Ecriture

  • Qui mieux que ses proches pour évoquer la mémoire de l'écrivain, du ministre, de l'homme que fut André Malraux - et apporter quelques retouches à ses Antimémoires ?Paul Nothomb, aviateur, fut son frère d'armes dans les Brigades internationales. Denise Tual, productrice, se souvient du tournage d'Espoir. Jean Grosjean, compagnon de captivité, restera l'un de ses interlocuteurs favoris. Brigitte Friang, résistante, déportée, et Pierre Lefranc, gaulliste historique, évoquent son ralliement au Général après-guerre. Jenka, épouse de Manès Sperber, témoigne d'un demi-siècle d'amitié. Émile Biasini, Pierre de Boisdeffre, Pierre Moinot, Jean Lescure, hauts fonctionnaires, mais aussi écrivains, ont connu le ministre et l'homme de culture. Antoine Terrasse, historien d'art, réévalue l'auteur des Voix du silence.À chacun, Alain Malraux a posé deux questions : que représentait pour eux Malraux, au moment de leurs premières rencontres ? A-t-il changé durablement quelque chose dans leur vie ?Onze voix distinctes, autant de figures de la diversité humaine qui ne cessa d'inspirer la réflexion écrite, verbale et traduite en actions d'André Malraux - diversité qui fut l'étoffe de ses rêves.

  • L'homme des ruptures

    Alain Malraux

    • Ecriture
    • 1 Novembre 2016

    Conquérant du réel et de l'imaginaire, Malraux ne cesse de se fuir, de rupture en rupture.Au fil d'un libre parcours biographique, Alain Malraux évoque tour à tour le chasseur " farfelu " de têtes gréco-bouddhiques, le militant antifasciste battant les estrades du Front populaire, le combattant des justes causes et des révolutions chimériques, le chevalier aux ailes brisées de l'escadrille España, le colonel attendu et inattendu de la brigade Alsace-Loraine, le porte-parole enflammé du " plus illustre des Français ", tout à la fois orateur inspiré et explorateur des Voix du silence...Ici, pas de " misérable petit tas de secrets ", mais le regard émouvant et lucide d'un fils, d'un neveu et d'un témoin sur celui dont la vie, comme toutes les vies, ne fut qu'une " défaite acceptée ".

empty