• C'est quoi l'eau ? Quel est son rôle dans l'équilibre de la nature ? L'eau, elle sert à quoi et à qui ? Comment agir pour la protéger ?Découvre l'essentiel pour comprendre l'importance de l'eau et les menaces qui pèsent sur elle, mais aussi les solutions que les hommes inventent pour la protéger. Car sans eau il n'y a pas de vie ! Et pour continuer demain à profiter de ce trésor que l'on appelle « l'or bleu », c'est aujourd'hui qu'il faut agir, tous ensemble. Au fil des pages, tu pourras apprendre les gestes écolos à faire au quotidien, et devenir à ton tour un véritable citoyen écoresponsable.En bonus : une préface du navigateur Roland Jourdain, et des écogestes de sportifs célèbres, tous membres de l'association Water Family.

  • Yéti, Bête du Gévaudan, monstre du Loch Ness, grand serpent de mer... le bestiaire de la cryptozoologie fascine autant qu'il hérisse. Coincée entre scepticisme et crédulité, science pour les uns - les découvertes de l'okapi ou du saola témoignent de la validité de la démarche -, pseudo-science pour d'autres, la cryptozoologie n'en finit pas de faire débat. Pour tenter d'y voir plus clair, il est donc important de passer en revue certaines des « causes célèbres » de la cryptozoologie et, au-delà de l'existence ou non de ces animaux, de s'interroger aussi sur l'édifice culturel, sociologique et ethnographique qui s'est construit autour. Car quand bien même certains de ces êtres mystérieux n'auraient pas de réalité biologique, il n'est pas interdit d'introduire une part d'imagination, voire de rêve, dans la recherche scientifique. Si le rêve est maîtrisé, la recherche n'en devient que plus créative.

    Docteur ès sciences, Eric Buffetaut est Directeur de Recherche émérite au CNRS (Laboratoire de Géologie de l'École normale supérieure, Paris), spécialiste de la paléontologie des vertébrés. Son intérêt pour la cryptozoologie, remonte à la lecture, pendant son adolescence, des livres de Bernard Heuvelmans sur ce sujet.

  • Une révolution radicale se prépare aujourd'hui dans ce nouveau continent numérique, virtuel et interactif, qui compte déjà une trentaine de millions d'« habitants ». Sur Internet, où le virtuel devient global et où le monde se virtualise, nos enfants pourront - peuvent déjà - accéder instantanément, et en tous lieux, à la mémoire de la planète. L'univers décentralisé et délocalisé d'Internet, où les électrons ignorent les frontières et se jouent des lois, va nous amener à réviser nos conceptions des rapports de pouvoir, de la territorialité, de la matérialité des choses. Mais qu'est-ce au juste qu'Internet ? À quoi sert-il ? Qu'y trouve-t-on ? Pourquoi les hommes politiques veulent-ils le museler ? Ferons-nous demain notre marché sur Internet ? Internet inaugure-t-il une nouvelle ère du savoir ? La France est-elle en train de perdre du terrain sur Internet ? Faut-il en avoir peur ? Autant de questions, et bien d'autres, auxquelles ce livre répond dans un langage clair et non technique.

  • Pourquoi la santé, régulièrement qualifiée de « bien public mondial », demeure-t-elle un domaine où les inégalités internationales sont si profondes ? Analyser ce paradoxe constitue l'objectif de cet ouvrage. Au-delà des travaux polémiques ou techniques sur l'accès à la santé, cet essai s'attache d'abord à expliquer les fondements théoriques des biens publics mondiaux et leur application à la santé. Les faiblesses et contradictions de ces fondements théoriques débouchent sur l'ambiguïté de la notion de santé comme bien public mondial et remettent en cause la légitimité de l'agenda de la santé impulsé par les acteurs de l'aide au développement. L'analyse proposée ici se démarque également en étudiant la façon dont les normes internationales ont abouti à des programmes de santé, dits coopératifs, aux effets mitigés sur les terrains africains. Cet ouvrage participe alors aux débats sur le devenir de la santé comme objectif mondial. Il s'inscrit résolument dans une approche d'économie politique de la santé et du développement, étudiant les processus de production de la santé, traversés par des rapports de forces qui n'ont rien à voir avec un quelconque optimum technique. Les acteurs dominants - firmes, organisations internationales, think tanks - façonnent en effet les modes de pensée et les programmes. Ce livre s'adresse aux spécialistes de la santé et du développement mais également aux acteurs de terrain - ONG, professionnels de santé - et aux lecteurs intéressés par la santé comme enjeu de solidarité internationale.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans cette nouvelle édition revue et augmentée de Temps et souffrance, Bernard Salignon propose un parcours qui interroge la folie dans le rapport qu'elle entretient au temps et à l'espace. Loin de rejeter la psychose dans l'inhumain, l'auteur fait de cette souffrance un mode essentiel de compréhension de l'homme. Au travers de trois analyses de cas, ce travail montre qu'il n'existe pas d'espace habité hors de la dimension du temps qui le déploie et lui donne sa forme. Si cette approche psychanalytique de l'être de l'homme s'adresse en tout premier lieu aux cliniciens et théoriciens ainsi qu'à l'ensemble des travailleurs sociaux, elle n'en convoque pas moins le philosophe et l'architecte aux points d'intersection de leurs disciplines et plus largement tous ceux qui par leur pratique sont questionnés par l'essence de l'homme.

  • Pour une découverte des châteaux forts vosgiens.

  • Pour une découverte des châteaux forts vosgiens.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce livre propose une réflexion simple et précise au moment des débats relatifs à la loi de bioéthique.Le "modèle français de bioéthique" repose sur la dignité humaine. li se construit en référant toute avancée scientifique et tout désir à une donnée stable : l'être humain. Celui-ci nous est donné comme un bien précieux à sauvegarder avec autant de détermination que celle que nous déployons pour protéger la planète qui nous accueille. "Tout est lié", proclame le pape François dans Laudato Si'.Face aux techniques toujours plus sophistiquées et de plus en plus mises à la portée de tous, la bioéthique nous pose ces redoutables questions: Comment recevoir l'être humain comme un bien qui nous précède, de la même manière que nous avons à recevoir la planète dont les écosystèmes sont si précieux pour notre vie ? Comment protéger l'Homme en comprenant qu'il n'est pas transformable à volonté sous peine de lui nuire? Comment mieux l'estimer, en particulier le plus fragile, et construire ensemble notre "fraternité" ? Voilà de beaux enjeux d'humanité !Sur le projet de loi, ces pages montrent les inégalités créées vis-à-vis des enfants ainsi que les contradictions qui le traversent. Elles indiquent aussi la grandeur de l'éthique, source d'espérance.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Sociologue, l'auteur analyse et explique les bouleversements à venir dans la vie quotidienne grâce à la puce électronique : téléphone portable, magasins sans caissières, moyens de transports sans conducteur.... Son utilisation va induire de nouvelles relations humaines, des conséquences sur la consommation et sur les rapports au temps et à la distance, etc.

  • "Aucun pays, aucune région, ne lui peuvent être comparés, ni la Mésopotamie, ni même l'Égypte, quant au nombre, à la diversité et à la qualité des vestiges déposés par l'histoire. Depuis l'aube sumérienne jusqu'au premier conflit mondial, ponctuant siècles et millénaires, ils témoignent avec magnificence des étapes essentielles de la marche de l'humanité. Le théâtre romain de Bosra est un des mieux conservés au monde ; la mosquée des Omayyades de Damas est un des premiers grands sanctuaires de l'Islam, dans le temps comme dans la conscience religieuse des musulmans ; le Crac des Chevaliers est à l'architecture militaire ce que le Parthénon et la cathédrale de Chartres sont à l'architecture religieuse ; les ruines de Palmyre enfin, sont sans rivales, même en Grèce ou en Italie.


    L'histoire entière, peu ou prou, s'y trouve représentée, révoquant en doute bien des systèmes et des concepts dont l'optimisme du dix-neuvième siècle se fit le champion. Aucune finalité, aucune raison, aucun sens ; le hasard y règne en maître, se jouant des empires comme des hommes. Non pas une nouvelle entité venue dans les coulisses de l'histoire se substituer à une quelconque providence, mais la négation de toute nécessité et de toute volonté ordonnatrice du monde."

  • Les enjeux d'une stratégie d'accès rationnel à la connaissance scientifique et technique sont considérables, tant sur le plan culturel que sur le plan économique. La surabondance actuelle de données conduit à des dysfonctionnements, l'accès à la connaissance devenant de plus en plus élitiste et son coût prohibitif - ce qui va à l'encontre des buts poursuivis par l'Université ou par le « réseau ». Le but de cet ouvrage est de s'interroger sur les moyens à mettre en oeuvre d'urgence pour remédier aux distorsions observées actuellement. Il devrait aider les membres des deux communautés complémentaires de la recherche et de la documentation à esquisser les stratégies futures de production et de coopération scientifiques, d'accès aux informations scientifiques, et de communication de la connaissance scientifique et technique. Chercheurs et professionnels de l'information et de la documentation doivent s'allier dès les premières étapes de cette nécessaire révolution des techniques documentaires et des comportements des utilisateurs : c'est ce que tendent à démontrer les contributions rassemblées ici, venues d'horizons très variés de la recherche scientifique.

  • Assurer un réel management de l'information revient à fournir une réponse rapide et pertinente aux attentes des utilisateurs : pertinence de l'information proposée, mais aussi pertinence de la mise en forme, du support, du mode d'acheminement... L'apport des nouvelles technologies à la pratique quotidienne du traitement de l'information, à cette médiation entre information et utilisateur qu'est la fonction documentaire, est essentiel. Cet ouvrage propose une approche délibérément pragmatique de ces technologies de l'information dont la maîtrise conduit à l'ingénierie documentaire. Partant des besoins des utilisateurs, il aborde notamment les différents modes d'accès à l'information, la création d'une application conviviale, l'édition de produits documentaires, la perspective du centre de documentation virtuel et ses conséquences pour les professionnels de l'information.

  • L'information constitue l'une des clés du développement des organisations ; encore faut-il que la rencontre entre les sources ou les réservoirs d'information et leurs utilisateurs potentiels ait lieu au bon moment. Le marketing demeure encore mal connu des milieux de l'information et de la documentation, car souvent réduit à la publicité. Or, le succès d'un service d'information, traditionnel ou électronique, passe impérativement par la connaissance de la spécificité de cette matière qu'est l'information et par le respect de l'ensemble des étapes de la démarche, depuis la détection des attentes de la clientèle cible jusqu'à la mise en oeuvre du mix et la phase d'évaluation. Cet ouvrage, commandé par le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, décrit séquentiellement les temps forts de la démarche et fait la synthèse des études parues jusqu'à présent dans le domaine. C'est aussi un guide riche en études de cas, en chiffres, en conseils pratiques. Il s'adresse aux étudiants et aux professionnels de l'information comme aux gens du marketing et aux managers des centres de documentation.

empty