Sciences & Techniques

  • Voici un livre bouleversant. Sophie et Damien Lutz sont les parents d'une petite fille polyhandicapée, Philippine. Dès avant sa naissance, les médecins détectent chez elle une très grave lésion cérébrale, qui ne lui permettrait pas de vivre Contrairement à tous les pronostics, Philippine va survivre, ...

  • Cela fait longtemps que Daniel vit dans le corps d´un autre, un grand-père de quatre-vingts ans. Tout a commencé à ses vingt ans. De plus en plus fatigué, il dort beaucoup, mais ne récupère pas comme d´habitude. Il faudra attendre que son état se dégrade pendant quinze ans pour qu´un diagnostic soit enfin prononcé: fibromyalgie... Méconnue, la fibromyalgie touche pourtant plus de deux millions de personnes en France. En partageant cette quête au diagnostic et son combat quotidien, Daniel de Coninck nous fait découvrir ce mal encore flou aux yeux de nombreux médecins. Il livre un témoignage renversant mais édifiant, collant à la réalité du malade et riche de conseils pour enfin savoir faire face.

  • Le cancer, pour être vaincu, mobilise toutes les forces du patient, qu´elles soient physiques ou morales. Mais comment surmonter cette épreuve quand le "crabe" frappe au moment où vous êtes affaiblie, au moment où vous avez perdu un proche, où les vôtres sont aussi sous le coup du malheur? Et comment se battre quand l´homme que vous aimez n´est pas le support attendu? Comment vouloir vivre encore quand tous les signaux sont au rouge drame, au rouge panique? Peut-être en acceptant qu´il s´agisse là d´un ténébreux tunnel à affronter pour revenir, plus forte, plus consciente de ce que vous méritez, à la vie... Là est la morale de ce récit autobiographique écrit par une femme qui a vécu sa maladie comme un moyen de renaître. "Je sais, cela peut paraître insensé, mais je reste persuadée qu´il fallait que je vive tous ces moments terribles, qu´un seul mot parvient à décrire, L´ENFER, pour actualiser le meilleur en moi", écrit M. Zanetta. Et par là même, l´auteur bouleverse absolument les perspectives sur la maladie qui, si elle génère évidemment des souffrances, permet aussi de se recentrer, de se retrouver, de prendre enfin conscience de ce qui est bon pour soi. Porté par un optimisme discret mais palpable, "Et je me suis relevée" appartient à ces témoignages qui aident à triompher du pire.

  • Jusqu'à aujourd'hui, le seul traitement proposé pour guérir de l'alcoolisme était l'abstinence : après une cure de sevrage et des soins post-cures, parfois avec l'aide de groupes de parole et d'associations telles que les « Alcooliques anonymes », les patients ne pouvaient échapper à l'alcoolisme qu'en cessant totalement de boire.
    L'échec de ces traitements est effroyable : environ 90% de rechute, après une seule année d'abstinence.

  • « Cet ouvrage raconte le parcours d'un homme qui, à 57 ans, se met devant un ordinateur portable. Cet homme, c'est moi. J´y relate le raisonnement qui me permit de choisir cette discipline, comment j'ai appréhendé cette aventure nouvelle, ma préparation avant l'achat, la prise en main du matériel, ainsi que mon émerveillement qui perdure encore et encore. Le reste, je le raconte en détails, vu du seul côté de l'utilisateur car je ne suis que cela. Je ne démonte pas, je ne répare pas, j'utilise, c'est tout.
    Je me permets de dire ce que j'espère de l'usage de l'informatique sur le plan général et sur un plan plus personnel, et de déplorer le manque de réactivité de l'administration et des sociétés institutionnelles qui, à mon avis, traînent des pieds... »

  • Il aura fallu plus de dix ans pour que la médecine pose un mot sur ses « maux ». L´endométriose (présence de muqueuse utérine en dehors de l´utérus) infiltre les tissus. Réagissant aux hormones, elle prolifère à l´insu des patientes C´est une maladie

  • Sophie Fédy est atteinte de sclérose en plaques. Poussée par un besoin viscéral d´écrire, de se confier, elle a compris que ce « journal » était le prolongement des conversations qu'elle ne pouvait plus avoir avec sa mère, décédée brutalement. Elle veut

  • Ce recueil est le fruit de 30 années d'expérience passées parmi des vieux et des vieilles qui ont le mal de vieillir et qui ont cette peur ineffable de la toute Fin. Les différents textes décrivent un milieu de vie fascinant mais combien éprouvant dans un lieu redoutable que l'on nomme CHSLD (centre d'hébergement de soins de longue durée). Ces gens ne demandent pas mieux que l'on prête yeux et oreilles. Or, un bref coup d'oeil à ce manuscrit et vous serez transportés par tout un univers où la vie se veut à la fois trépidante et fragile.

  • « Pourquoi qu´on vieillit ? » répétait maman. Elle qui ne s´était jamais posé de questions métaphysiques, voici qu´à la fin de sa vie elle s´étonnait comme une enfant de cette ultime injustice, être vieille. Bien qu´atteinte de la maladie d´Alzheimer, elle mobilisait son énergie pour rester vivre chez elle le plus longtemps possible. Je l´ai regardée lutter, se laisser aller, nous en vouloir, être injuste, drôle et plaintive. J´ai éprouvé le besoin d´engranger ces moments partagés et si j´ai choisi souvent d´en sourire, l´émotion ou la tristesse ne sont jamais bien loin. Au fil de l´écriture, la vieille dame plaintive a laissé place à cette femme courageuse et finalement tellement touchante dans ce combat pour conserver la maîtrise sur sa vie. C´est l´image que je garderai d´elle grâce à ces pages.

  • Et si nous abordions la maladie autrement? Et s´il était possible d´en tirer des richesses, de l´accepter comme une occasion de mieux nous connaître, d´évoluer et de grandir? La maladie nous met en face de notre réalité, et peut être abordée comme un défi, une forme d´apprentissage. Gérald Chénard, après avoir lutté contre le cancer de la prostate, nous propose de ne plus vivre sa maladie en tant que victime, mais de la vivre comme une prise en charge de soi, une expérience de vie comme une autre que l´on se doit de vivre pleinement pour en tirer tous les enseignements possibles. Mais lorsqu´on est atteint d´une maladie mortelle, la société nous encourage à abandonner notre indépendance, et nous mettre à la merci de nos proches, des institutions et des professionnels de santé... L´auteur partage avec nous son expérience, sa lutte contre la mort. Il dénonce avec un regard parfois acerbe les manquements du système médical québécois, et la manière dont les malades sont traités par la société et par les professionnels de la santé. Mais c´est aussi le combat d´un homme dont la vie était menacée par la maladie, et qui a eu le courage de défendre la liberté et de préserver son identité et sa dignité. Entre conseils de vie et témoignage, Gérald Chénard adresse un message d´espoir à toutes les personnes atteintes de maladies mortelles, et rappelle que dans tous les événements de la vie, qu´ils soient négatifs ou positifs, ce qui compte c´est le bénéfice que l´on en tire.

  • La guérison spirituelle ne nous promet pas nécessairement la guérison physique, mais elle nous assure le retour à notre joie profonde, à notre sagesse intrinsèque et à notre liberté innée. C'est un long processus de maturation et d'élargissement de l'ego qui passe par l'amour de soi, par l'acceptation de ce que nous sommes et par l'accueil de toutes nos facettes. De ce cheminement peut émerger notre guérison physique. Dans ce livre, véritable carte de route de la guérison spirituelle, l'auteure nous explique en détail et simplement les différentes dynamiques inconscientes qui freinent notre quête d'unité et de liberté. Elle nous offre des outils pour découvrir et transformer ces forces en nous et permettre ainsi à notre nature véritable d'émerger. Son approche établit une synthèse entre la théorie et la pratique, l'esprit et le corps, la réflexion et l'action.

  • Aujourd'hui les molécules de synthèse sont présentes dans tous les produits industriels. On ne le soupçonne pas, car elles n'ont pas fordément d'odeur, mais certains humains les perçoivent grâce à ce qui pourrait s'apparenter ç une genre de superpouvoir,

  • Un réveil aussi cauchemardesque qu'irréel, l'auteure apprendra qu'elle souffre de multiples corps flottants dans les yeux, également appelés "mouches." Certains situés près de la rétine.
    Vision envahie de points noirs, incapacité presque totale de lecture, intolérance à la lumière, migraines, un long calvaire commence. Un douloureux parcours du combattant, d'ophtalmologue en ophtalmologue. identique et déprimante conclusion : les corps flottants ne se soignent pas. Il faut s'habituer. Faire avec !
    Impossible de se résigner à vivre, ainsi "encombrée". L'auteure, suite à des recherches personnelles, se lancera dans l'inconnu. Pour finir par trouver la plus merveilleuse des guérisons.
    Les "mouches" ne sont pas forcément une fatalité.

  • Ce livre apporte un éclairage sur la neurostimulation cérébrale profonde dans le cadre de la maladie de Parkinson. À travers le témoignage de Chantal Guillou (ancienne infirmière libérale), questionnée par une psychologue clinicienne, Laurence Cosperec-Andreu, Parkinson à contre-courant, une vie neurostimulée appréhende d'une façon intimiste les difficultés à la fois psychologiques et physiques auxquelles confronte cette maladie, qui touche entre 100 000 et 150 000 personnes en France. Cet ouvrage évoque le ressenti intime d'un corps qui se transforme, que l'on a du mal à maîtriser. L'évolution de la maladie de Parkinson exclut souvent le sens, le retranche dans ses limites : alors que le corps se dirige à contre-sens, la pensée ne sait plus parfois dans quelle direction le diriger. Quand pensée et corps se désolidarisent, c'est le hors-piste, le vide, la disparition de soi-même. Voici le récit à deux voix d'un tournant de vie que l'on n'avait pas choisi et du combat qui s'impose à nous....

  • C'est le récit authentique d'un migraineux à la recherche éperdue du remède miracle.L'auteur est animé du désir incoercible de faire profiter de son expérience tous ses frères et soeurs migraineux, de leur éviter de tomber dans les pièges des thérapeutes charlatans et escrocs qui traquent les personnes atteintes de longues maladies.

  • Bègue sévère depuis l´enfance, je me suis penchée sur la question et j´ai trouvé des méthodes qui m´ont permis d´améliorer considérablement mon élocution.
    Ce travail consiste en partie à prononcer les mots en marquant des pauses entre les syllabes, avec un entrainement préalable basé sur des exercices qui permettent au cerveau de faciliter la mise en place de cette technique.
    Parfois en marquant des pauses entre les syllabes, vous constaterez que votre élocution est plus fluide. Alors vous pourrez parler normalement et reprendre les techniques si besoin, mais n´hésitez pas à marquer des pauses entre les syllabes volontairement.
    Certains mots restent cependant difficiles à prononcer : j´ai mis en place d´autres techniques qui permettent de surmonter ces difficultés. Ceci dit, aucune élocution n´est parfaite mais grâce à ces méthodes vous noterez une grande amélioration.
    Pour ma part j´ai noté une grande amélioration de mon élocution en pratiquant régulièrement ces exercices et j´espère de tout coeur que ce livre vous aidera également.

  • L'auteur de ce récit autobiographique menait une existence des plus courantes. Lorsque soudainement, il fut terrassé par un foudroyant AVC qui bouleversa sa vie sur divers plans. Il relate temporellement sa longue période (dix mois) passée en institution médicale, aggravée par de nombreux incidents médicaux.

  • Jean-Marie a vu sa vie basculer jour après jour : perte progressive de la parole, puis paralysie des membres inférieurs. À l´horreur de la maladie, s´ajoute l´incompréhension et l´inconnu. Il devra vivre deux ans avant de connaître le mal qui le ronge: une sclérose latérale primaire. Alors que les spécialistes lui donnaient un à trois ans à vivre, il a entamé sa quatorzième année de combat... Un chemin de croix aux prises avec un corps médical visiblement dépassé et incompétent, l´expérience d´un magnétiseur grotesque: à force de courage, et de persévérance, l´auteur, après tant d´années de lutte, signe aujourd´hui un récit improbable et édifiant, qu´il adresse à toutes les victimes de maladies rares et incurables. Une leçon de vie, d´espoir et d´humour ô combien salvateurs.

  • La mammographie, un examen toujours déplaisant, particulièrement pour Marie. Certes, mais cette visite, elle ne l´a que trop repoussée après l´avoir réclamée suite à quelques douleurs ressenties. Il est vrai que l´on préfère parfois l´ignorance illusoire à la cruelle réalité. Et la vérité sera en effet dure pour Marie: une tumeur est détectée et aussitôt l´impressionnante machine à vaincre le cancer se met en branle, avec son lot de terreurs, d´opérations, de hauts et de bas, de chimio et de rayons, avec ces précieux renforts que sont les amis. Épuisante machine à bord de laquelle embarque, contrainte, cette femme volontaire et qu´elle tentera toujours de maîtriser sans jamais s´éloigner de la vie, du quotidien, des siens, de la recherche du bonheur. Avec le cancer, l´ennemi est plus intime que l´on croit. Il y a bien sûr ce mal contre lequel lancer ses forces; il y a encore les vagues de blues, de peur, de crainte qu´il faut absolument surmonter. Un moi à encourager. Refuser aussi la résignation, l´abattement, l´isolement, le fait d´en faire le centre de son existence. Ce qu´illustre ce témoignage de Marie Semidei qui, à l´aide d´une plume qui ne perd jamais en vivacité, en causticité et en humour, rend compte de son combat contre le cancer du sein. "Les Amazones n´ont pas peur des crabe": titre-mantra pour un texte touchant.

empty