• Paru en feuilleton en 1912 puis en livre en 1917, A Princess of Mars est le premier tome du célèbre Cycle de Mars qui comprend onze volumes. Sa première publication en français date de 1937 en feuilleton et de 1938 en livre, sous le titre : Le Conquérant de la planète Mars.
    C'est cette version « historique » avec ses illustrations d'époque que nous rééditons aujourd'hui.
    L'histoire du capitaine John Carter, ancien officier sudiste qui se retrouve mystérieusement propulsé sur la planète Barsoum - nom local de la planète Mars - est désormais connue : la planète rouge dont les populations autochtones - hommes verts et hommes rouges -, se déchirent dans d'affreuses guerres, se verra finalement sauvée par John Carter au prix de nombreux rebondissements et péripéties. Mais l'amour de Dejah Thoris, la sublimissime princesse de Hélium, sera la récompense ultime de toutes les fantastiques tribulations de John Carter sur la non moins fantasmatique planète rouge...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1914, At the earth's Core est le premier tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Une première publication en français date de 1938 (2e volume de la série), il faut sinon attendre la fin des années 1960 pour en voir les premières traductions en français.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur en testant un excavateur spécial, la taupe d'acier, qui doit leur permettre d'exploiter de nouveaux filons de minerais au sein des grandes profondeurs terrestres. La machine s'emballe sans moyen de l'arrêter et les deux aventuriers aboutissent au creux de la Terre sur Pellucidar. C'est un univers très spécial : sa surface étant concave, il n'y a pas d'horizon et l'atmosphère y est plus dense qu'à la surface de la planète. Les nuages y sont rares mais occasionnent de véritables ouragans. Le soleil de Pellucidar, qui correspond au noyau terrestre, est situé exactement au centre du ciel et ne bouge pas, ce qui fait qu'il n'y a jamais de nuit sur le continent... Pellucidar est habité par des animaux préhistoriques et par des peuples primitifs, humains et non-humains...
    En route donc pour d'incroyables aventures au centre de la Terre !
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1915, L'Empire de David Innes est le deuxième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Une première publication en français date de 1938 (2e volume de la série), il faut sinon attendre la fin des années 1960 pour en voir les premières traductions en français.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur. David Innes revient sur Pellucidar avec les armes modernes qu'il a ramenés de la surface de la Terre afin d'aider les tribus de ce continent à se libérer du joug des Mahars. Malheureusement, il est capturé par les Sagoths et emmené chez les Mahars qui se souviennent des ennuis qu'il leur a causé lors de son précédent passage. Ils le jettent en pâture à un tigre à dents de sabre. Une fille est dans l'arène avec lui. Il s'agit de Diane la Magnifique, sa fiancée... Nombre de péripéties seront nécessaires pour la sauver. Mais, entre-temps, les hommes préhistoriques ont appris à se servir des armes à feu et parviennent à refouler les Mahars dans les montagnes. David Innes fonde alors une fédération des peuples coalisés de Pellucidar sur laquelle il régnera en tant qu'empereur avec sa nouvelle femme Diane.
    De nouvelles et incroyables aventures au centre de la Terre !
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1929, Tannar de Pellucidar est le troisième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Sa première publication en français date de la fin des années 1960.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur.
    Jason Gridley, jeune Californien passionné de radio, reçoit un jour un appel de détresse d'Abner Perry provenant de Pellucidar qui lui résume la situation : un peuple inconnu de pirates, les Korsars, a envahi une partie de l'Empire de David Innes. Lequel a envoyé une armée pour les contrer. Mais les Korsars, bien que battus, ont fait des prisonniers dont Tanar, fils de Ghak le Chevelu, roi de Sari. David Innes organise une expédition pour tenter de les secourir. À bord du bateau pirate, Tanar fait la connaissance de Stellara, la fille du Cid, le chef des pirates. Ils parviennent à s'enfuir au cours d'une tempête et seront tout à tour victimes, lors de leur errance à travers Pellucidar, des pirates Korsars lancés à leurs trousses et des divers peuples qu'ils vont rencontrer : dans l'île d'Amiocap, d'où vient la jeune fille (qui y retrouve inopinément son vrai père Fédol, un chasseur amiocapien) ; dans les grottes des Coriopis qui s'emparent d'humains pour les dévorer ; dans l'île de Hime, où ils sont repris par les Korsars. Là, ils découvriront que David Innes est également prisonnier des pirates... A la lecture du message, Jason Gridley décide donc de partir au secours de David Innes...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1929-1930, Tarzan au coeur de la Terre est le quatrième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Sa première publication en français date de la fin des années 1960.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur.
    Jason Gridley décide donc de partir au secours de David Innes, au centre de la Terre. Il se rend en Afrique demander l'aide de Tarzan. Au moyen d'un dirigeable spécial, le O-220, ils pénètrent par l'ouverture polaire menant à Pellucidar, amenant avec eux une dizaine de guerriers waziris. Après quelques heures de navigation, Tarzan et Jason découvre les dangers de Pellucidar : une attaque d'animaux sauvages puis d'un pteranodon géant achève de les égarer et les disperser. Tandis que Jason rencontre la jolie Jana, la Fleur rouge de Zoram, Tarzan se fait capturer par les Sagoths, peuple d'hommes-singes. Réussissant à s'évader, Tarzan rencontre Thoar de Zoram, le frère de Jana ; ils partent tous les deux à la recherche de Jason et de Jana. Au fil de rencontres et combats épiques, Tarzan retrouve Jana mais ils sont capturés par des Horibs, peuple de lézards intelligents entropophages. Quant à Jason, en compagnie de Thoar, il est enlevé par des pirates Korsars, puis par des Horibs... Mais les guerriers waziris, puis la flotte de l'empereur de Pellucidar, viendront sauver la situation. Tarzan repart alors à la surface de la Terre, et Jason, désormais fiancé à Jana, décide de rester à Pellucidar...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1944, Terre d'épouvante est le sixième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Sa première publication en français date de la fin des années 1960.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur. Après avoir retrouvé von Horst, David Innes retourne à Sari avec son armée. En chemin, ils sont attaqués par des femmes-barbus de la tribu de Oog et David Innes est fait prisonnier et réduit en esclave. En compagnie de Zor de Zoram, il s'évade mais, en traversant le pays des Jukans, il est à nouveau fait prisonnier. En tentant à nouveau de s'évader, il tombe sur Moko, fils du roi des Jukans, le tue et délivre Diane la Magnifique, son épouse, qui avait décidé de partir à sa recherche, et elle aussi esclave des Jukans.
    David et Diane et leurs compagnons échappent aux Jukans pour ensuite tomber entre les mains de géants cannibales, les Azariens, puis des fourmis géantes ayant la taille d'un boeuf qui l'emmènent dans leur fourmilière. Il y fait la connaissance de U-val, originaire de Ruva, île flottante faite d'arbres dont le sol est fait du réseau des racines imbriquées. David décide d'y accompagner U-val, mais, pour prix définitif de sa liberté, David Innes doit enseigner au peuple de Ruva la pêche au filet et comment construire des pirogues à voile. Il est finalement recueilli sur mer par son ami, Ja le Mézop, parti à sa recherche et qui a déjà recueilli Diane la Magnifique.
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1918, Hors de Caspak (Out of Time's Abyss) est le second tome d'un autre Cycle, celui de Caspak - qui revisite les thèmes du monde perdu et de l'évolution. Il se compose de trois nouvelles, présentées en deux volumes. Sa première publication en français ne date que des années 1980. Caspak est une grande île au climat tropical que le navigateur italien Caproni, qui accompagna Cook en 1721, prétendit avoir découvert au milieu de l'océan antarticque. Il n'avait pu y débarquer, ses côtes inhospitalières étant dépourvues de plages et bordées d'immenses falaises rocheuses dont un élément métallique étrange dérègle les boussoles. Dans Caspak, monde oublié, le lieutenant Bradley et ses compagnons avaient quitté Fort Dinosaure pour mener une exploration de Caspak et n'étaient jamais revenu. En fait ils avaient tenté de rejoindre ce refuge. Mais, en cours de route, ils découvrent le corps sans vie d'une créature qui semble être un homme volant. Plus tard, une nuit, Bradley est enlevé par un autre homme volant et il apprend que cette créature fantomatique est un être humain naturellement ailé, connu sous le nom de Wieroo. Le Wieroo emmène Bradley sur l'île d'Oo-oh, située dans la mer intérieure de Caspak. Bradley emprisonné parvient à s'échapper et fait la rencontre de Co-Tan, une femme également prisonnière, issue de la race humaine la plus évoluée de Caspak, les Galus. A tous les deux ils réussissent à quitter le territoire des Wieroo, puis à capturer deux Wieroo et les forcer à s'envoler avec eux vers le continent des Galus. Co-Tan et Bradley y retrouvent les rescapés des aventures relatées dans le premier tome. Tous rentrent chez eux en Amérique, et Bradley y épousera Co-Tan.
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru en feuilleton en 1912 puis en livre en 1914, Tarzan of the Apes est le premier tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1926, sous le titre : Tarzan chez les Singes. Dans les traductions ultérieures, il sera retitré : Tarzan seigneur de la Jungle. Sur le chemin de l'Afrique Occidentale Britannique, où il est envoyé en mission, John Clayton, lord Greystoke, est abandonné, avec son épouse enceinte, sur une côté africaine sauvage par les mutins du navire sur lequel il avait embarqué. Là, Alice met au monde un fils, John Clayton III, comte de Greystoke. Un an plus tard, elle meurt. Deux mois ont passé quand un grand singe vivant dans la forêt voisine pénètre dans la cabane de John et le tue. Kala, une jeune femelle, s'empare alors du bébé humain et s'en occupe comme si c'était le sien. Elle lui donne le nom de Tarzan, « peau blanche ». Il est élevé comme un singe et ce n'est qu'à 10 ans qu'il prend conscience de sa différence. En découvrant des livres dans la cabane abandonnée de ses parents, il est fasciné et apprend seul à lire. À 18 ans, il voit ses premiers êtres humains, des Noirs de la tribu Mbonga. L'un d'eux tue sa mère adoptive, et Tarzan se venge... Puis il assiste à l'arrivée d'une équipe de zoologistes anglais, le professeur Porter et sa fille Jane, venus là pour étudier la faune locale, plus particulièrement les singes. C'est alors la rencontre entre deux mondes, celui de la jungle et de la civilisation. Et de ce choc des cultures pourrait naître l'amour...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert. Le premier tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire, au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru en feuilleton en 1913 puis en livre en 1915, The return of Tarzan est le deuxième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1938. Le roman reprend l'intrigue à la fin de Tarzan chez les Singes. L'homme-singe, à la perspective désagréable du mariage de Jane Porter avec William Clayton, quitte l'Amérique pour rendre visite à son ami Paul d'Arnot en Europe. Lors du voyage, il se retrouve mêlé aux affaires de la Comtesse Olga, de son mari, Raoul de Coude, et de deux individus louches, Rokoff, le frère de la comtesse et Paulvitch. Tarzan fait échouer les plans de ces derniers, s'en faisant des ennemis mortels. Plus tard, en France, Rokoff essaye à plusieurs reprises d'éliminer l'homme-singe, et finit par provoquer un duel entre le Comte et Tarzan accusant ce dernier d'être l'amant de la comtesse. Tarzan refuse délibérément de se défendre dans ce duel, convaincant ainsi son adversaire de son innocence. En retour, le Comte Raoul le fait engager comme agent spécial en Algérie pour le compte du ministère français de la guerre. Après une série d'aventures, Tarzan se rend en Afrique du Sud mais Rokoff et Paulvitch lui tendent un piège et le jette par-dessus bord du navire. Miraculeusement, Tarzan réussit rejoindre le rivage et se retrouve dans la jungle même où il a été élevé par les singes. Il y sauve Busuli, un guerrier Waziri et se fait finalement adopté par sa tribu. Après avoir empêché un raid de pilleurs d'ivoires contre le village, Tarzan en devient le chef.
    Les Waziri lui indiquent alors l'existence d'une cité où ils ont obtenu leurs parures en or : la cité perdue d'Opar. En s'y rendant, Tarzan est fait prisonnier et condamné à être sacrifié à leur dieu soleil. Mais la prêtresse qui organise le sacrifice, profite d'une diversion pour le cacher, permettant à Tarzan de fuir... Et, pour finir, il retrouve Jane devenue libre... et l'épouse.
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.
    Le deuxième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire (avec les illustrations de 1938), au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru en feuilleton en 1914 puis en livre en 1916, The beasts of Tarzan est le troisième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1938. L'intrigue démarre un an après la conclusion du précédent livre (Le retour de Tarzan), Tarzan et Jane sont mariés et viennent d'avoir un fils, prénommé Jack. Tarzan a passé beaucoup de temps à construire un domaine sur les terres des Waziri en Afrique, mais il retourne dans sa propriété de Londres à la saison des pluies, en tant que lord Greystoke. Les acharnés adversaires de Tarzan, Nikolas Rokoff et Alexis Paulvitch, se sont échappés de prison et parviennent à enlever l'héritier Greystoke. Leur piège, élaboré et insidieux, mènent tout à tour Tarzan et Jane à être eux aussi kidnappés. Rokoff abandonne Tarzan sur une île déserte au large des côtes d'Afrique, en lui annonçant que le petit Jack sera laissé à une tribu cannibale pour y être élevé comme l'un des leurs, et que le destin de Jane est laissé à son imagination... Utilisant son adresse, sa force et son intelligence, Tarzan gagne la confiance de la panthère Sheeta et s'allie à une tribu de grands singes menée par leur chef Akut. Avec leur aide, il regagne le continent et entame une longue et périlleuse poursuite pour retrouver Jane et Jack...
    Le troisième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire (avec les illustrations de 1938), au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.

  • Recueil de nouvelles parues en 1916-1917 puis en livre en 1919, Jungle Tales of Tarzan est le sixième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français ne date que de 1987.
    Comme s'il regrettait de n'avoir pas donné assez de détails, dans ses premiers ouvrages, sur la vie de la jungle et sur l'adolescence de Tarzan, Edgar Rice Burroughs revient ici sur cette époque de la jeunesse de celui qui ne sait pas encore qu'il est John Clayton, lord Greystoke. C'est ainsi que l'on saura comment et pourquoi Tarzan a pu faire de Tantor, l'éléphant, son ami, son confident et son allié, parmi mille autres détails qui parsèment ces douze scènes de la vie de Tarzan : Le premier amour de Tarzan, La capture de Tarzan, Le combat pour le balu, Le dieu de Tarzan, Tarzan et le petit Noir, Le sorcier cherche vengeance, La fin de Bukawaï, Le lion, Le cauchemar, Le combat pour Teeka, A quoi on s'amuse dans la jungle, Tarzan au secours de la lune.
    Autant de moments émouvants ou haletants de la vie de ce fils d'un lord anglais, né dans la jungle et qui, à la mort de ses parents, fut recueilli et élevé par Kala, la guenon, et nourri à son sein, avant de recouvrer, après de multiples aventures, sa véritable identité.
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.
    Le sixième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire, au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru sous forme de feuilleton en 1931 puis en livre en 1932, Tarzan triomphant, est le quinzième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1949.
    Pillant et tuant sur son passage, une bande de voleurs traverse les terres de Tarzan, seigneur des singes, également connu sous le nom de Lord Greystoke. Avec la prudence, la patience et l'obstination qui caractérisent les animaux, il les traque. Mais ils ne sont pas les seuls représentants du mal dans cette partie de l'Afrique. Derrière les monts du Ghenzi, au fond d'une petite vallée quasi inaccessible, vivent des êtres laids et dégénérés, derniers survivants d'une légion romaine venue là deux mille ans auparavant. Enfermés dans ce qu'ils appellent leur foi et qui n'est que la caricature des croyance de leurs ancêtres, ils sont d'une cruauté sans merci. Or, quelques jours avant que Tarzan ne s'introduise dans la vallée, Lady Barbara Collis, qui survolait l'Afrique dans son avion privé, a dû, à court de carburant, se poser en parachute précisément dans cette vallée. Capturée par ces Blancs sauvages et immatures, qui l'ont d'abord prise pour une envoyée du ciel, elle est maintenant promise à un de ces sacrifices humains dont ils sont friands. A moins que Tarzan n'arrive à temps...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.
    Le quinzième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire, au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru sous forme de feuilleton en 1928 puis en livre en 1929, Tarzan and the lost Empire, est le douzième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1937.
    Parti à la recherche du fils de son ami le missionnaire von Harben, Tarzan, lord Greystoke, seigneur de la jungle, seigneur des singes, finit par arriver chez les descendants d'une légion romaine égarée en Afrique. Dans ce mini-Empire romain, deux villes s'affrontent : Castra Sanguinarius et Castrum Mare. Tarzan va devoir prendre parti et l'on va assister à un véritable résumé de l'histoire romaine. Confronté aux institutions traditionnelles de l'Empire romain, Tarzan connaîtra la prison où il fomentera un coup d'État, le cirque où il triomphera des hommes et des bêtes qu'on lui oppose, la conjuration politique permanente où, prenant la tête du mouvement, il portera le neveu de l'empereur en titre au pouvoir, et jusqu'à une révolte des esclaves dont, en nouveau Spartacus, il deviendra le guide, parvenant à arracher leur affranchissement au nouvel empereur. Cependant, le jeune von Harben, grâce à la parfaite connaissance du latin que lui a donnée son métier d'archéologue, s'est remarquablement adapté à sa nouvelle vie romaine. Acceptera-t-il que Tarzan le ramène à son père ?
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.
    Le douzième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire, (avec les illustrations de l'édition française de 1937), au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru sous forme de feuilleton en 1930 puis en livre en 1931, Tarzan the Invincible, est le quatorzième tome du monumental Cycle de Tarzan qui comprend pas moins de 26 tomes ! Sa première publication en français date de 1989.
    Tarzan, seigneur des singes, règne sur une large partie de la jungle. Or, une bande d'aventuriers, qui se présentent comme des révolutionnaires - et dont les uns sont de sincères idéalistes, tandis que d'autres ne sont que de vulgaires profiteurs - ont envahi son domaine. Tarzan n'apprécie guère, encore moins lorsqu'il réalise que leur but est de s'emparer du trésor d'Opar pour financer une subversion qui, à l'échelle mondiale, doit leur apporter pouvoir et richesse. Aussi les poursuit-il jusqu'à Opar où il s'attend à être reçu à bras ouverts. Mais Lâ, la grande prêtresse du Dieu Flamboyant de l'antique cité d'Opar, une survivance de la légendaire Atlantide, a été déposée et jetée dans un sinistre cachot où Tarzan ne va pas tarder à être jeté à son tour. Lâ aime Tarzan depuis toujours, mais d'un amour sans espoir car il n'éprouve pour elle que respect et amitié, et, pour l'heure, son esprit est entièrement accaparé par l'idée d'empêcher les intrus de parvenir à leur fin. Il lui faut donc à tout prix s'évader et, après avoir réinstallé Lâ sur son trône, chasser les envahisseurs...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Tout comme les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar), le cycle de Tarzan mérite amplement d'être redécouvert.
    Le quatorzième tome d'une série de 26 ! A redécouvrir dans sa version littérale et littéraire, au-delà des adaptations cinématographiques ou de BD plus ou moins fidèles.

  • Paru initialement sous forme de nouvelles en 1927, The Mastermind of Mars est le sixième tome du Cycle de Mars qui paraîtra en livre en 1927. La première publication en français date seulement des années 1980.
    Arrivé sur Mars en un bon sidéral - comme John Carter -, le combattant de la guerre de 1914, Ulysses Paxton, apparaît sur une île martienne où Ras Thavas, scientifique pervers et génial, a acquis l'incroyable capacité de faire revivre des cadavres qu'il embaume et peut maintenir dans une vie inerte indéfiniment. Et, en échangeant les cerveaux de deux corps, il donne à ceux capables de s'offrir ses services la possibilité de changer à loisir d'enveloppe corporelle. Paxton apprend peu à peu les secrets de Thavas et devient un chirurgien aussi habile que son maître. Mais le jour où Xaxa, la vieille et cruelle Jeddara de la cité de Phundhal, vient échanger son corps avec celui de la belle Valla Dia qui se retrouve désormais enfermée dans le corps décrépit de la Jeddara, Paxton est attiré puis attendri - et plus encore - par l'abnégation et le courage de la jeune femme, et il se jure de tout mettre en oeuvre pour rétablir Valla Dia dans son corps originel, épaulé dans sa quête par quelques Martiens qu'il a lui-même ressuscité des laboratoires de Ras Thavas. S'ensuivent des aventures débridées où l'imagination de l'auteur fait particulièrement merveille...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.
    Le sixième tome du cycle, dans une nouvelle traduction. Un des romans les plus audacieux de Rice Burroughs où il aborde - en 1927 - les problématiques de la manipulation génétique et du fanatisme religieux...

empty