• L'assemblée

    Micheline Belle

     Lors d'une assemblée, le débat porte sur la falsification du compte-rendu  de la précédente réunion de la copropriété. Une partie des protagonistes, menée par Elle, est décidée à rendre justice. Avec le rétablissement de la vérité, de nouvelles intrigues apparaissent... Hypocrisie, ruse, mensonge, envie de possession, corrupton...Ainsi va le monde...Grâce à  Elle, les forces de l'égoïsme seront-elles vaincues ? Cocasse et mordant...www.lassemblee-leroman.com

  • Parti pour faire fortune, mais contraint par les circonstances de s´adapter aux modes de vie de diverses contrées étrangères, Gulliver semble y retrouver toujours, d´une façon ou d´une autre, les problèmes qui se posaient déjà dans les mères patries qu´il a laissées derrière lui : l´Angleterre où il est né ; l´Irlande où vit son géniteur spirituel ; l´Europe, qui fait l´objet des critiques du narrateur aux multiples visages. Cependant, le lecteur se rend très vite compte que si le navigateur-narrateur-antihéros des Voyages l´invite en effet à le suivre dans des aventures au coeur de contrées où se mélangent traits réalistes et peintures utopiques, c´est bien plus profondément les multiples facettes de la nature humaine que l´ouvrage lui-même lui propose de redécouvrir. C´est cet ensemble complexe d´éléments historiques, géographiques, rhétoriques et philosophiques des Voyages de Gulliver que les auteurs des articles ont cherché à mieux définir, afin de faciliter la lecture de ce chef-d´oeuvre de la littérature du XVIIIe siècle.

  • La mayonnaise a pris !

    Frederic Berry

    • Labo21dk
    • 17 Février 2013

    « Dunkerque, station touristique au charme (in)certain, vous accueille toute l'année dans une farandole de bêtise humaine. Nous vous attendons pour un séjour clownesque ! » Voici un slogan qui est plus que cela : un véritable art de vivre ! Si pour vous le Nord rime avec pluie, temps gris et aucun intérêt, alors lisez ce récit qui va droit au but.

      Venez découvrir une ville où l´air y est industriellement modifié, où Capitale de la biodiversité est synonyme de disparition d´espaces naturels, et où se cachent des légendes urbaines d´un autre temps. Prenez connaissance d´une suite de vérités qui se doivent de rester cachées, sous peine que les autochtones prennent conscience que le culte de la bêtise est une religion locale.

      Laissez-vous tenter par un voyage inédit, saupoudré d´une bonne dose d´humour, pour vous laisser convaincre que Dunkerque n´est pas aussi grise qu´on le dit !

  • Les vigilants

    Gilbert Deininger

    « C'est la huitième affaire de ce genre. Des politiques, des hauts fonctionnaires, des dirigeants de la société civile... Tous hommes de pouvoir, tous enlevés, humiliés, ridiculisés. Qui se cache derrière ces aventures qui feraient plutôt penser, si elles n'étaient si nombreuses, à des blagues de carabins ? Quel message veulent envoyer les ravisseurs ? Toutes les victimes sont retrouvées nues et estampillées du symbole macabre... Chaque fois, la presse est directement informée... Pourquoi ces mises en scène ? Anatole, le sourire aux lèvres... » Si l'auteur s'amuse dans ce roman, véritable satire du monde d'aujourd'hui, il nous fait sérieusement toucher du doigt, les perversions des hommes, dans une société minée par la cupidité, l'intérêt personnel, les lâchetés et l'incompétence. Anatole, le héros de son dernier livre, Les Cupides reprend du service.

  • Un flic exemplaire

    Eric David

    « Qui a tué Aristote Acropolis ? À tous ceux qui ont le nom et peut-être le prénom de l'assassin, je rappelle une dernière fois cette règle de prudence élémentaire : il ne faut pas se fier aux apparences. » Un matin d'hiver, un homme est retrouvé mort, les bras en croix, sur le parvis d'une église. Quand il découvre le corps, ...

  • « - Un coupable, ça peut se fabriquer, crois-moi, lui opposa-t-elle. Cette dernière phrase lui fit froid dans le dos. Il mit fin à la conversation non sans lui avoir assuré qu'elle lui manquait et qu'il lui tardait d'être à ce soir. Puis il prit sa tête dans ses mains et essaya de se souvenir de son emploi du temps de la veille au soir minute par minute. Il ne fallait pas laisser libre cours à l'imagination des policiers. Mais Clara-Lou avait peut-être plaisanté. » Trois petits romans, et puis s'en va... Certes, mais Triquard tire sa révérence sur une note policière, au fil d'un texte qui voit Lassaiche mourir dans de troublantes conditions et Clara-Lou s'avérer une femme décidément insaisissable. Porté par cette ironie qui faisait déjà le sel des deux premiers opus, « Nul miel sans fiel » clôt avec un humour acide - qui met en relief nos contradictions et égratigne l'actualité politique - une trilogie ô combien caustique.

empty