec le développement des radios libres, la « révolution de la communication », s'ouvrent de nouvelles nécessités militantes, de nouveaux enjeux. Ce livre nous aide à mieux les comprendre. Ce n'est qu'un début...

  • Ce livre est le fruit d'un colloque international tenu au Musée des arts et métiers grâce au soutien de nombreuses institutions internationales et nationales, en particulier le CNRS, le CDHTE/Cnam et l'Université Paris 8. Il a réuni des historiens, des archéologues et des archéomètres autour de ce matériau complexe qu'est l'acier avant l'ère de la production industrielle massive. Le cadre chronologique est donc celui des longues durées, de l'Antiquité au premier XIXe siècle. L'ouvrage s'articule autour de trois thèmes. Il s'ouvre par des définitions de l'acier en un temps où ce matériau n'avait pas été encore analysé selon les critères scientifiques contemporains. Dans ce domaine, l'apport récent de l'archéométrie et de l'archéologie, confronté aux terminologies d'usage comme aux traités savants, d'Aristote à Réaumur, offre une compréhension diachronique, tant scientifique que technique, d'un matériau dont la singularité frappe ses usagers depuis l'Antiquité. L'ouvrage se poursuit par une présentation des procédés de fabrications. Leur diversité illustra le foisonnement des modes opératoires qui parfois coexistent malgré des ruptures techniques majeures. Le Moyen Âge et les Temps modernes, périodes de différenciation des matières, des produits et des techniques, ont concentré l'attention des auteurs. Enfin, une large place a été consacrée aux marchés et aux usages de l'acier. Les différents procédés répondent à des logiques d'adaptation des matériaux aux besoins, aux contraintes et aux opportunités commerciales. Ouvrir le dossier de l'acier avant Bessemer, c'est finalement poser de façon neuve la question de l'entreprise et de la rationalité technique

  • Les journaux font les gros titres sur l'agression dont a été victime un employé de la maison Rondier et Tallet, spécialisée dans la recherche en sidérurgie.
    Pourtant, le directeur de l'établissement s'inquiète d'un tout autre sujet. On a dérobé dans son coffre-fort les plans d'un acier révolutionnaire résistant à d'extrêmes chaleurs.
    Quand il s'en confie au chef du Deuxième Bureau, celui-ci convoque immédiatement son meilleur agent, Daniel MARSANT.
    Pour ce dernier, aucun doute ; derrière ce vol se cache une nouvelle fois le terrible Grand Maître, génie du crime aux cent visages et aux mille identités...

  • Présente une analyse des perspectives envisageables pour plusieurs produits de base : l'acier, l'ammoniac, l'aluminium et le chlore.

  • Un médecin romancier écrit ici, en quelque sorte, ses mémoires. Il se souvient d'abord de son premier « remplacement » de praticien en Auxois, au pays d'Henri Vincenot, où il a découvert le pittoresque et les difficultés de l'exercice « à la campagne ». Installé ensuite dans la Côte bourguignonne, il a assisté à l'agonie de la France, pays rural. Généraliste dans une cité industrielle, il y a vécu la révolution dans l'art de guérir qui s'est imposé dans les vingt dernières années. Au milieu d'étrangers et de paysans-lamineurs, il a enregistré les réactions du public devant les innovations chirurgicales modernes (par exemple, la pose des premiers stimulateurs cardiaques). Quelles ont été les conséquences de ces bouleversements sur l'exercice d'un omnipraticien et sur sa mentalité ? En bref, peut-on encore sauver le médecin de famille ? Ce roman est aussi un document et un essai passionnés.

  • La mouline est une forge hydraulique de réduction directe, l'ancêtre de la forge à la catalane du XVIIe siècle. Elle apparaît autour des années 1300 en Languedoc où elle se diffuse avec rapidité et s'implante durablement dans les Pyrénées centrales. Autour de la mine de la communauté de Vicdessos, dans les montagnes du comté de Foix, s'organise ainsi une industrie du fer, pourvoyeuse d'acier, qui ne s'effondre pas avec la guerre et au contraire profite du retournement de conjoncture à partir de la seconde moitié du XIVe siècle. Le temps des moulines est donc aux origines de la mécanisation du travail du fer dans la France méridionale. Le cas de cette forge hydraulique illustre les modalités de diffusion d'une innovation technique, celles de son implantation durable puis de son abandon. La mouline a bouleversé les conditions traditionnelles de production ; elle a alimenté un marché qui dépasse la sphère locale ; elle a mobilisé l'intérêt des comtes de Foix qui ont su accompagner l'innovation par leur législation ; elle a imposé une redéfinition des droits d'usage sur le bois et le minerai qui a confirmé la force des maîtres de mouline au sein de la puissante communauté de Vicdessos et face aux comtes de Foix. Ainsi, cette histoire des techniques est également une histoire du travail et du pouvoir et renvoie à des interrogations toujours d'actualité.

  • Ce deuxième volume des Études d'économie médiévale aborde les principaux problèmes concernant les métaux depuis la fin de l'empire ; romain jusqu'au déclin du monde musulman, dans le monde alors connu. L'examen se poursuit tour à tour dans l'Occident décadent du Ve siècle, dans le monde sassanide, chez les peuples de la steppe, dans l'empire byzantin, dans le monde musulman enfin. Grâce au vaste réseau de routes terrestres et maritimes qu'il a su établir, le monde musulman parvient à suffire à la consommation de ses grandes métropoles et de ses ateliers monétaires. Que ce réseau vienne à se défaire au XIe siècle, et la puissance métallurgique passera à l'Occident. Également disponibles : - Monnaie et histoire d'Alexandre à Mahomet - Les textiles dans l'Ancien Monde du VII au XIIe siècle

  • Histoire économique et industrielle de l'usine Sollac de Biache, filiale du groupe Usinor-Sacilor, préfacée par son président directeur-général.

  • Devant la porte de granit, hermétiquement scellée par nos peurs, Celten Taurogh s'est arrêté. Ses sens affinés lui permettent d'agir dans le triple monde, rougeoyant comme le rubis. Derrière la porte qui s'ouvre pour lui et la meute dévastatrice de ses cavaliers, il va trouver le corps nu de la femme, c'est-à-dire l'amour, et les plages dorées par le soleil de « la plus dangereuse des mers ». Aujourd'hui ? Hier ? Demain ? A toi lecteur, qui suit Celten Taurogh (ou qui peut-être le précède), de répondre. S'il te reconnaît comme l'un des siens, arrache tous tes masques de soie, de civilité et de candeur. Mieux vaut pour toi ne le rencontrer que dans l'ivresse et la nuit.

  • Il s'appelle Ross Andrews. Ses patients le vénèrent : leur médecin est un dieu. Ses confrères, unanimes, le considèrent comme le chirurgien le plus doué de sa génération. Ses infirmières, conquises, n'attendent qu'un signe de lui pour sauter dans son lit. Son entraîneur, Tony Marchotti, est persuadé qu'il a l'étoffe d'un futur champion du ring. Homme complet, le Dr Ross Andrews serait-il parfait ? Ce n'est pas tout à fait l'avis du lieutenant Mike Webb de la police de New York. Mais celui-ci est seul, très seul, à penser que ce médecin n'est peut-être pas au-dessus de tout soupçon.

  • La Tréfilerie-Câblerie de Bourg fête en 1996 son 90e anniversaire. Il nous offre l'occasion de raviver la mémoire d'une usine exemplaire qui s'est fait connaître dans le monde entier par la qualité de ses produits. À travers le portrait de son fondateur, Ernest Chaudouet, revit l'aventure d'une société dynamisée par les innovations techniques et secouée par les guerres ou par les crises. C'est aussi le moment de rendre hommage aux générations de tréfileurs et de câbleurs, d'ouvriers et d'employés, de cadres et de dirigeants qui ont oeuvré à son développement. Avec la TCB, devenue Tréfileurope, s'écrit une nouvelle page de la mémoire industrielle qui ne vaut que par le travail et la passion des hommes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty